Obligement - L'Amiga au maximum

Vendredi 24 mai 2019 - 05:47  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles en d'autres langues


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Logiciels
 · Jeux
 · Scène démo
 · Divers


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Contact

David Brunet

Courriel

 


Actualité de janvier/février 2019
(Rubrique écrite par David Brunet - février 2019)


- Les droits de l'Amiga passent chez C-A Acquisition Corporation

Le 1er février 2019, Amiga Inc. a transféré à C-A Acquisition Corp tous les droits mondiaux, titres et intérêts de toutes les marques Amiga, dont les "Exclusive Licensed Marks" (marques sous licences exclusives) définies par l'accord de conciliation de 2009 et le logo "Boing Ball". Selon Bizapedia, C-A Acquisition Corp est une société basée dans l'état du Nevada, aux États-Unis, et a été enregistrée le 28 novembre 2018 en tant que société active sous le numéro E0546732018-0. La personne derrière cette société n'est autre que Mike Battilana, patron de Cloanto. C-A Acquisition Corporation est d'ailleurs un nouveau plaignant dans le procès qui oppose en ce moment Hyperion à Cloanto, Amiga Inc., Itec LLC et Amino Development.

Depuis plusieurs années, Cloanto s'est efforcé de collecter l'héritage de Commodore afin de le préserver. La société italienne était déjà propriétaire par exemple d'AmigaOS 3.1, d'AmigaOS 3.5, d'AmigaOS 3.9, du SDK et du NDK (mais pas d'AmigaOS 4 détenu par Hyperion). Les marques sous licences exclusives concernent aussi "AmigaOS", "Amiga OS", "AmigaOne" et "Amiga One", ce qui complètent ainsi la propriété de Cloanto sur les marques Amiga.

Cloanto, en tant que successeur d'Amiga Inc. a de nouveau affirmé avoir le droit de poursuivre Hyperion en justice pour rupture de contrat. Le précédent transfert des droits d'auteur d'Amiga Inc. à Cloanto a été à nouveau documenté devant un tribunal (fichiers PDF : 1, 2, 3, 4, 5).

De son côté, Hyperion tente de prouver que certaines des revendications d'Amiga Inc. et de Cloanto sont nulles car elles empiètent sur la juridiction d'autres pays. Cela est contré par la déclaration selon laquelle Hyperion avait explicitement obtenu les droits de licence mondiaux, depuis l'accord de conciliation de 2009, accord qui aurait été rompu par la tentative d'enregistrement de marques liées à Amiga dans d'autres pays.


- Procès parties Amiga VS Hyperion : opposition de Hyperion rejetée

Fin décembre, Hyperion avait formulé une opposition contre la demande en injonction d'Amiga Inc./Cloanto/Itec LLC/Amino concernant la commercialisation d'AmigaOS 3.1.4. Cette opposition a finalement été rejetée par la Cour de l'état de Washington le 18 janvier 2019 (voir document). Gordon E. R. Troy, l'avocat d'Amiga Inc. et des autres parties Amiga stipule plusieurs faits pour rejeter cette opposition :
  • L'accord de conciliation de 2009 limite Hyperion à utiliser les marques "AmigaOS" et "Boing Ball" uniquement pour son produit AmigaOS 4.
  • Amiga Inc. n'a pas abandonné ses marques déposées, et n'a pas été inactif ses trois dernières années.
  • Hyperion n'a pas vendu AmigaOS 3.1 en tant que système d'exploitation autonome, mais il fut inclus dans AmigaOS 4 à des fins d'émulation. AmigaOS 3.1.4 est, lui, vendu en tant que produit autonome par Hyperion.
  • Hyperion a tenté de vendre AmigaOS 3.1 depuis 2016 mais sous les noms "Workbench 3.1" et "New Hyperion 1.3 Kickstart ROM" afin d'éviter d'utiliser le nom "AmigaOS".
  • Cloanto avait réagi en indiquant que Hyperion vendait un produit sous le nom de "Workbench", l'une de ses marques déposées.
  • Hyperion clame qu'une injonction préliminaire lui ferait perdre 240 000 à 360 000 dollars de ventes. Gordon E. R. Troy indique que ceci est de la pure fantaisie et qu'aucun fait ne le prouve.

- Affaire Picasso96 : la réaction de Mike Battilana

Le 22 décembre 2018, Jens Schönfeld avait publié un communiqué indiquant que sa société Individual Computers était la seule détentrice des droits des pilotes graphiques Picasso96. Il avait plus tard émis des critiques sur la distribution de Picasso96 dans Amiga Forever, un produit de Cloanto. Et ce, même si ce dernier avait signé, dès octobre 2001, un accord de licence avec les auteurs de Picasso96 (Alexander Kneer et Tobias Abt) pour l'utilisation de leur système graphique dans Amiga Forever. Mike Battilana de Cloanto a réagi en février en rendant public un document PDF confirmant son accord de licence. Celui-ci indique les faits suivants :
  • Amiga Forever inclut une licence de Picasso96 qui permet de ne pas payer pour son utilisation dans cette suite d'émulation.
  • Mike Battilana et Alexander Kneer sont tombés d'accord pour que leur échange de courriels suffise à valider l'accord et qu'un contrat n'est pas nécessaire.
  • Cloanto a payé 2000 DM (1022,58 euros) pour s'octroyer la licence Picasso96, en plus des paiements shareware passés.
Le site Amiga-News.de a contacté Jens Schönfeld pour une réaction. Celui-ci ne remet pas en question les courriels publiés par Cloanto, mais indique que ceux-ci ont été sortis de leur contexte et que les gens pourraient en tirer de mauvaises conclusions. Jens Schönfeld n'en a pas dit plus, indiquant que les avocats des deux parties travaillaient actuellement sur ce litige.


- On reparle de FinalWriter

En 2015, Timothy Deters avait racheté les droits et le code source du logiciel de traitement de texte FinalWriter. L'objectif était de publier une version déboguée et native AROS, AmigaOS 4 et MorphOS. Mais après presque quatre ans sans nouvelles, Timothy Deters a redonné un peu de baume au coeur à ceux qui attendent ce logiciel. Il a publié une capture d'écran montrant la version 7.0 sur AROS, notamment la fonction de création de PDF. Par contre, toujours pas de date de disponibilité [AROS Exec].


- Marque Commodore en Italie

En 2014, Massimo Canigiani avait racheté la marque Commodore, fondé la société Commodore Business Machines Ltd. au Royaume-Uni (avec ses associés Carlo Scattolini et Paolo Besser) et avait indiqué vouloir mettre sur le marché des smartphones sous le label Commodore. Mais Massimo Canigiani rencontra quelques difficultés légales qui l'empêchèrent de poursuivre ses projets. Ce différend juridique a toutefois été résolu en faveur de Commodore Business Machines : l'EUIPO (office de la propriété intellectuelle de l'Union Européenne) a rejeté les demandes de deux sociétés, Polable et C=Holding BV, attribuant définitivement la marque figurative (le "C=") à l'équipe italienne. Ce litige a retardé les projets de CBM, notamment la production de son dernier produit, le smartphone LEO, fonctionnant sous Android et vendu au prix de 249 euros.

On apprend par ailleurs que le premier smartphone commercialisé par Commodore Business Machines Ltd., le Commodore PET, a été vendu dans le monde entier, et même en Iran. David Pleasance, l'ancien directeur de Commodore UK, en a également acheté un [www.tgcom24.mediaset.it].


- Hollywood 8

Après douze mois de développement, Airsoft Softwair a publié la version 8 (alias "Supremacy") de Hollywood, son langage de programmation orienté multimédia. Hollywood 8 présente plusieurs nouveautés, parmi lesquelles :
  • Noyau Android complètement réécrit.
  • Nouvelle interface de greffon réseau.
  • Prêt pour le nouveau greffon SSL/TLS qui sortira bientôt.
  • Gestion d'IPv6 pour la bibliothèque réseau.
  • Gestion des ports série sur toutes les plates-formes, y compris Android.
  • Gestion de plusieurs écrans sur Android.
  • Gestion des notifications système.
  • Gestion des icônes.
  • Les barres d'action et de menu sont maintenant gérées sur Android.
  • Meilleure gestion des moniteurs HiDPI.
  • Gestion complète de RapaGUI sur Android.
  • Prêt pour RapaGUI 2.0 et APK Compiler 3.0.
  • Les répertoires peuvent être surveillés à partir d'un code de script.
  • Les scripts d'Hollywood peuvent appeler du code Java sur Android.
  • Gestion des vibrations de l'appareil, du gyroscope et de l'accéléromètre sur Android.
  • Des répertoires entiers peuvent être liés aux exécutables.
Hollywood 8 coûte 99 euros et des réductions sont disponibles pour les utilisateurs des versions précédentes. Il s'agit d'une application native AmigaOS 3.x, AmigaOS 4, WarpOS, MorphOS et AROS x86, et qui fonctionne aussi sur d'autres systèmes comme Windows, Mac OS X, Linux et Android.


- AmigaOS 4 sur Tabor : les difficultés du FPU

En choisissant le processeur PowerPC QorIQ P1022 pour sa carte Tabor, A-EON Technology avait fait un choix risqué. En effet, son FPU n'est pas compatible avec AmigaOS 4.1 et ses programmes : pas de standard IEEE754 d'implémenté et manque d'instructions en flottant. C'est d'ailleurs pour cela qu'une émulation du FPU est en cours de développement et c'est l'une des raisons du retard de la sortie de la Tabor.

Costel Mincea, l'un des directeurs de Hyperion et développeur d'AmigaOS 4.1 a d'ailleurs donné quelques précisions sur ce sujet sur le site OS4welt. Il indique que le nombre d'applications utilisant le FPU est bien plus grand que ce que l'on pourrait penser. Ceci car les compilateurs modernes comme GCC et probablement aussi vbcc, utilisent automatiquement les instructions FPU pour l'optimisation, parce que le FPU est tout simplement beaucoup plus rapide dans les calculs à virgule flottante, mais aussi dans beaucoup d'opérations avec des entiers. Cela signifie que dans tous les logiciels compilés avec GCC pour AmigaOS, il existe une multitude d'instructions FPU, et également dans pratiquement tous les composants d'AmigaOS. Donc, chaque instruction doit passer à travers l'émulation FPU. Un certain nombre d'éléments d'AmigaOS doivent donc être réaménagés et construits spécialement pour les extensions SPE (Signal Processing Engine) du processeur de la Tabor. La compilation de ces programmes doit d'ailleurs être réalisée avec des anciennes versions de GCC car les SPE ne sont plus gérées dans les plus récentes, ceci dans le but de ne pas ralentir le système d'exploitation.

Donc pourquoi avoir choisi le processeur QorIQ P1022 ? Costel Mincea poursuit : une première interrogation sur ce processeur fut posée et la première réponse fut "cela devrait faire l'affaire". Mais un peu plus tard, après un examem plus approfondi de l'AmigaOne X5000 (l'autre machine en développement d'A-EON Technology à l'époque), il s'est avéré que le FPU n'était pas conforme à la norme IEEE754. Il était déjà trop tard et A-EON avait tellement travaillé sur ce projet qu'ils n'ont pas voulu faire machine arrière. Costel Mincea tenta de faire changer d'avis A-EON, même si cela allait inévitablement alourdir les coûts. Mais tous ses avertissements, demandes et incantations ont été ignorés, à son plus grand désarroi.


- Les aventures de Trevor Dickinson

Trevor Dickinson, le patron d'A-EON Technology, a posté le 4 février 2019 un billet sur son blog personnel. Voici un résumé des informations intéressantes qu'il raconte :
  • Mike Clarke, musicien chez Psygnosis à la grande époque de l'Amiga, était présent lors du rassemblement Amiga Ireland 2019. Il en a profité pour composer une petite musique avec la version AmigaOS 4 de Bars&Pipes portée par Lyle Hazelwood.
  • Neil Cafferkey a fait la démonstration de la dernière version du pilote Wi-Fi pour AmigaOS 4, un travail rémunéré par A-EON Technology.
  • Trevor Dickinson a rencontré la société qui fabriquera la carte mère Tabor (différente d'Ultra Varisys qui, elle, s'occupe de la conception). Certains éléments de la carte mère doivent être remplacés car ils ne sont plus disponibles sur le marché.
  • Coïncidence, ce fabricant dispose d'une usine à Irvine, en Écosse, une ville qui accueillait en son temps l'usine de Commodore qui fabriquait l'Amiga 600 (production réalisée par Samina-SCI).
  • Trevor Dickinson et Matthew Leaman d'A-EON Technology ont rencontré à Cardiff Laurent Zorawski et Jean-Luc Fuchs d'Amedia Computer. Le but était de discuter d'une éventuelle future coopération entre les deux sociétés pour aider à faire prospérer l'Amiga Classic et NG en Europe (photo). (NDLR : il paraît que Laurent Zorawski ne disait plus rien de tangible après sa troisième bière ;-))

- ExecSG racheté par Trevor Dickinson ?

Le site Amiga Documents, via son compte Twitter, a diffusé une information intéressante. Selon ce message daté du 15 janvier, Trevor Dickinson d'A-EON Technology aurait dit à plusieurs personnes qu'il était à présent le détenteur d'ExecSG, le noyau d'AmigaOS 4, jusque-là propriété des frères Frieden. L'information remonterait à plus de six mois (donc mi-2018) et n'a pas été confirmée.


- AROS Vision 3.3

Olaf Schönweiß a mis à jour AROS Vision RTG, sa distribution logicielle AROS/AmigaOS 68k pour les Amiga disposant d'une carte graphique. La mouture 3.3, sortie en janvier 2019, soit environ trois ans après la dernière version, propose des mises à jour d'une partie de ses applications. L'archive de cette distribution pèse 1,3 Go et une fois décompressée, vous vous retrouvez avec plus de 3 Go de données [www.aros-platform.de/aros_vision.htm].


- Entrevue avec Hans De Ruiter

Une entrevue avec le développeur néo-zélandais Hans De Ruiter a été publiée fin février 2019 sur amigans.net. Hans De Ruiter est notamment le développeur derrière les pilotes Radeon sur AmigaOS 4. Cette entrevue a été menée juste avant le rassemblement AmiWest d'octobre 2018. Voici les quelques informations intéressantes de cet entretien focalisé sur le développement des pilotes graphiques sur AmigaOS 4 :
  • Lors de ses études, Hans De Ruiter rêvait de programmer son propre logiciel de création 3D. Mais avait urgemment besoin de pilotes graphiques. Il téléchargea alors la documentation de la série Radeon X1000 (R500) puis le pilote Open Source RadeonHD sur Linux, et, après examen, se dit qu'une version Amiga était réalisable.
  • Il s'acheta ensuite une carte Radeon X1300 pour son AmigaOne XE. Et contrairement à ses craintes, cette carte n'endommagea pas la machine mais fut accueillie avec un écran U-Boot, le firmware de l'AmigaOne XE. Mais rien d'autre.
  • La prochaine étape fut de faire afficher quelque chose à cette carte. Il décida de programmer un outil pour afficher une image, mais la carte ne répondait pas. La cause provenait d'U-Boot qui désactivait le pont PCI-to-PCIe, et donc aucun accès à la carte n'était possible.
  • Il commença à adapter le pilote Linux et il put afficher quelque chose avec cette carte. Ce fut le 9 août 2008 et il en fit mention sur son blog.
  • Une fois cette étape franchie, il contacta Hyperion pour avoir le kit de développement de pilotes pour AmigaOS 4. Ceci prit du temps car les communications avec Hyperion étaient assez lentes. Il dut également signer un contrat de non divulgation.
  • Il est la seule personne à travailler activement sur les pilotes graphiques pour AmigaOS 4.
  • L'adaptateur OpenGL ES 2.x (GLES2) présent dans Warp3D Nova était sa suggestion. OpenGL ES met de côté les anciens programmes qui ne devraient plus être utilisés (cela facilite l'écriture des pilotes) tout en conservant les fonctionnalités les plus utiles. De plus, Regal et GL4ES sont des bibliothèques qui pourraient venir s'y greffer. Ainsi, c'est le moyen le plus rapide pour arriver à un OpenGL moderne pour AmigaOS 4
  • Les graphismes gérés par les Shaders permettent une gestion matérielle du TCL, de meilleures performances et permettent aux développeurs d'écrire du code personnalisé qui s'exécute sur la puce graphique elle-même. Deux jeux en profitent actuellement : Spencer et Amicraft.
  • Warp3D Nova s'est beaucoup amélioré au cours de l'année 2017, mais il lui manque encore certaines instructions Shaders ou les Compute Shaders.
  • Il souhaiterait qu'avec Warp3D Nova, les cartes graphiques puissent lire/écrire directement la mémoire principale, ce qui améliorerait les performances. Il voudrait aussi pouvoir utiliser le décodeur vidéo de ces cartes pour la lecture vidéo, gérer le multi-écran, le branchement à chaud, etc.
  • Les nouvelles puces graphiques sont devenues vraiment compliquées. La Vega 10 a 12,5 millions de transistors et la complexité augmente à chaque nouvelle génération de cartes.
  • Pour le développement de ces pilotes, il pointe le manque d'outils de débogage : quand la carte ou le pilote plante, il se retrouve avec un écran noir, et donc aucune sortie de débogage visible.
  • Et même avec un débogueur, on ne pourrait pas déboguer du code Sharders, on ne peut qu'essayer de deviner ce qui ne va pas.
  • Selon lui, il y a une grande difficulté qui limite le développement de pilotes graphiques sur Amiga : le manque de discussion avec les constructeurs de ces cartes. Ceci entraîne l'absence d'outils de débogage payants. En outre, l'absence d'équipe et le fait de ne pas être payé pénalise aussi le développement.
  • Un employé d'AMD lui a dit qu'il était l'un des seuls au monde capable d'écrire un pilote graphique non destiné à eux ou à un de leurs concurrents.

- Master Of Orion

Master Of Orion est un jeu vidéo de gestion et de stratégie au tour par tour sorti en 1993 sur PC. Il fut développé par Simtex et édité par MicroProse. Le développeur néerlandais Hedeon propose depuis le 30 janvier 2019 une version Amiga sous WarpOS. Celle-ci est en version bêta pour tests, elle ne contient que l'exécutable WarpOS et nécessite les données commerciales du jeu d'origine [eab.abime.net].


- Décès de Steve Bak

Le développeur anglais Steve Bak est mort le 19 février 2019. Il était le programmeur de dizaines de jeux sur les machines des années 1980 et 1990. Sur Amiga, on lui doit notamment Goldrunner, Leatherneck, The Sentinel ou encore James Pond2: Robocod.


- C'est gratuit chez Amiga Future

Amiga Future propose en libre téléchargement la version complète d'Eagle's Rider, un jeu de tir développé par Microids en 1991. Il y a les versions ADF, WHDLoad et IPF. En outre, ce magazine a également ajouté dans sa base de données de programmes gratuits le casse-briques Megaball 4, le programme de diagrammes MindSpace (pour AmigaOS 4) et le jeu de stratégie L'Art De La Guerre.


- Dis-y "Torrent"

David Zvekic a sorti le 19 janvier 2019 la version 2.20 de DizzyTorrent, son client BitTorrent shareware pour Amiga Classic. Ce programme est à présent plus rapide et consomme moins de mémoire lorsque la vérification de hachage est désactivée. Les autres modifications concernent :
  • Une charge plus équilibrée entre les différentes connexions Torrent.
  • L'amélioration du contrôle du flux entre le réseau, le SHA1 et le système de fichiers.
  • Le contrôle de hachage peut être désactivé lors des téléchargements de fichiers Torrent.
  • Chaque fichier Torrent peut être téléchargé à un endroit spécifique, indépendant des autres fichiers Torrent.
  • Nouvelle commande ARexx LOADTORRENT (uniquement pour les utilisateurs enregistrés), nouvelle commande en ligne EMPTYPROJECT.
  • La validation du hachage SHA1 des fichiers Torrent est réalisée en tant que coprocessus (utile quand une corruption de données est suspectée).

- Irssi aussi on papote

Irssi est un client IRC, en développement depuis 1999 et disponible sur divers systèmes comme Linux, BSD ou Solaris. Sa version 1.1.2 a été portée en février sur MorphOS par Marcin Kornas. Cette version nécessite le SDK de MorphOS (notamment les GeekGadgets) car Irssi est un logiciel basé sur un terminal [www.morphos-storage.net].


- Le retour d'Ultimate Amiga Configurations

MagicUAE est le successeur d'Ultimate Amiga Configurations, une série de configurations optimisées pour WinUAE. Cette série fut créée par Olivier Plaisier il y a quelques années mais a disparu en 2017. Tout le travail a été repris de zéro. La sortie de MagicUAE est prévue pour le courant de l'année 2019. Il y aura trois séries pour A500/1 Mo, A1200 et CD32 :
  • Basic (nom temporaire) : configurations standards émulant à la perfection.
  • True Pixels : configurations optimisées reproduisant un écran CRT : pas de lignes noires qui montre vite ses limites mais une reproduction parfaite des pixels avec colorimétrie optimisée.
  • True Pixels Vivia Colors : configurations True Pixels avec une profusion de couleurs.

- Icaros 2.2.6

Icaros Desktop, la distribution logicielle pour AROS concoctée par Paolo Besser, est passée en version 2.2.6 le 6 février 2019. Cette nouvelle version arrive avec les nouveautés suivantes :
  • Mise à jour du noyau d'AROS.
  • Ajout de DCRaw 9.28.
  • Ajout d'EasyRPG Player.
  • Ajout des jeux The Kidnapping of Princess Pri et Grimps: Squeaking of the Dead.
  • Mise à jour d'AmiCloud 2.0.
  • Mise à jour de VIM.
  • Mise à jour d'AmiCast Player.
  • Mise à jour de ZupaPlayer.
  • Ajout dans Magellan d'une option pour voir la version d'Icaros, et de l'entrée de menu "Create debug log".
  • Ajout des résolutions 1366x768 et 1920x1080 dans l'outil de démarrage GRUB.
  • Mise à jour d'InstallerLG pour i386, LibPNG, muimaster.library, Hex2...

- La Vampire 1200 a démarré

Les cartes accélératrices Vampire pour Amiga 600 sont disponibles depuis 2013, mais leur pendant pour Amiga 1200 n'en sont qu'à l'état de prototype. Le 14 février 2019, Stéphane Pitteloud de l'équipe Apollo a montré pour la première fois des photos de cette très attendue Vampire 1200 en état de fonctionnement (1, 2 et 3). Pour information, la vitesse obtenue est moindre qu'avec la Vampire V2 pour Amiga 600/500 (seulement 104 MIPS sur SysInfo). Plusieurs éléments du coeur processeur de cette Vampire 1200 avaient été désactivés : les caches, la deuxième chaîne de traitement d'instructions, le FPU, le HDMI, l'IDE et le SD. La mémoire n'était pas non plus à sa fréquence maximale [www.amigafrance.com].


- FlashFloppy 1.0

La version 1.0 de FlashFloppy (firmware pour le lecteur Gotek flashé sous HxC) a été postée par Keir Fraser sur le site de dépôt Github le 4 février. Elle succède à la version 0.15 postée en janvier. Ces deux mises à jour proposent notamment les avancées suivantes :
  • Gestion de l'Enhanced Gotek (une version améliorée du Gotek d'origine). Le port USB est prioritaire à la carte SD.
  • Ajout d'une fonction pour changer automatiquement les disquettes d'un jeu ou une démo. Très utile pour les jeux d'aventure ou les jeux qui demandent à changer de disquette de façon intempestive.
  • Nouveau type d'affichage OLED (16 et 18 caractères).
  • Gestion directe des fichiers-images HDM.

- Un autre Amiga de Psygnosis à vendre

En décembre dernier, Mike Clarke, un musicien qui travailla sur de nombreux titres Amiga pour le compte de Psygnosis, avait vendu un Amiga 3000 appartenant à cette société. La somme de la vente avait atteint les 1850 £. Mike Clarke a récidivé le 12 février 2019 en proposant son Amiga 1200 qu'il utilisa pendant six ans chez Psygnosis.

Sur cet Amiga 1200, Mike Clarke a conçu les musiques de divers jeux pour Amiga (Armour Geddon 2, Theatre Of Death, Last Action Hero, Brian The Lion, Globdule...), pour Mega-CD (Dracula, Scavenger IV...), pour SNES (Lemmings 2, Mega Apocalypse 2...), pour PC (Destruction Derby 2, Tellurian Defence...) et pour PlayStation (Myst, Monster Trucks, F1 '98, Psybadek...). Les musiques créées sur Amiga le furent avec Protracker. Celles pour Mega-CD furent également composées avec Protracker puis converties dans un format reconnaissable par la machine. Pour Super Dropzone sur SNES et les titres sur PlayStation et PC, Mike Clarke utilisa le logiciel Bars&Pipes sur cet Amiga. Mike Clarke créa également des effets sonores (avec Audio Engineer) et un lecteur audio que Psygnosis utilisa dans Brian The Lion et Wiz n Liz. La vente s'est conclue le lendemain, le 18 février, à un prix de 565,55 £ (650 euros) [eBay.us].


- RedPill 0.6.10

RedPill est un outil de création de jeux sur Amiga OCS/AGA, conçu en AmiBlitz 2 par Carlos Peris et son équipe. La mise à jour 0.6.10 est apparue en janvier et propose notamment une optimisation des routines de défilement, le rechargement du niveau à un point de passage donné, ou encore la réimplémentation du déclencheur de changement de tuile [tiny.cc/getredpill].


- Nouvelles productions de la scène démo

Voici les productions de la scène démo Amiga qui ont été ajoutées sur le site pouet.net ces deux derniers mois :
  • Yet Another Compo Starter, démo AGA par Artway.
  • Comb Over, démo 64 ko OCS par Laxative Effects.
  • Amis Cope, démo OCS/AGA par Satori.
  • Jumping, démo OCS par CCC.
  • Decrunch 2049 promo1, graphisme procédural OCS par DreamWeb.
  • Megamix 1, music disk AGA par Up Rough.
  • Copper-Kaah-Baah-Yaah, démo OCS par DHS.
  • Antiglitcher, démo 128 ko par Software Failure.
  • Mamma Mia!, démo 32 ko OCS par Nukleus.
  • Preschool #2, music disk OCS par Abyss.
  • Worldwide Hunting, cracktro OCS par Scoopex.
  • Ppsycho_Guru Intro, intro OCS par Axel.

- PerCIMan

Ulrich Beckers a mis à disposition du public les premières versions de PerCIMan, son gestionnaire de contacts pour MorphOS. Il peut intégrer les adresses, numéros de téléphone, courriels, réseaux sociaux, anniversaires et photos de vos contacts. Ces derniers peuvent être marqués en tant qu'amis, parents, contacts professionnels ou autres. Un rappel pour les anniversaires est inclus. Un petit journal vous permet d'ajouter des informations pour telle personne à telle date. La création de réseaux entre vos différents contacts est également possible. Ce logiciel gratuit en est à sa version 0.3.1 et nécessite le greffon Rapa GUI de Hollywood [www.morphos-storage.net].


- Carte mémoire A600 chez AmigaKit

Le revendeur AmigaKit propose depuis le début de l'année une nouvelle carte mémoire pour Amiga 600. Son nom est A600 1MB Memory Expansion et elle propose 1 Mo de mémoire Chip supplémentaire (pour un total de 2 Mo), un port horloge 22 broches d'A1200 (pour y connecter diverses extensions) et un port d'extension 22 broches (pour un module horloge temps réel). Cette carte s'insère dans la trappe ventrale de la machine. Il s'agit de la révision 2. Prix : 19,99 £ [amigakit.amiga.store].


- Mise à jour de la Liste des Jeux Amiga

La Liste des Jeux Amiga, document créé et maintenu par David Brunet depuis avril 1991, a été mise à jour le 14 janvier 2019 avec la publication de sa 48e édition. Entre autres nouveautés et corrections, les jeux publiés ou mis à jour en 2018 ont été ajoutés, tous comme les jeux créés en SDL2. Le total atteint désormais 12 904 entrées, que ce soit des jeux, des éditeurs de niveaux, des disques de données, des extensions et interpréteurs qui sont répartis comme suit :
  • 12 334 jeux.
  • 327 extensions et disques de données.
  • 145 éditeurs de jeux ou de niveaux.
  • 98 interpréteurs

- Samba facile

Pour ceux qui ont des difficultés à utiliser le SMBFS d'Olaf Barthel sur AmigaOS 4, il existe maintenant une interface graphique simple. Celle-ci se nomme Simple SMBFS GUI et a été programmée par Sinan Gurkan. Rappelons que SMBFS est un système de fichiers permettant le partage de ressources (fichiers et imprimantes) sur des réseaux locaux. La version actuelle de Simple SMBFS GUI est la 0.9 [OS4depot.net].


- Nouvelle version de HstWB Installer

HstWB Installer est un lot d'outils et de scripts, pour Windows, qui permettent d'automatiser l'installation d'AmigaOS 3.1/3.9 sur un fichier HDF. Ce programme de Henrik Nørfjand Stengaard en est maintenant à la version 1.3.0 bêta et prend partiellement en compte le récent AmigaOS 3.1.4. Des fichiers-images préconfigurés sont également disponibles [hstwb.firstrealize.com].


- TwittAmiga s'améliore sur AmigaOS 4

Oliver Urbann a mis à jour TwittAmiga, son client Twitter pour AmigaOS 3, AmigaOS 4 et MorphOS. L'auteur remercie d'ailleurs les donateurs qui ont permis de travailler intensivement sur la version native AmigaOS 4. Comme quoi, les dons aux développeurs sont toujours très utiles. La version 4.3 publiée en janvier propose trois changements spécifiques pour AmigaOS 4 : utilisation d'OpenURL pour ouvrir le navigateur Internet, utilisation du jeu de caractères spéciaux et suppression du bouton géré par TheBar qui causait des problèmes.

Les autres nouveautés multiplates-formes se concentrent sur les éléments suivants :
  • Cliquer sur l'aperçu d'une image l'affiche en pleine résolution.
  • Affichage de toutes les images dans un seul tweet.
  • Affichage de qui a retweeté et qui a été retweeté.
  • Conversion des entités HTML en Unicode.
  • Vous ne pouvez plus vous ajouter vous-même en tant que suiveur.
  • Changement au niveau de l'API de Twitter pour les mots de passe.

- Ignition 1.0 bêta 6

Le tableur Ignition est sorti le 24 janvier 2019 en version 1.0 bêta 6. Ce programme est le fruit du travail d'Axel Dörfer mais c'est Achim Pankalla qui a repris le développement depuis quelques années et qui propose régulièrement des mises à jour, notamment pour AmigaOS 4. La bêta 6 ajoute la possibilité de défilement horizontal et vertical avec la molette de la souris. Les fenêtres de dialogues ont été revues, les scripts ARexx peuvent maintenant être sauvés et rechargés, le module CSV.io a été refait et le manuel (en allemand et anglais) a été réécrit [ignition-amiga.sourceforge.net].


- Amiberry 2.24 et 2.25

Amiberry est un émulateur Amiga (dérivé de WinUAE) pour le Raspberry Pi et autres machines à base de processeur ARM, maintenu par Dimitris Panokostas. Durant les deux derniers mois, les versions 2.24 et 2.25 ont été publiées. Elles proposent notamment les changements suivants :
  • Gestion de la pause de l'émulation.
  • Mise à jour de WHDLoad et d'Autobooter (ce qui accélère le démarrage).
  • Ajout d'une ligne de commande qui gère les fichiers Lha et Cua.
  • Mise à jour des routines d'affichage (reprises de WinUAE 4.1).
  • Gestion des fichiers HDF de plus de 2 Go.
  • Options pour la création de fichiers HDF.
  • Début de gestion des consoles PSVita, PlayStation 2 et PSTV.
  • Gestion de la ROM Kickstart 3.1.4.
  • Mise à jour du code de Picasso96 (celui de WinUAE 4.1).
  • Améliorations mineures dans le code du processeur, du FPU et du JIT.
  • Gestion des lignes de balayage (scanlines) qui sont configurables dans l'onglet "Display".
  • De nombreuses corrections de bogues et d'erreurs.

- Nouvelle carte mémoire pour CDTV

Les utilisateurs de CDTV peuvent se procurer une nouvelle carte mémoire pour leur machine. Celle-ci, nommée Wicher 508, ajoute 8 Mo de mémoire Fast ainsi qu'un contrôleur IDE. Disponible chez tous les bons revendeurs soutenant ce fabricant [retro.7-bit.pl].


- DOSBox 0.74 sur AmigaOS 3

NovaCoder a publié sur Aminet une nouvelle version de DOSBox, un émulateur MS-DOS Open Source. Il s'agit de la version 0.74 qui est disponible pour AmigaOS 3.x en AGA ou en RTG. Ce portage est basé sur SDL, il gère le MIDI, AHI et le mode plein écran.


- Chrysalis 3.11

Début février, Yannick Buchy a publié une nouvelle version de Chrysalis, son paquetage logiciel pour MorphOS. Il s'agit de la version 3.11 qui a été refaite de zéro par rapport à la version précédente. Chrysalis s'installe sur une version fraîchement installée de MorphOS 3.11. Ce paquetage vous permet d'obtenir rapidement un environnement complet et préconfiguré contenant une sélection de logiciels, jeux et émulateurs. Pour l'installer, il vous suffit de monter l'image ISO et de cliquer sur l'icône "Install Chrysalis Pack". La nouveauté de cette version 3.11 est l'ajout du répertoire "Applications_ext", dans l'arborescence système, qui contient toutes les nouvelles applications ajoutées afin de les différencier des applications fournies avec MorphOS (voir cette page pour la liste des applications présentes). L'image ISO est librement téléchargeable sur meta-morphos.fr/download/pack/chrysalis.iso].


- La base de données de tous vos jeux

jGameBase est une interface graphique pour gérer vos logiciels multiplates-formes (dont l'Amiga), grâce à des bases de données existantes. Il permet également d'exécuter les jeux car tous les émulateurs sont virtuellement gérés. jGameBase est un portage Java de GameBase et est disponible sur tous les systèmes gérant Java (pas l'Amiga malheureusement) [sourceforge.net/projects/jgamebase/].


- Extension mémoire de chez Arana

Le concepteur espagnol Eduardo Luis Arana a fabriqué une carte mémoire pour Amiga 1200. Elle se nomme A1208-Mnemosine et est basée sur la carte Terrible Fire 328 de Stephen Leary. Elle propose 8 Mo de mémoire Fast. Dans sa version prototype, il y avait même un FPU mais ce dernier semble avoir été retiré de la version commerciale. Prix : 69,90 euros [Amedia Computer].


- Extension mémoire Chip pour Amiga 500

Przemyslaw Krawczyk du site Lotharek a construit un petit module mémoire pour votre Amiga 500/500+ (A500/A500+ 2MB Chip RAM Expansion). Il fait passer la mémoire Chip de votre Amiga à 2 Mo mais, mauvaise nouvelle, cette petite carte doit être soudée à la carte mère. En outre, seules les cartes d'Amiga 500/500+ en révision 8.x sont compatibles et l'auteur indique que les extensions mémoire placées dans la trappe ventrale de la machine ne sont plus utilisables. Bref, cette extension a quelques points faibles mais elle se rattrape en ne coûtant que 79 PLN (soit 18 euros) [lotharek.pl].


- Versions bêta 46 à 49 d'Iris

De nouvelles versions bêta d'Iris, le client de courriers électroniques développé par Jacek Piszczek pour MorphOS, ont été publiées au cours des deux derniers mois. Au programme des changements, WebKit a été intégré (donc l'outil OWBSlave n'a plus raison d'être), le chargement de l'index des répertoires est un peu plus rapide, une dizaines de bogues ont été corrigés, un bouton PayPal a été ajouté et enfin, Iris est maintenant compilé avec GCC 8 [tunkki.dk/~jaca/iris.lha].


- AmiSSL 4.3

Jens Maus a mis à jour AmiSSL, une bibliothèque de chiffrement pour AmigaOS 3 et 4. Il s'agit de la version 4.3 qui présente les changements suivants :
  • Basé sur la version 1.1.1a d'OpenSSL qui inclut les dernières versions des protocoles TLS 1.2 et TLS 1.3.
  • Mise à jour des certificats racine par ceux utilisés dans Mozilla sur curl.haxx.se/ca/.
  • Quelques corrections et améliorations mineures.

- Amiga Power, l'album

Matthew Smith, ancien développeur de jeux vidéo, a annoncé sur Twitter l'arrivée prochaine d'Amiga Power, un album musical. Il s'étalera sur deux CD et présentera 30 nouvelles réinterprétations de musiques de jeux Amiga, réalisés par Allister Brimble, Mike Clarke, Adam Fothergill ou encore Olof Gustafsson. Cet album sera publié sur Kickstarter.


- Créer des applications Amiga

Krzysztof Galuszka est en train de développer un cadre d'applications, nommé API2, dont le but est d'aider à programmer des logiciels pour AmigaOS et compatibles. Ce projet en est à sa phase initiale et peut entraîner des plantages du système. Des démos de boutons, horloges ou barres de progression sont disponibles dans l'archive. API2 nécessite au minimum AmigaOS 3.1 et 4 Mo de mémoire. La version finale devrait ressembler à cela :
  • Est un ensemble de composants et de fonctions qui implémentent des fonctionnalités pour écrire des applications.
  • Est basé sur le concept d'objets binaires (comme BOOPSI), mais le met en oeuvre de manière différente, plus efficace et plus pratique à utiliser.
  • Contrairement à BOOPSI, les appels de méthode et les propriétés ne nécessitent pas l'utilisation de DoMethod, SetAttr, etc., et les types de paramètres de ces appels sont vérifiés lors de la compilation.
  • Gère la mémoire en comptant les références aux objets.
  • Permet l'accès aux métadonnées et à la réflexion.
  • Permet de contrôler totalement l'apparence et la structure des éléments de l'interface utilisateur.
  • Assure la compatibilité du code source entre tous les systèmes similaires à AmigaOS.
  • Est écrit en C et développe la syntaxe de ce langage avec des classes, des exceptions et d'autres fonctionnalités.
  • Est simple à utiliser, ne nécessite pas la connaissance de l'arithmétique des pointeurs, donc peut être facilement utilisé même par les développeurs novices.

- Elite pour tous

Elite est un jeu de gestion commerciale et de combat spatial édité à l'origine par Acornsoft sur BBC Micro en 1984 puis porté sur d'autres ordinateurs dont l'Amiga. Il fut écrit et développé par David Braben et Ian Bell. Ce dernier a ouvert un site Internet regroupant des informations sur le jeu ainsi que les versions complètes pour toutes les plates-formes et même des versions démo jamais rendues publiques.


- SketchBlock poursuit son développement

Andy Broad a annoncé la disponibilité sur AMIStore de son application commerciale SketchBlock Professional Edition 3.2. Ce logiciel de dessin natif AmigaOS 4.1 est vendu au prix de 15 £. Voici les caractéristiques de la version 3.2 :
  • L'outil de dessin a été étendu pour gérer les intervalles de marquages sensibles à la pression, ce qui permet une plus grande flexibilité dans la conception des traits avec le pinceau. Fonctionne bien avec le mode progressif.
  • Extensions de l'éditeur de chemin. Les polygones individuels peuvent maintenant être déplacés, copiés et redimensionnés.
  • Les fenêtres peuvent maintenant être enregistrées avec toutes les valeurs qu'elles affichent.
  • Ajout de commandes pour faire varier l'opacité du dessin via le clavier.
  • Commandes ARexx supplémentaires.

- AEROS 4.3 pour Raspberry Pi

Pascal Papara a annoncé le 16 janvier 2019 qu'AEROS, sa distribution mixte AROS/Linux pour les machines Raspberry Pi, est à présent disponible gratuitement. Pour une petite somme, vous pourrez également déverrouiller la fonction permettant d'émuler un processeur i386 afin de lancer des applications comme Teamviewer, Spotify et Skype. La version 4.3 propose une mise à jour du firmware (les Raspberry Pi 3+ sont gérés), la désactivation du SSH, la mise à jour d'AmiCloud, d'AppStore et du noyau Linux [teloscoin.org/aeros/].


- PageStream 5 s'éloigne de MorphOS

Dans un message daté du 28 février 2019 sur MorphZone, le développeur Frank Mariak a donné quelques informations sur le développement de PageStream 5 sur MorphOS. Il a travaillé sur ce développement en 2015 et le travail fut un peu difficile en raison de la coordination avec Deron Kazmaier (le développeur de PageStream) car il ne répondait pas aux courriels pendant de longues périodes. Il a pu réaliser une version suffisamment stable pour la présenter, avec Christoph Poelzl, lors de l'Alchimie 0xb en 2015, mais une version commercialisable nécessitait encore du travail de la part de Deron Kazmaier, chose qui n'est jamais arrivée à cause de raisons hors du contrôle de Frank Mariak. Christoph Poelzl a même proposé de financer le développement de Deron Kazmaier mais ce dernier semble avoir perdu l'intérêt de poursuivre le développement.


- Un émulateur Amiga pour AROS/ARM

Le développeur Michal Schulz a annoncé, le 2 février, le développement d'un émulateur Amiga 68k JIT pour la version ARM du système d'exploitation AROS. Cet émulateur se nomme Emu68. Le but est de faire fonctionner les binaires AmigaOS 68k de façon transparente sur AROS/ARM [www.patreon.com].


- Mise à jour de Personal Paint

A-EON Technology est sur le point de publier une nouvelle version du logiciel de dessin Personal Paint. Il s'agira de la version 7.3c pour AmigaOS 3.x et 4 et sera gratuite pour les clients ayant déjà acheté la version 7.3b sur AMIStore. Cette version apportera les nouveautés suivantes :
  • Un mode polygone pour capturer une brosse.
  • Mise à jour de la traduction en italien.
  • Correction concernant la gestion de noms longs.
  • Correction des débordements de mémoire tampon lors de l'utilisation des brosses (mise à l'échelle, découpe).
  • Lorsque vous découpez une brosse deux fois de suite, les valeurs de la découpe sont enregistrées pour l'état actuel de la brosse et non pour celle d'origine.
  • Correction du mauvais calcul des fichiers affichés dans la requête de fichiers, cela entraînait parfois la présence d'un fichier endommagé en fin de liste de la requête (personal_req.library 1.6).

- Les portages de Bruno Peloille pour la papillon bleu

Le développeur français Bruno Peloille a de nouveau porté divers programmes sur MorphOS ces deux derniers mois. On peut noter par exemple l'outil graphique dcraw 9.28, le jeu de plates-formes OpenSyobonAction, le jeu de plates-formes JumpNBump 1.51, le jeu de réflexion Bomns for Linux, le jeu de stratégie Wyrmsun 3.5.2, le jeu de plates-formes Hydra Castle Labyrinth et le jeu de tir ProtoType.


- MorphOS bientôt sur iMac G5 ?

Guido Mersmann a publié le 27 janvier 2019 une image sur laquelle on peut voir une version MorphOS 3 tourner sur iMac G5, une machine à base de PowerPC G5 fabriquée par Apple. MorphOS tourne d'ailleurs sur deux écrans. Aucune annonce officielle n'a cependant été faite sur l'arrivée d'une version de MorphOS sur cet ordinateur [www.geit.de/].


- Scripted Amiga Emulator 0.9.10

Scripted Amiga Emulator est un projet d'émulateur Amiga en ligne, développé par Rupert Hausberger. Après deux ans et demi sans mises à jour, l'auteur nous a gratifié, le 22 février 2019, d'une nouvelle version 0.9.10 qui présente les changements suivants :
  • Mise à jour de la ROM Kickstart AROS (SVN55696).
  • Correction d'un bogue pour les fichiers DMS compactés avec la compression DEEP.
  • Gestion de l'API "Fullscreen".
  • Le pointeur de la souris peut être masqué.
  • Ajout de la désactivation du son.
  • Gestion expérimentale de l'API "Gamepad".
  • Meilleure gestion des boutons et des mouvements. Détection du troisième bouton de la souris.
  • Émulation de diverses clés électroniques.
  • Gestion complète de la communication série directe.
  • Gestion de la communication parallèle directe.

- Démo de Tales Of Gorluth

Patrick Nevian a publié une démo du troisième volet de sa saga Tales Of Gorluth pour Amiga 68k. Il s'agit d'une version très précoce de ce jeu d'aventure qui devrait être commercialisé dans le courant de l'année 2019 [www.amiworx.de/demo/TOGIII-DEMO.zip].


[Retour en haut] / [Retour aux articles] [Période précédente : 11/12 2018] / [Période suivante : 03/04 2019]