Obligement - L'Amiga au maximum

Lundi 25 septembre 2017 - 17:03  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Hit Parade
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Moteurs de recherche
 · Pages de liens
 · Constructeurs matériels
 · Matériel
 · Autres sites de matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Développeurs logiciels
 · Logiciels
 · Développeurs de jeux
 · Jeux
 · Autres sites de jeux
 · Scène démo
 · Divers
 · Informatique générale


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Contact

David Brunet

Courriel

 


Test de Kingdoms Of England
(Article écrit par Jacques Harbonn et extrait de Tilt - novembre 1989)


Dans la ligne du célèbre Defender Of The Crown, Kingdoms Of England est moins beau graphiquement, mais beaucoup plus riche. Un bon jeu de stratégie, agréable et mâtiné d'un peu d'action.

Kingdoms Of England

Le roi d'Angleterre

Votre but : vous faire sacrer roi d'Angleterre en conquérant de haute lutte un certain nombre de provinces. Au début du jeu, vous devrez d'ailleurs déterminer le pourcentage d'occupation de l'Angleterre qui déterminera la victoire. Il est fixé à 85% au départ, mais rien ne vous empêche de l'augmenter ou, au contraire, de le diminuer.

Le programme accepte jusqu'à quatre joueurs humains. Le rôle d'un certain nombre de joueurs supplémentaires sera de toute manière tenu par l'ordinateur. L'écran est divisé en deux parties principales. A gauche se trouve la carte agrandie qui représente une partie de l'Angleterre. Vous verrez, dans chaque province, les constructions éventuelles et le drapeau de la puissance qui l'occupe.

Kingdoms Of England

Il existe plusieurs façons de se déplacer sur cette carte agrandie : soit en utilisant l'un des huit points cardinaux, soit en cliquant directement à un endroit de la petite carte à droite de l'écran, soit encore en vous déplaçant rapidement sur cette petite carte, la grande carte défilant alors rapidement et fidèlement. Un clic gauche sur une province vous fournira les caractéristiques de celle-ci : son nom, l'argent qu'elle rapporte, le type de terrain, le nombre de points de déplacement demandé pour vous y rendre et le propriétaire. Si la province vous appartient, vous connaîtrez aussi les armées qui s'y trouvent ainsi que leur composition. Un clic sur l'une de vos provinces vous permettra de déplacer vos armées et d'accéder en entrant dans la ville à des options indispensables : engagement d'hommes d'armes, achat de catapultes ou construction de défenses.

Début de la campagne

Vous disposez, au départ, d'une province sur laquelle est bâtie une tour, de quelques hommes pour la défendre et d'un petit pécule. Vous allez utiliser votre argent immédiatement pour recruter des hommes et mettre sur pied des armées. Différents types de guerriers à la puissance de combat croissante vous sont proposés : soldats, arbalétriers, archers, rangers et chevaliers. Bien évidemment, il vous faudra payer en conséquence. Le ranger constitue un cas particulier, car en dépit d'un prix important, son efficacité au combat n'est que moyenne, sauf en terrain accidenté.

Kingdoms Of England

Au début du jeu, de très nombreuses provinces sont inoccupées. Empressez-vous de les occuper de manière à accroître le montant de vos revenus. En effet, chaque province vous payera une dîme proportionnelle à son étendue et à son emplacement. Chaque province peut contenir jusqu'à quatre armées. Celles-ci pourront à loisir être regroupées en une seule ou au contraire scindées en plusieurs. Vos armées pourront se déplacer en zone alliée jusqu'à épuisement de leurs points de déplacement, mais seront, en revanche, obligées de s'arrêter en cas de rencontre ennemie.

Les combats

Très vite les provinces libres vont se trouver occupées et il vous faudra combattre pour en acquérir de nouvelles. Les combats se déroulent de deux manières distinctes : mode rapide et bataille détaillée. Dans le mode rapide, le combat est géré en grande partie par l'ordinateur qui compare les forces en présence sans tenir compte de leur position sur le terrain. Différents facteurs vont intervenir : nombre et type d'attaquants et de défenseurs, terrain (un terrain accidenté est un facteur défavorable aux attaquants, à moins qu'ils ne disposent d'un ranger pour vingt-cinq hommes), temps, moral des troupes (fonction des victoires remportées), existence d'une construction de défense, et possession d'une catapulte. Ces machines de guerre sont assez chères à l'achat, mais elles se révèlent très efficaces tant en attaque qu'en défense.

Pendant le déroulement du combat, vous pourrez intervenir en changeant la cible de votre catapulte (construction, soldats ou catapulte adverse), ou en organisant la retraite. Les défenseurs ont la possibilité de se rendre ; solution bien utile pour éviter de se faire tuer inutilement. Les prisonniers ne sont pas perdus pour autant. Ils pourront être libérés lors d'une attaque ultérieure dans un mini-jeu d'arcade où vous vous frayerez un chemin à coup d'épée.

Le mode de combat détaillé n'est accessible que lorsqu'une armée attaque une construction au moins de la taille d'un donjon. Vous allez positionner vos unités de soldats et de catapultes (dix de chaque au maximum) sans oublier de laisser des hommes en réserve. Le combat est beaucoup plus précis mais aussi plus long. La construction de défense est importante pour améliorer vos points de combat défensif. De plus, l'achat de catapultes et l'engagement d'hommes ne peuvent se faire que dans une ville dotée d'au moins une tour de défense.

On ne peut construire que du printemps à l'automne. Ces deux époques sont marquées d'ailleurs par un concours de tir à l'arc. Vous disposez de trois flèches pour chacune des quatre distances 30 m, 60 m, 90 m et 120 m. Vous devrez régler la puissance de tir et surtout de la visée, en tenant compte de la distance et du vent. A l'issue du concours, les trois premiers seront récompensés. Au terme d'une longue lutte, vous aurez le plaisir, en cas de victoire, d'assister à la solennelle cérémonie du couronnement.

Kingdoms Of England

Bilan

La réalisation est de bon niveau. Les graphismes sont agréables et d'excellentes musiques de circonstance accompagnent le jeu. La gestion à la souris est très conviviale. Ce jeu de guerre conviendra aux débutants par sa facilité de mise en route et pourra aussi satisfaire l'amateur averti par sa richesse.

Nom : Kingdoms Of England.
Développeurs : Realism Entertainment.
Éditeur : Incognito Software.
Genre : jeu de stratégie.
Date : 1989.
Configuration minimale : Amiga OCS, 68000, 512 ko de mémoire.
Licence : commercial.

NOTE : 7,5/10.


[Retour en haut] / [Retour aux articles]