Obligement - L'Amiga au maximum

Mercredi 22 novembre 2017 - 23:09  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Hit Parade
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Moteurs de recherche
 · Pages de liens
 · Constructeurs matériels
 · Matériel
 · Autres sites de matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Développeurs logiciels
 · Logiciels
 · Développeurs de jeux
 · Jeux
 · Autres sites de jeux
 · Scène démo
 · Divers
 · Informatique générale


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Contact

David Brunet

Courriel

 


Dossier : Les différentes tentatives d'AmigaOS 4
(Article écrit par David Brunet - janvier 2008)


Le 24 décembre 2006, Hyperion Entertainment a annoncé la disponibilité de la version finale d'AmigaOS 4. Or, cette version a mis un temps certain pour arriver et se concrétiser. Saviez-vous qu'avant Hyperion, d'autres tentatives pour créer AmigaOS 4 ont été lancées ? La première remontant même à... 1992 !

L'annonce de Commodore

Durant le salon World Of Commodore, qui s'est tenu à Pasadena les 11/12 septembre 1992, une première mention d'AmigaOS 4 fut faite. Commodore, le propriétaire de l'Amiga, présentait alors le nouveau jeu de composants nommé "AA" (qui fut ensuite renommé en "AGA"). Nous étions un mois avant la sortie commerciale de l'Amiga 4000 et d'AmigaOS 3.0. Et durant la conférence, une feuille de route concernant le système fut annoncée :

AmigaOS 3.0
Support de l'AA/AGA.
Ajout d'utilitaires multimédia.

AmigaOS 3.1
Extensions pour l'API réseau.
Partage de fichiers et d'imprimantes.
Support du DSP.

AmigaOS 4
Support RTG (affichage graphique redirigeable).
Support complet du PostScript.

Il s'agissait bien évidemment de projets avec seulement des tendances et non une liste complète de caractéristiques. On s'aperçoit que les deux nouvelles caractéristiques d'AmigaOS 4 de Commodore étaient axées sur la standardisation du système (carte graphique et impression). A ce stade, cette version 4.0 était toujours prévu pour les processeurs 680x0 de Motorola. Tout cela était projeté pour 1993 et 1994 mais les problèmes financiers de Commodore ont eu raison de cette mise à jour. Quelques mois après le World Of Commodore, lors du DevCon 1993 (une conférence entre développeurs), le développement du système d'exploitation Amiga était également à l'ordre du jour. Un document retrace même les principaux projets d'amélioration du Workbench.

Workbench 4.0 Commodore Workbench 4.0 Commodore
Idées de nouveaux éléments pour l'interface : boutons à bord rond et menu pour fenêtre

Escom et le Power Amiga

L'Amiga fut racheté en avril 1995 par la société allemande Escom. Pour relancer la plate-forme, une nouvelle machine et un nouveau système d'exploitation ont été annoncés. Ainsi, lors de l'exposition Video Toaster le 2 novembre 1995, Petro Tyschtschenko, président d'Amiga Technologies (filiale Amiga d'Escom), présenta les plans de la relance. La machine se nomma "Power Amiga" et devait être à base de processeur PowerPC 604e à 100 MHz. Le nouveau système devait être natif PowerPC avec des caractéristiques comme la protection mémoire et la gestion de la mémoire virtuelle.

Les développements du portage PowerPC du système n'ont pas avancé durant cette période. Selon certaines sources, Amiga Technologies travaillait en étroite coopération avec Motorola, mais rien de concret déboucha. Amiga international tenta de recruter une équipe (avec notamment Dave Haynie et Andy Finkel, deux ingénieurs de la période Commodore) pour s'occuper de ce projet. Andy Finkel réalisa quelques travaux de conception, sur papier. Prévu pour le premier quart 1997, le Power Amiga et son AmigaOS 4 ne verront pas non plus le jour à cause des difficultés financières (puis de la faillite) d'Escom.

Gateway : nouvelle tentative de relance et nouvel AmigaOS

Gateway racheta l'Amiga en mars 1997 mais les annonces pour sa relance n'ont vraiment commencées que quelques mois plus tard. La plus grande fut celle du World Of Amiga, en juin 1998. Jeff Schindler était alors à la tête d'Amiga Inc., l'une des deux filiales de Gateway pour le secteur de l'Amiga (l'autre étant Amiga International, toujours gérée par Petro Tyschtschenko). Jeff Schindler et son équipe proposèrent la création d'une machine révolutionnaire basée sur AmigaOS 5 qui devait être commercialisée 18 mois plus tard. Entre-temps, une machine de développement (en x86) aurait été fournie avec un système d'exploitation nommé "AmigaOS 4".

Workbench 4.0 Gateway
Essai d'interface pour AmigaOS 4.0

Cet AmigaOS 4 x86 n'était donc qu'un système de développement, transitoire, et n'avait rien de commun avec les AmigaOS tels que nous les connaissons. En théorie, il devait inclure une émulation AmigaOS 3.1 logicielle et matérielle (avec la carte Siamese PCI d'Access Innovation) et ne pas être compatible avec Windows. Cet AmigaOS 4 pour développeurs était prévu pour novembre 1998.

Fin 1998, son nom évolua en "Amiga OS5Dev" et le nom d'AmigaOS 5 muta en "Amiga OS5Prod". Et Gateway changea de nouveau leur dénomination quelques mois plus tard en "AmigaSoft OE", puis en "Amiga OE". Quelle histoire...

Pour l'anecdote, les restes du développement de l'Amiga OE ont été à la base de la set-top box AOL TV et de ses produits dérivés.

Gateway et Haage & Partner

Le comble est qu'une seconde allusion à AmigaOS 4 sous l'ère Gateway arriva. Ce fut durant la période autour de la sortie d'AmigaOS 3.5 (octobre 1999). Gateway avait autorisé la société Haage And Partner à porter AmigaOS 3.5 sur PowerPC (Haage And Partner voulait notamment inclure un nouveau Kickstart, un émulateur 68k pour les machines sans processeur 68k et un grand nombre de bibliothèques natives PowerPC). Ce système partiellement PowerPC aurait, peut-être, été baptisé "AmigaOS 4" mais cette décision ne fut pas réitérée quand Amino racheta l'Amiga en 1999/2000.

Le cinquième est le bon

Un peu comme avec Gateway, Amino (renommé en Amiga Inc.) mit un certain temps avant de mentionner le mot "AmigaOS 4" et de lancer son développement. Amino racheta l'Amiga fin décembre 1999 et avait tout misé sur une nouvelle stratégie basée sur un système portable appelé "AmigaDE". AmigaOS Classic était ainsi mort officiellement.

Mais sous la pression d'utilisateurs qui souhaitaient poursuivre le développement d'AmigaOS et face à des difficultés techniques rencontrées pour AmigaDE, Amiga Inc. fit marche arrière. La société annonça, en avril 2001, lors du salon de St Louis 2001 son intention de développer à nouveau AmigaOS. La feuille de route fut très lourde : on devait passer en deux ans d'AmigaOS 68k actuel à un système (AmigaOS 5) natif PowerPC, gérant le matériel moderne et qui intégrerait AmigaDE.

La première étape de cette feuille de route fut AmigaOS 4, prévue pour l'été 2001, et qui devait avoir un nouveau noyau (ExecSG), un émulateur 68k et la plupart de ses éléments principaux en code PowerPC (pilotes vidéo, pile TCP/IP, système de fichiers...). Rétrospectivement, vu le temps qu'a pris l'arrivée d'AmigaOS 4 entre son annonce et sa sortie effective (cinq ans et demi), on s'interroge sur le sérieux de l'annonce lancée à St Louis 2001.

AmigaOS 4.0 Hyperion
Une des premières captures d'écran d'AmigaOS 4 de Hyperion

Le développement d'AmigaOS 4 a été très long mais pour gagner du temps, une décision aurait pu accélérer les choses. En 2001, le projet MorphOS, qui était bien plus avancé que le travail de Haage & Partner/Hyperion, existait et avait le même objectif qu'AmigaOS 4 : améliorer le système Amiga et le porter sur PowerPC. MorphOS aurait très bien pu devenir AmigaOS 4 mais les négociations durant l'année 2001, entre Amiga Inc. et Ralph Schmidt, ont échoué.

Le côté positif d'AmigaOS 4.0 de Hyperion est qu'il intègre plus de fonctionnalités que la feuille de route ne le suggérait... mais avec un retard considérable.

AmigaOS 4.0 Hyperion
AmigaOS 4 de Hyperion

Conclusion

Après près de quinze ans (!) d'annonces, AmigaOS 4 est une réalité. On peut dire "enfin" et surtout "ouf" car la communauté Amiga pourra maintenant passer à autre chose.

Quant à AmigaOS 5, il a également été annoncé plusieurs fois : en mai 1998 par Amiga Inc./Gateway, en avril 2001 par Amiga Inc./Amino puis en septembre 2006 de nouveau par Amiga Inc./Amino. Gageons que l'attente soit moins longue que celle de son prédécesseur...


[Retour en haut] / [Retour aux articles]