Obligement - L'Amiga au maximum

Lundi 22 mai 2017 - 21:22  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Hit Parade
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Moteurs de recherche
 · Pages de liens
 · Constructeurs matériels
 · Matériel
 · Autres sites de matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Développeurs logiciels
 · Logiciels
 · Développeurs de jeux
 · Jeux
 · Autres sites de jeux
 · Scène démo
 · Divers
 · Informatique générale


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Soutien

N'hésitez pas à soutenir le projet Obligement



Contact

David Brunet

Courriel

 


Test d'Organiser
(Article écrit par Gilles Bihan et extrait d'Amiga News - septembre 1995)


Avec un certain temps de retard sur le monde compatible, notre machine se voit enfin doter d'un outil commercial sérieux de gestion du temps et des adresses. La productivité bureautique sur Amiga n'avait jusqu'alors pas su trouver ses marques en ce domaine. Les différents essais du domaine public, bien qu'honorables, étaient peu satisfaisants pour les hommes pressés que nous sommes tous. On The Ball, produit distribué par Someware, a la fâcheuse tendance a être trop "DOStique". Alors, afin de ne pas oublier l'anniversaire de Maman ou de penser à téléphoner au percepteur, Digita a visiblement cherché à combler le vide.

A livre ouvert

Pour cela, il nous offre un logiciel dans la lignée de sa gamme de produits, dont je le rappelle, le produit maître est l'excellent Wordworth. En effet, l'environnement très "lotusien" de Digita a été utilisé : les icônes, les menus contextuels et la couleur grise inimitable. Dès les premières minutes d'utilisation, on retrouve rapidement ses points de repère. Bien qu'en anglais (comme d'habitude), deux rangées d'icônes bordent une représentation graphique d'un agenda papier, avec cinq onglets de couleur pour symboliser et appeler les différentes parties de cet ouvrage.

Les icônes sont très expressives grâce à une astucieuse réalisation graphique. Ils rendent possible un appel express des principales fonctions du logiciel (le tout est bien évidemment doublé par des raccourcis clavier). Par contre, il est impossible de modifier le contenu et le placement des barres d'icônes ou de créer des fenêtres "dock" comme dans Wordworth 3.0. Ce dernier point nous amène à une première réflexion : l'économie générale du logiciel fait penser aux premiers balbutiements du traitement de texte de Digita.

La partie principale est donc occupée par la représentation graphique d'un agenda à la manière de Lotus Organiser. Un clic sur les onglets fait passer alternativement d'un module à l'autre. Les coins inférieurs sont cornés afin de pouvoir tourner les pages à la souris. Très pratique, cette méthode de représentation offre une ergonomie exceptionnelle. Ce lien avec la méthode traditionnelle de l'agenda est bien pratique, surtout pour les personnes réfractaires aux manipulations claviers ou allergiques à la rudesse de certaines interfaces dépouillées. On peut aussi y voir un clin d'oeil au classique support papier.

Un calendrier perpétuel

L'onglet "Calendar" ouvre sur deux pages quatre mois (Bruce Lepper : je vois dix mois sur mon écran Picasso 1120x832, voir ANews 81, page 14) dont celui correspondant au jour actuel. On peut demander une date précise en cliquant sur une icône, ou aller sur la page agenda pour n'importe quel jour affiché en double-cliquant sur lui.

Les calendriers peuvent être imprimés ou sauver dans un fichier ASCII récupérable dans n'importe quel éditeur ou traitement de texte. L'impression utilise le gestionnaire Workbench, et, à la différence de Wordworth ne donne pas des résultats époustouflants (les problèmes habituels resurgissent). Il vaudra mieux sauver en ASCII, et reformater le tout dans un logiciel plus doué en la matière.

Le journalier

Cette partie est la clé de voûte d'Organiser. C'est dans "Diary" que le principal de l'agenda est fait. En effet, on va noter les événements particuliers pour un jour donné ou pour un ensemble de jours. La notion d'événement est essentielle. Elle peut ici se définir par une désignation (un anniversaire, un rendez-vous à heure fixe, ou une éphéméride) qui ne se produit qu'à un moment donné ou sur un trait de temps, le tout caractérisant un fait unique. Bref, étant bonapartiste par goût, je ne manquerai jamais plus le deuil de Waterloo en demandant à Organiser de me rappeler tous les 18 juin cet événement. Je vais pouvoir noter aussi que du 15 décembre au 15 janvier je suis en vacances dans un club sympathique en pleine Sibérie orientale.

Les pages de cet agenda comportent une zone pour chaque jour. On peut visualiser par jour, par semaine complète ou ouvrée. Un clic dans la journée et une requête vous permet d'opérer les réglages adéquats. Il est impossible d'écrire directement dans la zone, il faut passer par une fenêtre spéciale d'édition. Un rang de priorité peut être affecté à chaque événement. Une note peut être adjointe à l'événement. Elle apparaîtra à la consultation des pages, et pourra être masquée éventuellement si la journée est trop chargée.

Cet événement peut être fixé pour un jour particulier et à une heure particulière. Mais pour faire plus que la méthode traditionnelle, on peut déterminer à partir d'un jour un événement continu sur plusieurs jours, voire demander au logiciel de le répéter x fois tous les x jours jusqu'à une date butoir. Cette répétition se fait également de façon hebdomadaire, mensuelle ou annuelle. Tout cela bien évidemment peut être combiné. De plus, la saisie des dates de fin peut se faire aussi en donnant un nombre de jours, de semaines, de mois ou d'années (on demande textuellement que la fin de l'événement se situe dans trois semaines en écrivant "3 weeks"). Ces fonctionnalités sont bien pratiques, et donnent réellement à Organiser tout son intérêt.

Dans le même ordre d'idées, il est possible de placer une alarme au jour de l'événement ou antérieur, qui vous rappellera en temps utile l'information demandée. Un déclenchement événementiel est envisageable par le biais d'une requête où l'on inscrit le programme extérieur et les arguments qui l'accompagnent. On peut ainsi lancer un visualiseur d'image ou un lecteur de modules Soundtracker. Il y a un bouton de test pour s'essayer.

Le travail à la tâche

Un agenda peut aussi servir à vous rappeler les choses importantes à faire. Pour cela, le module "Tasks" détermine dans l'ordre d'importance ce qu'il faut penser à faire. Ces tâches ne sont pas à effectuer à jour déterminé (même si on peut préciser une date), et donc une représentation par niveau de priorité est retenue. Les pages donneront successivement tous les événements à faire, avec une case de pointage pour ceux qui ont été effectués. Pour cette dernière facilité on appréciera le fait de pouvoir conserver les tâches déjà remplies. Cela vous offre la faculté de vous rappeler ce qui a été réalisé.

Pour la création d'une tâche, ou sa modification, le clic dans la page ou sur le texte à modifier fait surgir la boîte d'édition. Cette technique est d'ailleurs utilisable dans tout l'agenda, et évite des appels bien fastidieux aux menus ou de lâcher la souris pour exécuter un raccourci clavier. Efficace et rapide, on peut ainsi rajouter ou corriger intuitivement.

La recherche par requête est très intéressante. Elle peut s'effectuer par module ou sur l'ensemble de l'agenda, sur un champ particulier ou sur tout.

Organiser

Organiser a de l'adresse

Le module "Adresses" offre un excellent répertoire. Des onglets avec les 26 lettres de l'alphabet permettent de se placer sur les pages correspondantes à l'ordre alphabétique des adresses. Ce système est doublé au clavier : pour aller aux noms commençant par "C" il suffit d'appuyer sur le clavier la lettre équivalente. La création ou la modification de fiche se fait à l'aide d'une requête complète. A noter qu'il est existe un modèle de fiches simplifiées ou étendues. Ces dernières sont adaptées dans le cas d'une adresse concernant une entreprise (il est possible de rentrer au maximum quatre numéros de téléphone ou assimilé, de n'afficher que le nom de la compagnie, le correspondant, ou les deux à la fois). La création d'une fiche est aisée, et les différents champs proposés sont complets (Note de Bruce Lepper : mais il faudrait pouvoir double-cliquer sur un numéro de téléphone pour l'appeler, comme dans l'éditeur Azur).

Pour compléter le tout, Digita a ajouté une possibilité d'export-import de la base de données. Trois formats sont disponibles : Wordworth & Datastore, Digita Mailshot Plus et Superbase (CSV). Il s'agit d'ailleurs là des formes les plus courantes de fichiers utilisés sur Amiga. Il est vrai que cette liste aurait pu voir apparaître un format DBase ou la lecture de fichiers ASCII à séparateur. Cela aurait grandement facilité les échanges. Vous pourrez toujours utiliser le format Wordworth qui se présente sous forme ASCII séparée par des tabulations, avec en en-tête, les champs. Afin de vous aider dans une éventuelle migration, penser à exporter des adresses déjà existantes dans Organiser sous le format Wordworth, puis à compléter la liste dans un éditeur.

Un autre plus de ce module est sans nul doute l'impression. Il est toujours possible de la dériver vers un fichier. On peut imprimer l'ensemble de la base ou se contenter des adresses correspondantes à une lettre de l'alphabet ou à un domaine. Plusieurs modèles d'impression sont disponibles comme en liste ou en fiche. Enfin, pour compléter un système de filtre est mis à votre disposition : les fiches adresses peuvent être marquées, ce qui sert à faire une impression sélective.

Organiser

Le temps d'en finir

Un onglet "Supplements" vient agrémenter l'ensemble. Il s'agit de cahiers comportant des informations pratiques telles que des tables de conversions (par exemple cm en inch) ou de bonnes adresses gastronomiques en Europe. Amusant, mais l'Amiga étant difficile à transporter sur le lieu de vos vacances cela paraît un peu dérisoire (voire une dérision due aux programmeurs). Des fichiers "agenda" déjà garnis de dates célèbres ou d'anniversaires de vedettes sont distribués dans le paquetage. Il est toujours amusant de voir que Madonna est née le 16 août 1958.

Conclusion

Hormis son côté carnet mondain ou guide Michelin, cet ensemble vient parfaitement en complément de la solution bureautique de Digita. La qualité globale du produit et son homogénéité avec le reste de la gamme ne manqueront pas de plaire aux accrocs et habitués du genre.

Cependant, il ne faut pas oublier que dans bien des cas un agenda/bloc-notes doit être à portée de main, ce qui n'est pas toujours évident avec un Amiga de quelques kilos. Je dirais pour être réaliste que ce genre de logiciel est loin de mettre sur la paille les fabricants d'organiseurs de poche ou de l'excellent Psion Series III.

Je tiens à remercier Coco, Juju et Lulu dans cette entreprise temporelle.

Nom : Organiser.
Éditeur : Digita International.
Genre : agenda.
Date : 1995.
Configuration minimale : 68000, AmigaOS 2.04.
Licence : commercial.
Prix : NC.


[Retour en haut] / [Retour aux articles]