Obligement - L'Amiga au maximum

Vendredi 21 juillet 2017 - 10:49  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Hit Parade
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Moteurs de recherche
 · Pages de liens
 · Constructeurs matériels
 · Matériel
 · Autres sites de matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Développeurs logiciels
 · Logiciels
 · Développeurs de jeux
 · Jeux
 · Autres sites de jeux
 · Scène démo
 · Divers
 · Informatique générale


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Contact

David Brunet

Courriel

 


Reportage : World Of Amiga 2000 (Cologne 2000)
(Article écrit par Sébastien Jeudy - décembre 2000)


WOA 2000, 9 et 10 décembre 2000 - Mediapark / Köln

Qui ose encore dire qu'il ne se passe rien dans le monde Amiga depuis un an ? Après le rachat d'Amiga Inc. par l'équipe de Bill McEwen en janvier dernier, on a eu droit certainement à l'une des années les plus productives et les plus trépidantes depuis trois ans. Que ce soit du côté de la marque ou des principaux acteurs de la scène, chacun met tout en oeuvre pour redynamiser notre machine de prédilection et préparer son retour tant espéré. Nouvel OS, SDK, AmigaOne, AmigaDE, mais aussi Mediator PCI, G-Rex, ou autres AmigaOnePPC 1200/4000, on a eu droit à tout !

World Of Amiga 2000

Les encore trop rares rassemblements ou salons deviennent alors la meilleure occasion de voir et d'approcher au plus près toutes ces nouveautés ou d'y rencontrer leurs acteurs. En Europe, deux rassemblements majeurs se sont déroulés cette année coïncidant avec les évènements les plus importants.

Tout d'abord, le World of Alternatives - Amiga & Atari-Messe, qui s'est déroulé les 10 et 11 juin derniers à Neuss/Düsseldorf en Allemagne, a permis à Amiga Inc. de présenter un premier bilan après seulement 5 mois de travail avec la sortie officielle du SDK (Software Development Kit), destiné au développement des applications sur les nouveaux AmigaOne. Bill McEwen, président/PDG, avait alors fait le déplacement en personne pour y présenter les premiers travaux de son équipe et ses objectifs à travers plusieurs conférences très suivies.

En cette fin d'année 2000, à peine plus d'un mois et demi après l'annonce officielle du 21 octobre traçant l'avenir de l'Amiga, le World Of Amiga 2000, second rassemblement en Allemagne qui s'est déroulé les 9 et 10 décembre au Mediapark de Cologne, était certainement le plus attendu de tous. Beaucoup d'entre-nous avaient alors fait spécialement le déplacement de France mais aussi de toute l'Europe, que ce soit pour être les premiers à obtenir le nouvel AmigaOS 3.9 en sortie officielle ce week-end là, voir les nouveaux produits de plus en plus nombreux d'Elbox, suivre les conférences d'Eyetech, partenaire constructeur d'Amiga Inc., tester les derniers programmes d'Hyperion ou tout simplement dans le but de se procurer plus facilement du nouveau matériel pour sa machine.

Le voyage...

Une bonne partie de l'équipe de Planet avait fait une fois de plus le déplacement pour vous faire vivre en privilégiés une nouvelle journée inoubliable. Lever à 2h30 du matin pour notre premier courageux franc-comtois, afin de rejoindre le gros du convoi alsacien, parti de Mulhouse à 4h45 pour rejoindre les colmariens à 5h30 et les strasbourgeois à 6h30. S'en était lancé une nouvelle fois pour 400 km d'autoroutes allemandes, avec les indispensables pauses essence, cigarettes, ou petit déjeuner allemand qui, on en est sûr maintenant, n'est pas le repas le pire de la journée chez nos amis d'outre-Rhin.

Après l'inévitable scission des deux véhicules dûe à une incompatibilité de vitesse, les premiers arrivèrent vers 10h30, sans détour, directement dans le parking souterrain du Mediapark en plein centre de Cologne, un véritable exploit quand on connaît l'étendue de l'agglomération. Notre première surprise fut alors la rencontre avec nos amis et confrères de Boing Attack, fanzine de l'association Triple A, garés non loin de nous et qui venaient spécialement de Portes-lès-Valence dans le sud de la France, suivis de très près par nos amis Lorrains ménés en la personne de Lionel Thillot.

Le Mediapark...

Le Mediapark est un tout nouveau complexe situé non loin du centre de Cologne, se vouant à rassembler en un même lieu de rencontre l'ensemble des infrastructures destinées aux nouveaux médias. On y trouve donc en plusieurs bâtiments modernes : salles de conférences et de projections, bibliothèques-médiathèques, halls d'expositions, cafétéria... le tout autour d'une grande place accédant aux indispensables parkings sous-terrains et dominée par une tour en construction.

Le WOA 2000, organisé par Haage & Partner, était réparti au premier étage de deux de ces bâtiments : le premier accueillant les exposants dans deux halls d'expositions, ou plutôt deux salles tant leur taille était réduite :-(, et le second, la salle des conférences quant à elle relativement bien choisie par rapport au nombre de visiteurs présents. Même si tout le monde ne trouvait pas de place assise selon les conférences (environ 200 chaises et une cinquantaine de personnes restées debout pour les plus fréquentées), cette salle disposait tout de même d'une véritable sono, d'un vidéo-projecteur sur un vrai écran, et non aménagée derrière quelques panneaux branlants, avec une ridicule projection sur l'un des panneaux, comme c'était le cas à l'Amiga-Messe de Düsseldorf.

World Of Amiga 2000
Le Mediapark de Cologne

Hormis le fait qu'il fallait passer d'un bâtiment à l'autre, le même nombre d'exposants ne disposaient malheureusement à Cologne que de la moitié de la superficie pour davantage de visiteurs amigaïstes; ce qui était carrément regrettable quand on sait que cet évènement était certainement le plus attendu de l'année suite aux récentes annonces et nouveautés de ces derniers mois. Résultat : des stands les uns sur les autres avec des visiteurs jouant du coude à coude pour s'en approcher (du coup, on avait au moins une vue d'ensemble instantanée ! ;-))

World Of Amiga 2000
Le plan

Le premier hall...

Passée l'entrée à 18 DM et l'indispensable tampon rouge sur la main, on accédait au premier hall regroupant les premiers exposants : le stand d'APC & TCP (Lights Over Mars) non loin de celui de COOLbits présentant notamment les nouvelles versions d'EASys!, FXScan 3.0, et du stand d'Eternity avec le jeu Tales Of Tamar, déjà en démonstration à l'Amiga-Messe de juin.

En face, le stand de Vesalia était très sollicité avec sa revente de produits Elbox. On pouvait ainsi s'y procurer la fameuse carte Mediator PCI 1200 ou autres tours, mais aussi le V-Tower maison à seulement 279 DM. Quelques produits DCE y étaient également vendus avec la dernière carte G-Rex PCI en... vitrine. Plus sérieusement, le stand d'Hyperion Entertainment se taillait la part du lion avec la présence de notre Ben Yoris national. On pouvait y voir tourner l'excellent Heretic II sur une PowerPC à 180 MHz avec cette fois-ci l'une des premières G-Rex PCI 1200 (prototype avec un seul emplacement PCI) équipée d'une carte graphique Voodoo3 3000, ce qui en donnait les meilleures performances actuellement possibles sur Amiga (à 62 FPS). L'autre jeu, Freespace, était également en démonstration (sortie au courant du premier trimestre 2001) et Shogo disponible en précommande (annoncé pour la fin janvier 2001).

World Of Amiga 2000
Tales Of Tamar

Le second hall...

Le second hall, plus important, accueillait le restant des exposants. Tout d'abord, Drei Ein Halb qui possédait une nouvelle fois le stand le plus fourni en matériel, pièces détachées, livres et programmes divers : une vraie caverne d'Ali Baba. On peut d'ailleurs dire qu'il y eut une véritable rasia sur des tapis de souris Commodore à 1 DM, collector ! Sur le stand de KDH Datentechnik on pouvait se procurer, enfin, le jeu de stratégie Exodus The Last War. Vendue à 99 DM, cette variante de Napalm, même si elle est jolie et approfondie, donne apparemment l'impression d'être "mal programmée" à l'utilisation... Sur le stand était aussi proposée la carte réseau X-Surf (189 DM) disponible avec le logiciel Miami Deluxe. A côté de KDH, on pouvait voir une démonstration du très professionnel logiciel d'effets pour animations 3D : Wildfire 7, et en face on retrouvait le petit stand de Verkosoft avec ses piles de jeux en tout genre.

Venaient ensuite les stands d'Amiga-News.de et d'Amiga-Club im BTX & Internet avec notamment un Amiga 1200 équipé d'un écran plat et monté dans une mallette noire, une console CD32 passant des vidéos au format MPEG, ou un autre 1200 dans sa coque d'origine sous le nouvel AmigaOS 3.9 et un écran 19". Rolf Tingler, le "peintre en bombes" de l'Amiga-Messe, était une nouvelle fois présent pour vous personnaliser à la bombe, de façon vraiment soignée, artistique et originale : votre souris, votre clavier, votre coque de téléphone portable, ou carrément votre tour ! Et en feuilletant son album photos vous pouviez voir qu'il est capable de bien plus encore.

Que de monde devant le stand d'Haage & Partner ! En sortie officielle ce week-end là au salon, le nouvel AmigaOS 3.9 y était évidemment en vente à 89 DM comme sur la plupart des stands, mais aussi le livre "AmigaOS 3.9 - Das Buch" également à 89 DM mais uniquement en allemand :-(. L'ensemble était quant à lui proposé à 159 DM. Les plus chanceux pouvaient même repartir avec une dédicace de Jürgen Haage ;-). A première vue, on peut dire que cette nouvelle version (probablement la dernière sur Amiga Classic...) est plus complète et encore plus professionnelle que la précédente 3.5, avec un CD entièrement rempli même s'il y a une grande partie de vidéos ou autres données brutes ; on a surtout la chance de ne plus avoir la "jolie photo de Petro mal coiffé" en préface ! ;-).

AmigaActive était également présent sur le stand avec tous les derniers numéros de ce fameux magazine anglais. Individual Computers proposaient quant à eux une démonstration d'un prototype de la nouvelle carte son Zorro Repulse d'Alien Design, intégrant un module matériel de décompression MP3, et qui devrait être disponible au courant du premier trimestre 2001. Schatztruhe vendaient bien naturellement leurs derniers Aminet 40 (décembre 2000) incluant la version complète de TurboCalc 4.0, Aminet Set 10, ainsi que la dernière version de l'émulateur Amiga "Amiga Forever 4.0" gérant AmigaOS 3.1 et les modes graphiques AGA.

A côté d'eux, le stand de Falke Verlag proposait une démonstration du dernier jeu de stratégie Earth 2140 en pressage au moment du salon, donc disponible sous peu (99 DM). Le stand vendait au nom d'Epic Interactive le jeu d'aventure Simon The Sorcerer 2 (89 DM), et accueillait également l'équipe du très bon magazine mensuel allemand AmigaPlus avec tous ses derniers numéros et ceux d'Amiga Future (bimestriel orienté jeux fourni avec un CD).

Le stand d'Elbox...

Voici maintenant le meilleur pour la fin : le stand du Polonais Elbox, de loin le plus professionnel de tous ! En tant que constructeur de matériel Amiga, ses dirigeants n'étaient pas venus vendre directement aux visiteurs mais plutôt en représentants venus faire des démonstrations de leurs derniers produits. Et quelles démonstrations, tout y était : en arrière-plan, une immense affiche sur fond étoilé du Mediator PCI 1200 à côté d'un Samouraï, en avant plan ce même Mediator PCI 1200 en démonstration dans une tour... Elbox, accueillant un tuner TV dont les pilotes devraient être largement disponibles au moment où vous lirez ces lignes, le tout en multitâche sur un écran plat couleur !

World Of Amiga 2000
Le Mediator PCI

Les derniers détails à résoudre étaient essentiellement des règlages de couleurs... Même si elle n'était pas en démonstration, on pouvait tout de même toucher sans problèmes la superbe carte Elbox A4000 Zorro II/III PCI (cinq ports PCI, un port vidéo, sept ports Zorro II/III...). Cette carte, déjà disponible à la vente, ne sera entièrement opérationnelle qu'à la sortie de l'autre carte Mediator 4000 en janvier 2001, donnant ainsi le Mediator PCI 4000 (ouf !).

Très abordables pour répondre aux questions, les gens d'Elbox ont également révélé lors de ce salon, et de leur conférence donnée par M. Wloczysiak, que les futures cartes accélératrices Shark PPC G3/G4 seront disponibles pour tous les modèles du Mediator et qu'elles fonctionneront sous AmigaDE d'Amiga Inc. (accords avec Haage & Partner). En bonne voie pour faire aboutir tous ses projets, Elbox Computer est bien devenu en seulement quelques mois le constructeur "Amiga Classic" qui fait le plus avancer la machine, en ouvrant le marché très accessible des cartes d'extension PCI du monde PC, mais aussi la puissance des cartes PowerPC G3/G4 (sans oublier ses tours, ses interfaces claviers, tous les pilotes à venir...). Tout en couvrant l'éventail le plus large de machines, en proposant des produits de qualité à des prix raisonnables et une production accrue, Elbox sait aussi préparer le futur en se tournant vers AmigaDE. Le travail accompli est bien à l'image du très sérieux guide de ses produits, cartonné et en papier glacé, haut en couleur et en photos, distribué sur le stand (polonais, allemand, anglais et... français ! :-)).

Une virée dans Cologne...

Après le point de rendez-vous devant la cafétéria à 13h et les quelques immanquables photos sur la place du Mediapark, tout le groupe des amigaïstes francophones (une vingtaine de personnes, dont plus de la moitié était déjà présente à l'AmiParty 5 de novembre) s'était fait une virée dans Cologne afin de dégoter le véritable restaurant allemand, avec au menu : Pils, saucisses bien roses et bien grasses de 20 cm de long accompagnées de quelques pommes de terre à la crème-mayonnaise toute aussi grasse !

Bref, un semblant d'Amiga-bouffe à la sauce germanique avant d'attaquer quelques conférences l'après-midi, le ventre bien chargé ! Le plus surprenant était quand même de rencontrer à la sortie du restaurant deux autres amigaïstes allemands, perdus et à la recherche du WOA, dans cette grande ville perturbée par des manifestations ou autres hélicoptères ! Les forces de l'ordre (en vert vif !?) n'ont vraiment pas dû comprendre quel était ce groupe étrange de Français ne passant pas inaperçu en chantant "Amiga-Amiga-Amiga !" :-)

Quelques conférences...

La conférence la plus attendue et la plus intéressante à laquelle on pouvait assister ce jour-là était bien celle du britannique Eyetech, partenaire constructeur d'Amiga Inc. pour les futurs AmigaOne PPC et ATX. La salle des conférences connut alors son record d'affluence avec toutes les chaises occupées et un grand nombre de personnes restées debout. Voici les principaux points que l'on aura retenus de la présentation d'Alan Redhouse, très "smart", entouré des représentants d'Escena, d'Haage & Partner et d'Hyperion Entertainment : les AmigaOne PPC 1200/4000 seront basés sur le projet PowerPC Brainstormer de la société allemande Escena.

Lors du démarrage du système, le contenu de la flashROM sera copié dans la SDRAM. Ensuite, ce sera soit l'émulateur 68k d'Haage & Partner, ou soit le nouvel AmigaDE d'Amiga Inc. qui prendra le relais. En mode "Amiga Classic", le PowerPC des AmigaOne PPC 1200/4000 aura un plein accès vers les particularités de l'Amiga (circuits propriétaires, mémoire Chip) pour une meilleure compatibilité.

Les principales dates à retenir étaient les suivantes :

A propos de l'AmigaOne PPC :

12/2000 : systèmes pour les développeurs
01/2001 : pilotes pour AmigaOS
01/2001 : émulateur 68k
02/2001 : systèmes bêta-testeurs
1er trimestre 2001 : production de la version AmigaOne 1200

A propos d'AmigaDE (anciennement AMIE) :

07/2001 : AmigaDE pour les utilisateurs
07/2001 : pilotes pour AmigaDE
08/2001 : conversion d'AmigaDE pour les AmigaOne
1er trimestre 2002 : disponibilité des applications natives AmigaDE

World Of Amiga 2000
La conférence de Fleecy Moss

Toutes ces précisions auront une fois de plus confirmé de façon rassurante l'avenir de notre machine à travers l'immense projet et défi d'Amiga Inc. impliquant aussi de façon sérieuse de plus en plus de partenaires. Il était cependant à regretter l'absence au WOA de Bill McEwen (négociations avec des japonais...) remplacé à la dernière minute par son bras droit Fleecy Moss qui s'exprima seulement sur IRC et à la presse. On retiendra de ses interventions qu'un AmigaOS 4.0 pourra voir le jour que si 50 000 exemplaires d'AmigaOS 3.9 sont vendus (contraintes économiques...) et qu'AmigaDE correspondrait déjà à plus d'un million et demi de commandes. A propos de MorphOS, qu'il serait une bonne chose qu'il puisse vivre avec AmigaDE, mais que la société n'acceptera pas une nouvelle division de la communauté... Enfin, que l'AmigaOne est un contrat exclusif avec les sociétés Eyetech et bPlan, mais qu'un statut "Powered by AmigaDE" sera possible et notamment en discussion avec Elbox...

Conclusion...

Après avoir terminé la journée de façon conviviale à la cafétéria du WOA, il ne restait plus au convoi alsacien que de reprendre le long chemin du retour, agrémenté de nouvelles pauses ou de MacDo, et d'arriver très tard dans la nuit pour le dernier.

Ce "World Of Amiga 2000" restera comme la plus belle des transitions entre cette grande année de renouveau pour l'Amiga et le point de départ pour l'année 2001 qui devrait être celle de toutes les concrétisations vers le retour tant espéré. En attendant, que de monde pour venir voir tous ces changements et toutes ces nouveautés, venant d'Amiga Inc. avec AmigaDE, d'Haage & Partner avec le nouvel OS 3.9, d'Eyetech avec la préparation des AmigaOne PPC, ou d'Elbox avec tous ses nouveaux produits basés sur les cartes Mediator, ou encore des nouveaux jeux de haut niveau d'Hyperion. On retiendra aussi la grande présence des francophones qui s'étaient déplacés cette fois-ci en masse et dans la bonne humeur, montrant la résistance encore active de notre côté du Rhin (une mention très spéciale pour APS qui avait fait spécialement le déplacement de Marseille). Enfin, quel plaisir de rencontrer en personne de plus en plus d'inscrits à l'Annuaire Amiga Francophone :-).

On oubliera ainsi très vite le manque de surface consacrée aux exposants, les ratés d'organisation au niveau des conférences (ou les problèmes rencontrés pour celles données sur IRC...) et même l'absence de Bill McEwen.


[Retour en haut] / [Retour aux articles]