Obligement - L'Amiga au maximum

Vendredi 21 juillet 2017 - 10:47  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Hit Parade
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Moteurs de recherche
 · Pages de liens
 · Constructeurs matériels
 · Matériel
 · Autres sites de matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Développeurs logiciels
 · Logiciels
 · Développeurs de jeux
 · Jeux
 · Autres sites de jeux
 · Scène démo
 · Divers
 · Informatique générale


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Contact

David Brunet

Courriel

 


Test de Sculpt 3D
(Article écrit par Norbert Lefèvre et extrait d'A-News (Amiga News) - avril 1988)


Quand votre Amiga devient (encore plus) intelligent

Si vous possédez un Amiga depuis quelque temps, vous vous êtes sans aucun doute bien habitué à sa façon de faire, c'est-à-dire le multitâche, les menus tout à la souris, la rapidité du 68000, etc. Mais que diriez-vous d'un programme grâce auquel vous n'auriez qu'à donner des directives à votre machine pour que celle-ci vous crée d'elle même des objets ou de superbes images ?

Imaginez la scène suivante : vous êtes face à votre Amiga et vous lui dites "Dessine une sphère, je veux qu'elle soit brillante, et de couleur rouge. Je veux que le sol soit vert-clair, le ciel dégradé du jaune au rouge. Maintenant, je place une lampe bleue un peu au-dessus de la sphère, et une autre jaune sur sa droite. Je veux une image plein écran en haute résolution avec une vue prise au grand-angle en me positionnant légèrement au-dessus de la sphère". Puis vous partez faire un tour et lorsque vous revenez, l'image que vous vouliez avoir est sur votre écran en 4096 couleurs.

Ce n'est pas entièrement de l'utopie car votre ordinateur est tout à fait capable de faire tout cela, mis à part qu'il faudra lui donner toutes les informations sous une autre forme que verbalement. Bien entendu, tout va se passer avec la souris. En fait, quand je dis "bien entendu" ce n'est pas si évident que cela, car il existe d'autres programmes qui prétendent faire du dessin en 3D, mais qui sont loin d'arriver à la cheville de Sculpt 3D.

Une fois chargé, l'écran nous propose trois fenêtres qui vont nous permettre de dessiner en trois dimensions. Pour ceux qui ne sont pas familiarisés avec ce type de travail, je vais essayer de faire un rapide tour d'horizon de la chose : pour créer un objet et le placer dans un décor, il faut donner pour chaque point de cet objet, trois valeurs qui sont respectivement sa longueur, sa largeur et sa position par rapport à l'observateur, c'est-à-dire s'il est proche ou lointain.

C'est là que nous faisans intervenir la fameuse "3e dimension". C'est pour cela que Sculpt nous offre trois fenêtres qui sont donc ces mêmes trois plans. Elles ne sont pas intitulées X,Y,Z mais correspondent chacune à la vue que l'on aurait si l'on se plaçait au-dessus de l'objet, face à lui, ou bien de profil par rapport à lui. Il suffit de placer un point dans une des fenêtres pour le voir se dessiner automatiquement dans les deux autres.

Sculpt 3D construit des objets à partir de polygones, c'est-à-dire de surfaces élémentaires. Ainsi, une sphère peut être décomposée en une multitude de facettes, un peu comme un diamant. Plus vous mettez de facettes pour définir votre objet, et plus celui-ci sera précisément reproduit. Malheureusement, plus cela demande de mémoire, et avec 512 ko, il est bien difficile de faire quoi que ce soit... Il reste juste de quoi faire une sphère et mettre une ou deux sources d'éclairage. C'est bien frustrant.

Sculpt 3D

La surface élémentaire la plus simple est le triangle (trois points suffisent pour définir une surface). Sculpt travaille donc avec des triangles comme polygones. La création de ces surfaces n'est pas très conventionnelle car le maniement de la souris est très particulier. En effet, dans les programmes conventionnels de dessin, il suffit de bouger la souris pour que le pointeur suive, et d'appuyer sur le bouton de gauche pour dessiner. Dans Sculpt, il faut appuyer surie bouton de gauche pour faire apparaître un pointeur en forme de croix, et ensuite d'appuyer sur le bouton de droite (tout en maintenant toujours l'autre enfoncé) pour poser un point sur l'écran.

En effet, on ne dessine pas avec Sculpt, mais on pose des points qui seront les sommets de polygones. Les points posés sont colorés en jaune et cela veut dire qu'ils sont activés. On peut désactiver les points grâce à un gadget situé sur le côté de chaque fenêtre, symbolisé par trois points formant les sommets d'un triangle.

Une fois posés trois points, il faut les relier entre eux pour former une surface élémentaire. Pour cela, il existe un gadget sur le côté de chaque fenêtre, symbolisé par un triangle, qui relie trois points activés. Vous avez ainsi créé votre première surface. A ce niveau, vous pouvez travailler sur les points de cette surface, les déplacer, les effacer, les copier, etc.

Une multitude d'outils

Il existe une multitude d'outils et d'effets à votre disposition. A chaque fois que vous sélectionnerez une option, celle-ci ne sera active que sur les points activés, donc en jaune à l'écran. Il existe un outil qui permet de sélectionner plusieurs points simplement en passant sur eux. Sinon, il faut se positionner sur le point choisi et cliquer dessus pour l'activer ou le désactiver.

Les effets les plus intéressants sont bien sûr ceux qui permettent de choisir la matière de l'objet ainsi que sa couleur. Vous avez le choix entre mat, brillant, lumineux, miroir et verre. Pour la couleur vous avez accès à un tableau de contrôle qui vous laisse libre de jongler avec ses curseurs puisque Sculpt travaille en 4096 nuances !

Il existe une bibliothèque d'objets élémentaires prêts à être utilisés, et qui sont bien pratiques pour commencer à créer une scène, quitte à revenir dessus plus tard pour les modifier, les supprimer ou les déplacer.

Les options

Vous avez la possibilité de choisir le style d'environnement, c'est-à-dire les couleurs du ciel, du sol, sa luminosité, son aspect (solide ou à damier), et à chaque fois, vous sélectionnez vos couleurs grâce à un tableau à curseurs qui vous permet d'ajuster les valeurs de rouge, de vert et de bleu, comme dans Deluxe Paint.

Pour chaque objet que vous définissez, vous pouvez décider s'il sera colorié normalement ou avec l'option "smooth" qui donne un effet d'aérosol. Une fois les objets placés et l'environnement défini, il reste à placer des sources de lumière, exactement comme vous placeriez un point sur l'écran, toujours tout à la souris. Vous cliquez à l'endroit où vous voulez créer une lampe, et vous choisissez l'option correspondante dans les menus. Vous avez encore la possibilité de choisir sa luminosité (nombre de 0 à 10 000) et sa couleur, toujours sur le même principe. Vous pouvez mettre autant de lampes que vous voudrez, en sachant que le temps de calcul en est intimement dépendant.

Avant de lancer le calcul du dessin, il faut encore définir l'endroit où l'observateur se situe par rapport aux objets, ce qui se fait en moins de 10 secondes, toujours grâce à la souris et aux trois fenêtres. Ensuite, vous choisissez la taille de votre dessin, le mode graphique qui vous intéresse (basse résolution, entrelacé, résolution médiane...), le style de prise de vue, et le type de dessin.

Sculpt 3D

Pour la taille vous pouvez aller du "Small" qui doit faire environ 3 cm sur 3 cm, au "Jumbo" qui est même légèrement plus grand que l'écran. Ceci permet par exemple de se faire une idée du dessin en demandant un calcul rapide en "Small" avant de lancer un calcul final grand modèle qui peut prendre plusieurs jours. De même, vous avez le choix entre le mode "fil-de-fer" qui permet d'avoir une appréciation de votre cadrage, le mode "painting" qui donne en 30 secondes un aperçu des couleurs (il se borne à colorer simplement chaque surface sans prendre en compte tous les paramètres de matière ou de réflexion), le mode "snapshot" qui lance un calcul définitif donc long, et enfin le mode "photo" de loin le plus complet puisqu'il ajoute toutes les ombres sur le sol ou les objets eux-mêmes.

Le calcul

Une fois le calcul lancé, celui-ci peut prendre de une heure à plusieurs jours selon le nombre d'objets et le nombre de sources lumineuses. La matière des objets compte également puisqu'il est terriblement plus long de calculer une sphère mate qu'une sphère en verre, du fait même de toutes les réflexions et transparences à prendre en compte.

Sculpt 3D

Sculpt 3D affiche une image en 4096 nuances, mais travaille en fait sur une palette de 16 millions de couleurs, puis les adapte à l'Amiga. Ceci nous donne une idée de sa puissance de calcul ! Le programme est entièrement multitâche, et pour peu que vous ayez suffisamment de mémoire, vous pourrez continuer à faire votre correspondance ou à mettre à jour votre fichier ou votre comptabilité, sans être bloqué par ces calculs pendant trois jours.

En résumé, un splendide programme plus difficile à décrire qu'à utiliser, tant il est aisé de maniement et logique dans sa conception. Et comme je vous le disais en début d'article, il apporte l'intelligence et la création à votre ordinateur. Du beau, du bon, du solide, bref mon programme préféré...

Nom : Sculpt 3D.
Développeur : Eric Graham.
Genre : modélisation 3D.
Date : 1987.
Configuration minimale : Amiga OCS, 68000, 1 Mo de mémoire.
Licence : commercial.


[Retour en haut] / [Retour aux articles]