Obligement - L'Amiga au maximum

Samedi 24 juin 2017 - 05:38  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Hit Parade
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Moteurs de recherche
 · Pages de liens
 · Constructeurs matériels
 · Matériel
 · Autres sites de matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Développeurs logiciels
 · Logiciels
 · Développeurs de jeux
 · Jeux
 · Autres sites de jeux
 · Scène démo
 · Divers
 · Informatique générale


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Soutien

N'hésitez pas à soutenir le projet Obligement



Contact

David Brunet

Courriel

 


Test d'Imagemaster R/t
(Article écrit par Jean-Luc Faubert et extrait d'Amiga News - octobre 1994)


Lors de sa première sortie, le logiciel de traitement d'image Imagemaster avait quelque peu ébranlé la suprématie du programme référence en la matière : Art Department Professional. Mais un manque de convivialité et la lenteur de certains traitements avaient rebuté bon nombre d'utilisateurs. Une nouvelle version pleine de promesses, sortie depuis quelques mois aux États-Unis, est enfin importée.

Installation

Pour une installation complète, les sept disquettes d'Imagemaster R/t vont squatter 8,5 Mo de votre disque dur, dont 3 Mo de documentation. C'est la première bonne et mauvaise nouvelle, il n'y a plus de manuel ! Il est remplacé par une aide on ligne accessible soit :
  • En déplaçant la souris sur les différentes icônes, une ligne décrivant la fonction apparaît en bas de l'écran.
  • A l'aide d'un double-clic icône/touche "Help" qui donne accès à l'utilitaire ApAssist qui permet une lecture type "hypertexte" de la documentation.
Ce système est assez convivial à utiliser quand on connaît les principes de base d'Imagemaster R/t que l'on désire une aide ponctuelle, mais très pénalisant pour l'apprentissage du logiciel. Quelques feuillets concernant les fonctions principales seraient les bienvenues, car même si l'interface utilisateur (fig. 1) est beaucoup moins austère que celui des versions précédentes, le temps d'apprentissage n'est pas négligeable vu la quantité impressionnante d'options disponibles. Comme pour tous les programmes de ce type un Amiga rapide, un gros disque et un maximum de mémoire sont nécessaires pour une exploitation sans contrainte.

Imagemaster R/t
Figure 1

Les améliorations

Imagemaster R/t comporte toujours trois modules principaux : traitement d'image, composition, et "paint" (dessin). L'interface utilisateur est de type "iceberg" : sous la simplicité apparente de l'écran d'ouverture se cachent de nombreux sous-modules (jusqu'à cinq niveaux) donnant accès à de très nombreuses fonctions de manipulation d'images. Le programme a été considérablement remanié mais les principes de base sont les mêmes que pour les versions précédentes. Je ne vous parlerai donc ici que des nouveautés.

Les tablettes graphiques sensitives sont reconnues ainsi que les cartes graphiques 24 bits Resolver, Impact Vision 24, Harlequin et OpalVision. Si la programmation ARexx n'a pas de secrets pour vous, vous pouvez utiliser d'autres cartes. De nombreuses nouvelles commandes ARexx ont été implantées, dont certaines avec une saisie graphique des paramètres. En plus des traditionnels IFF ILBM/AGA/24 bits, Imagemaster R/t reconnaît maintenant une cinquantaine de formats de fichiers en lecture et une trentaine en écriture (DCTV, TIFF, JPEG, Targa, MacPaint, BMP, PCX, GIF, POV, DKB...).

Le format ANIM n'est toujours pas reconnu en entrée mais la création d'animations est très puissante (merci ARexx) et d'une grande convivialité, surtout grâce au nouveau séquenceur (fig. 2). La fonction de déformation ("morphing"), qui était déjà un des points forts des versions précédentes, a été encore améliorée avec des options "add lines", zoom, paramétrage courbe de transparence et vélocité, et l'option "plastic move" qui modifie le rendu de l'animation effet plus élastique.

Imagemaster R/t
Figure 2

De nombreux effets spéciaux (dome, caricature, radial wave, swirl, twist) ont eux aussi été améliorés et des paramètres ont été ajoutés ou étendus. Les filtres sont plus performants, surtout les nouveaux (gaussian, blur, low pass, high pass...). Les masques de convolutions en matrice 3x3 (toujours pas de 5x5) acceptent désormais les valeurs négatives.

Le test

J'ai testé Imagemaster R/t avec un A3000 disposant d'un 68030 à 25 MHz et 18 Mo de mémoire. Dès les premières manipulations, on s'aperçoit que les temps de calcul, qui étaient l'un des points noirs des premières versions, ont été enfin optimisés. Le programme est de ce fait beaucoup plus convivial à utiliser, même si l'appel aux différentes fonctions se fait toujours à l'aide de nombreux clics dans le dédale des chemins proposés.

Pour un confort de travail (si l'on a une grosse configuration) Imagemaster R/t conserve en mémoire, en plus des deux plans images, les brosses, clips et canal alpha que vous pouvez rappeler (ou supprimer) à tout moment (fig. 3). Pour une utilisation optimum, il faudra donc prévoir pas mal de mémoire vive, ou si vous avez un gros disque, l'emploi d'un utilitaire de gestion de mémoire virtuelle (GigaMem, Vmem...).

Imagemaster R/t
Figure 3

La visualisation des images 24 bits en mode Amiga est très bien réalisée et aussi en HAM, qui était très mal géré dans les versions précédentes. Si vous lui demandez, Imagemaster R/t génèrera automatiquement un catalogue de toutes les images, que vous lui demandez de traiter sous forme d'icônes. Très utile (on a accès à la gestion des catalogues) et aussi convivial : il suffit de cliquer sur une icône pour que l'image se charge automatiquement.

Je ne reparlerai pas ici de toutes les possibilités offertes. Un programme de ce type ne se décrit pas, il s'utilise, et vu le prix, pourquoi se priver. Sachez cependant que de nombreux défauts des premières versions ont disparu et que tous les traitements et effets sont très bien réalisés.

Imagemaster R/t
Effet "Radial Wave"

Imagemaster R/t
Effet "Dome"

Imagemaster R/t
Effet "Caricature"

Imagemaster R/t
Effet "Variance"

Conclusion

Je vous prie de m'excuser pour mon style un peu télégraphique, mais il est difficile de parler en deux pages d'un programme proposant autant de fonctions. Peu de nouveautés, mais un "relookage" et une optimisation qui font que cette version R/t n'a plus grand-chose à voir avec les précédentes.

Les nombreux outils permettant de ne traiter qu'une (ou plusieurs) partie(s) de l'image et les possibilités de compositions et d'effets spéciaux font de Imagemaster R/t le programme de traitement d'image le plus complet que j'aie pu tester à ce jour. Il devrait réintéresser de nombreux manipulateurs d'images qui, au vu des premières versions, avaient opter pour ADPro ou ImageFX. Et les amateurs d'ARexx ont de quoi s'amuser. Autre atout pour cette version, son prix dérisoire pour un programme de cette qualité.

Nom : Imagemaster R/t.
Éditeur : Black Belt Systems.
Genre : retouche graphique.
Date : 1994.
Configuration minimale : Amiga OCS, 68000, 3 Mo de mémoire Fast, 512 ko de mémoire Chip.
Licence : commercial.
Prix : 950 FF.


[Retour en haut] / [Retour aux articles]