Obligement - L'Amiga au maximum

Vendredi 17 novembre 2017 - 18:13  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Hit Parade
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Moteurs de recherche
 · Pages de liens
 · Constructeurs matériels
 · Matériel
 · Autres sites de matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Développeurs logiciels
 · Logiciels
 · Développeurs de jeux
 · Jeux
 · Autres sites de jeux
 · Scène démo
 · Divers
 · Informatique générale


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Contact

David Brunet

Courriel

 


Matériel : VD-2001 (VDA2001)
(Article écrit par Éric Laffont et extrait d'Amiga News - janvier 1992)


Après la carte Harlequin de Keybonus Ltd/Amiga Centre Scotland, c'est au tour d'Avancée de nous proposer sa trouvaille en matière de carte graphique de haute qualité. La VD-2001 (aussi appelée VDA2001) de chez Roland Köhler/Merkens EDV est à elle seule un petit événement en matière d'image sur Amiga. Elle est la première carte à nous proposer un numériseur (capture d'écran) temps réel en 24 bits intégré aux normes PAL sur Amiga, sans compter qu'il s'agit ici aussi d'une véritable carte 24 bits qui nous permettra d'utiliser le maintenant classique TVPaint et de visualiser toutes nos images de synthèse en 24 bits.

VD-2001
La carte VD-2001 (photo de Michael Rubisch)

Tout comme sa consoeur (et rivale) Harlequin, elle visera elle aussi le milieu plus professionnel et continuera à placer l'Amiga comme un réel créateur pouvant supporter avantageusement la comparaison avec les autres standards.

La carte VD-2001

Avec l'importation de cette nouvelle carte, la société Avancée nous offre ici une très bonne surprise. S'insérant dans un des ports Zorro d'un Amiga 2000 ou 3000, elle possède l'avantage par rapport à ses concurrentes d'offrir en standard un numériseur temps réel, ce qui la rend encore plus intéressante et autonome. Elle se connecte à un moniteur supplémentaire par l'intermédiaire d'une prise 25 broches et d'un boîtier extérieur qui en fait servira pour la transformation des signaux vidéo pour la numérisation. La carte VD-2001 pouvant fonctionner sans ce convertisseur aussi bien en entrée (signaux RVB+Sync -> numérisation) qu'en sortie (signaux RVB+Sync -> affichage moniteur).

Ce petit boîtier externe, en fait un convertisseur RVB, YC, Composite possédant des réglages externes de correction du signal, est finalement très utile. Par son intermédiaire il permet à la VD-2001 de pouvoir numériser toutes les sortes de signaux vidéo car la VD-2001 ne possède qu'une entrée RVB sur son connecteur. Grâce à lui, on peut entrer dans la VD-2001 une source composite PAL, une source RVB, ou un signal possédant Y-C (S-VHS...).

Configuration

Comme toute carte 24 bits qui se respecte, elle possède aussi sa propre mémoire interne, ce qui libère l'Amiga et rend son utilisation plus aisée. La configuration minimum pour son utilisation est un Amiga 3000 ou 2000 muni d'au moins 2 Mo de mémoire. Une carte accélératrice est indispensable sur un A2000, surtout pour le logiciel TVPaint qui est le seul disponible à l'heure actuelle pour dessiner avec elle. TVPaint étant suffisamment complet pour toutes les utilisations graphiques.

Concernant les résolutions écran, ici ce n'est pas du standard (dommage). La plus basse résolution proposera du 344x256 tandis que la haute résolution entrelacée en suraffichage propose, elle, 512x580, le tout en 24 bits. La numérisation fonctionne dans tous ses modes en temps réel avec une vitesse de capture d'écran comprise entre 20 et 40 ms pour la haute résolution. La qualité d'affichage et d'une numérisation en 24 bits en 512x580 ouvre vraiment un nouvel univers dans l'approche de la création graphique sur Amiga. La qualité de ce numériseur est la grande force de la VD-2001 et cette particularité la rend plus intéressante que la majorité des cartes 24 bits qui, pour le moment, doivent faire appel à du matériel externe assez lourd pour ce service.

Le logiciel d'exploitation de la partie numérisation est très convivial et suffisamment complet pour le rendre intéressant. Il possède un mode "Live" qui permet de voir le signal vidéo à sa propre vitesse d'affichage et au moyen de la souris de geler à tout moment l'image.

Évidemment, l'image sera affichée sur le second écran et les manipulations souris ainsi que l'affichage des paramètres sur l'écran Amiga normal. Un petit plus du logiciel permet de transférer la numérisation dans un format Amiga en IFF ou HAM.

Le logiciel

Dans l'esprit de la carte, il est surtout consacré à la numérisation mais aussi orienté vers le traitement d'image. Il possède très peu de défauts ou plutôt un très gros : il n'y a pas de fonction "défaire" (undo). Évidemment, ce n'est pas un logiciel de dessin mais cela manque. En oubliant cet écueil, le logiciel est très intéressant. C'est réellement un logiciel d'exploitation de la carte qui est livré. Il offre le contrôle de la VD-2001 à la souris.

Il occupera seulement 400 ko de votre mémoire Fast et 200 ko de Chip (selon le mode d'écran Amiga choisi). Ceci le placera très facilement comme un programme standard lors d'une utilisation multitâche de l'Amiga.

Côté écrans, voici comment cela se présente. L'écran principal se compose de l'image ci-dessous plus des menus déroulants bien que toutes les commandes soient accessibles à la souris sans avoir à utiliser les déroulants à part pour le chargement et la sauvegarde des images.

VD-2001

Les images chargées peuvent être aux formats suivants : IFF 24, Beams (format de Reflections), Sculpt, Caligari et VD 24 bien sûr. Même chose pour la sauvegarde en ajoutant un format VD 16 qui sauve un fichier plus court mais en 16 bits. A noter que comme les modes de la VD-2001 sont de 344 ou 512 points en horizontal et 256 à 58 points en vertical, il faudra le prévoir lors du calcul de vos images sur votre logiciel 3D préféré.

Les six premières commandes de gauche, "Run", "Stop", "Live", "Buffers", "Mask" et "Key" commandent principalement le numériseur. A noter que la commande "Mask" permet de générer un bitplan qui servira de cache pour une incrustation par exemple.

Les autres commandes sont très intéressantes et utiles. La commande "Trans" permet de transférer toute image créée ou numérisée par la VD-2001 et de la transférer dans n'importe quel mode Amiga standard. Le transfert sera contrôlé et pourra être corrigé par l'intermédiaire d'un réglage du gamma général de l'image avec tramage ou non. Les résultats sont très satisfaisants et permettent de se passer de logiciels externes de type Art Department Pro ou ImageLink pour cette opération.

Un gros morceau du logiciel concerne le traitement de l'image chargée ou numérisée avec la VD-2001. Dans cette partie (Filter), 15 types de traitement physique de l'image affichée sont possibles.

Pour la plupart dérivés de FFT, ils proposent un balayage matriciel préréglé très intéressant et optimisé pour un emploi simplifié. Les masques les plus employés en traitement de l'information sont présents : Gaus, Laplace, Median, Sobel, Prewitt... Ceci est un autre atout de la VD-2001 qui semble inutile mais qui rend pas mal de services avec le temps. La rapidité du calcul de tous ces filtres réclame une carte accélératrice performante pour limiter ceux-ci.

VD-2001

C'est cependant ici que se trouve le plus gros problème du logiciel : pas de fonction "défaire". Cela devient très gênant surtout lorsque l'on se trompe sur le filtre à employer, il faut recharger dans le tampon mémoire l'image précédente. Vous me direz que c'est rapide, mais il faut le faire, sachant qu'une fonction "défaire" ne doit pas poser de problèmes de programmation.

Le gadget "Brush" permet, comme son nom nous le laisse penser, de découper des parties d'image et de procéder à quelques manipulations. Le découpage s'effectue directement sur l'écran VD-2001. La brosse sera stockée dans un des 12 tampons mémoire disponibles et pourra ensuite être réutilisée. La brosse pourra se déplacer sur l'écran et s'afficher avec un masque ou en supprimant des composantes RVB. Il sera bien sûr possible de retailler la brosse au pixel près avec la fonction "Resizing".

Le menu "Brush" propose la seule manipulation directe que l'on peut avoir avec ce logiciel concernant le travail sur l'image par le moyen de la souris. Le menu "Mark" permet, lui, d'utiliser un bitplan pour créer un masque écran indépendant de l'image, très utile pour une incrustation future par ou pour tout autre usage de brosses...

VD-2001

Le numériseur

Partie la plus intéressante de la carte, elle est la raison pour laquelle on préfèrera la VD-2001 à une autre. La partie numériseur est accessible de deux façons, soit au menu, soit aux gadgets de l'écran principal. Ici va se régler tout ce qui concernera la carte VD-2001.

VD-2001

La résolution de la carte se fait aussi bien en saisie qu'en affichage. "Hires" sélectionne 344 ou 512 pixels par lignes. "Interlaced" permet d'activer ce mode connu des utilisateurs d'Amiga et donc de passer de 256 à 512 lignes. Le mode "Overscan" est lui aussi géré par la VD-2001 et porte le nombre de lignes de 256 à 290 et de 512 à 580.

A signaler qu'en horizontale la VD-2001 est toujours en "Overscan". La commande "Vert.Pos" déplacera l'image en hauteur pour un recentrage ou évitera un décrochage du signal selon la source en entrée. Tout problème de décrochage étant normalement réglé par un clic sur "External Sync." qui n'a pas besoin d'être traduit. La carte VD-2001 sera synchronisée par rapport au signal d'entrée vidéo. Les commandes "Contrast" et "Low Level" agiront sur le contraste et la luminosité de l'image tout comme "Red Level", "Green Level" et "Blue Level" agiront sur la richesse des couleurs de l'image.

Pour parler de la numérisation/capture d'image elle-même, les tests ont été faits sur des images jugées difficiles : grisés très proches pour numérisation monochrome, idem mais avec les couleurs proches pour la couleur, ainsi que des images déjà numérisées avec une Targa 24 pour apprécier la différence. La VD-2001 offre en conclusion une qualité similaire à cette dernière avec en plus le fait que le logiciel Amiga est plus convivial, rapide et complet que celui de la Targa sur PC. Pour ce qui est de la résolution d'image, il est pratiquement impossible de la définir à l'écran, lors d'une numérisation.

TVPaint

On ne peut pas oublier que comme pour la carte Harlequin, aucun logiciel de dessin n'est livré en standard. Il existe donc un logiciel extérieur à se procurer. Le seul existant et performant est TVPaint de Tecsoft. Tout comme sur la carte Harlequin, il offre les mêmes fonctionnalités ainsi qu'une manipulation d'ensemble satisfaisante.

La seule différence provient de la résolution différente des deux cartes (910x576 pour Harlequin et 512x580 pour VD-2001). Le fait de pouvoir retoucher une numérisation réalisée avec cette carte est quand même un plus que ne peut s'offrir Harlequin qui nécessite une aide extérieure. Il serait intéressant d'inclure dans TVPaint une fonction de numérisation pour la version VD-2001, un peu comme dans le logiciel Tips pour les cartes Targa, ce qui rendrait TVPaint encore plus indissociable de la VD-2001.

Conclusion

Pour résumer, la VD-2001 est une autre alternative, avec Harlequin, pour les graphistes professionnels ou autres. Elle peut aussi intéresser quelques amateurs fortunés car elle est moins chère que ses concurrentes de même type et intègre en plus un numériseur temps réel 24 bits.

Ce dernier est la raison principale de l'achat de la VD-2001. Elle est la solution à beaucoup de configurations graphiques haut de gamme sur Amiga et arrive en concurrence directe avec Harlequin qui ne possède pas de numériseur mais offre une résolution plus élevée et un travail sur 32 bits. Au client de bien choisir selon ses besoins.

Pour le prix, la VD-2001 se situe aux environs de 13 500 FF HT chez Avancée qui en est l'importateur. Elle sera livrée avec le logiciel de saisie et traitement d'image plus le convertisseur externe (composite, RVB, YC) très utile pour la numérisation de diverses sources. Le logiciel de dessin TVPaint de Tecsoft est, lui, vendu à 5000 FF HT et indispensable pour le dessin sur la VD-2001.

Tableau comparatif

Résolution
maxi
Bitspixel et palette
Pixels
Sortie
vidéo
Numériseur
Forme pixel
Taille
fichier (4)
Formats
gérés
Dessin
Synthèse
(image)
Qualité/Prix
Prix
Amiga 768x592 4/12 (1) 454 656 RVB Non Carré 70-130 ko IFF 1 à 6 bits, HAM *** *** - -
VD-2001 512x580 24/24 296 960 RVB Oui (3) Rectangle
allongé
500-1000 ko IFF 1 à 24 bits, Sculpt, Caligari ***** ****** ******* 13 500 FF HT (5)
Harlequin 910x576 24/32 (2) 524 160 RVB + multisynchro Non Rectangle 700-1700 ko IFF 1 à 24 bits ****** ******* ****** 19 900 FF HT

(1) Ne pas oublier le Dynamic HAM.
(2) 24/24 plus 8 bits de transparence.
(3) Temps réel en 24 bits (20-40 ms).
(4) IFF généralement constaté.
(5) Ajouter 8000 FF HT pour TVPaint.

Nom : VD-2001 (VDA2001).
Constructeur : Roland Köhler / Merkens EDV.
Genre : carte graphique/framebuffer.
Date : 1990.
Prix : 13 500 FF HT.


[Retour en haut] / [Retour aux articles]