Obligement - L'Amiga au maximum

Jeudi 24 août 2017 - 05:10  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Hit Parade
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Moteurs de recherche
 · Pages de liens
 · Constructeurs matériels
 · Matériel
 · Autres sites de matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Développeurs logiciels
 · Logiciels
 · Développeurs de jeux
 · Jeux
 · Autres sites de jeux
 · Scène démo
 · Divers
 · Informatique générale


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Contact

David Brunet

Courriel

 


Test de PageStream 3.0i
(Article écrit par John Leroux et extrait d'Amiga News - novembre 1996)


Depuis un an, il était silencieux et pourtant, il n'a cessé d'évoluer ; c'est un des rares logiciels encore développé sur notre machine. Un an pour obtenir le résultat que je vais tenter de vous expliquer, c'est long ! La situation actuelle fait que ce n'est pas facile de vivre de l'Amiga. Et pourtant...

PageStream au début de sa conception se voulait être LE concurrent des logiciels de mise en page toutes plates-formes confondues. Après plusieurs années d'attente et de patience, SoftLogik nous le présente... enfin presque car, hélas, il n'est pas terminé.

Je vous présente donc dans cette visite rapide une énième version bêta (la 3.0i) qui est très fonctionnelle, car je l'utilise tous les jours pour mon travail.

En effet, mon Amiga 4040 avec ses différentes extensions et périphériques nécessaires (scanner A4, imprimante HP LaserJet, lecteur SyQuest 270 Mo, moniteur A1764, etc.) trône dans l'imprimerie dans laquelle j'ai créé un département PAO. Avec PageStream je réalise toutes mes mises en page, du simple prospectus au bulletin d'information d'association. Une fois ceci fait, je sauvegarde le document en fichier PostScript et je le donne à mon flasheur. Comme le département vient de se créer, je n'ai pas encore eu l'occasion de faire de la couleur en quadrichromie. Aussi, je vous dirai la prochaine fois si ça "marche".

Les fonctions

Revenons à les différentes fonctions. Je ne vais pas toutes les énumérer, je pense que nous vous ferons vivre régulièrement une série "PageStream" qui sera une prise en main avec différents conseils d'utilisation - en fonction de mon temps pour vous écrire. Je vais plutôt vous montrer qu'il fonctionne correctement, bien qu'il y ait des fonctions non "fonctionnelles".

L'environnement est très convivial et le Workbench est poussé dans ses limites, car l'interface est parfaite (beaucoup plus intuitive qu'X-Press). Les menus déroulants sont bien faits et les termes utilisés sont corrects. Les fonctions sont parfaitement bien décomposées, il suffit de lire pour exécuter une opération. De plus, il existe des raccourcis claviers pour toutes les fonctions et pour certaines d'entre elles, on peut les exécuter directement à partir de cellules sur la barre à outils et/ou la boîte d'outils puisque les dessins sont très significatifs. Les palettes (qui reprennent des fonctions des menus), l'interface, les clics sur des objets sont complètement paramétrables ; ainsi, chacun peut se créer son environnement.

PageStream 3.0i

PageStream 3.0i

La création

Le fonctionnement de PageStream est orienté "objet". En effet, la base de tout ce qui se trouvera sur votre document sera considérée comme un objet. Ils sont de plusieurs sortes : textes (colonnes, formes, sans cadre), images, dessins, formes et chemins, illustrations EPS.

Contrairement à ProPage ou X-Press, nous ne sommes pas obligés de créer une boîte pour insérer une image ou un texte au document, ce qui est un avantage. Enfin, tous ces objets sont également paramétrables et modifiables sans aucun problème.

Créons une colonne de textes sur un document dont la taille n'a pas de limite (si ! celle de votre mémoire). On peut définir l'orientation, la maquette (fond, recto-verso, etc.) de ce document quand on le désire. On peut même insérer plusieurs gabarits sur un même document !

Le texte

Entrons le texte dans la boîte : la saisie est encore lente même si on frappe comme une secrétaire (bien que des progrès aient été réalisés). Si le texte est long, il vaut mieux utiliser PageLiner, l'éditeur de texte livré avec le logiciel. Il est ensuite possible de modifier tous les paramètres du texte, comme par exemple le souligner, le graisser, augmenter ou diminuer son corps, son approche, son interligne, changer sa police de caractères (attention toutefois à choisir une police PostScript pour les flashages), etc.

PageStream 3.0d

Cependant, des fonctions comme le double souligné, l'italique négatif, le contour des lettres ne fonctionnent pas encore, mais le feront dans la version finale.

Comme tout autre objet, la boîte contenant le texte peut être incliné dans le plan x,y,z (trois dimensions). Pour faciliter la mise en page de gros documents, des fichiers styles peuvent être définis. Ils contiennent tous les paramètres du texte, ce qui est un gain de temps considérable pour la mise en forme des titres ou de certains passages. Enfin, il est également possible de définir des paragraphes à puces, des veuves et orphelins, des césures (qui ne fonctionnent pas actuellement), etc.

PageStream 3.0d

Les graphiques et images

La mise en place d'un graphique, d'une image se fait très facilement. On peut l'importer sous différents formats (le TIFF n'est pas encore reconnu !). On peut redimensionner l'objet entièrement ou déplacer l'image à l'intérieur de la boîte. Grâce au lien actif avec BME (l'éditeur bitmap du logiciel), on peut modifier des images bitmap sans aucun problème (on peut même les vectoriser). Ici, c'est dommage que SoftLogik n'ait pas fait comme GoldDisk. En effet, le lien entre ProPage et ProDraw était très avantageux pour l'édition PostScript. Dommage que cette fonction n'ait pas été implantée (je voudrais signaler, suite à l'article sur ProPage 4.1 du dernier numéro, que ProDraw 3 n'a jamais fonctionné sur mon A4000, il a toujours planté !) (Bruce Lepper : chez nous, il ne plante jamais sur notre A4000).

PageStream 3.0d

Des outils vectoriels existent : parallélogramme à coins carrés ou ronds, ellipse, arc polygone, crayon et main levée. Ces outils sont aussi paramétrables (ligne de couleurs, épaisseur des traits, dessin, début et fin d'un trait, le remplissage et les motifs, etc.). Certaines fonctions ne sont pas encore implantées comme par exemple éditer plusieurs lignes à un seul cadre. Tout comme ProPage, les couleurs Pantone sont implantées et c'est très utile pour le PostScript.

PageStream 3.0d

Ces objets peuvent très bien se fondre au texte qu'ils accompagnent car leur habillage se fait soit sur le contour ou sur le cadre de l'image. Bien sûr, on peut varier leur place dans le plan (x,y,z). Grâce à la fonction grouper et créer des masques, vous pourrez habiller une image avec n'importe quelle forme !

PageStream 3.0d

Pour chaque objet, on peut obtenir ou noter des informations, comme l'origine, la taille, la création, etc. Il y aurait encore beaucoup à dire sur ces fonctions mais je préfère vous les expliquer plus en détails une prochaine fois, car je serai plus précis...

Les macros

Des macros ARexx ont été implantées dans le logiciel ce qui facilite la vie. Par exemple, si vous souhaitez imprimer votre typothèque (le catalogue de vos différentes polices de caractères), PageStream gère l'impression automatiquement en effectuant les changements nécessaires. Évidemment, vous pouvez en créer de nombreuses ; d'ailleurs les Éditions ADFI vous en proposent sur une de leurs nombreuses productions pour ce logiciel. La plus importante, à mon sens est Text F/x. En effet, on peut définir des formes particulières au texte : 50 déformations et 5 habillages sont possibles !

A n'importe quel moment, vous pouvez demander des informations sur le document (polices utilisées, couleurs, graphiques, etc.) mais actuellement la demande aboutit sans les donner...

Plusieurs possibilités existent pour voir le document : avec un zoom de 5 à 3000% ou avec des vues prédéfinies. Des grilles et des guides sont paramétrables et c'est très pratique pour les mises en page compliquées.

Chaque création de document peut être sauvegardée en document ou en gabarit. Ce dernier est en fait une maquette de base sur laquelle on ajoutera des données ; par exemple les têtes de lettres de votre société. On peut également définir pour chaque document les maquettes de pages gauche, droite ou centre, s'il s'agit par exemple d'une brochure. Sur ces pages maîtresses, les boîtes ne pourront pas être directement modifiables dans un document courant. Enfin, à chaque document, on devrait pouvoir en insérer un autre mais la fonction ne "marche" pas.

PageStream 3.0d

Conclusion

Nous pourrions aller encore plus loin dans notre visite, mais je préférerais le faire sur la version finale. C'est vrai qu'il n'est pas encore terminé et ça c'est inacceptable, car SoftLogik n'a pas su se tenir à son cahier des charges de départ. Je dirai tant mieux, nous aurons certainement le meilleur logiciel de PAO toutes plates-formes confondues.

Pour tout ceux qui aiment l'Amiga, qui l'utilisent de manière professionnelle ou qui font de la PAO pour leur association, je vous conseille de l'acheter, car, pour ses possibilités, c'est un bon investissement. Pour les budgets plus restreints, pensez à ProPage. Attention, il offre moins de possibilités. A vous de choisir en fonction de vos besoins (n'oubliez pas qu'Amiga News est réalisé avec ProPage. C'est écrit au début en tout petit !). Pour ceux qui quittent le navire, dommage, car je viens de voir les prix actuels d'X-Press qui coûte trois fois PageStream.

J'utilise ce logiciel tous les jours et je peux aujourd'hui presque tout faire. J'espère que le presque deviendra du passé quand j'aurai la version finale sous les yeux...

Comme tout logiciel professionnel, il faut plusieurs mois pour maîtriser PageStream. J'ai appris son fonctionnement et j'apprécie ses qualités et ses défauts. Toutefois, la prise en main est très rapide et en quelques heures chacun pourra lui faire faire de belles réalisations.

Note : les Éditions ADFI proposent une version française du logiciel mais avec l'interface 3.0h2 et cela amène quelques conflits. Je travaille donc sur la version américaine, mais Pierre-Philippe Launay m'a promis une version française intégrale avec la version finale.

En attendant, ne le boudez surtout pas, apprenez-le, il vous séduira comme il m'a séduit... Si vous le souhaitez, vous pouvez m'envoyer vos remarques, suggestions et questions (par l'intermédiaire du journal), ainsi je pourrai orienter mes "Découvertes de PageStream" en fonction de vos besoins.

Nom : PageStream 3.0i.
Développeur : SoftLogik.
Genre : publication assistée par ordinateur.
Date : 1996.
Configuration minimale : AmigaOS 2.04, 3 Mo de mémoire.
Licence : commercial.
Prix : NC.


[Retour en haut] / [Retour aux articles]