Obligement - L'Amiga au maximum

Jeudi 29 juin 2017 - 16:23  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Hit Parade
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Moteurs de recherche
 · Pages de liens
 · Constructeurs matériels
 · Matériel
 · Autres sites de matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Développeurs logiciels
 · Logiciels
 · Développeurs de jeux
 · Jeux
 · Autres sites de jeux
 · Scène démo
 · Divers
 · Informatique générale


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Soutien

N'hésitez pas à soutenir le projet Obligement



Contact

David Brunet

Courriel

 


Test de SampleLink 1.1
(Article écrit par Philippe Ducalet et extrait d'Amiga News - juillet 1993)


SampleLink traite les fichiers sonores comme ADPro s'occupe des fichiers graphiques. Il sait faire des numérisations, le traitement du son, la conversion de fichiers sous toutes les formes possibles, et le transfert des données via MIDI, modem ou SCSI.

SampleLink

Prise en main

Le logiciel est entièrement en français, aussi bien le programme que la documentation. Le manuel comporte une partie tutoriel pour familiariser l'utilisateur avec les différentes fonctions du logiciel comme par exemple le nettoyage d'un échantillon, la manipulation des sons, ou la conversion des fichiers...

La seconde partie de la documentation, "Références", décrit précisément chaque fonction, avec de nombreuses illustrations, ce qui en fait un manuel fort didactique. L'écran est clair et il n'y a pas de fioriture inutile. Les fonctions principales sont directement accessibles. Nous sommes devant un logiciel professionnel, sobre et efficace.

L'écran de SampleLink est divisé en quatre zones distinctes :
  • Le graphe de visualisation qui permet de voir l'échantillon, de faire un zoom dessus (on peut faire 256 zooms à la suite et ensuite "remonter") et de se déplacer dedans.
  • La zone d'information : elle affiche les informations sur l'échantillon actuellement édité : longueur, fréquence, points de boucle, type de boucle.
  • Une fenêtre de sélection du type d'édition : Échantillon, Bloc, Contraire (on verra plus loin de quoi il retourne).
  • La zone des fonctions d'éditions de base : couper-coller, etc.
En plus de celles-ci, SampleLink dispose de cinq menus : le menu "Projet" qui permet principalement de lire et de sauver des échantillons, de détruire des fichiers et de régler les préférences (affichage d'une grille temporelle sous l'échantillon, gestion d'une carte 16 bits SunRize (Innovative Sound est en train d'écrire les pilotes pour d'autres cartes). Ce menu permet également la numérisation en 8 ou 16 bits (si la carte SunRize, par exemple, est présente dans votre configuration).

Le menu "Transfert" qui regroupe les fonctions de transfert des échantillons par MIDI, par SCSI ou par modem. Le menu "Traitement", lui, permet d'affiner, de déformer, voire de torturer votre son à souhait. Il est possible, si tel a été votre choix dans les préférences, de doubler ce menu par un bandeau d'icônes prenant place sous la fenêtre d'édition principale.

Le menu "Boucle" qui offre des outils pour boucler soigneusement vos échantillons. Et enfin le menu "Échantillons" qui contient la liste de tous les échantillons chargés (il peut y en avoir jusqu'à 10) et permet de passer de l'un à l'autre.

A noter que toutes les fonctionnalités du logiciel accessibles par boutons ou menus le sont également par des équivalents clavier, ce qui fait de SampleLink un logiciel très ergonomique.

Fonctions d'édition et de traitement

Les fonctions d'édition et de traitement de SampleLink peuvent s'utiliser de trois façons : sur un échantillon complet, sur le bloc sélectionné, ou sur tout ce qui n'est pas sélectionné. On choisit ceci dans la fenêtre du type d'édition.

Parmi les fonctions d'édition on trouve les désormais classiques "couper-coller-copier" avec des fonctions moins courantes comme "remplacer" ou "répéter" qui, alliées aux trois types d'édition disponibles, permettent de faire des manipulations osées... Parmi les fonctions du menu "Traitements", on trouve "Maximiser" pour mettre un échantillon à son amplitude maximale, "Enveloppe" qui permet d'affecter une enveloppe à segments à l'échantillon, "Silence" pour nettoyer, "Offset" pour décaler un échantillon dans le cas où le convertisseur ne serait pas bien calibré, "Restitution" et "Rééchantillonnage" qui permettent de changer la fréquence de l'échantillon, "Renverser", "Mixer", sans oublier un écho, un vocoder, la possibilité de faire des opérations logiques sur un échantillon (And, Or, Xor...), etc.

Le mangeur d'échantillons !

SampleLink est avant tout un convertisseur d'échantillons : il peut lire et écrire 21 formats de fichiers différents. Autant dire que la bibliothèque d'échantillons qui s'offre à l'utilisateur devient à ce jour monumentale : vous pouvez désormais accéder à tous les sons provenant :
  • Du Macintosh qu'ils soient en AIFF (valable aussi pour les cartes SunRize), en Sound Designer (cartes Protools Digi-Design) ou en Sound Edit Pro.
  • Des compatibles PC (fichiers .VOC des cartes Sound Blaster et .WAV de Windows).
  • De l'Atari (les fichiers créés par Avalon de Steinberg, ST Replay de Microdeal, etc.).
  • Du NeXT et des stations de travail Sun, Apollo, etc. (fichiers AU en 16, 24, 32 bits linéaires ou avec compression selon les lois A et MU).
  • Et bien sûr Amiga (IFF 8SVX, SAMP MIDI Sample Wrench, .AVR de la carte Clarity 16, etc.).
SampleLink permet également de transférer tous ces sons vers un échantillonneur via une liaison MIDI (ou SCSI pour ceux qui en ont la possibilité), et même par Minitel entre deux Amiga. L'envoi ou la réception MIDI se font le plus simplement du monde : vous indiquez le numéro de l'échantillon à transférer, le canal MIDI, et vous faites "Envoyer" ou "Recevoir". Pendant le transfert, SampleLink affiche le nombre total de paquets (groupe de 256 octets) à envoyer et le nombre de paquets déjà traités (comme le fait FlamTrans). Un clavier de test permet de vérifier si l'échantillon a bien été reçu si votre échantillonneur est hors de portée.

Pour ce test, j'ai effectué des essais de transmission sans problèmes avec un Akai S1000, mais vous pourrez faire la même chose avec n'importe quel échantillonneur répondant au protocole Sample Dump Standard, ce qui est maintenant le cas de tous les échantillonneurs qui sortent sur le marché. Parmi les machines compatibles, la documentation cite les suivantes : Akai S900, S950, S1000, S1100, S01, S2800, S3000, CD3000, Dynacord ADS, Emu Emax II, Emulator III et IIIx, Kurzweil K2000 et K2000, Oberheim DPX-1, Peavey DMP SP/SX, Sequential Prophet 2000, Prophet 3000, Simmons SDX, Roland S750 et S770, Yamaha SY99, etc.

Évolutions futures

Pas de stéréo : mais dès la prochaine version, la possibilité de créer des groupes d'échantillons (même 4, 6 ou 8 pour la quadriphonie ou les applications direct-to-disc sur plusieurs pistes) et d'affecter tout le groupe en appliquant une fonction à un des échantillons de ce dernier. Cette option devrait être implémentée pour la mi-juillet 1993.

Des fonctions de traitement du signal sont prévues pour la rentrée 1993 : possibilité de créer un filtre numérique dont on définira les caractéristiques : passe-bas, passe-haut, passe-bande ou haute sélectivité, fréquence de coupure, bande passante, etc. et de l'appliquer à tout ou partie de l'échantillon, possibilité de faire une analyse spectrale, de la retoucher en 3D et de resynthétiser l'échantillon.

Notez enfin que les mises à jour, souvent majeures, sont gratuites ! Innorative Sound commercialise par ailleurs une gamme complète de logiciels de musique sur Amiga, notamment des bibliothécaires mais aussi, d'ici quelques semaines, des logiciels plus originaux comme DIVA (Digital Vocal Artist), un logiciel de synthèse de la voix chantée et Virtual Synth. Ce dernier est logiciel de synthèse sonore à partir de modules de synthèse (Additive, Karplus-Strong (sons de cordes), lecture d'échantillons, générateur de percussions, etc.) et de traitement du son (modulation de fréquence, enveloppe, mixage, etc.) que l'on peut relier entre eux à l'aide d'une interface graphique particulièrement intuitive (façon AmigaVision) qui m'a réellement impressionné.

La société étudie également des configurations sonores matérielles et logicielles pour les bornes interactives, car dans le multimédia sur Amiga le son et la musique font encore, quoi que l'on en dise, figure de parent pauvre... et développe des instruments de musique sur demande.

Nom : SampleLink 1.1.
Auteur : Nicolas Fournel.
Éditeur : Innovative Sound.
Genre : éditeur d'échantillons sonores.
Date : 1993.
Configuration minimale : Amiga OCS, 68000, 1 Mo de mémoire.
Licence : commercial.
Prix : 790 FF.


[Retour en haut] / [Retour aux articles]