Obligement - L'Amiga au maximum

Lundi 27 juin 2022 - 16:28  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

Actualité (récente)
Actualité (archive)
Comparatifs
Dossiers
Entrevues
Matériel (tests)
Matériel (bidouilles)
Points de vue
En pratique
Programmation
Reportages
Quizz
Tests de jeux
Tests de logiciels
Tests de compilations
Trucs et astuces
Articles divers

Articles in english


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liste des jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z,
ALL


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Galeries

Menu des galeries

BD d'Amiga Spécial
Caricatures Dudai
Caricatures Jet d'ail
Diagrammes de Jay Miner
Images insolites
Fin de jeux (de A à E)
Fin de Jeux (de F à O)
Fin de jeux (de P à Z)
Galerie de Mike Dafunk
Logos d'Obligement
Pubs pour matériels
Systèmes d'exploitation
Trombinoscope Alchimie 7
Vidéos


Téléchargement

Documents
Jeux
Logiciels
Magazines
Divers


Liens

Sites de téléchargements
Associations
Pages Personnelles
Matériel
Réparateurs
Revendeurs
Presse et médias
Programmation
Logiciels
Jeux
Scène démo
Divers


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec


A Propos

A propos d'Obligement

A Propos


Contact

David Brunet

Courriel

 


Actualité : Dans les coulisses du développement de Robinson's Requiem (deuxième partie)
(Article écrit par Cyrille Baron et extrait de Joystick - février 1994)


Dans le précédent article consacré à ce jeu de Silmarils, prévu pour février 1994, je vous donnais rendez-vous au mois prochain. En fait, deux mois ont passés, la chose ne sortira plus tard, mais le résultat valait la peine qu'on attende.

Robinson's Requiem

Pour ceux qui auraient ratés un épisode, sachez que Robinson's Requiem vous met aux commandes d'un homme qui se retrouve sur une planète hostile et doit se débrouiller avec les moyens du bord. Maintenant que le jeu est plus avancé, on y voit plus clair dans ce qui fait l'intérêt numéro 1 du produit : le réalisme. Dans ce véritable simulateur de vie, le personnage sera quasiment géré comme un avion de Flight Simulator. Impossible de faire un pas sans qu'un nombre incroyable de variables se mettent a analyser des trucs et des machins. Côté physiologique, température, sang, faim, soif, poids, système pileux et tension artérielle. Ces deux dernière caractéristiques sont particulièrement bien géré puisque la barbe et les cheveux sont pris en compte.

Côté coeur, c'est du grand luxe avec une gestion des diastoles et systoles. Mais qu'est-ce que c'est, ces trucs, êtes-vous en train de penser. En fait, ça correspond aux mouvements de dilatation du coeur et des vaisseaux (diastole) ou contraction (systole). Ça paraît un peu tiré par tes cheveux mais c'est très important pour tes problèmes cardiaques que votre personnage encourera.

Robinson's Requiem
La création des personnages commence par une esquisse sur papier.
On applique une texture sur une structure en fil de fer.


Très sadique, les créateurs du jeu ont prévus une vingtaine de morts différentes. Cela ira de la peur à la noyade en passant par divers états d'innanition ou de déshydratation. En ce qui concerne les petits détails qui rendent la vie si pénible, on trouve une gestion de la météo, du poids des objets portés. L'heure est gérée à la seconde et bien entendu, si vous restez sous la pluie, vous vous enrhumerez. Eh oui, votre robinson pourra s'amocher très salement sans pour autant mourir dans l'imédiat : plaies, morsures, fractures, infections, oeil crevé, et même surdité et cécité temporaire mettront un peu de sel à l'aventure. Tout ça aura pour conséquence des fièvres, empoisonnements et si vous n'avez pas de chance, ça se terminera par une gangrène.

Robinson's Requiem

  1. Sang, eau, faim.
  2. Température extérieure.
  3. Électrocardiogramme.
  4. Tensiomètre.
  5. Température du corps.
  6. Panneau d'options (sauvegardes).
  7. Horloge et météo avec alarme.
  8. Température extérieure.
Si les éléments se déchaînent contre vous, vous risquerez d'attraper la grippe, une insolation, le paludisme et autres plaisanteries. Pour se remettre, rien de tel qu'un bon repas mais attention de ne pas manger n'importe quoi. Dans un jeu aussi finement géré, c'est vite fait de se retrouver avec une intoxication alimentaire ou même ivre, voire camé. Dans ce cas, la chose se traduira à l'écran par éternuements, toux, bâillements, hoquets, hallucinations, chute de tension, crises de pleurs, de folie, de tremblement et si vous suivez trop à la lettre les préceptes de la santé par les plantes, le jeu se terminera par une surdose.

Voilà de quoi continuer avec les diverses façons de se soigner. Au menu, on pourra utiliser aspirine, désinfectant, antibiotiques, antispasmodiques, quinine, vitamine, calmants, somnifère. Dans le cas de blessures plus graves, le personnage aura recours à l'anesthésie, au sérum antivenin, à la morphine ou encore au sulfate d'atropine. Enfin, lorsque vous serez vraiment amoché, il ne restera plus qu'à utiliser pansements, aiguille et fil, garot, attelle et, pour les cas désepéré, scie. Pour les cas très très désespérés, il faudra prendre du cyanure (souverain contre tous les problèmes).

Robinson's Requiem

La version PC, annoncée pour fin mars 1994, sera suivit un mois plus tard de celle sur Amiga OCS, Amiga AGA, Atari ST et Falcon, puis de la version PC CD cet été. A la rentrée, on devrait voir arriver les versions Jaguar, 3DO et CD32.


[Retour en haut] / [Retour aux articles] [Article précédent]