Obligement - L'Amiga au maximum

Samedi 23 septembre 2017 - 18:37  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Hit Parade
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Moteurs de recherche
 · Pages de liens
 · Constructeurs matériels
 · Matériel
 · Autres sites de matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Développeurs logiciels
 · Logiciels
 · Développeurs de jeux
 · Jeux
 · Autres sites de jeux
 · Scène démo
 · Divers
 · Informatique générale


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Contact

David Brunet

Courriel

 


Test de Wreckers
(Article écrit par Marc Lacombe et extrait de Tilt - septembre 1991)


Chargé de la maintenance d'une station spatiale qui guide les vaisseaux à travers la galaxie, vous allez découvrir que le rôle de "Bison futé" de l'espace n'est pas particulièrement reposant, surtout lorsque d'immondes créatures gluantes s'attaquent à votre QG. Plus orienté stratégie qu'arcade, ce logiciel en 3D isométrique vous plonge dans une ambiance vraiment très prenante.

Wreckers

Au coeur de votre station spatiale

La station-balise Beacon 04523N compte à son bord trois officiers humains maintenus en état d'hibernation par les bons soins des établissements Vivagel. En cas de problème, la station, entièrement automatisée, est programmée pour réveiller un des trois responsables. Afin d'éviter que la précieuse installation ne tombe aux mains de l'ennemi, un système de sécurité perfectionné déclenche le processus d'autodestruction dès qu'une présence étrangère est repérée.

Cette fois, les capteurs de la station ont détecté l'approche d'une nuée de Plasmodians (une race d'extraterrestres particulièrement vorace qui se nourrit de carcasses de vaisseaux et occasionnellement de chair humaine) et il ne vous reste que soixante minutes avant l'explosion pour débarrasser le vaisseau de ces passagers clandestins ravageurs.

Wreckers

Pour cela, il vous faudra d'abord tenter de repousser l'invasion depuis l'extérieur du vaisseau, puis, avec l'aide de robots, d'éliminer les quelques créatures qui réussiront inévitablement à se glisser à bord.

Dédalle de salles

Pour se familiariser avec le jeu, le mieux est de commencer par étudier le plan du vaisseau afin d'en repérer les différentes installations. Celui-ci est divisé en deux étages, reliés par un unique ascenseur et agrémentés de navettes qui permettent de se déplacer rapidement d'une salle à une autre.

Chaque salle a son importance stratégique, mais il est surtout vital de conserver intactes les quatre balises qui transmettent leurs informations aux autres vaisseaux. Si l'une d'entre elles venait à tomber en panne, la station entière exploserait. Il faut donc régulièrement se rendre devant les panneaux de contrôle pour veiller à leur bon fonctionnement. Les autres salles doivent, elles aussi, être protégées car chacune a sa fonction fournir de l'énergie ou de l'oxygène, maintenir la gravité à bord, soigner les officiers, construire ou recharger les droïdes. etc. La destruction d'une de ces salles pourrait avoir de graves conséquences. Par exemple, si le centre de contrôle de la gravité était détruit, vos robots flotteraient en l'air, inutilisables.

Wreckers

Robots et combats

Au début de la partie, vous ne disposez que de trois androïdes, alors qu'il est possible d'en diriger une dizaine à la fois. Il est donc indispensable de se rendre dès que possible à la fabrique de robots afin de se constituer une petite armée. Vous devrez choisir quel type d'androïde vous désirez construire, du simple "nettoyeur" faible mais efficace, au "docteur" qui réparera ses congénères, en passant par des combattants plus ou moins rapides ou puissants.

En effet, bien que vous soyez équipé d'une arme, il vaut mieux vous cantonner à un rôle de coordination et envoyer les droïdes au casse-pipe à votre place. En combattant vous-même les envahisseurs, vous risqueriez non seulement de mourir, mais aussi d'être transformé en une créature mutante presque indestructible, que vos successeurs devraient ensuite affronter.

La programmation des robots, qui constitue l'attrait principal de ce logiciel, se révèle particulièrement facile d'emploi : il suffit de cliquer sur le droïde de son choix, puis sur une destination, pour que celui-ci aille y effectuer sa mission. Il est également possible d'obtenir à tout moment des informations sur n'importe quel droïde, ainsi qu'un plan général de la station. Au cours de la partie, l'ordinateur vous tient informé de tout ce qui se passe à bord, et vous donne accès aux rapports transmis par vos droïdes.

Wreckers

Avant de vous battre à l'intérieur de la station, vous pouvez déjà tenter de limiter l'invasion à l'aide de "Battlepods" (sorte d'aspirateurs fixés sur des bras articulés) en stoppant les Plasmodians avant qu'ils n'atteignent la coque, et ne commencent à la ronger. Autre méthode, beaucoup plus risquée : enfiler une combinaison spatiale et sortir dégommer les intrus dans l'espace (vos réserves en oxygène et en munitions s'épuisent malheureusement très vite).

Mais c'est surtout lorsque les aliens ont réussi à s'introduire dans le vaisseau que le jeu prend toute sa dimension. En effet, il faut parer au plus pressé tout en élaborant une stratégie à plus long terme. Il est par exemple possible d'envoyer ses droïdes "au front", tandis qu'a l'abri dans une autre pièce, un robot médecin réparera les blessés. Chaque attaque repoussée vous permet de monter en grade (une option de sauvegarde est prévue), ce qui vous donne accès à de nouvelles technologies et vous autorise à construire des robots plus évolués, et donc plus efficaces.

Bilan

La gestion des commandes (manette et souris) est d'une simplicité étonnante, malgré un contrôle de la manette complètement aberrant (les commandes sont presque inversées, ce qui oblige le joueur à orienter sa manette de 45 degrés vers la gauche pour jouer !). Le jeu est difficile mais prenant et bénéficie d'une excellente réalisation. Même s'il s'agit d'un jeu d'action/stratégie, Wreckers nécessite des réflexes rapides et des nerfs à toute épreuve !

Un autre avis

Lorsque Marc m'a annoncé Wreckers comme un succès, j'ai eu quelques doutes. Je suis venu, j'ai vu et ça m'a plu ! Je considère Wreckers comme l'un des meilleurs jeux de ces derniers mois. C'est bien simple, je ne m'étais pas autant amusé depuis... Lemmings. Bien qu'il n'ait pas le côté révolutionnaire du jeu de Psygnosis, je le trouve tout aussi prenant. Comme dans Lemmings, il faut surveiller une multitude d'endroits à la fois. Courir pour stabiliser un satellite déphasé, tout en surveillant du coin de l'oeil la progression des Plasmodiaus et celle de vos robots de combat. Au début, cela semble très difficile, mais, avec un peu d'experience et d'organisation, on s'en sort très bien...

Contrairement à Marc, je vous conseille vivement d'aller dès que possible aider vos droïdes dans leur combat. Malheureusement, on ne peut pas dire que le maniement de la manette soit très intuitif mais c'est l'un des seuls défauts du programme. Il dispose en effet d'une excellente ergonomie. Le chargement est définitif, vous pouvez à tout moment sauvegarder votre position en mémoire et de nombreux raccourcis clavier sont prévus. Les auteurs ont également soigné l'aspect technique avec une animation qui reste toujours fluide. En bref, c'est un excellent jeu qui vous gardera de longues heures devant votre écran [Dogue de Mauve].

Nom : Wreckers.
Développeurs : Denton Designs.
Éditeur : Audiogenic.
Genre : jeu d'action/aventure.
Date : 1991.
Configuration minimale : Amiga OCS, 68000, 512 ko de mémoire.
Licence : commercial.

NOTE : 8/10.


[Retour en haut] / [Retour aux articles]