Obligement - L'Amiga au maximum

Vendredi 21 juillet 2017 - 08:42  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Hit Parade
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Moteurs de recherche
 · Pages de liens
 · Constructeurs matériels
 · Matériel
 · Autres sites de matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Développeurs logiciels
 · Logiciels
 · Développeurs de jeux
 · Jeux
 · Autres sites de jeux
 · Scène démo
 · Divers
 · Informatique générale


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Contact

David Brunet

Courriel

 


Entrevue avec Jonathan Potter
(Entrevue réalisée par Gilles Bourdin et extraite d'Amiga News - janvier 1994)


Voici une entrevue de Jonathan Potter, développeur de Directory Opus, réalisée par Gilles Bourdin au salon Computer '93 à Cologne (novembre 1993).

La nouvelle version 4.11 de Directory Opus, le plus célèbre des utilitaires Amiga, subissait l'assaut des acheteurs sur le stand d'INOVAtronics. Jonathan Potter, le développeur, n'a pas su dire non à ma proposition de prendre un Coke frais au calme. Voici ses propos en exclusivité dans Amiga News !

- Qui êtes-vous ?

J'ai 20 ans et je viens d'Adélaïde en Australie.

- Quels ordinateurs avez-vous possédés ?

J'ai commencé sur un Apple II, ensuite, j'ai eu un VIC-20 qui a été remplacé par un C64 pour finir sur Amiga.

- Comment vous est venue l'idée de développer Directoty Opus ?

Un soir de Noël 1989, on avait bien mangé et bien bu et je m'ennuyais ferme. J'ai alors allumé mon Amiga pour bidouiller avec SID et je me suis dit qu'il y devrait quand même être possible de faire la même chose en mieux.

- Le logiciel a-t-il été dans le DP à ses débuts ?

Non, j'ai tout de suite voulu le commercialiser à un petit prix avec un petit manuel. La première version commerciale est sortie en 1990. INOVAtronics m'a contacté en juin 1991 et ils ont commercialisé la version 3.

- Combien d'exemplaires en avez-vous vendu dans le monde ?

Environ 25 000 exemplaires. Pendant le salon à Cologne, on en a vendu 700. L'Allemagne est le plus grand marché pour nous.

- Quelles sont les nouveautés de la version 4.11 ?

Pas grand-chose, quelques corrections de bogues et des fonctions supplémentaires. J'en suis arrivé à un point où il est difficile de porter des améliorations fondamentales à un produit déjà bien mûr et qui correspond aux besoins des utilisateurs.

- Les demandes de vos utilisateurs sont-elles prises en compte ?

Oui, c'est même une très importante source d'inspiration pour moi.

- Quel langage utilisez-vous ?

SAS 6.0. J'attends avec impatience la version 6.5. J'aime beaucoup ce compilateur qui est vraiment devenu très puissant et ergonomique.

- Quels sont vos projets pour l'avenir de DOpus ?

Je pense à le porter vers d'autres systèmes que l'Amiga. Il y aura sans doute une nouvelle version Amiga mais pas avant l'été prochain. J'écoute toujours les suggestions de mes utilisateurs, par courrier postal ou électronique.

- Pas de nouveaux projets d'application sur Amiga ?

Non.

- Une version française est-elle prévue ?

Oui et c'est pour très bientôt. La distribution se fera par Avancée, qui a déjà traduit le manuel. Disons d'ici Noël 1993.

- Quel est selon vous l'avenir de l'Amiga ?

Si la CD32 marche, Commodore survivra. En revanche, je ne pense pas que la CD32 sera un levier pour la vente d'autres Amiga. Il faut que Commodore en fasse la promotion. Mais l'Amiga a une bonne part de marché, il y en a suffisamment dans le monde pour que le standard subsiste, je ne me fais pas trop de soucis.

- Que pensez-vous du support que Commodore fait aux développeurs ?

Ce n'est pas trop mal. CATS aux États-Unis est efficace. Les informations sont faciles à obtenir. La rapidité et l'efficacité ont été maintenues, et ce malgré les récentes restructurations au sein de l'entreprise.

- Quel est votre logiciel favori sur l'Amiga ?

Lemmings.

- Et quel est votre jeu favori ?

Euh...


[Retour en haut] / [Retour aux articles]