Obligement - L'Amiga au maximum

Mercredi 26 avril 2017 - 06:09  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Hit Parade
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Moteurs de recherche
 · Pages de liens
 · Constructeurs matériels
 · Matériel
 · Autres sites de matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Développeurs logiciels
 · Logiciels
 · Développeurs de jeux
 · Jeux
 · Autres sites de jeux
 · Scène démo
 · Divers
 · Informatique générale


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Soutien

N'hésitez pas à soutenir le projet Obligement



Contact

David Brunet

Courriel

 


Test de The Prophet
(Article écrit par David Brunet - septembre 2000)


Comment faire un jeu commercial avec une qualité technique pitoyable ? C'est le défi d'Alive Mediasoft qui nous présente un jeu d'aventure/RPG du nom de The Prophet.

RPG ou aventure ?

Alive Mediasoft est un éditeur anglais qui a récemment déposé le bilan. Pour soutenir l'activité ludique sur Amiga, ils n'ont pas hésité à publier des jeux bas de gamme tels que MoonBases, Blade et plus récemment, une vraie-fausse mise à jour de Goal. Des démos de ces jeux sont d'ailleurs incluses sur le CD. Parmi leur catalogue de jeux, on trouve The Prophet, un RPG (ou JDR, jeu de rôle) à la Dungeon Master développé par l'équipe de Lost Legends.

Il est donc fourni sur CD mais on ne peut pas le lancer à partir de ce support et une installation complète sur disque dur est obligatoire. The Prophet requiert une configuration très modeste : tout Amiga avec 2 Mo de mémoire, un disque dur et un lecteur de CD, mais comme souvent, un processeur plus véloce et un peu de mémoire supplémentaire ne font pas de mal. La carte graphique est inutile puisque l'affichage est obligatoirement en PAL et le jeu de composants utilisé est l'OCS.

The Prophet

Techniquement pauvre

L'introduction est inexistante et le menu super simpliste. L'unique possibilité est de démarrer ou charger une partie. Pour commencer, il vous faut générer un personnage (le vôtre). Plusieurs critères sont modulables tels que la force, l'intelligence, le charisme, l'endurance, etc. Les points dans chaque critère sont donnés aléatoirement et il suffit de cliquer sur "Reroll" pour changer toutes les caractéristiques de votre personnage. L'intelligence est plus que nécessaire puisqu'elle vous permettra de vous perfectionner lors des combats, l'endurance aussi est un critère crucial puisque vous perdez des points de vie à chaque déplacement. Veillez donc à prendre un personnage bien équilibré et non un gros lourdeau. ;o)

Les graphismes sont dignes des jeux Amiga de la fin des années 1980 ! La palette de couleurs est pauvre et les graphistes n'ont pas usé de génie pour réaliser les décors et les personnages du jeu. L'ambiance sonore est à peu près dans le même ton, les musiques sont a priori pas mal mais elles sont coupées à chaque fois que vous faites une action spéciale (combats, entrée dans une taverne...) et ne se relancent plus ensuite ! Les quelques sons sont très ordinaires et répétitifs. En un mot, c'est une qualité minable !

The Prophet

200 000 lieux !

Comme dans la majeure partie des RPG des années 1980, les déplacements se font cases par cases. Ils s'exécutent grâce aux boutons de directions sur l'écran ou avec les flèches du clavier. L'inventaire est bien sûr présent avec tout un tas d'objets utilisables (différentes formes de nourriture, des kits de premier soin, des clés, des armes, des auto collants "I Love Petro", etc.). Vous partez donc à l'aventure avec tout ceci. Les débuts se font sur les docks mais on s'enfonce vite dans la ville : Primal City.

On déambule dans les rues de la ville et on tombe ici ou là sur des tavernes ou des huttes de magiciens. Ces lieux sont particulièrement importants pour reprendre des forces, acheter des potions ou tout simplement se faire embaucher pour gagner quelques précieux deniers. Votre personnage se fatigue vite (se cogner contre un mur fait perdre des points de vie) mais l'option "dormir" est là pour recharger les batteries.

The Prophet

Les rencontres sont multiples : citadins, monstres, voyous, etc. et il faudra combattre souvent pour arriver à ses fins. Les combats sont assez monotones même si on peut administrer les coups sous différents angles. Les résultats des combats est directement influencé par les capacités de votre personnage (notamment avec les points de dextérité et de force) d'où l'importance de choisir un héros aux possibilités vastes.

En cas de victoire lors des combats, on récolte des points d'expérience qui peuvent ensuite accroître certaines des compétences du personnage. L'aventure est très longue, on peut entrer chez les habitants de la ville et on peut parfois recevoir des indications sur tel lieu ou sur telle personne. La ville est un véritable labyrinthe et votre carte ne sera pas superflue. La localisation se fait avec les quatre points cardinaux et avec des coordonnées, et la ville est tellement grande (200 000 lieux ou "cases") que les auteurs ont inclus des portes de téléportation aux extrémités de la carte.

Conclusion : peu réjouissant

La série des Ishar m'avait plu et les bons RPG sont ensuite devenus assez rares. The Prophet signait donc le retour de ce style de jeu sur notre bécane mais il faut se rendre à l'évidence que les RPG en 2D sont démodés. De plus, les graphismes moyens et l'ambiance sonore peu originale de The Prophet rendent ce jeu particulièrement fade. On aurait aimé des graphismes gérant la carte graphique et un mode multijoueurs. The Prophet est mal réalisé et aucunement original.

J'ajouterais néanmoins un bémol à ce tableau un peu sombre. L'auteur du jeu, Mark Ford de Lost Legends, a eu certains démêlés avec le distributeur Alive Mediasoft. Outre des problèmes de paiements et de droits d'auteur, Mark Ford a souligné le fait que plusieurs caractéristiques du jeu ont été supprimées et qu'il n'a pas eu le temps de peaufiner des graphismes. Alive voulant vendre le jeu "le plus rapidement possible", The Prophet s'en est donc trouvé amputé qualitativement.

Nom : The Prophet.
Développeurs : Lost Legends.
Éditeur : Alive Mediasoft.
Genre : jeu de rôle.
Date : 1999.
Configuration minimale : Tout Amiga avec 2 Mo de mémoire et lecteur de CD.
Configuration souhaitée : 68020+, 4 Mo de mémoire et lecteur de CD.
Licence : commercial.
Prix : 200 FF environ (30 euros environ).

NOTE : 5/10.

Les points forts :

- Aventure longue.
- Compatible avec les petites configurations.

Les points faibles :

- Graphismes médiocres.
- Manque d'originalité.
- Absence d'options et absence d'introduction.


[Retour en haut] / [Retour aux articles]