Obligement - L'Amiga au maximum

Mercredi 01 décembre 2021 - 14:43  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

Actualité (récente)
Actualité (archive)
Comparatifs
Dossiers
Entrevues
Matériel (tests)
Matériel (bidouilles)
Points de vue
En pratique
Programmation
Reportages
Quizz
Tests de jeux
Tests de logiciels
Tests de compilations
Trucs et astuces
Articles divers

Articles in english


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liste des jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z,
ALL


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Galeries

Menu des galeries

BD d'Amiga Spécial
Caricatures Dudai
Caricatures Jet d'ail
Diagrammes de Jay Miner
Images insolites
Fin de jeux (de A à E)
Fin de Jeux (de F à O)
Fin de jeux (de P à Z)
Galerie de Mike Dafunk
Logos d'Obligement
Pubs pour matériels
Systèmes d'exploitation
Trombinoscope Alchimie 7
Vidéos


Téléchargement

Documents
Jeux
Logiciels
Magazines
Divers


Liens

Sites de téléchargements
Associations
Pages Personnelles
Matériel
Réparateurs
Revendeurs
Presse et médias
Programmation
Logiciels
Jeux
Scène démo
Divers


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec


A Propos

A propos d'Obligement

A Propos


Contact

David Brunet

Courriel

 


Test de Treasures Of The Savage Frontier
(Article écrit par Calor et extrait de Joystick - janvier 1993)


Arrff ! Encore une superproduction SSI qui va nous révolution-ner le monde des jeux de rôle sur micro-ordinateur (sic !).

Treasures Of The Savage Frontier

Ce deuxième tome, consacré au monde de Savage Frontier, d'une originalité déconcertante, vous donne l'occasion de (enfin ?) jouer les héros. Alors que vous passez du bon temps à Yartar, votre ami Amelior Amanitas vous appelle au secours. En effet, la ville de Lhorkh, située sur une route qui mène aux frontières ouest du Grand Désert, reste la seule ville encore sous les jougs des forces de Zhentarim malgré votre éclatante victoire à la bataille de Ascore. Vous seuls pouvez sauver cette ville auparavant paisible.

Treasures Of The Savage Frontier

Vous démarrez l'aventure à Secomber où vous rencontrez Amanitas qui vous explique la situation. Voilà en gros pour la trame de l'histoire. Vous aurez, bien entendu, de nombreuses occasions de prouver votre valeur (en gros, de gagner plein de points d'expérience) en tuant et massacrant des monstres tous plus balaises les uns que les autres, en trouvant des trésors inestimables et autres objets magiques méga-puissants... bref, le lot quotidien de presque tous les habitués de AD&D (heureusement qu'ils ne sont pas tous comme ça).

Treasures Of The Savage Frontier

Si le scénario n'est pas bien original, l'interface elle, n'a pas non plus évolué d'un millième. On se croirait toujours en train jouer aux premiers titres SSI des années 1980 (d'ailleurs, je défie quiconque de reconnaître un SSI d'un autre rien au premier coup d'oeil - exceptés bien sûr les fabuleux Eye Of The Beholder).

Ben oui, alors que la plupart des éditeurs essaient continuellement d'améliorer leurs produits, SSI, quant à eux, ne changent rien à une recette qui marchait il y a encore peu de temps. Les écrans de combats sont toujours aussi laids, les effets spéciaux pour les sorts toujours aussi à hurler de rire...

Treasures Of The Savage Frontier

Il faut croire que la formule s'essouffle quelque peu, puisqu'un vent de renouveau balaie actuellement l'éditeur officiel d'AD&D et que l'on peut enfin s'attendre à quelque chose de vraiment grandiose avec Dark Sun. Pour l'instant, SSI continue à nous sortir des jeux qui semblent surgir de la genèse des jeux de rôle sur micro-ordinateur et je doute que Treasures Of etc. y change quoi que ce soit.

Nom : Treasures Of The Savage Frontier.
Développeurs : Beyond Software.
Éditeur : SSI.
Genre : jeu de rôle.
Date : 1992.
Configuration minimale : Amiga OCS, 68000, 1 Mo de mémoire.
Licence : commercial.

NOTE : 4/10.

Les points forts :

- C'est strictement réservé aux fans purs et durs d'AD&D.

Les points faibles :

- L'interface date de la préhistoire.
- Les graphismes sont moyens.
- Les musiques et les sons ne méritent aucun commentaire tant ils sont quelconques.
- Les animations sont quasi inexistantes.
- Le scénario est d'une originalité qui ferait frémir un Maître de Donjon novice.


[Retour en haut] / [Retour aux articles]