Obligement - L'Amiga au maximum

Mardi 21 novembre 2017 - 07:23  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Hit Parade
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Moteurs de recherche
 · Pages de liens
 · Constructeurs matériels
 · Matériel
 · Autres sites de matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Développeurs logiciels
 · Logiciels
 · Développeurs de jeux
 · Jeux
 · Autres sites de jeux
 · Scène démo
 · Divers
 · Informatique générale


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Contact

David Brunet

Courriel

 


Matériel : la Picasso IV et ses modules
(Article écrit par Christophe Lebihan - mars 2001)


Il n'y a pas si longtemps, le fait de posséder une carte graphique pour son Amiga était un privilège. La plupart des utilisateurs se contentaient de l'AGA ou bien de l'ECS.

Maintenant, cette époque est révolue, grâce au dynamisme des constructeurs et bien entendu à la communauté Amiga. Avoir une carte graphique est devenu indispensable de nos jours, plusieurs modèles s'offrent à nous : CyberVision 64/3D, Pixel64, CyberVisionPPC, et maintenant la fameuse Voodoo grâce au Mediator. Toutes ont leurs avantages et leurs défauts, mais celle que nous allons détailler dans cet article, vous l'aurez deviné, c'est la Picasso IV, non pas une carte, mais LA carte graphique par excellence.

Picasso IV
La Picasso IV avec ses modules Paloma et Concierto

Caractéristiques techniques
  • Carte graphique sur port Zorro II et III.
  • Processeur graphique 64 bits Cirrus Logic.
  • 4 Mo de mémoire EDO.
  • Signal vidéo 80 MHz.
  • Taux de transfert 180 Mo/s.
  • Connecteur PCI (pour un module PowerPC qui n'est jamais sorti...).
  • Vidéo redimensionnable avec interpolation.
  • Conversion de l'espace couleur.
  • Port vidéo numérique 16 bits.
  • Option Picture-in-Picture.
  • Résolution maximale de 1280x1024 en 24 bits, ou 1600x1200 en 16 bits.
  • Taux de rafraîchissement 50 Hz.
  • Menu de démarrage via flashROM.
  • Doubleur de fréquence/désentrelaceur intégré.
  • Gestion des résolutions Amiga standards PAL/NTSC.
  • Connecteur pour module vidéo (Paloma).
  • Connecteur pour module vidéo coder (Pablo).
  • Connecteur pour module son (Concierto).
Voici en gros les multiples ressources de ce petit bijou.

Configuration de test
  • Amiga 1200.
  • Bus Zorro IV (donc Zorro II).
  • Blizzard 1260.
  • Kit SCSI.
  • 64 Mo de mémoire.
  • Lecteur CD SCSI, graveur SCSI, DVD IDE.
  • Disque dur SCSI 10 Go.
  • Disque dur IDE 10 Go.
  • Écran 17 pouces Philips.
  • Etc.
La Picasso IV fonctionne sous les gestionnaires graphiques Picasso96 (la version la plus appropriée est la 2.0) et CyberGraphX 3 et 4. A l'utilisation, la Picasso IV se révèle être d'une incroyable stabilité/compatibilité. L'installation se fait le plus simplement du monde, on redémarre et ça marche.

Des cavaliers sont présents pour déterminer le type de port utilisé, Zorro II ou Zorro III, de manière à optimiser les performances de la carte.

Pour donner une idée de sa vitesse, sur des Zorro III, la Picasso IV est aussi rapide qu'une CyberVisionPPC, en 2D bien sûr, puisque dépourvue de processeur 3D à l'origine.

Les modules

L'atout majeur de la Picasso est sans conteste ses modules additionnels.

Le module Pablo

Cette extension s'enfiche directement sur la Picasso via des connecteurs style IDE. Ce module permet d'afficher le Workbench ou tout autre écran qui utilise la Picasso, sur un écran standard PAL, ex : télévision. Pour ce faire, Village Tronic a développé un mode d'écran spécifiquement prévu à cet effet. Ce mode ne dépasse pas le 800x600, logique pour une télé. La sortie du module se trouve sur la Picasso IV d'origine, donc, la sortie est disponible même sans avoir le module, pareil pour les autres. La connectique se résume à une prise S-VHS, un adaptateur est fourni avec pour ressortir en composite. Dans les préférences de Pablo, il est possible de commuter entre CVBS et S-VHS. Dans la documentation, il est spécifié que Pablo peut servir de GenLock (si quelqu'un sait comment faire...).

Le module Paloma

Mon préféré. Cette petite merveille est un tuner TV, en théorie, il est capable d'afficher les chaînes dans une fenêtre sur le Workbench. Malheureusement, il ne fonctionne pas en France. Étant donné que notre cher pays utilise une fréquence différente de nos voisins allemands ou bien anglais...

Cette option est inutilisable sur le sol français, à moins d'avoir une parabole et de capter les chaînes étrangères, sinon...

En revanche, ce module possède une autre option, c'est celle d'afficher un signal vidéo PAL, CVBS ou S-VHS en fenêtre sur le Workbench. Alors là, attention les yeux, ça décoiffe.

Le résultat est nickel, grâce à cette fonction, la capture de signal vidéo devient un plaisir, la qualité du rendu est tout simplement splendide, imaginez une seconde l'effet saisissant que peut procurer la lecture du signal vidéo d'un DVD, tout ça en fenêtre et à 25 images/s.

La Picasso IV gère l'overlay, ce qui permet de redimensionner la fenêtre de Paloma et de visionner votre film en plein écran sans aucune perte de vitesse, il est aussi possible d'ouvrir Paloma dans son propre écran 800x600, le résultat est encore meilleur car c'est la résolution du signal vidéo, donc aucune distorsion, ni de pixels dédoublés dus à l'agrandissement. Ce module est le compagnon indispensable pour les possesseurs d'une Vlab. Il permet d'avoir le rendu en temps réel en fenêtre juste en repiquant le signal de sortie de la VLab (même les PC n'ont pas ça ;)).

Petite astuce : pour avoir accès au doubleur de fréquence de la Picasso IV, il faut obligatoirement brancher cette dernière sur un port vidéo. Pour ma part, je possède un bus Zorro IV, il me faut un petit module du nom de Video Enabler pour pouvoir activer mon port vidéo. Étant donné que je ne l'ai pas, alors adieu le doubleur de fréquence, et bien non, grâce à Paloma, je branche la sortie AGA de mon 1200 "composite" sur l'entrée de mon module et je dispose d'un doubleur de fréquence "maison", en écran séparé ou bien en fenêtre, bluffant de voir Brilliance ou bien Scala sur le Workbench. ;) Voilà pour la petite histoire.

Le module Concierto

Pour ce dernier, je ne peux que répéter ce que je sais puisque je ne le possède pas. Concierto est un module son qui s'enfiche comme les deux précédents, c'est-à-dire directement sur la Picasso IV donc aucune perte de place. Une entrée jack 3.5 et une sortie du même format. Possibilité de faire de l'acquisition sonore, son qualité CD, permet de brancher la sortie audio d'un lecteur CD pour le mixer avec le son de l'Amiga, etc.

Pour de plus amples informations, référez-vous à cet article détaillé.

Les plus

La liste est tellement longue, il suffit de relire l'article et vous aurez les points forts de la carte. ;-)

Une petite chose en plus, assez étonnante d'ailleurs, il est possible de brancher une source sonore à l'entrée de Concierto même si vous n'avez pas le module, le son passe quand même, le seul petit hic, c'est qu'il n'est pas amplifié, normal, donc, il faut mettre le volume à fond pour pouvoir entendre quelque chose, mais ça marche.

Les moins
  • Le module Paloma se trouve "amputé" de sa fonction tuner TV en France.
  • Le module Concierto se révèle être assez gourmand en temps processeur, 68040 ou plus recommandé.
  • Le prix peut en arrêter plus d'un, comptez 2000 francs (300 euros) pour une Picasso IV d'occasion et environ 700 ou 800 FF (120 euros) pour un module neuf, mais vu la qualité du produit, ça vaut bien une petite folie.
Conclusion

C'est une carte à posséder absolument pour les personnes exerçant la vidéo avec leur Amiga. Elle est un complément indéniable et indispensable pour tirer le maximum de votre matériel. Une fois qu'on y a goûté, les autres cartes paraissent ridicules au niveau des possibilités qu'elles peuvent apporter. Franchement, cette carte, c'est une perle rare, Village Tronic a frappé fort le jour où il a sorti cette petite merveille. Alors, si vous avez l'occasion d'acheter une Picasso IV un jour, n'hésitez pas.

Nom : Picasso IV.
Constructeur : Village Tronic.
Genre : carte graphique.
Date : 1996.
Prix : 2990 FF.


[Retour en haut] / [Retour aux articles]