Obligement - L'Amiga au maximum

Lundi 27 juin 2022 - 17:50  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

Actualité (récente)
Actualité (archive)
Comparatifs
Dossiers
Entrevues
Matériel (tests)
Matériel (bidouilles)
Points de vue
En pratique
Programmation
Reportages
Quizz
Tests de jeux
Tests de logiciels
Tests de compilations
Trucs et astuces
Articles divers

Articles in english


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liste des jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z,
ALL


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Galeries

Menu des galeries

BD d'Amiga Spécial
Caricatures Dudai
Caricatures Jet d'ail
Diagrammes de Jay Miner
Images insolites
Fin de jeux (de A à E)
Fin de Jeux (de F à O)
Fin de jeux (de P à Z)
Galerie de Mike Dafunk
Logos d'Obligement
Pubs pour matériels
Systèmes d'exploitation
Trombinoscope Alchimie 7
Vidéos


Téléchargement

Documents
Jeux
Logiciels
Magazines
Divers


Liens

Sites de téléchargements
Associations
Pages Personnelles
Matériel
Réparateurs
Revendeurs
Presse et médias
Programmation
Logiciels
Jeux
Scène démo
Divers


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec


A Propos

A propos d'Obligement

A Propos


Contact

David Brunet

Courriel

 


Test de Seek And Destroy
(Article écrit par Jérôme Darnauder et extrait de Joystick - février 1994)


Mindscape nous fait le coup du jeu de tir d'hélicoptère. Si ce dernier reste un bon programme, il ne résiste pas à la concurrence très vive qui existe sur Amiga. Une demi-réussite.

Seek And Destroy

Silence dans les rangs, bande de - biiip (censuré) - ! Vous avez de la chance mes gaillards, croyez-moi ! Le Général Mindscape, dans son extrême bonté, a décidé de confier à des - biiip - tels que vous le nec plus ultra des hélicoptères de combat, fierté de notre beau pays, j'ai nommé l'Apache ! C'est plus que vous ne méritez, mais la tâche qui vous attend sera rude. Vous allez prendre votre envol depuis une base avancée pour aller effectuer diverses missions en territoire ennemi. Qu'il s'agisse de nettoyer une zone infestée d'hélicoptères adverses, de détruire une base de chars d'assaut ou de libérer des petits gars de chez nous retenus prisonniers, j'attends de vous une efficacité maximale.

Mais attention, en face, ce ne sont pas des - biiip - ! Ils vous ont préparé un gentil petit comité d'accueil, composé de tourelles lance-missiles, de chars, d'hélicoptères, de soldats armés de SAM-7, de vedettes de combat, et bien d'autres choses encore. Pas de panique, pour les ramener à la raison, vous disposerez d'arguments aussi convaincants qu'une double mitrailleuse, des roquettes, des missiles air-air et air-sol, ainsi que du napalm. Si vraiment vous étiez trop en difficulté, vous pourriez toujours demander un raid aérien de l'aviation alliée. Voilà, vous partirez demain à l'aube, bonne chance, mais n'oubliez pas, le premier qui s'écrase, je l'achève moi-même !

Seek And Destroy

Bon, je crois que le ton est donné. Déjà, rien qu'avec le titre (littéralement "cherche et détruis"), vous étiez prévenus. Seek And Destroy est un jeu de tir pur et dur, dans la plus pure tradition. Mais attention, celui-ci a une particularité, un "plus" qui le démarque de ses concurrents. En effet, votre engin de mort se déplace selon un défilement vertical classique, mais lorsque vous désirez changer de direction, l'appui d'un côté ou de l'autre de la manette déclenche une rotation du paysage (du plus bel effet) autour de votre sprite, à la manière des jeux d'arcade de la Super Nintendo. Et bien qu'il n'y ait aucun matériel pour gérer cet effet sur Amiga, on ne constate aucune saccade de l'animation, à de rares exceptions près.

Il y a tout de même une contrepartie, lesdits décors étant assez dépouillés, et il faut bien reconnaître que ces derniers font pâle figure face à ceux de Desert Strike d'Electronic Arts, son concurrent le plus direct.

Seek And Destroy

En revanche, l'action, elle, ne connait pas de répit. En effet, en plus des ennemis qui vous bombardent sans cesse, vous devez gérer au mieux munitions (seules les balles de mitrailleuses sont illimitées) et carburant, insuffisants pour mener à bien votre tâche. Heureusement, la destruction de bâtiments adverses laisse parfois apparaître des bonus venant réapprovisionner vos stocks ou réparer votre bouclier. Autre atout de Seek And Destroy : il est possible de jouer à deux simultanément, le premier joueur prenant en charge le contrôle de l'appareil, tandis que le second occupe le poste de mitrailleur.

En ce qui concerne les bruitages, les divers mitraillages, largages de missiles et détonations, ainsi que les floc-floc-floc des pales de l'hélicoptère sont bien rendus, et plus votre Amiga possède de mémoire (à partir de 1 Mo), plus vous aurez d'excellentes voix numérisées. A 2 Mo, c'est fou ce que les pilotes peuvent devenir bavard, pas une seconde ne s'écoule sans qu'ils ponctuent l'action de leurs commentaires. Vous les entendrez ainsi à la radio (en anglais) dire "Yeaaaah !", "On s'en prend plein la tronche !", "Massacre!" (sic), "Grouillez-vous!" (aux prisonniers courant vers votre hélicoptère), "Cassons-nous d'ici !" et bien d'autres choses encore.

Hélas, il subsiste tout de même un point qui m'a foncièrement déplu dans ce logiciel. En effet, l'emballage du jeu clame fièrement que le programme bénéficie de graphismes améliorés sur A1200, et lors du chargement sur ce dernier, un écran vous informe que le 68020 a été détecté, ce qui a le don de mettre le joueur en appétit. Pourtant, après avoir chargé le programme sur un A500 et un A1200 placés côte à côte, je me suis tué la vue en essayant, sans succès, de discerner la moindre différence. Cela faisait longtemps que je n'avais pas vu une tentative d'escroquerie aussi gonflée ! N'ayons pas peur de le dire, ces procédés inqualifiables (et je reste poli) viennent ternir sérieusement le tableau.

Seek And Destroy

Malgré cela, Seek And Destroy demeure tout de même un bon petit jeu de tir, qui souffre cependant de la comparaison avec ceux parus précédemment sur cette bécane. Quand on pense que Desert Strike a maintenant plus d'un an d'âge, on peut estimer qu'il aurait fallu plus d'innovations, plus de nouveauté pour qu'il s'impose comme la nouvelle référence.

Les quatre premières campagnes
  • Opération Heatwave : cette première campagne se déroule dans un pays au climat tempéré. Vous allez devoir tour à tour mitrailler des troupes ennemies réfugiées dans des ruines, puis détruire une base de chars d'assaut, et enfin nettoyer la zone toute entière des hélicoptères adverses.
  • Opération Sandstorm : tiens, l'intitulé de cette campagne me rappelle quelque chose, je me demande bien quoi... Dans ce désert aride, il vous faudra pénétrer l'espace aérien des "méchants" (moustachus ?), puis détruire une base retranchée avant de libérer vos compatriotes prisonniers de guerre.
  • Opération Tsunami : vous voilà à présent en pleine mer, la difficulté majeure provenant du fait qu'il n'existe ici aucun moyen de se ravitailler en cours de mission. Du nettoyage de mines à l'assaut de vedettes de combat, l'une des campagnes les plus difficiles.
  • Opération Blizzard : ici, l'enjeu est clair, priver l'ennemi de ses ressources pétrolières. Commencez donc par détruire un centre de commandement afin de paralyser la zone, puis faites sauter les réserves de carburant avant de vous attaquer carrément à une raffinerie.
Nom : Seek And Destroy.
Développeurs : Vision.
Éditeur : Mindscape.
Genre : jeu de tir.
Date : 1993.
Configuration minimale : Amiga OCS ou AGA, 68000, 1 Mo de mémoire.
Licence : commercial.

NOTE : 7,5/10.

Les points forts :

- Après Bob's Bad Day, voilà le deuxième programme qui gère les rotations des décors à 360 degrés.
- Les missions donnent envie d'aller toujours plus loin dans le jeu.
- Les bruitages, excellents, contribuent beaucoup à doter le programme d'une atmosphère prenante.

Les points faibles :

- Les vraies-fausses améliorations sur A1200 donnent à penser que l'on nous prend vraiment pour des pigeons.
- Les graphismes sont vraiment trop pauvres pour supporter la comparaison avec ce qui se fait habituellement sur Amiga.
- Tout cela manque un peu d'éléments réellement novateurs.


[Retour en haut] / [Retour aux articles]