Obligement - L'Amiga au maximum

Mardi 23 mai 2017 - 16:37  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Hit Parade
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Moteurs de recherche
 · Pages de liens
 · Constructeurs matériels
 · Matériel
 · Autres sites de matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Développeurs logiciels
 · Logiciels
 · Développeurs de jeux
 · Jeux
 · Autres sites de jeux
 · Scène démo
 · Divers
 · Informatique générale


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Soutien

N'hésitez pas à soutenir le projet Obligement



Contact

David Brunet

Courriel

 


Entrevue avec Hal Greenlee
(Entrevue réalisée par Joachim Thomas et extraite d'AmiWorld On-line - avril 1999)


Note : traduction par David Brunet.

Voici une courte entrevue avec Hal Greenlee, un ingénieur de la NASA à la retraite, à propos des Amiga qui contrôlent le centre de télémétrie de cette agence.

- Quel autre ordinateur (s'il y en a) est utilisé avec l'Amiga au centre de télémétrie ? (dans cet article, vous avez indiqué que seul un PC, il y a un certain temps, fut remplacé par un Amiga et que les logiciels furent recompilés). Peut-être qu'un PC pourrait aujourd'hui être plus efficace ? Est-ce que les Amiga sont plus fiables ?

Le centre de télémétrie n'utilise que des Amiga pour produire les données de l'affichage. Il les utilise aussi pour contrôler la correction du DAC (convertisseur numérique-analogique) vers les 500 et quelques canaux des enregistreurs à bande.

Le Pentium ou le PowerPC G3 seraient plus puissants, mais le système multitâche d'AmigaOS et l'utilisation du code 68k (qui est familier et apprécié de nos programmeurs) étaient des raisons importantes pour le choix de l'Amiga à l'origine. Ni Windows ni Mac OS sont ou furent considérés comme appropriés. Linux ou des variantes d'Unix sur l'un de ces processeurs seraient meilleurs aujourd'hui. Et oui, les Amiga ont été très fiables.

Amiga à la NASA Amiga à la NASA Amiga à la NASA
Les écrans de quelques Amiga, Gary Jones et Hal Greenlee

- Combien d'Amiga vous restent-ils ? Y a-t-il des Amiga dans d'autres départements de la NASA ?

La dernière fois que je les ai comptés, il y en avait huit : quatre principaux et quatre autres pour les sauvegardes. Il y a aussi quatre ou cinq Amiga pour le contrôle du DAC, et quatre autres dans la salle de programmation. On en compte enfin six ou sept disséminés un peu plus loin, et quatre ou cinq pour les pièces détachées.

Amiga à la NASA Amiga à la NASA Amiga à la NASA
Des Amiga 4000 et 2000

- Qu'est-ce qui a changé au niveau des ordinateurs au laboratoire de télémétrie de Cap Canaveral depuis la rédaction de votre article (mars 1999) ? Y a-t-il davantage d'Amiga ou est-ce que d'autres machines les ont remplacés ?

Peu de choses ont changé depuis la rédaction de l'article : ajout de deux télécommandes, ajout d'une carte PowerPC dans l'un des ordinateurs, et plusieurs autres cartes PowerPC ont été achetées (bien qu'aucun code PowerPC n'ait encore été écrit). On a aussi ajouté de nouvelles et meilleures cartes d'entrées/sorties, et des petites choses dont je ne suis peut-être pas au courant. Dave Brown, le programmeur principal, qui a pris sa retraite il y a un an, et deux autres collègues, ont eu beaucoup de travail et ont été très occupés. Peu de choses ont été faites concernant la conversion de nos opérations sur PC Pentium.

- Les autres importants sites de lancement de la NASA (mis à part les missions habitées comme avec la navette) utilisent-ils des équipements différents ou bien le même réseau d'ordinateurs ?

Mis à part Cap Canaveral, il n'y a que deux sites de lancement : Western Test Range et Wallops. Au WTR en Californie, nous disposons d'une version plus petite de nos systèmes Amiga de Cap Canaveral. Nous n'avons aucune connexion avec Wallops (fusées-sondes), et je ne sais pas si d'autres centres à la NASA utilisent des Amiga, hormis le Lewis Research Center (à Cleveland) dont nous avons équipé les bureaux Atlas-Centaur d'Amiga.

Amiga à la NASA Amiga à la NASA Amiga à la NASA
Le centre de télémétrie, A. Friscia (de Boeing Aerospace)

- Vous avez écrit que, au début, beaucoup de développements matériels ont été réalisés par les ingénieurs de la NASA et par d'autres développeurs tiers. Pouvez-vous nous décrire un projet ou développement récent ? Les ingénieurs de la NASA collaborent-ils avec des personnes qui développent du matériel pour Amiga ? Et avez-vous quelques intérêts pour les futures cartes PowerPC G3/G4 et une collaboration avec les équipes actuelles de développement matériel ?

Notre département de développement n'était pas très vaste. Les principaux développements concernaient les cartes d'entrées/sorties permettant d'intégrer ou de ressortir des données entre les Amiga et notre bus de données. Elles ont été améliorées plusieurs fois.

J'avais mis en place une solution SCSI pour nos premiers systèmes, qui était basée sur le travail d'un ex-ingénieur de Byte-by-Byte. Nous avions sans doute quelques-uns des premiers Amiga fonctionnant avec du SCSI, depuis 1987. Nous avons aussi utilisé des lecteurs de cartouches Bernoulli depuis les premiers jours, peu de temps après que le SCSI fonctionne.

Enfin, il n'y a pas de projets de développement en cours ou envisagés avec des développeurs tiers.

- Avez-vous déjà eu des contacts avec Amiga Inc. ? Est-ce qu'Amiga Inc. est au courant de la présence d'Amiga à la NASA ? Avez-vous des intérêts mutuels ?

Amiga Inc. nous connaît. Ils aiment en parler à certaines occasions. Quand Commodore était encore en vie, j'ai contribué en tant que développeur commercial et j'ai participé à toutes les réunions DevCon. J'ai tenté de faciliter le plus possible les contacts entre Commodore et les sociétés tierces de développement. Lorsque j'ai pris ma retraite, au moment où Commodore a coulé, tout ceci s'est arrêté. Depuis, je fais circuler les informations via courrier électronique, via les groupes Usenet, ou bien avec des participations à des salons.

- Y a-t-il un site Web, ou une page web, concernant le centre de télémétrie de la NASA qui référence les Amiga ? J'ai su que le site du Space Coast Amiga Group (je ne le retrouve plus...) avait des pages sur l'implication de l'Amiga à la NASA.

Il n'y a pas de site/page Web qui traite spécifiquement du Hangar AE et des Amiga. Les pages du Kennedy Space Center ne mentionnent que nos opérations générales, si je me souviens bien.

- Quelles sont vos activités, maintenant que vous êtes retraité de la NASA ? Êtes-vous toujours informé de ce qui se passe sur Amiga (notamment les développements matériels) ? Continuez-vous à lire des magazines ? Si oui, quels sont vos favoris ?

Je suis revendeur Amiga depuis novembre 1994 (sept mois après la retraite) et j'ai continué à participer à des salons Amiga en Allemagne, au Canada, à St Louis, et j'ai continué à lire les groupes Usenet de façon quotidienne. Ma société se nomme HardDrivers Co., et elle est spécialisée dans la vente de systèmes et pièces détachées d'occasion. Depuis la mise en place de la société, nous avons vendu pour presque un demi-million de dollars de matériel Amiga.

C'est tout ce que j'ai le temps de faire en ce moment. Là, je pars à St Louis jeudi.

--------------------

Mes remerciements ne sont pas seulement pour Hal Greenlee, mais aussi pour Bob Castro d'Amiga Atlanta qui m'a gentiment autorisé à utiliser ses photos (voir son article), pour Gary Jones de la NASA, pour A. Friscia de Boeing Aerospace et pour Mike Ellenberg.


[Retour en haut] / [Retour aux articles]