Obligement - L'Amiga au maximum

Mercredi 13 décembre 2017 - 02:18  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Hit Parade
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Moteurs de recherche
 · Pages de liens
 · Constructeurs matériels
 · Matériel
 · Autres sites de matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Développeurs logiciels
 · Logiciels
 · Développeurs de jeux
 · Jeux
 · Autres sites de jeux
 · Scène démo
 · Divers
 · Informatique générale


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Contact

David Brunet

Courriel

 


Test de Populous
(Article écrit par Cédric Beust et extrait d'A-News (Amiga News) - juin 1989)


Ça fait du bien d'être Dieu ! Depuis The Sentinel, je n'avais pas vu de jeu aussi étrange et envoûtant. Et miracle, Populous est arrivé ! Bien que ces deux logiciels n'aient strictement rien à voir, leurs ressemblances sont nombreuses, ainsi que vous allez pouvoir vous en apercevoir.

Populous

Le but tout d'abord

Celui-ci est de détruire entièrement l'ennemi (d'accord, ce n'est pas très original). Pour ce faire, vous n'incarnez rien moins qu'un Dieu tout-puissant, dirigeant une armée de fidèles prêts à mourir pour vous.

Vous commencez au départ avec une armée très limitée (deux ou trois personnes) que vous devez faire prospérer le plus rapidement possible. Bien entendu, en tant que Dieu, vous disposez de beaucoup d'avantages, dont celui de disposer d'une voiture de fonction et d'un chauffeur. Mais c'est sans importance car cela n'a rien à voir avec le jeu.

Populous

Vous pouvez donc à votre gré modifier le terrain (plus le terrain est plat, plus les constructions sont faciles et imposantes), déplacer votre symbole, l'Ankh (c'est là que tous vos fidèles se dirigeront), disperser des marécages autour des camps ennemis dans lesquels les adversaires disparaîtront avec un schlllurp glouton, engendrer un tremblement de terre détruisant les constructions déjà établies, faire de votre leader un chevalier, véritable machine de guerre brûlant tout sur son passage, élever un volcan où bon vous semble (j'ai remarqué que c'était beaucoup plus efficace quand on les créait chez l'ennemi), noyer tout le terrain dans une inondation ravageuse (comme vos bonshommes ne sont pas plus étanches que ceux de l'ennemi, je vous conseille de bien réfléchir avant de transformer le terrain de jeu en mare aux canards) et enfin déclencher l'Armaggedon : les deux camps rassemblent toute leur population dans un personnage et les deux représentants combattent à mort.

Toutes ces options ne sont accessibles que si vous disposez de suffisamment d'énergie (appelée "manne"), celle-ci étant directement proportionnelle aux constructions et à la population que vous possédez. De plus, vos fidèles vous obéissent aveuglément : vous pouvez leur ordonner de construire, de se diriger vers l'Ankh, de combattre systématiquement tous les ennemis qu'ils rencontrent ou encore de se rassembler pour former des personnages plus forts.

Populous

Jeu profond

Il y a 500 mondes à conquérir, et selon votre score, vous faites un bond plus ou moins important d'un tableau à l'autre (idem que dans Sentinel). Je passerai rapidement sur les nombreuses autres possibilités (jouer à deux sur deux Amiga, ou bien par l'intermédiaire d'un modem, créer ses propres mondes, modifier le comportement de l'adversaire...) afin d'en venir au côté stratégique, car il y a une stratégie à adopter, et celle-ci dépend en grande partie de l'environnement.

Tout d'abord, l'éternel dilemme : faut-il construire des châteaux-forts dès le début (longs à remplir mais résistants) ou bien plusieurs petites constructions qui fourniront des hommes plus rapidement (ils sortent dès que l'habitation est pleine) mais dont l'ennemi ne fera qu'une bouchée si un de ses chevaliers passe dans le coin ? Vaut-il mieux patiemment attendre que le niveau de manne soit suffisamment élevé pour aller déposer un volcan sur le QG adverse, ou bien y aller par petits coups (tremblements de terre, marécages) ?

Populous

Il n'y a aucune réponse définitive à ces questions. Seule la position respective des adversaires (chacun sur une île séparée ou sur le même continent), le type du terrain (montagneux, désertique, glacial...) et l'expérience vous permettront de faire le meilleur choix.

Comme il est possible de sauver une partie en cours de jeu, il est difficile de rester coincé sur le même monde trop longtemps, et même si cela se passait, il suffirait de revenir au monde précédent et le score, probablement différent, vous catapulterait sur une autre carte.

Bilan

Ajoutons pour finir que le manuel est en français, la musique est inquiétante à loisir et je suis sûr que vous serez persuadé qu'il s'agit d'un logiciel sublime pour lequel plusieurs dizaines d'heures seront nécessaires afin d'en maîtriser toutes les ficelles.

Nom : Populous.
Développeurs : Bullfrog.
Éditeur : Electronic Arts.
Genre : jeu de stratégie.
Date : 1989.
Configuration minimale : Amiga OCS, 68000, 512 ko de mémoire.
Licence : commercial.

NOTE : 9/10.


[Retour en haut] / [Retour aux articles]