Obligement - L'Amiga au maximum

Samedi 25 mars 2017 - 02:58  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Hit Parade
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Moteurs de recherche
 · Pages de liens
 · Constructeurs matériels
 · Matériel
 · Autres sites de matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Développeurs logiciels
 · Logiciels
 · Développeurs de jeux
 · Jeux
 · Autres sites de jeux
 · Scène démo
 · Divers
 · Informatique générale


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Soutien

N'hésitez pas à soutenir le projet Obligement



Contact

David Brunet

Courriel

 


Test de TurboPrint Professional 2.0
(Article écrit par Marcel Duruflé et extrait d'Amiga News - novembre 1992)


IrseeSoft, la société qui produit TurboPrint Professional, m'a envoyé pour test, la version 2.0. Je devrais plutôt parler de refonte totale, tant par ce qu'il y a dedans que par l'aspect, qui a été sérieusement revisité.

La boîte a été redessinée, et s'est inspirée de la forme du 68030, forme carrée, avec dans un angle une diagonale à 45° vers un carré où est représentée la première image de la 1.0. Déjà, un bon point. Il est livré en trois versions : allemande, anglaise et française (qui devrait être prête début octobre 1992). A l'intérieur du paquetage, outre la disquette, il y a deux manuels : le manuel de la 1.0 de 85 pages et un addendum de 12 pages qui décrit les différentes nouveautés.

Il y a toujours la protection par le nom et un code (voir l'article de la version 1.2). Dans cet article présent, plutôt que de redécrire le fonctionnement de ce logiciel, il m'a semblé plus intéressant de décrire les nouveautés apportées.

L'aspect

TurboPrint a un aspect en 3D, comme vous pouvez le voir sur la capture d'écran suivante, plus adapté au Workbench 2.04 et 2.1. Il n'atteint pas la qualité de celui d'Excellence! 3.0, mais est très supportable.

TurboPrint 2.0

Les pilotes

Tous les anciens pilotes ont été optimisés, rendus plus performants. Outre les pilotes Epson, Facit, Star, Hewlet-Packard, Canon, des nouveaux pilotes sont mis, comme celui de la DeskJet 500C, la PaintJet XL et les lasers HP II et HP III. Voilà qui va combler ceux et celles qui ont une de ces imprimantes. Il y a aussi des pilotes pour les lasers Canon 4-LBP et 8-LBP et les jets d'encre BJ-130. Parmi les matricielles, notons la Swift 24.

Le mode texte

Si vous vous rappelez, dans TurboPrint il y a quatre boutons sur le côté droit qui font apparaître sur la partie gauche quatre panneaux : Imprimante, Préférences, Fonctions Annexes, et Réglages sur la couleur. Il y a maintenant un cinquième bouton qui gère l'impression du texte.

TurboPrint 2.0

Vous pouvez indiquer la taille du papier (format US letter à A5), l'option en continu ou feuille à feuille (FanFold/Single), définir les marges gauche, droite, la taille du caractère (10, 12 ou 15 CPI), la couleur du texte (noir, rouge, jaune, vert, bleu, violet, orange) et la police que vous voulez.

Cette option est particulièrement intéressante, car il vous suffit d'indiquer le numéro de la police que vous voulez, et il prendra dans votre imprimante la police qui possède ce numéro. Pour savoir quels sont les numéros des polices sur votre imprimante, consultez votre manuel d'imprimante. Ces dernières sont répertoriées dans l'ordre fixé par le constructeur. Bien sûr, jusqu'à ce que votre traitement de texte annonce un numéro de police différent, c'est ce numéro de police qui servira par défaut. Pour les lasers, vous indiquez la hauteur de la police. Faites attention dans ce cas, à prendre une hauteur déjà répertoriée dans votre laser, sinon TurboPrint fera pour le mieux.

Autres ajouts

Dans le menu "Fonctions Annexes", il y a un bouton "Bidirectionnel/UniDirectionnel" en plus. Ceci afin de permettre une qualité d'impression supérieure, au détriment de la vitesse. Dans les préférences, on trouve un "PrinterPort", pour utiliser les cartes multisérie ou multiparallèle. Dans le premier menu, les trames ont été très améliorées, et les essais faits avec la Star LC24-200 le prouvent à l'évidence.

Les essais

J'ai fait des essais sur une matricielle (la Star LC24-200) et partiellement sur une Deskjet 500C. La photo suivante est faite sur la Star.

TurboPrint 2.0

Les réglages sont les suivants :
  • Gamma à 7.
  • Trame : une grosse à points à 90z.
  • Le noir mis sur Extra (Black sur Extra).
  • Et demi-ligne.
C'est tout. Comme vous pouvez le voir, l'effet de bande a disparu ; par contre, il peut arriver qu'entre chaque bande, il y ait un léger chevauchement de 1/10e de mm qui donne une teinte plus grasse, ou qu'il y ait un espace de 1/10e de blanc. Ceci semble résulter de l'avance du rouleau, et des tolérances de construction admises. Il suffit de refaire l'impression. Si vous voulez essayer, prenez d'abord un gamma supérieur à 1, des trames très grosses. Les meilleurs résultats sont obtenus avec de grosses trames, qui visuellement sont très supportables, contrairement à ce qu'on pourrait croire.

Pour la DeskJet 500C, les essais que j'ai faits (grâce à l'amabilité d'Infonix) m'ont déçu. Je ne crois pas que le pilote soit en cause, mais plutôt le principe de fonctionnement de la HP 500C, qui oblige à faire un noir avec les trois autres couleurs. Je dois dire qu'au bout de deux heures, je ne suis pas arrivé à faire un vrai noir, ils avaient tous une teinte verdâtre. Néanmoins, je pense que je n'ai pas assez travaillé dessus.

Quelles sont les images qui passent le mieux avec TurboPrint ? Celles qui ont des teintes claires en majorité. Les teintes sombres comme le noir, sont à éviter au maximum. Les teintes claires sont représentées par des trames très aérées, qui permettent aux bandes de mieux se juxtaposer, et en cas de léger déréglage, de se mordre légèrement sans que cela n'apparaisse. Dans une même image imprimée sous le pilote de Commodore et sous TurboPrint, il y en a probablement une qui est éclatante, et l'autre terne.

Pourquoi ? Parce que d'une part, la trame plus grosse de TurboPrint permet au blanc de "respirer" entre les points de couleur, et d'aérer le dessin, rendant les couleurs plus éclatantes, et, aussi, parce que dans TurboPrint, nous pouvons utiliser un gamma, qui permet d'éclairer les couleurs du milieu. Ces deux fonctions permettent d'avoir un très beau rendu. Merci TurboPrint !

Usage

TurboPrint ne fonctionne pas avec tous les logiciels de PAO, vu les restrictions imposées par les développeurs. TurboPrint ne fonctionne pas non plus avec Art Department Pro, ni avec PageStream qui ont développé leurs propres pilotes. A propos d'Art Department Pro, j'ai essayé le module Prefprinters avec ses dix trames d'impressions. Honnêtement, si l'on n' a pas imprimé avec TurboPrint, c'est bien, mais comparé à TurboPrint, c'est de qualité inférieure.

Par contre, avec Gold Disk, c'est-à-dire Professional Page, Professional Draw, Page Setter, TurboPrint va bien. Avec Deluxe Paint 4 et Digi-Paint 3.0, il n'y a aucun problème.

Regrets

A l'évidence, imprimer en couleur, et qui plus est, imprimer de belles sorties sur des matricielles, voire des jets d'encre, n'est pas chose facile, exige des tas d'essais ingrats et un méchant "paquet" d'heures derrière son imprimante. A ce niveau, TurboPrint pêche par une certain aspect fruste, par une ergonomie à l'état primaire. Par exemple, il aurait été souhaitable que deux ou trois images, comme celles que nous voyons derrière le paquetage, soient mises sur la disquette, et avec les configurations de réglages pour la majorité des imprimantes. Je signale qu'un fichier configuration prend 280 octets, et qu'on pourrait très bien mettre un répertoire test avec pour chaque image les fichiers de configuration de chaque imprimante, ce qui permettrait à tout acheteur d'avoir du premier coup une impression au top niveau.

Au lieu de cela, chacun doit tâtonner et arriver aux réglages qui permettent enfin d'avoir la bonne impression. Turboprint devrait penser aux utilisateurs, car beaucoup de ceux qui n'auront pas la patience, se demanderont si ce n'est pas de la pub mensongère ! Je suis d'ailleurs persuadé que la qualité photographiée est exacte.

Conclusion

Très franchement, je trouve TurboPrint remarquable, malgré le fait que certaines images et leurs réglages ne soient pas fournis avec. Ceci dit, si vous avez une matricielle couleur, Citizen 224, Star LC24-200 ou tout autre 9 ou 24 aiguilles, il vous faut absolument acheter TurboPrint. Depuis que j'ai TurboPrint, j'avoue ne pas comprendre comment on peut imprimer sans. C'est littéralement la nuit et le jour.

Et la bonne nouvelle, c'est que des pourparlers se sont engagés pour que TurboPrint soit distribué très prochainement en France. Je ne peux en dire plus pour l'instant, mais au moment où vous lirez ces lignes, vous pourrez très certainement le commander chez votre revendeur. A vous les impressions qui en épateront plus d'un ! Un petit merci à François Pinault pour sa coopération.

Nom : TurboPrint Professional 2.0.
Développeurs : Stefan Donhauser et Florian Zeiler.
Éditeur : IrseeSoft.
Genre : gestionnaire d'impression.
Date : 1992.
Configuration minimale : Amiga OCS, 68000, 512 ko de mémoire.
Licence : commercial.
Prix : 79 $.


[Retour en haut] / [Retour aux articles]