Obligement - L'Amiga au maximum

Dimanche 19 novembre 2017 - 20:35  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Hit Parade
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Moteurs de recherche
 · Pages de liens
 · Constructeurs matériels
 · Matériel
 · Autres sites de matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Développeurs logiciels
 · Logiciels
 · Développeurs de jeux
 · Jeux
 · Autres sites de jeux
 · Scène démo
 · Divers
 · Informatique générale


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Contact

David Brunet

Courriel

 


Dossier : Les listes de diffusion
(Article écrit par David Brunet et David Massot - février 2012)


1. Définition

Une liste de diffusion est un service, sur Internet, permettant à un expéditeur d'envoyer des informations à un ou plusieurs destinataires, via un courrier électronique (inventé par Ray Tomlinson en 1971). Il s'agit donc d'un usage dérivé du courrier électronique qui est, dans son principe, similaire à une liste de diffusion traditionnelle, gérée par courrier réel. C'est un des services les plus couramment utilisés sur Internet. Les listes de diffusion sont utiles dans la mesure où elles permettent à un abonné de se tenir au courant sur un sujet donné ou sur les autres abonnés.

Le pendant anglais de liste de diffusion est "mailing list" ou "electronic mailing list" ou parfois en abrégé "lidi". On emploie, à tort, la dénomination "listserv" (littéralement serveur de listes).

Liste de diffusion
Parcours d'un message dans une liste de diffusion

Les listes de diffusion se sont de plus enrichies, avec le temps, de nouvelles fonctionnalités comme des sites Web de partage (photos, documents, liens...), des agendas de groupes, des sondages, etc.

2. Structure et types de liste

Une liste de diffusion se réfère à quatre éléments :
  • Une liste d'adresses électroniques.
  • Une liste de noms (les "abonnés").
  • La publication (messages ou fichiers envoyés aux adresses électroniques).
  • L'adresse électronique de la liste de diffusion (ou "réflecteur") qui, une fois désignée en tant que destination du message, se chargera de copier la publication à tous les abonnés.
Les listes de diffusion peuvent être soit publiques (en libre accès ; archives consultables sur le Web) ou privées (listes réservées à un groupe ; messages non accessibles, archives non consultables de l'extérieur). Dans la plupart des cas, l'abonnement à une liste de diffusion est gratuit.

Elles peuvent également être soit unidirectionnelles (de l'émetteur au destinataire, sans discussion possible), c'est le cas des listes d'annonces ou des bulletins d'information (alias "newsletters"), soit contributives. Dans ce cas, les listes de diffusion peuvent être considérées comme des forums de discussion puisque chaque abonné peut ainsi envoyer sa contribution à un serveur central qui l'acheminera vers les autres abonnés de la liste.

Les listes de diffusion se distinguent notamment des forums par leur mode de diffusion : lorsque l'on s'abonne à une liste de diffusion, les messages sont reçus dans une boîte aux lettres électronique plutôt que par l'intermédiaire d'un serveur de nouvelles (d'après le Grand Dictionnaire Terminologique). A la différence d'un forum qui gère les fils d'information, c'est le client mail (webmail, ou client lourd comme Thunderbird ou Windows Live Mail...) qui permettra à l'abonné de suivre et gérer les discussions (avec sans doute moins d'ergonomie).

3. Gestionnaire de listes ou automate

Une liste de diffusion est gérée par un automate ou robot gestionnaire de liste (en anglais "mailing-list manager", noté MLM). Chaque liste possède sa propre adresse.

Cet automate est chargé de la diffusion du courrier électronique à l'ensemble des abonnés. Il doit notamment gérer les retours de courrier électronique, les différents cas de non-distribution (adresses périmées, avec dépassement de quota...), et les messages envoyés par les automates configurés par les abonnés (agent d'absence, refus de courrier suivant critères...). Par exemple, si un utilisateur de la liste a programmé un message d'absence, il risque de se créer un effet de rebond (en anglais "bounce") entre le gestionnaire de listes et le système de messagerie de l'utilisateur, aboutissant à un échange infini de messages.

L'automate est un programme qui fonctionne en permanence sur une machine (service Windows ou Daemon Unix/Linux). Il reçoit donc les messages adressés aux listes qu'il gère et les retransmet aux abonnés de la liste.

Un gestionnaire de listes permet également de répondre à des commandes présentes dans le sujet ou le corps du message. Ces commandes gèrent les inscriptions, désinscriptions, la modération et la navigation dans les messages.

Voici des exemples de commandes généralement comprises par le gestionnaire de listes Sympa :
  • Les commandes pour les utilisateurs de la liste

    HELP : recevoir la liste des commandes disponibles.
    LISTS : recevoir l'annuaire des listes gérées sur ce serveur.
    WHICH : recevoir la liste des listes souscrites.
    CONFIRM cle : confirmer l'envoi d'un message (selon la configuration de la liste).
    QUIT : indique la fin des commandes (pour ignorer une signature).
    INFO liste : obtenir des informations sur une liste.
    REVIEW liste : recevoir la liste des abonnés à la liste.
    SUBSCRIBE liste nom : abonnement (ou confirmation d'abonnement) à la liste.
    INVITE liste courriel : inviter une personne à s'abonner à la liste.
    UNSUBSCRIBE liste courriel : se désabonner de la liste. L'adresse électronique est optionnelle ; uniquement requise si vous voulez vous désabonner d'une adresse différente de votre adresse courante.
    UNSUBSCRIBE courriel : se désabonner de toutes les listes auxquelles vous êtes abonné.

    SET liste NOMAIL : suspendre la réception des messages de la liste.
    SET liste DIGEST : recevoir les messages en mode compilation.
    SET liste DIGESTPLAIN : recevoir les messages en mode compilation (fichier texte).
    SET liste SUMMARY : recevoir la liste des messages uniquement.
    SET liste NOTICE : recevoir l'objet des messages uniquement.
    SET liste MAIL : mode de réception normal des messages.
    SET liste CONCEAL : passage en liste rouge (adresse d'abonné cachée).
    SET liste NOCONCEAL : adresse d'abonné visible via Review.

    INDEX liste : recevoir la liste des fichiers des archives.
    GET liste fichier : obtenir un fichier des archives de la liste.
    LAST liste : recevoir le dernier message de la liste.

  • Les commandes pour les propriétaires de la liste

    ADD liste courriel nom : ajouter un membre à la liste.
    DEL liste courriel : supprimer un utilisateur de la liste.
    STATS liste : consulter les statistiques de la liste.
    REMIND liste : envoyer à chaque abonné un message personnalisé lui rappelant l'adresse avec laquelle il est abonné.

  • Les commandes pour les modérateurs de la liste

    DISTRIBUTE liste cle : valider un message.
    REJECT liste cle : rejeter un message à modérer.
    MODINDEX liste : consultation de la liste des messages à modérer.
4. S'abonner à une liste de diffusion

L'abonnement à une liste de diffusion peut se faire de deux manières : le client peut s'abonner lui-même en utilisant une interface proposée par la liste de diffusion (ou directement avec la commande "SUBSCRIBE"). Il peut aussi être ajouté à la liste de diffusion par le modérateur par le biais de la commande "ADD".

Par exemple, pour s'abonner à son bulletin d'information, le site d'A-EON Technology propose une interface simple d'abonnement avec une protection par code Captcha pour éviter que des robots puissent s'inscrire :

Liste de diffusion

Liste de diffusion

Alors que Yahoo Groupes propose aussi les commandes directes (ici pour s'abonner à la liste de diffusion AmigaComputers) :

Liste de diffusion

Il est par contre précisé qu'un abonnement direct sans utiliser l'interface ne donne pas accès au bonus qui est le site Web du groupe permettant le partage de données.

5. Utilisation

Une fois inscrit à une liste de diffusion, l'abonné peut recevoir des messages et, si celle-ci est contributive, participer en envoyant les siens. Le premier message, généralement, sera une présentation. Cela permet aux autres personnes de la liste d'être informées de la présence d'un nouvel abonné.

La commande "HELP" permet de recevoir l'ensemble des commandes récapitulées dans un courrier électronique. Pour pouvoir visualiser les archives de conversations, les commandes "INDEX", "GET" et "LAST" pourront par exemple être utilisées.

6. Modération et nétiquette

La plupart des listes de diffusion sont modérées. Cela implique la présence d'un gestionnaire de la liste qui s'attache à filtrer, au préalable, les contributions indésirables (messages orduriers ou haineux, publicité non souhaitée, injures, etc.). La nétiquette est une règle informelle, qui est devenue une charte, qui définit les règles de conduite et de politesse recommandées sur les premiers médias de communication mis à disposition par Internet. Le document officiel définissant les règles de la nétiquette est la RFC 1855, diffusé en octobre 1995.

Les règles à respecter dans une liste de diffusion sont généralement les suivantes :
  • Chaque courriel devrait indiquer son sujet dans son en-tête.
  • Il devrait commencer par une formule de salutation et se conclure par une signature.
  • L'envoi de pièces jointes devrait être fait dans des conditions acceptées par le correspondant.
  • Lorsqu'un internaute répond à un message, la nétiquette veut qu'il ne cite pas la totalité du message original mais uniquement les parties spécifiques auxquelles il répond, et si nécessaire un peu de contexte avant et/ou après.
  • Lorsqu'un internaute reçoit un message qui lui est spécialement destiné (A), il est de bon usage d'accuser immédiatement réception et de l'informer de la suite qu'il va donner au message reçu.
  • Au moment de répondre à un message reçu via une liste de diffusion, il faut vérifier si la réponse est envoyée à toute la liste, ou bien seulement à l'expéditeur (ce qui est préférable dans le cas où la réponse n'est pas d'intérêt général).
  • Évitez d'envoyer tout message personnel sur une liste de diffusion.
  • Évitez d'envoyer des messages contenant des fichiers de taille imposante.
7. Créer un site de diffusion

Une liste de diffusion est assez simple à créer de nos jours (2012), les différents sites proposant des interfaces de création rapide.

Par exemple, pour créer une liste avec Google Groupes :
  • Se rendre sur la page "Groupes" de Google ; il est possible d'y accéder avec l'onglet "Plus" si le lien n'apparaît pas dans le menu du haut.

    Liste de diffusion

  • Cliquer sur "Créer un groupe" et renseigner les informations de base de la liste de diffusion, ici le "AmigaObligementGroup" (qui est fictif ;-)) :

    Liste de diffusion

    Liste de diffusion

  • Une fois le code Captcha renseigné, une étape facultative permet d'inviter des futurs membres :

    Liste de diffusion

  • Inviter ou ignorer l'étape et le tour est joué !

    Liste de diffusion

8. Conclusion

La liste de diffusion, malgré son ancienneté est encore très utilisée dans le monde Internet. Il suffit de voir le grand nombre de "newsletters" proposées par les sites marchands pour s'en convaincre. Toutefois, le côté participatif des listes de diffusions contributives subit une forte concurrence des forums et des outils du Web 2.0 comme Facebook, Google + et surtout Tweeter.

9. Sources

Wikipédia.


[Retour en haut] / [Retour aux articles]