Obligement - L'Amiga au maximum

Lundi 22 mai 2017 - 21:23  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Hit Parade
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Moteurs de recherche
 · Pages de liens
 · Constructeurs matériels
 · Matériel
 · Autres sites de matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Développeurs logiciels
 · Logiciels
 · Développeurs de jeux
 · Jeux
 · Autres sites de jeux
 · Scène démo
 · Divers
 · Informatique générale


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Soutien

N'hésitez pas à soutenir le projet Obligement



Contact

David Brunet

Courriel

 


Test de TurboPrint Professional
(Article écrit par Marcel Duruflé et extrait d'Amiga News - décembre 1990)


TurboPrint, enfin l'impression au niveau de l'Amiga

Jusqu'à maintenant, lorsqu'on voulait avoir une épreuve de l'écran de l'Amiga sur une imprimante matricielle ou thermique, le résultat était assez terne. Il fallait outrageusement maquiller la petite image pour avoir un résultat supportable. Et je ne parle pas de Sculpt 3D, avec qui on ne peut faire des copies d'écran qu'avec GraphicDump !

Et puis, dans A-News de juin 1990, Patrick Conconi parle du logiciel TurboPrint Professional édité par IrseeSoft (en RFA). Je me le suis procuré chez Microtron en Suisse. Les résultats obtenus sont vraiment spectaculaires, que ce soit avec une matricielle 9 ou 24 aiguilles ou une imprimante thermique ou laser.

Premiers pas

Pour charger TurboPrint, il suffit de cliquer sur son icône et ensuite sur TurboPrefs. Le menu de base de présentation est austère, comme tous les autres menus, pour des raisons de mémoire. Il y a quatre menus : Imprimante, Preferences version TurboPrint, Fonctions Annexes, et Réglages des Couleurs.

TurboPrint

TurroPrint est protégé, mais IrseeSoft envoie le code de déprotection contre l'envoi de la carte d'enregistrement et 10 marks, et fourni une télé-assistance plus un service de mise à jour pour les versions futures.

Le point noir est bien sûr la documentation écrite en allemand, mais IrseeSoft promet une traduction en français pour très bientôt. Le logiciel est entièrement programmé en assembleur.

Fonction Hardcopy

La fonction "Hardcopy" est très intéressante. Deux exemples : vous voulez imprimer l'écran du Workbench. Tapez trois touches et deux secondes après votre imprimante commence à sortir l'image du Workbench avec le bleu mis en blanc. Vous voulez une copie conforme ? Faites une autre combinaison de touches. Vous voulez faire un zoom sur une partie ? Placez le rectangle affiché où vous voulez. Et hop, impression en un délai record à l'imprimante.

Supposons que vous travaillez avec Sculpt 3D. Il vous est sûrement arrivé de vouloir avoir de suite une copie de l'image faite. Avec Sculpt, imprimer n'est pas un plaisir. Si votre essai est en mode "Tiny" (c'est-à-dire 1/16e d'écran), découpez-le à la souris. Si l'image est de taille "Jumbo", faites comme précédemment. Et l'impression suit dans la seconde.

Résident

Pour fixer d'autres paramètres, cliquez sur "TurboPrefs". Vous avez l'option d'installer votre logiciel en mémoire (il prend de l'ordre de 45 ko) et vous pouvez à tout moment le rappeler. Ça va très vite. Lorsqu'il est installé en mémoire, sachez qu'il résiste à toutes les réinitialisations ou visites du gourou.

On peut préciser le nom et adresse sous lequel sera sauvée une image choisie (le défaut est RAM:BILD00). Quand plusieurs images sont sauvegardées, le nom est incrémenté (BILD01, BILD02...) automatiquement à chaque fois.

Avec Deluxe Paint III, les choses se passent de la même manière, ainsi que sous Digi-View 4.0. La Joconde ci-après est une image numérisée avec Digi-View, puis mise dans Deluxe Paint III et puis imprimer avec la fonction "Hardcopy". Attente : une seconde.

TurboPrint

Que ce soit avec Sculpt 3D ou les autres logiciels, aucun problème de mémoire, et je n'ai que 1 Mo. Cette fonction Hardcopy est très pratique quand on travaille sur un dessin et qu'on n'a pas envie de faire des sauvegardes à tout de champ, qu'on a besoin d'une copie vite fait, d'un zoom sur un détail par exemple.

Les réglages

Les quatre menus permettent une multitude de réglages. Dans le premier menu, sous "Druckerauswahl", vous mettez le pilote spécial pour votre imprimante. Le choix d'imprimantes est énorme. Comme j'ai une Epson LQ-500, j'ai mis LQISQxx00. En dessous est indiqué le choix de la densité : de 90x90 DPI à 360x180 DPI (pour cette imprimante, car cela varie suivant les capacités de l'imprimante).

TurboPrint

Il y a aussi d'autres réglages :
  • Réglage des interlignes (ces petites rayures blanches qui séparent chaque bande de l'imprimante matricielle) au 1/10e de mm ("ZeilenBand"). Je me souviens que sur l'Okimale 20, j'avais droit à ces rayures, et rien à faire... Et maintenant, un petit clic sur "ZeilenBand" en plus ou en moins et ils disparaissent !

  • Choix des modes aiguilles (nomme "DruckArt). Mode 1 : c'est le mode normal. Mode 2 (HalbZeilen) : il enlève la zone sombre qu'il y a en bas de chaque bande imprimée par la tête de la matricielle, et fait qu'on reconnaît une impression matricielle à cause de ces lignes plus foncées dans le bas de la bande. Avec ce mode, c'est fini. Regardez les tirages faits dans ce mode, c'est pratiquement la qualité laser. Bien sûr si vous vous mettez à 5 cm et en contre-jour, vous verrez l'empreinte des aiguilles. Personnellement, je me sers de ce mode 2 pour la version finale (il va moins vite) et je fais les essais en mode 1. Mode 3 : imprime avec 2/3 des aiguilles. Plus aérée comme impression.

  • "Breite/Hohe" : ce curseur ajuste la hauteur et la largeur pour qu'à l'impression, un cercle dans Deluxe Paint III ne soit pas une ellipse. Très pratique. Avec mon imprimante, j'ai mis le curseur sur 1,05. Et les cercles sont vraiment des cercles, règle en main.

  • Trames de gris ("farb/GrauMuster") : ce qui fait, avec le facteur Gamma, toute la force de TurboPrint Pro. Il y en a douze au total, ce qui fait avec les différentes densités (cinq sur Epson) un total de 248 882 tramages différents (12 à la puissance 5) sans compter les rotations.
Il y a la trame normale dans le coin à gauche, le trame 1/2 ton plus faible (H-T), neuf aiguilles, les trames horizontales de 4 a 9 et les trames à 45 degrés de 10 a 12, plus les algorithmes de Floyd-Steinberg I et II.

Avec tout ça, la possibilité de faire tourner de 90 degrés ce choix de trames, les trames horizontales deviennent verticales, celles à 45 à 135 degrés. Je ne les ai pas toutes essayées. La seule chose qui pourrait être améliorée c'est qu'on puisse installer l'angle que l'on veut pour chaque trame (comme en offset, le noir est tramé à 45 degrés, le jaune à 75 degrés, le bleu à 115 degrés, etc.). Mais vu ce qu'on fait les programmeurs Donhauser et Zeiler, ils vont sûrement l'installer sur une prochaine version de TurboPrint.

TurboPrefs

Menu numéro 2 : c'est le Preferences de TurboPrint, en très amélioré. Par exemple, les mesures dans "Breite" ou "Hohe" (largeur et hauteur) sont ou en cm ou en inch ("Zoll") et les conversions se font automatiquement. Si vous mettez "0" pour la hauteur, vous avez celle-ci qui est ajustée automatiquement avec la largeur.

Il y a les choix habituels "Druckmodus" (choix d'impression) en Noir et Blanc, Gris, Couleur, négatif ou vertical (image en vertical au lieu d'être horizontale), réglage de la proportion N/B ("S/W Schwelle"), le choix feuille à feuille ou continu ("Tractor"). Le choix du port de sortie (soit PAR:, SER: ou PAR2: qui est le PAR2: redéfini par TurboPrint, celui que j'utilise). Il y a une fonction de lissage (Glättung) en deux forces : il enlève les escaliers aux textes écrits avec NotePad ou sous Deluxe Paint. Efficace.

TurboPrint

Facteur Gamma

On saute au menu 4 car c'est le second "must" de TurboPrint : le facteur Gamma et le réglage des couleurs. Commençons par le facteur Gamma, alias "Gamma-korrektur". Il permet un réglage de la courbe des nuances de gris. Il y a cinq curseurs qui permettent d'assombrir ou d'éclaircir l'image en entier (sur l'imprimante, of course) ou sur certaines nuances de gris seulement. Très, très puissant.

TurboPrint

Pour imprimer en N/B, il faut mettre "Schwarzdruck" sur normal. Il faudrait que je m'étende beaucoup plus sur la couleur, car le principe est superbe. Hélas, je ne l'ai pas essayé, à cause des finances nécessaires pour l'achat d'une matricielle couleur. Néanmoins, sachez que vous pouvez séparer les couleurs, c'est-à-dire qu'avec mon imprimante Noir et Blanc, je peux faire de la couleur en ayant quatre rubans Noir, Jaune, Rouge et Bleu. Dès que possible, je le fais et je tâcherai de vous faire part de l'expérience.

Ensuite, les couleurs de base du ruban de sont calculées en Rouge, Vert, Bleu du spectre ainsi que les couleurs de base de l'écran. En d'autres termes, vous pouvez les redéfinir, les ajuster exactement suivant le type de moniteur que vous avez, et comment vous l'avez réglé, suivant le ruban couleur de votre imprimante, ce qui varie suivant chaque marque. Et vous obtenez un WYSIWYG (ce que vous voyez à l'écran, vous le voyez à l'impression). Et ça marche, du moins pour les essais que j'ai fait en Noir et Blanc. On va pouvoir faire enfin du travail de professionnel.

Poster, réflexion de l'image, multiples

Ce sont les choses intéressantes du menu 3. Avec le mode "Poster", vous pouvez imprimer votre image numérisée en 100x65 cm par exemple, et plus si vous le voulez (une des dimensions ne peut être supérieure à huit fois la largeur d'impression de votre imprimante, dans mon cas 8x20,3 cm = 160 cm).

TurboPrint

Le poster est imprimé en morceaux, que vous avez définis. Une limite toutefois : la largeur du morceau ne peut excéder la largeur d'impression de votre imprimante (sur Epson 500, ça fait maximum 20,2 cm ou 8 inches). Si vous mettez "0" dans "Hohe" du menu "Preferences" vous n'aurez que deux bandes de 32,5 cm dans l'exemple et de 1 m de haut au lieu de six morceaux de chacun 32,5 cm de large et 33,3 cm de haut. C'est intéressant, et ça marche. Bien sûr, il faut prévoir des feuilles assez longues (ici de 1 m ou plus si vous mettez pour la hauteur une dimension supérieure). Vous pouvez aussi inverser l'image : par exemple la Joconde qui regarde à gauche, regarde à droite.

Je n'ai pas envie d'accaparer toute la revue Amiga News, mais il y a tellement à dire sur les choix et les possibilités énormes de ce logiciel. Une fois vos réglages installés, vous les sauvez dans un fichier et la prochaine fois que vous avez besoin de reprendre ces mêmes réglages, il suffit de cliquer sur "Load" dans TurboPrefs. Cela permet de sauver le travail d'une après-midi pour chercher à peaufiner une impression.

Conclusion

J'arrête là car il faudrait deux ou trois pages complètes pour décrire les possibilités énormes de ce logiciel. Il permet enfin d'imprimer correctement les dessins vus à l'écran en n'importe quelle taille.

Nom : Turboprint Professional.
Développeurs : Stefan Donhauser et Florian Zeiler.
Éditeur : IrseeSoft.
Genre : gestionnaire d'impression.
Date : 1990.
Configuration minimale : Amiga OCS, 68000, 512 ko de mémoire.
Licence : commercial.
Prix : 188 DM.


[Retour en haut] / [Retour aux articles]