Obligement - L'Amiga au maximum

Mercredi 01 décembre 2021 - 14:41  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

Actualité (récente)
Actualité (archive)
Comparatifs
Dossiers
Entrevues
Matériel (tests)
Matériel (bidouilles)
Points de vue
En pratique
Programmation
Reportages
Quizz
Tests de jeux
Tests de logiciels
Tests de compilations
Trucs et astuces
Articles divers

Articles in english


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liste des jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z,
ALL


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Galeries

Menu des galeries

BD d'Amiga Spécial
Caricatures Dudai
Caricatures Jet d'ail
Diagrammes de Jay Miner
Images insolites
Fin de jeux (de A à E)
Fin de Jeux (de F à O)
Fin de jeux (de P à Z)
Galerie de Mike Dafunk
Logos d'Obligement
Pubs pour matériels
Systèmes d'exploitation
Trombinoscope Alchimie 7
Vidéos


Téléchargement

Documents
Jeux
Logiciels
Magazines
Divers


Liens

Sites de téléchargements
Associations
Pages Personnelles
Matériel
Réparateurs
Revendeurs
Presse et médias
Programmation
Logiciels
Jeux
Scène démo
Divers


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec


A Propos

A propos d'Obligement

A Propos


Contact

David Brunet

Courriel

 


Test de Neverputt 1.4.0
(Article écrit par David Brunet - mars 2007)


Neverputt : trop d'la balle !

Neverputt est un jeu de mini-golf en 3D réalisé par Robert Kooima. Développé pour Linux sous licence GPL, il a donc pu être adapté sur d'autres plates-formes. La version ici testée fonctionne sous MorphOS et a été portée par Michal Wozniak. Elle est disponible sur Aminet sous l'archive "Neverball.lha". Ne vous fiez pas au nom car Neverputt est en fait un jeu jumelé avec Neverball. Il lui reprend quasiment tout (les graphismes, le moteur physique...) et il est donc plus logique de fusionner les deux jeux en une seule archive que de les séparer.

Neverputt

Le jeu a besoin des bibliothèques SDL pour tourner, ainsi que d'un MorphOS avec pilotes 3D.

Mettre la balle dans le trou

Neverputt peut se lancer dans son propre écran ou dans une fenêtre du bureau. Les graphismes sont très propres, même dans les basses résolutions proposées par le jeu. Les options graphiques permettent de modifier la qualité des textures ou d'enclencher les effets d'ombre. Avec un Pegasos II G4 et une Radeon 9250, cela reste fluide avec tous les paramètres au maximum, mais les performances baissent vite sur G3 ou avec une carte Voodoo.

Neverputt Neverputt

Une fois les quelques réglages convenablement paramétrés, vous pouvez vous lancer dans un des trois parcours qui s'offrent à vous. Le premier est assez facile et les deux autres sont plus originaux et requièrent de l'expertise, voire de la chance :-). Les trois parcours totalisent une somme honorable de 62 niveaux. Les parties sont jouables de un à quatre joueurs, vous laissez votre place au joueur suivant à chaque coup.

Vous ne tapez pas vraiment dans la balle (il n'y a pas de club), c'est tout simplement une jauge sous la balle qui définit la direction et la puissance de votre coup. Les premières frappes seront assez hasardeuses mais on se fait vite à la maniabilité de Neverputt.

Les tableaux sont, quant à eux, assez différents les uns des autres, on ne tombe pas dans la monotonie. De plus, les parcours ne sont pas forcément plats, ils proposent moult pièges pour éviter que vous ne mettiez la balle dans le trou au premier essai : plates-formes mobiles, pentes, téléporteurs, rampes, etc. Enfin, il faut noter que les parcours sont suspendus dans le vide et que si votre balle sort du "green", vous serez pénalisé.

Neverputt Neverputt

Un coup gagnant ?

On peut trouver des points faibles à Neverputt. On remarque d'abord que les parcours sont trop "carrés", il n'y a quasiment jamais de bordure lisse ou courbée. Ensuite, on a l'impression que la gravité n'est pas assez marquée ou que la balle est trop légère : par exemple, on vise le trou mais la balle a facilement tendance à passer par-dessus.

Pour les nostalgiques qui apprécient encore l'excellent Hole-In-One Mini Golf, on peut regretter que Neverputt ne dispose pas d'assez de types de surface. Il aurait été bon de jouer sur du sable, de la glace ou des surfaces mouillées.

Il n'en reste pas moins que Neverputt est un jeu plaisant qui ravira petits et grands. Sa prise en main est facile, son domaine sonore et graphique est agréable, et on peut lancer des parties en multijoueurs, de quoi bien vous divertir.

Nom : Neverputt 1.4.0.
Auteur : Robert Kooima.
Genre : jeu de mini-golf.
Date : 2005.
Configuration minimale : MorphOS, Pegasos G3/600, carte graphique 3D, 32 Mo de mémoire.
Licence : GPL.
Téléchargement : Aminet.

NOTE : 7,5/10.


[Retour en haut] / [Retour aux articles]


Soutenez le travail de l'auteur