Obligement - L'Amiga au maximum

Mercredi 18 octobre 2017 - 03:51  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Hit Parade
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Moteurs de recherche
 · Pages de liens
 · Constructeurs matériels
 · Matériel
 · Autres sites de matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Développeurs logiciels
 · Logiciels
 · Développeurs de jeux
 · Jeux
 · Autres sites de jeux
 · Scène démo
 · Divers
 · Informatique générale


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Contact

David Brunet

Courriel

 


Comparatif : Impact HardCard 40Q contre HDA-506
(Article écrit par Laurent Fabre et extrait d'A-News (Amiga News) - mars 1989)


Avant de disserter dans le vide, mettons-nous d'accord. Qu'est-ce qu'un disque dur, à quoi sert donc ce machin bizarre et hors de prix ?

Informations de base sur les disques durs

Un disque dur, à l'inverse d'une disquette qui, elle, est souple, est un disque rigide. Maintenant que vous voilà érudits (ou initiés, selon vos convictions politiques), voyons les possibilités que cela nous offre. Le disque étant rigide et le plus souvent fixe, l'avantage principal que l'on en retire est une plus grande précision mécanique dans le positionnement de la tête de lecture. Ceci nous apporte deux avantages décisifs : plus d'informations sur une même surface et surtout une bien plus grande rapidité d'accès aux dites informations.

En effet, les mécanismes de positionnement de la tête peuvent être beaucoup plus vigoureux et fins, elle fait même de concentrer l'information minimise les mouvements de la tête pour y accéder. CQFD.

De ceci il ressort que les avantages d'un disque dur sont donc directement reliés à sa capacité maximale et au temps de déplacement de la tête de lecture. La capacité, généralement de quelques dizaines kilo-octets, influant elle aussi sur la rapidité d'accès aux informations toutefois dans une bien moindre proportion que la rapidité de mouvement de la tête. Cette vitesse de mouvement nous est indiquée par une caractéristique du disque dur appelée le "temps d'accès piste à piste". Ce paramètre influe principalement dans le parcours de répertoire.

Typiquement, un temps d'accès de 70 à 80 ms fait figure d'escargot rhumatisant, 60 ms représentent la gamme des disques durs à 900 FF les 10 Mo, 40 ms nous amènent dans la gamme des disques bien mais chers et enfin si vous avez du pognon, offrez-vous un disque de 20 ms de temps d'accès et jouissez de ce subtil plaisir. Avant de vous jeter à corps perdu dans des dépenses inconsidérées, sachez qu'un bon temps d'accès ne fait pas tout !

Où que je vais vous causer du facteur d'entrelacement, si si impératif ! Cette caractéristique donnée sous la forme d'un rapport indique la capacité de votre disque à lire une piste immédiatement après que la tête se soit positionnée dessus. On ne dit d'ailleurs plus une piste mais un cylindre, nous y en à voir pourquoi après. Donc si notre brave disque affiche un facteur d'entrelacement de 1:1 c'est le pied ! Il est capable de lire nos cylindres avec le maximum d'efficacité. 1:2 c'est la moyenne, au-dessous ce n'est plus un disque dur... Ce paramètre entre en jeu dans la rapidité de chargement de gros fichier et les parcours de répertoire.

Bon, vous avez maintenant les éléments principaux propres à vous permettre de choisir un bon disque dur, mais celui-ci n'est rien sans une logique pour le piloter et surtout lui permettre de communiquer avec un ordinateur ! Cette électronique répond au doux nom de contrôleur de disque dur, logique non ? Bon, la suite : grâce à messieurs Apple et IBM, deux normes ont été adoptées par le monde de la micro-informatique, le protocole SCSI et la norme ST506. Pour faire bonne figure, votre serviteur acharné, moi, n'a reculé devant aucune compromission pour avoir accès à deux contrôleurs appartenant chacun à l'une des normes en question. L'idéal aurait été de tester la carte de Commodore qui regroupe en son sein les deux types d'interfaces mais je me la réserve pour le mois prochain car je vous parlerai d'amorce automatique, etc.

GVP Impact A2000-HardCard 40Q

GVP = Great Valley Product, c'est la marque.
Le "Q" signifie que le disque est du type "Quantum" ultra-rapide.

Nous voici en présence d'une carte à disque dur au format SCSI capable de piloter jusqu'à six extensions SCSI externes en plus du disque Quantum fixé sur la carte. Les périphériques SCSI s'étendent du lecteur de disquette évolué jusqu'aux disques optiques en passant par la sauvegarde sur bande ou même le clavier du Macintosh... le grand choix mieux qu'Auchan quoi.

Impact A2000-HardCard 40Q

La carte possède un tampon mémoire interne de 16 ko en 16 bits sur lequel le contrôleur travaille en DMA. Ceci assure un transfert de données tampon-disque ultra rapide et permet surtout d'obtenir des temps d'accès aussi bas que 11 ms dans le meilleur des cas (données contigües). Il faut dire que le temps d'accès moyen d'un disque Quantum de 40 mégaoctets tourne autour de 19 ms !

Impact A2000-HardCard 40Q

Le débit d'information entre la carte et les périphériques SCSI peut monter jusqu'à la vitesse conséquente de 4 Mo/sec en synchrone. Le brochage du connecteur externe est compatible Macintosh.

Il faut faire attention quand on dit que la carte GVP fonctionne en DMA (Direct Memory Access). Ce DMA n'opère que sur la mémoire 16 bits du cache. Par la suite, le transfert des octets entre la mémoire de l'Amiga et le cache doit se faire par l'intermédiaire d'un pilote, le "scsi.device" pour le GVP. C'est ce petit programme qui assure la communication entre l'AmigaDOS et la carte. On lui fournira ses paramètres de fonctionnement par l'intermédiaire de la liste de montage.

Si vous disposez du Kickstart 1.3, la carte GVP est à même de profiter des dispositifs d'autoconfiguration de cette version. Vous pourriez alors démarrer directement votre machine à partir du disque dur. En gros, mettez le contact et hop, au bout de quelques secondes (Bruce Lepper : environ vingt secondes pour un Workbench de base), vous voilà devant le Workbench. Tous ceux qui ont déjà ragé devant la lenteur de la startup-sequence du Workbench 1.3 verront l'avantage.

Et mine de rien, voici l'endroit où se cache l'une des caractéristiques les plus sympathiques du GVP. Sur tous les autres systèmes de disques durs que j'ai connus (plein, plein, donc), il fallait démarrer sur une partition AmigaDOS, puis si vous avez opté pour le FFS (Fast File System) vous devez monter vos partitions FFS à partir de votre partition AmigaDOS. Sur le GVP, pas de problème, toutes vos partitions, FFS ou DOS, sont configurées durant le processus d'autodémarrage. Vous pouvez donc démarrer directement sur une partition FFS et éviter de gaspiller votre énergie sur les classiques cinq cylindres au format AmigaDOS qui sont dédiés à l'amorce sur les autres systèmes.

HDA-506 de Spirit Technology

Amis de l'A1000 bonjour ! A l'encontre du GVP qui n'existe que pour A500 et A2000, le HDA-506 de Spirit Technology existe aussi en version pour l'Amiga 1000. Toujours à l'encontre du GVP, le HDA n'est pas vraiment un contrôleur de disque dur. Vous rappelez-vous du Wedge ? Et bien la technologie du HDA s'y apparente.

Le disque dur pour IBM est une denrée très répandue et par conséquent peu chère (tout est relatif, bien sûr). Idée, on va faire une carte qui permet d'utiliser les disques IBM + contrôleur type ST506 sur l'Amiga. D'où le HDA-506 (Hard Disk Adaptor 506).

Le HDA est un boîtier qui vient s'accoler à votre 500 ou votre 1000 en se branchant sur le bus d'extension. Dans le boîtier, on trouve un "passthru" (extension) pour le bus qui comporte un connecteur sur lequel le HDA s'enfiche. Sur le HDA, lui, un autre connecteur vous permettra de mettre un contrôleur à la norme PC/ST506. Par une fente dans le boîtier vous pouvez sortir les fils qui vont au disque dur, pour lequel il faudra prévoir un boîtier avec alimentation. Ne vous effrayez pas de ce long descriptif, l'assemblage vous rappellera votre vieux Lego et présente le même niveau de difficulté. De toute façon, la documentation et la disquette sont en bon français bien de chez nous, voilà qui aplanira les éventuels problèmes.

HDA-506

Les performances du HDA sont très difficiles à évaluer. En effet, l'électronique propre à l'interface n'influe que peu ou pas sur les performances. Par contre, le pilote jouira ici d'un rôle essentiel, car il a à sa charge l'intégralité des transferts Amiga/disque. En fait, tout réside dans le choix du contrôleur ST506. Un contrôleur dit "intelligent" permettra d'obtenir des performances parfois 50% plus rapides qu'un contrôleur "tout-bête". Ici, les tests ont été effectués avec un contrôleur M801-0MTI 5520A. Jetez-y vite un oeil au tableau plus bas et admirez-moi ça. Z'avez vu un peu ?! Ça va hyper vite, et quand on compare les performances d'un assemblage comme le HDA avec une carte SCSI avec en plus un cache DMA de 16 ko on reste pensif devant les résultats.

Par contre, si votre Amiga se trouve lourdement chargé par de nombreux programmes, vous comprendrez l'utilité de la sophistication de la carte GVP.

En fait, le HDA me paraît être le produit idéal pour la personne qui, disposant déjà d'un disque pour IBM PC désire conserver son investissement sur l'Amiga. En cela, mon opinion n'a pas changé depuis le Wedge. Pour les sceptiques, j'utilise un dispositif similaire depuis deux mois et les performances sont du même ordre...

Par contre, si le HDA vous intéresse, assurez-vous de la disponibilité d'une carte contrôleur OMTI, qui est plus rapide que la classique WX1 de Western Digital. Ces contrôleurs sont en général prévus pour piloter deux disques durs. Que les stachanovistes du mégaoctet se rassure, à raison de 150 Mo maximum par disque, vous plafonnez à 300 Mo, ce qui reste raisonnable.

Le HDA dispose lui aussi de la d'autodémarrage avec le Kickstart 1.3. Vous devez pour cela le munir des ROM prévues et installer une partition DOS pour démarrer dessus. Pour cela, tapez "SetAboot" sous CLI après formatage et zou, tout automatique.

Pour l'installation du GVP, on enfiche la carte, on met le contact, on clique sur "GVP Install" et moins de 10 minutes plus tard c'est parti mon kiki...

Pour le HDA, la petite mécanique requiert un peu plus de temps, mais une fois ceci fait on allume, on clique sur "Spirit/Format", une fois fini, sous Shell (ou CLI) on tape "SetAboot" puis "format DH1:" et zou, après 1"40' de "Low Format" + 4"47' de "High Format", c'est parti. La documentation en français est très complète.

Explication des tests

Test effectué à l'aide du PDS "Diskperf".
  • Création de fichier : on crée des fichiers sur le disque. Les fichiers sont constitués du seul bloc "file header".
  • Effacement de fichier = temps pour effacer les fichiers.
  • Parcours de répertoire (directory) : on teste le temps de chargement de répertoire.
  • Déplacement de la tête de lecture : on effectue un déplacement de la tête sur la piste contigüe et on écrit un bloc.
  • Vitesse de lecture/écriture : on écrit le fichier de la longueur spécifié.
  • Multitâches : Photon Paint avec un écran overscan + Sonix 2.0 avec Jay Song.
Impact vs HDA-506

Impact vs HDA-506

Il est intéressant de noter que les performances du HDA sont équivalentes à celles du GVP pour le test de 32 ko. Il faut donc relativiser l'importance du cache incorporé au GVP pour l'utilisation en monotâche. Par contre, quand le système est lourdement chargé, le fait que le pilote soit déchargé du travail de recherche des informations favorise le GVP. Il faut aussi garder en tête le fait que le GVP dispose d'un Quantum 19 ms, alors que le HDA se contente d'un ST225 à 60 ns !

Prix

HDA : 2590 FF.
Boîtier pour disque dur avec alimentation : 1290 FF.
Kit autoboot : 390 FF.
GVP HardCard 2000 avec autoboot : 20 Mo/40 ms (6990 FF), 40 Mo/19 ms Quantum (9690 FF), 80 Mo/19 ms Quantum (13990 FF).


[Retour en haut] / [Retour aux articles]