Obligement - L'Amiga au maximum

Mardi 27 juin 2017 - 07:14  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Hit Parade
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Moteurs de recherche
 · Pages de liens
 · Constructeurs matériels
 · Matériel
 · Autres sites de matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Développeurs logiciels
 · Logiciels
 · Développeurs de jeux
 · Jeux
 · Autres sites de jeux
 · Scène démo
 · Divers
 · Informatique générale


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Soutien

N'hésitez pas à soutenir le projet Obligement



Contact

David Brunet

Courriel

 


Test de MovieShop 3.3 (sur VLab Motion / DraCo)
(Article écrit par Patrick Conconi et Henri Kling et extrait d'Amiga News - mai 1996)


Deux de nos correspondants en Suisse, Patrick Conconi et Henri Kling, ont testé la dernière version du logiciel de montage numérique MovieShop sur la carte V-Lab Motion installée dans un DraCo...

Patrick Conconi : profitant d'une occasion, nous nous sommes rendus chez Applimatic SA où nous avons pu tester toute une après-midi un DraCo avec une carte V-Lab Motion (c'est la même que celles qui sont vendues pour les autres Amiga, la version pour bus rapide DraCoDirect n'étant toujours pas disponible). Ce DraCo était équipé de deux disques durs de 4 Go et de 32 Mo de mémoire.

Nous avons pu tester la version 3.3 de MovieShop, version qui n'apporte aucune fonction supplémentaire, mais qui corrige simplement des bogues. Depuis, la version 3.4 à été distribuée gratuitement par MacroSystem à tous les utilisateurs enregistrés de MovieShop.

Une V-Lab sur un Amiga normal...

La qualité maximum de l'image obtenue avec une carte V-Lab Motion sur un Amiga est limitée par le taux de transfert du bus Zorro II, qui plafonne à 2,5 Mo par seconde. Ce n'est pas mal, mais quand il faut transférer 25 images par seconde, la taille de chaque image compte beaucoup et la barre des 2,5 Mo est vite atteinte en compressant à 72-75% les images au format JPEG. Si en plus sur ce même bus Zorro II, vous faites passer le son, un taux de compression image de 65% est le plafond pour votre carte V-Lab Motion. C'est une qualité d'image équivalente à du bon VHS avec l'inévitable "bruit numérique" dû à la compression JPEG. C'est insuffisant pour faire de la vidéo institutionnelle... C'est bon pour les gens comme moi qui sont "accros" et qui veulent avant tout distribuer leurs montages au format VHS, mais c'est un peu cher comme investissement si l'on n'est pas un passionné.

Puis DraCo est arrivé ! Le grand DraCo...

En plus de son bus super-rapide DraCoDirect, DraCo comporte un bus Zorro II légèrement amélioré, qui double presque le taux de transfert et le fait passer à 5 Mo par seconde (d'après Applimatic). Et comme par magie, des scènes qui ne passaient pas à 65% sur un bus Amiga, même en utilisant du lissage, passent sans problèmes à 82% sans lissage sur un DraCo. De plus, une image à 82% est de qualité supérieure à Hi8, voire équivalente pour le moins.

Pour effectuer ce test, nous avons utilisé la même bande vidéo, la même scène et les mêmes configurations de base pour MovieShop que sur mon A3000/040. Nous avons aussi apporté un Sony EVS1000E (Hi8) pour générer un signal de qualité.

Première impression avec le DraCo, c'est le 68060... Il est là et cela se sent ! C'est sensible dans tout ce qui est calcul d'effets vidéo, tout est quatre fois plus rapide, mais autrement, la sensation de vitesse au niveau du système ne m'a pas impressionnée. Il faut dire que ma carte graphique est une CyberVision64 et que la vitesse de celle-ci est supérieure à la carte Altais du DraCo.

Un petit désavantage du DraCo par rapport à l'Amiga, est son absence de processeurs dédiés aux tâches externes tel Paula, Denise ou Agnus. Une simple disquette insérée dans celui-ci provoque un ralentissement de toute tâche en cours... Sur un Amiga cela n'existe pas ! C'est choquant pour un amigaïste, mais logique d'un point de vue matériel.

Après l'article de Jacques Pourtant, je pensais tomber sur une machine instable où j'aurais besoin de jouer du "reboot" toutes les cinq minutes... Eh bien, je ne sais toujours pas où se situe le bouton "reset". Nous avons allumé la machine vers 14h50, et vers 17h45 lorsque nous sommes repartis, après avoir mis MovieShop dans tous ses états, aucun plantage n'était à déplorer. Et pourtant, j'avais pesté contre la version 3.1 de MovieShop et ses bogues (on aurait cru avoir acheté un logiciel Microsoft), mais la version 3.4 est stable. Pour ceux qui ne l'ont pas encore, réclamez-la de toute urgence !

Mon impression à moâ...

Une bonne configuration vidéo, voire très bonne. Je ne sais pas ce que coûte un banc de montage vidéo numérique qui permet de faire ce que permet MovieShop, mais je doute que cela puisse être moins cher que cette configuration. Dans tous les cas, pour de la vidéo institutionnelle, c'est un bon choix. Le DraCo en tant que machine ne m'intéresse pas, un A3000/060 avec une bonne carte vidéo et un SCSI-2 est supérieur, sauf dans le cas de la configuration vidéo DraCo/V-Lab Motion.

Conclusion

Conconiclusion : je retire une bonne impression de ce test, le DraCo est une très bonne machine pour faire de la vidéo avec une qualité optimale. Pour ce qui est de MovieShop, cette version déboguée me réconcilie avec ce programme...

Henri Kling : désirant obtenir d'un bout à l'autre de la chaîne de montage une qualité Hi8, qui corresponde à un taux de compression de 80% pour toutes les scènes, j'achète un DraCo.

JPEG et les petites brises

Une explication rapide sur les taux de compression JPEG en général et le choix de 65% en particulier.

L'acquisition d'images vidéo sur V-Lab Motion permet de monter un film ou un clip, qui est par définition un assemblage de "scènes" selon la terminologie du logiciel de MacroSystem (assemblage signifiant en montage virtuel aussi bien insertion image sur son que son sur image). On commence par définir le taux de compression avec lequel on va travailler, sachant qu'il faut éviter d'utiliser les fonctions de lissage (smoothing) qui vont peut-être permettre de travailler avec un taux de 80% mais qui donnent des images de moins bonne qualité qu'une compression de 65% sans lissage. Ceci dépend pour l'essentiel des scènes dont les images contiennent le plus d'information.

Un exemple concret : on arrive très bien à enregistrer un présentateur du journal télévisé filmé en gros plan sur un fond monocolor uni, à un taux de compression de 80%. Par contre, si l'on doit associer à cette séquence une autre scène qui comprend un paysage avec de la végétation, des arbres bien feuillus avec de l'herbe au sol, le tout maintenu en mouvement par une petite brise, on est obligé de redescendre à 65%, ce qui correspond à une bonne qualité VHS mais sans plus.

Sachant que sur une partition VLab on ne peut définir qu'un seul projet et un seul taux de compression par projet, on est donc obligé de choisir une compression où "tout passe", qui est de 65% environ avec un Amiga accéléré.

Nom : MovieShop 3.3.
Développeurs : MacroSystem.
Genre : capture et traitement vidéo.
Date : 1996.
Configuration minimale : AmigaOS 2.04, 2 Mo de mémoire.
Licence : commercial.
Prix : NC.


[Retour en haut] / [Retour aux articles]