Obligement - L'Amiga au maximum

Mardi 21 novembre 2017 - 16:48  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Hit Parade
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Moteurs de recherche
 · Pages de liens
 · Constructeurs matériels
 · Matériel
 · Autres sites de matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Développeurs logiciels
 · Logiciels
 · Développeurs de jeux
 · Jeux
 · Autres sites de jeux
 · Scène démo
 · Divers
 · Informatique générale


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Contact

David Brunet

Courriel

 


Entrevue avec Allan Havemose
(Entrevue réalisée par un auteur inconnu - novembre 1998)


Note : traduction par Cédric Saïller.

Voici une série de questions/réponses avec Allan Havemose, vice-président de l'ingénierie chez Amiga Inc. et chef du projet d'AmigaOS 5 (23 novembre 1998).

- Pourquoi avez-vous choisi QNX Software Systems Ltd. comme partenaire pour le système d'exploitation ?

Commençons par passer en revue les objectifs d'Amiga Inc. avant de répondre en détail. Amiga Inc. a décidé d'élaborer une nouvelle architecture standard pour l'ordinateur Amiga de convergence numérique. Nous entendons par là une plate-forme et une architecture correspondante, qui gère pleinement le multimédia temps réel, la haute performance graphique 3D, la lecture DVD, la connectivité à Internet, le meilleur des applications de jeux et de productivité. Si vous y pensez, nous sommes en essence en train de créer un Amiga pour le prochain millénaire.

- Quels nouveaux types d'Amiga peut-on attendre ?

Contrairement à l'Amiga actuel, que nous appelons maintenant l'Amiga Classic, nous voulons que l'architecture s'adapte sur un large éventail de points de performance. Par exemple, nous envisageons des produits Amiga comme de petits appareils portatifs à cristaux liquides, sans disques et avec connectivité infra-rouge pour les Amiga de bureau. Il y aura sans doute des micro-ordinateurs semblables à l'A1200, avec accès à Internet, hautes performances graphiques, avec audio et vidéo, capables de faire tourner des navigateurs, des applications de productivités et des jeux.

Notre technologie est également bien adaptée pour la prochaine génération de machines de jeux et boîtiers décodeurs, en raison de l'évolutivité de l'architecture. Enfin, nous envisageons aussi des produits de type A4000, c'est-à-dire des ordinateurs orientés vidéo. Comme vous pouvez le voir, l'architecture n'impose aucune restriction sur la taille ou la complexité des Amiga que nous pouvons concevoir.

- Pouvez-vous nous révéler quelques détails techniques ?

Afin de soutenir notre vision d'une architecture hautement évolutive, j'ai examiné pratiquement tous les OS commerciaux sur le marché (bon, peut-être qu'il y en a un que je n'ai pas regardé). Ce processus a pris un peu plus longtemps que prévu, mais après un examen approfondi de Linux, BeOS, Java, QNX, VxWorks et plusieurs autres, il était clair pour moi que QNX est le seul système d'exploitation commercialement éprouvé qui réunit la majorité de nos exigences. Un bref résumé des éléments clés de base de QNX ("Foundation OS") :

1. Architecture micronoyau.
2. Conception évolutive et très modulaire.
3. Complètement protégé avec processus et fil d'exécution. C'est important car nous avons besoin d'un modèle de processus et fil d'exécution bien protégé pour le marché que nous visons. Il y a également la gestion de la mémoire virtuelle. La programmation processus/fil d'exécution est l'extension naturelle du modèle de tâches de l'Amiga Classic.
4. Adaptable pour des systèmes sans disque avec peu de mémoire vive jusqu'à un réseau transparent de centaines d'ordinateurs.
5. Gestion multiprocesseur.
6. Mise en réseau transparente. A titre d'exemple, QNX permet un partage transparent des ressources sur le réseau. Lors de l'annonce de presse, nous avons fait une démonstration où l'on a déplacé une application active d'un ordinateur à un autre sur le réseau. Nous avons également montré une version QNX de Doom en cours d'exécution avec la moitié du jeu sur un ordinateur et l'autre moitié sur un autre ordinateur. Les affichages étaient à côté l'un de l'autre afin que vous puissiez voir Doom tourner sur les deux systèmes simultanément.
7. Temps réel performant. Cela est essentiel, car cela permet de bien meilleures applications multimédias, quand la synchronisation de l'audio, de la vidéo et des graphismes générés par ordinateur est critique. QNX est en outre conforme aux spécifications POSIX.
8. Prise en charge réseau complète avec TCP/IP, navigateur et Java.

- Qu'est-ce que vous entendez par "Foundation OS" ?

Bonne question. L'alliance avec QNX est virtuellement un ajustement parfait. QNX fournira les niveaux les plus bas du système d'exploitation. Les exemples incluent le noyau, les pilotes de périphériques, la mémoire virtuelle, la pile TCP/IP, etc. Nous appelons ces modules "Foundation OS". Amiga Inc. se concentrera sur le multimédia, les graphiques 3D, le MPEG, les interfaces de jeu, les API de convergence numérique, les préférences et l'interface utilisateur. En d'autres termes, Amiga Inc. développe tout ce avec quoi un utilisateur typique sera en contact, tandis que QNX fournira une grande partie de la technologie sous-jacente au système d'exploitation. C'est une très claire division des responsabilités, et laisse chaque partie contribuer aux composants où se situent leurs expertises.

Permettez-moi de soulever un autre point. L'annonce au Computer 98 à Cologne/Allemagne a été centrée sur ce qui concerne cette alliance. Nous avons encore la grande majorité des travaux qui nous attendent, cela va donc prendre un certain temps avant que vous puissiez voir de "vrais" systèmes.

- A quoi ressemblera le nouvel Amiga ?

Notre objectif initial est de créer un système de développement. Nous avons l'intention d'utiliser le système de développement pour le développement en interne et plus tard le rendre disponible aux développeurs. Le système de développement est à peu de choses près un PC standard, mais avec des capacités graphiques, audio et vidéo haut de gamme. Nous avons choisi la plate-forme PC à cause du coût et de la disponibilité. Cela ne veut pas dire que l'Amiga devient juste "un autre PC". Il est en fait actuellement comme aux premiers jours où l'Amiga originel a été développé sur des stations de travail Sun et Apollo.

Ceux qui sont dans la partie depuis aussi longtemps que moi se souviendront que nous avons initialement développé des applications Amiga sur PC à l'aide d'un compilateur Lattice croisé. Quoi qu'il en soit, nous serons auto-hébergés, ce qui signifie que vous serez en mesure de développer des logiciels Amiga sur Amiga. Non, ni Windows, Unix, ou autre n'est nécessaire, seulement un PC équipé du nouveau système d'exploitation Amiga. Nous appelons ça AmigaOS 5 dans le cas où vous vous poseriez la question.

- Est-ce que ce sera un Amiga ?

Oui, je crois fermement que ça le sera. Voici mon idée : je tiens à concevoir et développer un Amiga qui sera aussi révolutionnaire que l'Amiga originel l'a été en 1985. Les logiciels et la technologie silicium ont innové à des rythmes incroyables ces dix dernières années, alors je pense personnellement qu'un nouvel Amiga devra être différent à bien des niveaux. Plus précisément, j'y ai jeté à nouveau un coup d'oeil et ai revu chaque décision de conception, les contraintes d'architectures, les limitations de l'OS, etc. et j'ai essayé de distiller ce qu'est l'essence d'un Amiga. Je crois que c'est "puissance, élégance et simplicité". Ces termes ont été mes mantras directeurs à l'écriture des exigences pour le nouvel Amiga et la base sur laquelle j'ai pris la décision de faire équipe avec QNX.

- On dirait que vous êtes dans le marché Amiga depuis longtemps ?

Oh oui. J'ai eu mon premier Amiga en 1985. C'était le deuxième Amiga 1000 au Danemark. Commodore a gardé le premier. Je me souviens recevant mon kit de mise à jour pour le Workbench 1.2. J'ai fondé une société de logiciels développant des systèmes CAD sur Amiga, ensuite j'ai rejoint Commodore Europe, et finalement intégré le groupe de développement logiciel Amiga. J'étais responsable d'AmigaOS 2.1, le 3.0 et l'OS que nous avons aujourd'hui, le 3.1, pour les A1200, A4000, CD32, etc.

- Est-ce que les développeurs Amiga devraient commencer à programmer pour QNX maintenant ?

Non. Rappelez-vous que QNX fournit uniquement les fondations, Amiga Inc. fournit tous les jeux, le graphisme, le multimédia, l'audio et les interfaces de programmations utilisateurs. Si un développeur souhaite comprendre le modèle de processus sous-jacent QNX, ils peuvent faire un peu de lecture pour le moment, mais j'encourage les développeurs à utiliser leurs ressources pour planifier de nouvelles applications, et de se tenir à distance du développement jusqu'à ce que nous ayons réalisé le système de développement.

- Est-ce qu'un développeur aura à réécrire ses applications pour les faire tourner sur l'Amiga de la prochaine génération ?

Oui. Le nouveau système d'exploitation a un modèle de programmation qui est similaire à l'Amiga Classic, mais aussi très différent. En particulier, les nouvelles fonctionnalités de l'OS, processus et fil d'exécution (un fil d'exécution est comme un processus/tâche de l'Amiga), la mémoire virtuelle et une très propre architecture micronoyau. Tous les accès au matériel se font via les pilotes, donc si une application touche au matériel, cela ne fonctionnera pas. La plupart des applications bien écrites devraient être portable facilement, mais pour obtenir tous les avantages de la nouvelle architecture, il faudra tirer avantage de la nouvelle API. Nous avons également l'intention d'offrir des outils de développement nettement supérieurs à ceux actuellement disponibles pour les Amiga Classic, ce qui devrait faciliter la transition.

- Qu'en est-il de mes applications Classiques ? Est-ce qu'elles tourneront ?

Pour le développement du système, nous envisageons actuellement une carte PCI Amiga Classic ou un émulateur Amiga Classic. Par conséquent les applications Amiga Classic 3.1/3.5 bien programmées devraient fonctionner. Plus de détails plus tard.

- Qu'en est-il de la mystérieuse puce dont vous parliez au World of Amiga de Londres ?

La puce se porte bien, merci. Un peu plus sur ce point : notre architecture ouverte gérera au fil du temps un large éventail de puces multimédias. La puce mystère a été évoquée simplement pour mettre en avant ce que je vois comme la configuration minimale requise pour le nouvel Amiga. Il faut donc utiliser les chiffres de rendement discutés comme une référence si vous voulez avoir une idée des types d'applications que nous pouvons gérer.

- Vous ne parlez pas trop d'AmigaOS 3.5. Quelle en est l'histoire ?

Nous n'avons pas réellement discuté d'AmigaOS 3.5 lors de l'annonce parce que nous annoncions l'alliance avec QNX et voulions rester focalisés sur la prochaine génération. Les informations sur la mise à jour du système d'exploitation sont disponibles sur notre site www.amiga.com/3.5. J'ai personnellement passé peu de temps sur la mise à jour de l'OS, donc je préfère renvoyer vos lecteurs sur notre site Web.

Une note importante. Malheureusement, un ancien collaborateur d'Amiga Inc. a été largement cité dans la presse au sujet d'informations sur AmigaOS 3.5, ses caractéristiques et son avenir. Bien que cela soit correct sur certains détails, les opinions qu'il exprime lui sont personnelles et ne sont pas celles d'Amiga Inc. Nous travaillons toujours avec un petit groupe de développeurs de logiciels Amiga pour finaliser le contenu de la mise à jour 3.5. Je ne peux qu'encourager vos lecteurs à visiter notre site web fréquemment. Nous donnerons plus d'informations à la presse lorsque nous prendrons des décisions finales sur la ligne Amiga Classic.

Enfin, tout le monde doit reconnaître que les tests de compatibilité prendront un certain temps. Une des raisons pour que l'Amiga se porte toujours aussi bien, est la qualité et la stabilité du système d'exploitation. J'insiste sur le fait qu'il y aura des tests poussés avant la publication du système.

- Y a-t-il quelque chose que vous souhaiteriez ajouter ?

Juste cela : "C'est en train de se faire". Amiga Inc. travaille très dur pour créer un nouvel Amiga. Cela prendra du temps. Tout le monde devrait essayer de comprendre cela. Je ne veux pas sortir un nouvel Amiga à moitié finalisé et le voir tomber la tête la première sur le sol. Je veux faire ça correctement. Amiga Inc. veut le faire correctement. Donc si vous n'entendez pas grand-chose de la part d'Amiga Inc. sur le nouvel Amiga, c'est parce que nous travaillons et ne passons pas notre temps à en parler. J'encourage tout le monde à suivre la presse Amiga et visitez Amiga Inc. sur notre site www.amiga.com.


[Retour en haut] / [Retour aux articles]