Obligement - L'Amiga au maximum

Jeudi 23 novembre 2017 - 12:09  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Hit Parade
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Moteurs de recherche
 · Pages de liens
 · Constructeurs matériels
 · Matériel
 · Autres sites de matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Développeurs logiciels
 · Logiciels
 · Développeurs de jeux
 · Jeux
 · Autres sites de jeux
 · Scène démo
 · Divers
 · Informatique générale


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Contact

David Brunet

Courriel

 


Matériel : Concierto
(Article écrit par Cédric Quillevère et extrait d'Amiga News - décembre 1997)


Concierto : premier module pour la Picasso IV

Avec la Picasso IV, Village Tronic nous avait concocté, fin 1996, une superbe carte graphique très évolutive. Un des premiers modules d'extension disponible depuis fin octobre est la carte son "Concierto". C'est t'y bien ? Jugez plutôt...

Présentation

Le module Concierto est donc une carte "fille" venant se loger dans un des nombreux ports d'extension de la Picasso IV et qui vous permet de disposer d'un processeur sonore fournissant un enregistrement et une restitution de qualité CD (44,1 kHz/16 bits). En outre, vous disposez de deux prises MIDI In/Out ainsi que d'un synthétiseur de son. Normal, le composant utilisé n'est autre qu'un processeur audio du monde PC : le OPL3 de Yamaha.

Mise en place de l'orchestre

Ouverture de la boîte. On trouve les traditionnels manuels d'utilisation (bilingue anglais/allemand), disquette d'installation des différents logiciels et le "matos" : deux cartes, une nappe de connexion et deux câbles adaptateurs pour transformer les deux ports d'entrée/sortie MIDI du standard Mini-DIN au classique DIN 5 broches.

Première impression : sobriété. En effet, les deux cartes sont petites et ne contiennent pratiquement aucun composant. Cela signifie déjà que la Picasso IV a vraiment été bien conçue et prévue pour accueillir un tel module.

Concierto

Concierto

Pour installer le tout, il vous faut un emplacement libre en face arrière pour la carte comportant les différents connecteurs (et une Picasso IV !). Le branchement du module sur la Picasso est très simple et ne pose aucun problème. Vous serez peut-être obligé (comme moi) d'enlever la Picasso pour accéder au port d'extension de celle-ci, si vos ports Zorro sont bien remplis. Enfin, il reste à relier le module des connecteurs audio à la carte fille branché sur la Picasso à l'aide de la nappe fournie. C'est fini !

Vite, vite, passons au logiciel.

Le maestro s'installe...

Mise en route de l'Amiga. Sans surprise, celui-ci démarre normalement. L'unique disquette s'insère parfaitement dans l'interstice du lecteur de disquette, magnifique :-). L'Installer est de mise pour l'installation logicielle. La première chose à faire, nous dit-il, c'est de mettre à jour la FlashROM de la Picasso IV pour qu'elle daigne reconnaître son petit frère fraîchement installé. L'opération est critique mais sans réel danger. Elle se passe d'ailleurs sans problèmes.

Ensuite, les logiciels et pilotes proposés sont les suivants :
  • ConciertoRecorder : un échantillonneur/lecteur d'échantillons audio 8 ou 16 bits à diverses vitesses d'enregistrement.
  • ConciertoMixer : un "mixeur" pour régler le volume des différentes sources possibles (il y en a beaucoup !).
  • Pilote pour la couche AHI bien connue des fanas d'Aminet.
  • Device concierto.device pour émuler le fonctionnement du serial.device avec l'entrée/sortie MIDI (utile pour les logiciels qui utilisent ce système pour discuter avec des interfaces MIDI sur port série).
  • Pilote CAMD : ce pilote permet d'utiliser l'entrée/sortie MIDI avec le mode de communication standard MIDI établi par feu-Commodore (la norme CAMD ou "Commodore-Amiga MIDI Driver" est à comparer à SANA-II pour les cartes réseau).
Tout ceci s'installe, ma foi, sans grande surprise. Redémarrage oblige, redémarrons la machine... Oops ! J'ai cru entendre un chti kekchose ? En fait, il s'agit d'un premier petit bonjour de la part du Concierto qui vous signale sa présence en émettant un "ping" souriant... On se croirait sur Mac !

Les instruments s'exercent

Par quoi commencer ? Grave question. Essayons le ConciertoRecorder. A l'utilisation, cet outil révèle tout de suite ses limites : il se borne à échantillonner, rejouer et sauvegarder des échantillons 8/16 bits. Certes, la qualité est bien là, mais je regrette vraiment le peu de fonctionnalités : même le "direct-to-disk" n'est pas implanté. Il vous faudra donc une quantité de mémoire certaine pour échantillonner vos chansons préférées : quatre minutes en qualité CD stéréo vous coûtera plus de 40 Mo...

ConciertoMixer, lui, remplit son rôle parfaitement. Les sources possibles sont nombreuses :
  • La sortie "Voice" 16 bits/stéréo du Concierto.
  • La sortie "Switcher" : cette sortie est en fait le composant installé d'origine sur la Picasso IV et vous permettant de choisir entre le futur module "AV", la sortie Amiga, ainsi que l'entrée audio et le connecteur CD-Audio interne de la Picasso IV.
  • L'entrée audio du module Concierto.
  • L'entrée microphone du module Concierto.
  • Une obscure entrée "AV" que je n'ai toujours pas réussi à trouver...
  • La sortie "Synthétiseur" du module Concierto.
Il dispose en outre d'une interface ARexx, pour les programmeurs acharnés.

N'étant pas équipé de matériel MIDI ni de logiciel adéquat, je n'ai pas eu la possibilité de tester les pilotes MIDI.

Et le chef d'orchestre se plante !

Me voici près à attaquer les tests du pilote AHI. Allons-y. Premier essai avec les préférences. Là, pas de problème, le Concierto est bien reconnu et propose quatre choix : 16 bits stéréo, 8 bits stéréo, 16 bits mono et 8 bits mono. Évidemment, je choisis 16 bits stéréo. Ensuite, je lance DeliTracker en sélectionnant le NotePlayer compatible AHI. Ba-dang ! Blocage complet de la machine. Rien. Gosh ! Je ne me démonte pas pour autant : "c'est sûrement le NotePlayer..." me dis-je... Que nenni ! Toutes les autres applications compatibles AHI qui fonctionnaient parfaitement avec le pilote Paula se plantent magistralement avec le pilote Concierto. Navré, et un peu énervé, je me connecte sur Internet et envoie un message d'interrogation à l'auteur du pilote. Celui-ci me répond très rapidement en m'indiquant que la version dont je dispose ne marche pas et me renvoie illico la bonne version ! Enfin, AHI fonctionne correctement. Plus de peur que de mal, mais un gros carton rouge à Village Tronic.

Attention quand même : ShapeShifter ne fonctionne pas avec le Concierto en mode AHI. Les auteurs ne s'expliquent pas pourquoi pour l'instant... Espérons que ce bogue soit rapidement corrigé.

Conclusion en ré mineur

Le module lui-même s'avère de très bonne facture et produit un signal audio comparable à ceux des cartes sonores du monde PC. Le principal problème matériel est l'absence de DMA, qui implique un fonctionnement à base d'interruptions grosses consommatrices de processeur lors de l'écoute d'échantillons 16 bits en 44,1 kHz stéréo (environ 20% sur un 68060 en mode AHI...). Sur Amiga, on n'est, il faut le dire, pas tellement habitué à ce genre de fonctionnement. :-(

De plus, il arrive quelques fois que la lecture d'échantillons en qualité CD souffre de minuscules interruptions plus ou moins régulières. La doc nous prévient à ce sujet qu'un Amiga non accéléré risque de ne pas être capable d'assumer de la stéréo en qualité CD. C'est gentil, mais cela ne résoud pas ces "clics", d'autant plus qu'un 68060 n'est pas à proprement parler un Amiga "non accéléré"... En fait, d'après l'auteur des programmes, ces problèmes sont dus au minuscule tampon d'échantillons du composant audio utilisé : 256 octets seulement ! Résultat : il suffit d'une interruption traitée un quart de poil trop tard et bingo, interruption du flux audio.

Commercialement parlant, je trouve ce module relativement cher par rapport à son coût estimé de fabrication : environ 1500 FF. C'est beaucoup, surtout quand on voit le peu de logiciels fournis et leur fonctionnalités réduites. Enfin, je trouve inadmissible de livrer un pilote AHI qui ne marche pas ! Imaginez la tête d'une personne qui ne dispose pas d'une connexion Internet...

Configuration de test : A2000B, Blizzard 2060/50 MHz, 64 Mo de mémoire. Module Concierto disponible chez Atéo Concepts au prix de 1450 FF.

Pour :
  • La qualité de fabrication.
  • Les possibilités de connexion.
  • La compatibilité AHI.
Contre :
  • Le prix.
  • La pauvreté des logiciels.
  • Le concept non-DMA.
  • L'absence de mémoire "cache" audio.
Nom : Concierto.
Constructeur : Village Tronic.
Genre : carte audio.
Date : 1997.
Prix : 1500 FF.


[Retour en haut] / [Retour aux articles]