Obligement - L'Amiga au maximum

Mercredi 18 octobre 2017 - 09:23  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Hit Parade
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Moteurs de recherche
 · Pages de liens
 · Constructeurs matériels
 · Matériel
 · Autres sites de matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Développeurs logiciels
 · Logiciels
 · Développeurs de jeux
 · Jeux
 · Autres sites de jeux
 · Scène démo
 · Divers
 · Informatique générale


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Contact

David Brunet

Courriel

 


Test de SSG et de RTE
(Article écrit par Norbert lefèvre et extrait d'A-News (Amiga News) - juillet 1988)


SSG + RTE

Non, ce n'est pas la méga formule de la transmutation du Bismuth en Farine de blé mou, mais enfin LA solution à tous vos problèmes de capacité mémoire si vous vous intéressez au ray-tracing.

Résumé des épisodes précédents

Rappelons brièvement que le ray-tracing est la technique qui permet d'obtenir de fantastiques images en 4096 couleurs, à partir de formes géométriques dont on se borne à définir la position, la couleur et la matière. Le programme calcule toutes les réflexions de lumière, tous les effets d'ombrage, et le résultat a quasiment une qualité photo.

David et Goliath

Le programme le plus connu qui exploite ce type de calcul est bien évidemment Sculpt 3D de Byte By Byte. Mais l'inconvénient majeur de ce programme est sa boulimie mémorielle (je vais écrire à l'Académie Française pour proposer cette nouvelle expression).

En effet, Sculpt 3D calcule toute la scène avant de l'afficher, ce qui consomme un maximum de place en mémoire. Par contre, je vais vous parler d'un autre programme de ray-tracing qui calcule et dessine en même temps, ce qui permet d'avoir des centaines de sphères dans un dessin, même avec 512 ko de mémoire.

Ce petit programme de 51 ko s'appele SSG, et fait partie d'un ensemble de trois programmes, dont les deux versions bien connues du "Juggler". Cet ensemble est vendu en Angleterre pour un prix modique de moins de 200 FF. Ce bas prix vient du fait que SSG n'a aucune interface utilisateur, c'est-à-dire qu'il faut avant toute chose créer un script en ASCII pour définir votre scène, et cela, ce n'est pas du tout évident... Ce n'est pas comme avec Sculpt 3D ou tout se définit avec la souris.

De plus, SSG ne peut générer que des sphères. Et à l'inverse de Sculpt 3D, où il faut spécifier un nombre de facettes pour chaque sphère, dans SSG celles-ci sont toujours parfaites et entièrement sphériques. La définition d'une sphère est de la forme :

(1, 0.7, 1.7) 1 (0,0,6.1):0.5;

Les trois premiers chiffres correspondent aux valeurs des trois registres RGB de la couleur de la sphère. Le chiffre suivant est son type de texture (1=mat, 2=brillant, 3=miroir). Enfin, les chiffres entre parenthèses sont les coordonnées du centre de la sphère, puis en dernier son diamètre. Vous comprendrez facilement que votre revendeur habituel de papier millimétré commence à se frotter les mains ! Et encore, au début du script, il faut spécifier la position de l'observateur, la direction de son regard, ainsi que la focale de l'objectif utilisé. Voilà pourquoi ce programme est si peu cher...

Zorro est arrivé (heureusement)

Mais bien heureusement, grâce à un gentleman répondant au doux nom de Tim Eckel, vous allez pouvoir bénéficier d'un éditeur du style de celui de Sculpt 3D, avec trois fenêtres correspondant aux vues de dessus, de face et de profil. Ce sympathique programme s'appelle RTE (Ray Tracing Editor). Et là tout se fait à la souris. Merci M. Eckel !

De plus, pour la petite histoire, ce programme a été réalisé en BASIC puis compilé avec le Compilateur d'ABSoft. Cela marche tout à fait bien, et il faut à peine 10 mn pour faire une jolie scène, et même pas 2 mn pour une scène simple (style : deux ou trois sphères sur un damier). Vous positionnez vos lampes où vous voulez, vous zoomez, vous ajoutez, vous supprimez, etc.

Vous pouvez même avoir une prévisualisation de votre oeuvre, en 10 secondes, grossièrement, mais c'est suffisant pour avoir une idée du résultat final.

Les calculs

Bon, vous avez votre scène, et il faut maintenant lancer le calcul. Pour cela, il faut, sous CLI, taper :

SSG i=NomOriginal o=NomFinal

Avec les noms correspondant respectivement à celui du fichier source (celui créé précédemment avec RTE), et à celui du dessin généré.

Et c'est parti pour un calcul dont le temps dépendra de la complexité de votre scène. Mais il est possible de tirer parti du multitâche de l'Amiga, car en tapant la combinaison des touches "Amiga+N" on fait apparaître l'écran Workbench, et avec "Amiga+M" on revient au dessin pour voir où il en est.

Un dessin demandé en basse résolution, avec une seule source de lumière et trois ou quatre sphères non brillantes se calcule en... un quart d'heure. On arrive à des temps de calcul de deux ou trois jours avec des dessins comportant quelques centaines de sphères brillances, plusieurs sources de lumière, et en mode entrelacé.

Il est possible de spécifier la taille du dessin, ainsi que sa résolution (de 320x200 à 320x400 en suraffichage). Vous pouvez ainsi lancer un dessin en 1/8e de taille qui prendra une demi-heure pour avoir une idée du résultat avant de partir pour un calcul de deux ou trois jours.

Ma modeste contribution

Pour ajouter un petit plus, j'ai réalisé un programme, également en Basic, qui permet de modifier l'angle de prise de vue et la focale. Vous pouvez ainsi aisément créer plusieurs fichiers différents à partir de celui créé avec RTE, pour générer des vues différentes dc votre scène (tourner autour, et réaliser ensuite des animations). J'ai placé ce programme entièrement dans le domaine public, et il sera bientôt disponible dans les disquettes Gourou. J'ai également réalisé un diaporama de mes meilleures images de ray-tracing, le tout en musique. Merci la pub !

Nom : SSG et RTE (Ray Tracing Editor).
Développeur : Tim Eckel.
Genre : modélisation 3D.
Date : 1988.
Configuration minimale : Amiga OCS, 68000, 512 ko de mémoire.
Licence : commercial.
Prix : 200 FF.


[Retour en haut] / [Retour aux articles]