Obligement - L'Amiga au maximum

Mercredi 18 octobre 2017 - 13:17  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Hit Parade
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Moteurs de recherche
 · Pages de liens
 · Constructeurs matériels
 · Matériel
 · Autres sites de matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Développeurs logiciels
 · Logiciels
 · Développeurs de jeux
 · Jeux
 · Autres sites de jeux
 · Scène démo
 · Divers
 · Informatique générale


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Contact

David Brunet

Courriel

 


En pratique : Real 3D - configuration
(Article écrit par Jac Pourtant et extrait d'Amiga News - juin 1996)


Voilà trois ans que j'utilise régulièrement Real 3D. C'est un merveilleux programme, ce que je n'arrête pas de vous répéter, car il a été conçu sur des bases saines en prévision de l'évolution future. Tout est absolument logique et modulaire.

J'ai bien aimé Imagine, j'ai beaucoup travaillé avec et il m'arrive encore de l'utiliser, plus pour Essence que pour lui-même, mais il faut dire que c'est devenu un fouillis invraisemblable.

LightWave est un bon logiciel, également très complet, vers lequel beaucoup de suffrages se portent, mais je trouve qu'il a ses limitations en matière de qualité de rendu. Si je veux donc faire une belle image avec des belles courbes pures, je ne me pose même pas la question, je prends Real 3D.

Je disais donc que j'utilise régulièrement Real 3D. Et pourtant dernièrement, je me suis replongé dans le manuel (ou plutôt dans les manuels, puisque j'ai eu des mises à jour) et j'ai redécouvert des possibilités surprenantes. Le logiciel étant tellement complet et complexe, il y a des richesses qu'on ignore ou que l'on néglige et c'est fort dommage. Je me suis donc mis en devoir de les réétudier et de vous en faire profiter.

Pour ce premier contact, je vais essayer de vous faire partager mon approche de la configuration. Il est extrêmement important d'avoir une configuration pratique où on se sente à l'aise et qui soit une base solide et rapide pour démarrer un nouveau projet. Ma démarche peut se résumer ainsi : confectionner un projet de base qu'on appellera systématiquement pour démarrer Real 3D (soit par icône, soit par commodité comme Tools Daemon ou ToolManager). Je l'appellerai logiquement "Default.prj". Au fur et à mesure de mes besoins et de mes découvertes, je peaufine ce projet et il est devenu une pièce rare. Chacun a des besoins différents et chacun doit se confectionner un tel projet mais je vais vous exposer le mien en espérant que vous en tirerez quelque chose. Toute critique ou toute idée est plus que bienvenue, les lecteurs pourront ainsi en profiter.

Real 3D

Select window

En premier lieu, le nom de la racine (Root) devrait être remplacé dans chaque projet par le nom du projet. J'ai donc changé Root en ".prj". Il me suffit de rajouter le nom devant le préfixe.

Je me suis fait un niveau (level) que j'ai appelé "general" dans lequel j'ai mis un système d'axes de coordonnées, une caméra et une source lumineuse.

Le système d'axes de coordonnées (Create/Controls/CoordSys) est très pratique pour s'y retrouver après maints déplacements et rotations. Je l'ai évidemment placé à l'origine (0,0,0) grâce à une fenêtre de mesure (Measuring System).

J'ai ensuite placé le point de mire de la caméra (Aimpoint) à l'origine également. La position de la caméra est quelconque, puisqu'on commence sans caméra. On choisit un angle à l'aide des touches curseurs et une fois qu'on a un angle intéressant, on l'entérine avec "ViewCam->Cam" (Amiga Droit - v). Cette vue est, après déplacement, facilement retrouvable avec "Cam->ViewCam" (Amiga Droit - w).

La source lumineuse, je l'ai placée en arrière de la caméra, loin en haut et sur le côté. J'ai ainsi un éclairage de base pratique que je peux toujours modifier. Attention à la couleur de la source (la mienne est blanche 255,255,255). J'ai trouvé que même ainsi, elle était souvent pâlotte. Je l'ai donc tonifiée grâce au menu "Modify/Properties/Lighting Attr." en passant l'intensité de 40 à 100.

View windows

Contrairement aux autres logiciels, je pense personnellement que Real 3D n'est pas fait pour une vue "quadri" (c'est-à-dire une vue de face, une de côté, une de haut et une en perspective). Une seule vue est très confortable dans Real 3D, et je modèle ainsi depuis le début. Il est si facile de passer d'un plan à un autre ; seulement dernièrement, je me suis rajouté une mini-fenêtre de vue de côté pour modifier le plan d'entrée (Input Plane).

Il est important de vérifier à l'aide d'une grille (Grid) l'exactitude de la proportion horizontale-verticale, en mesurant sur l'écran avec une règle graduée ; tant de carreaux en largeur (le maximum pour plus de précision) doivent correspondre à tant de carreaux en hauteur. La proportion se corrige dans le menu (Settings/General Aspect Ratio) et il faut effectuer un rafraîchissement d'écran pour noter la correction. Tant qu'on est dans les grilles, il est intéressant de s'en faire une collection. Je me suis fait 10, 25, 50, 100, 250, 500 et 1000 mm. La couleur doit être discrète par rapport au fond d'écran. On peut aussi se faire une ligne pointillée si on veut (Essayez 509, 56797, 13107, 771, etc.).

Real 3D

Une bonne chose est, en pensant au format de sortie, de se confectionner une fenêtre de modélisation proportionnelle. Je fais souvent par exemple des images pleine page A4 "portrait" (vertical). Je me suis donc fait une fenêtre de 600x848. Outre que c'est un format pratique, qu'il rentre dans mon écran en préservant le gadget de profondeur d'écran, il a aussi le mérite de correspondre à un format pas trop gourmand mais suffisamment détaillé pour faire des rendus de contrôle tout au long de ma modélisation. Si on fait de la vidéo ou des images format "paysage" (Landscape), il est encore plus facile de se faire une fenêtre aux proportions de sortie. On évite ainsi de découvrir que tel détail a été coupé.

La fenêtre de paramétrage "View/Render/Settings" (Amiga Droit - s) : là aussi, je me suis fait une configuration. Le meilleur tramage est celui par défaut (Fixed rnd int). J'ai mis 30,30,30 dans la lumière ambiante, 0,12,50 dans l'arrière-plan qui se dégrade en 250,200,150 (lumière de couchant qui met bien en relief les objets). L'environnement va de 255,255,255 à 0,0,0 pour, s'il y a de la réflexion dans un objet, le contraster sur le fond précédemment décrit. Les deux gadgets de dégradé sont bien sûr "allumés". Le meilleur réglage de "Brightness" est pour moi 100 et les récursions sont à 5 pour permettre de voir à travers deux épaisseurs de verre (vase, bouteille, etc.). Dans le nom de fichier de sortie, j'ai mis un nom passe-partout dans ma partition d'images. Les autres réglages sont plus dépendants du projet sur lequel on travaille, je les ai donc laissés à leur valeur par défaut.

On peut faire plusieurs modèles de référence. Par exemple, un mode "fast refresh" pour visualiser rapidement le rendu dans la fenêtre "View" en mettant les résolutions x- et y- à 3. On peut donc facilement recharger ces paramètres.

Real 3D

Notons une découverte récente (pour moi), la possibilité de rendre en vraie couleur dans la fenêtre à l'aide du menu "Set/Color Shading" (caché il faut bien le dire) de la fenêtre "settings". C'est tout de même mieux que "greyscale" (niveau de gris)... si on a ouvert un écran en 256 couleurs, cela va de soi !

La fenêtre de mode de modelage "View/Drawing Set" (Amiga Droit - d) est souvent délaissée : on peut cependant y choisir le maillage des surfaces de Bézier. Essayez le maximum (9 et 10), juste pour voir avec l'option "Draw v", on ne reconnaît plus ses "meshes". Là aussi, on peut ajuster la proportion horizontale/verticale. Je trouve également très pratique l'option "Busy Requester" qui permet, quand on a fait un rendu dans la fenêtre, qu'on a fait une légère modification qui n'a pas entraîné de rafraîchissement, et qu'on refait un rendu par-dessus, de s'assurer que le rendu progresse bien.

View et viewcam control windows

Ces deux fenêtres aident grandement à contrôler (comme leurs noms l'indiquent) les orientations et la vue de la caméra. Vous avez bien sûr noté que dans le titre de la fenêtre "View", l'indication "Parallèle/Perspective" est presque toujours fausse. Dans la fenêtre "View Control", elle est toujours juste. De plus, beaucoup d'options pratiques se font à la souris, comme le zoom, la largeur de champ, les réinitialisations, les changements de vue, etc.

Palette et colorwheel windows

Ceux d'entre vous qui ont la chance d'avoir un affichage en 256 couleurs, la version 2.47 au moins de Real 3D et le Workbench 3.0, préféreront sans doute la roue de couleur à la palette qui, elle, s'ouvre sur un écran séparé. Pourtant, il manque deux fonctions à la roue de couleur : le contrôle sur la couleur du fil de fer de modelage et la capture de la couleur d'un objet.

Pour ce dernier point, nous verrons dans un article prochain comment se faire une fonction avec le langage RPL.

Pour choisir la couleur du fil de fer, choisir d'abord dans le menu "Project/Environment/Screen Palette" une des douze premières ou une des quatre dernières couleurs. On retrouve ensuite ces couleurs en sélectionnant de 0 à 15 dans la "Palette Window". Attention ! La couleur affichée dans la "Palette Window" n'a rien à voir avec ce qu'on veut. Éviter également de prendre la couleur 0 qui est la couleur de fond et qui donc ne se verra pas. Cliquer ensuite sur OK. La prochaine création dans la fenêtre de modelage sera de la couleur désirée. Si on ne modifie pas "l'emplacement" de la couleur sélectionnée dans la "Palette Window", le fil de fer se fera dorénavant toujours dans la même couleur. Si donc on sauvegarde notre "Default.prj" après avoir choisi sa couleur, on la retrouvera toujours.

J'ai laissé une couleur claire en entrée (un gris) pour ne pas avoir de surprise sombre au premier rendu.

Materials window

J'ai rentré quatre matériaux de base que je peux toujours modifier et cloner. Shiny, qui donne un peu plus de lumière à mes surfaces. Foggy, un archétype de brouillard, Glassy pour le verre, et enfin, Customy avec lequel je joue selon les besoins pour expérimenter.

Pour les images servant aux textures algorithmiques, il est très abstrait de choisir un fichier sur son nom dans une grande liste. Je les ai donc renommées pour qu'elles me parlent plus ouvertement et je les ai classées en plusieurs tiroirs : les 1x2, les 1x3, les 2x2, les petites, les moyennes et les grandes. J'ai ajouté les dimensions des images au nom. Ainsi, "Marble2" est devenu "Marble2-83x71".

Real 3D

Animation window

Même si on ne fait pas d'animation chaque fois qu'on ouvre Real 3D, il est bon de configurer cette fenêtre. Avant de sauvegarder le "Default.prj", ramener le curseur à la position 0. Cela évite les mauvaises surprises comme préparer une animation et en allant dans la fenêtre de se retrouver en plein milieu ou à la fin de l'animation, il est alors un peu tard pour revenir à zéro. Ça m'est arrivé plus d'une fois.

Mettez la résolution à un nombre qui vous sied et "Frame" à 0.

La formule idéale sur Amiga pour "Format" est ".%04d". C'est plus pratique puisque ça vous génère des suffixes à quatre chiffres avec un point style "pic.0000" qui sont la norme quand on travaille avec ImageFX, Imagemaster ou ADPro et ProControl. Le radical des images de rendu qui sera pourvu du suffixe se trouve dans la fenêtre settings dans le champ "File".

RPL.Startup

A l'aide d'un éditeur, on peut personnaliser ses raccourcis clavier. Il faut pour cela trifouiller dans la rpl.startup qui se trouve dans le tiroir "R3D2:s/". Il faut être très prudent et n'expérimenter qu'une chose à la fois, faire une copie avant si on ne veut pas être obligé de rechercher la disquette originale, a moins d'être sûr de son coup, n'aller taper que dans la dernière série des "ALT". Là, on peut modifier les quelques places restantes marquées "Unused". Ne pas essayer les "Unsused, can't be used!" elles ne marcheront pas car il n'existe pas de caractères correspondant à ces combinaisons.

Si d'ailleurs vous avez constaté qu'un raccourci marqué dans le manuel ne fonctionne pas, c'est là qu'il faut le corriger. Les différentes configurations de "keymaps" en sont la cause, et la française ou la vôtre, si vous l'avez trafiquée, changent les résultats. Avant toute chose, vérifiez bien la validité des caractères suivant "KEY_". Positionnez le curseur sur la lettre suivant "KEY_" et tapez <ALT et la lettre minuscule correspondante marquée plus loin entre parenthèse sur la même ligne en majuscule>. Si la lettre est la même que celle qui s'y trouvait, très bien, enlevez-la. Si elle est différente, conservez la nouvelle et jetez l'ancienne, elle était erronée. Une fois la rpl.startup sauvegardée et Real 3D relancé, le raccourci clavier devrait maintenant fonctionner normalement.

Attention à ne pas rentrer une fonction en double avec des raccourcis clavier différents, cela ne marcherait pas et de même, un même raccourci clavier pour deux fonctions à fortiori.

A présent pour rajouter de nouvelles fonctions c'est facile : prendre donc une ligne "unused" et la transformer en l'adaptant à ses besoins. Il est facile de chercher le numéro d'item de menu de la fonction qu'on veut appeler (et si on n'est pas sûr, la liste se trouve dans le fichier "R3d2:Help/Real3d.index list of RPL Menu").

J'ai ainsi personnellement changé la fonction "Paste" peu pratique d'une main <L.alt - p> en <L.alt - v> comme dans beaucoup d'éditeurs de textes. J'ai rajouté Alt-m pour le placage par default et Alt-p pour le placage en parallèle, car ce sont des fonctions souvent utilisées et ça va plus vite que de chercher dans les petits gadgets de la "Tools Window" ou dans les menus.

Dernières généralités

J'ai également modifié les couleurs de l'interface, trop grises à mon goût et j'ai fait du bleu nuit en fond avec des lettres claires. C'est une question de goûts mais je trouve Real 3D beaucoup plus sympathique ainsi. Enfin, vous pouvez juger sur la capture d'écran qui va avec l'article. Si ça vous plaît, inspirez-vous-en. Si ça vous ne plaît pas faites autrement ! Les quatre premières couleurs à modifier dans "Projects/Environment/Screen Palette" sont : 50,50,90 - 170,150,185 - 0,0,0 - 0,80,135. De plus, c'est moins fatigant pour les yeux et pour l'écran.

Pour ne pas mélanger les projets qui sont appelés par le système et les miens, j'ai créé un autre tiroir "PRJ" pour les miens propres. En fait, le seul projet appelé (pour l'instant) par le système est "Preview.prj" si vous ouvrez une fenêtre de prévisualisation dans la fenêtre de matériaux (menu), le reste est constitué de projets de référence, mais c'est plus clair ainsi.

Appel à témoins

Voilà qui n'est pas très spectaculaire comme premier contact, mais je crois que c'est très important d'avoir une bonne base pour pouvoir travailler à l'aise sans être obligé constamment d'aller modifier des préférences qu'on peut établir une fois pour toutes. Ceci est mon exemple, le vôtre sera différent, et peut et doit évoluer avec le temps.

Maintenant, j'aimerais du retour. Des critiques, des propositions, des idées, des questions. Écrivez au journal, assez tôt pour qu'on me transmette les lettres à temps et que je puisse dans la mesure du possible y répondre dans l'article suivant. De même, bien que ça n'ait pas eu beaucoup d'échos jusqu'à présent, je centralise tous vos souhaits et requêtes de modification ou d'amélioration du logiciel que je transmets de temps en temps aux créateurs Juha et Vesa Meskaven.

Si vous le désirez, et si vous m'envoyez une disquette vierge et une enveloppe de réponse affranchie, je me ferai un plaisir de vous copier mon Default.prj ainsi que des images IFF de tous les menus (avec items et sous-items) de Real 3D avec tous les raccourcis clavier disponibles dessinés en arborescence et complétables à votre guise. C'est un gros travail utile dont je suis fier et qui me sert énormément puisqu'on ne le trouve nulle part dans la doc. Je l'ai imprimé et il est dans un classeur à côté de moi. Si vous le préférez sur papier, rajoutez deux timbres dans l'enveloppe.

Salutations aux "Realistes" de Lorient (le problème des modèles remplis de sphères sera évoqué dans un prochain article, désolé pour le délai).

Dernière minute : après appel chez Activa, une version 3.5 devrait sortir fin mai.


[Retour en haut] / [Retour aux articles] [Article suivant]