Obligement - L'Amiga au maximum

Jeudi 23 novembre 2017 - 12:11  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Hit Parade
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Moteurs de recherche
 · Pages de liens
 · Constructeurs matériels
 · Matériel
 · Autres sites de matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Développeurs logiciels
 · Logiciels
 · Développeurs de jeux
 · Jeux
 · Autres sites de jeux
 · Scène démo
 · Divers
 · Informatique générale


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Contact

David Brunet

Courriel

 


Matériel : Hurricane 68020
(Article écrit par Patrick Conconi et extrait d'A-News (Amiga News) - octobre 1989)


J'ai acheté une carte Hurricane 68020/14 MHz. J'en avais marre de voir mon Amiga se lambiner et traîner. J'ai un Amiga 1000 (je ne vois pas encore de raisons suffisantes pour faire acheter un A2000), une carte Microtron de 2 Mo de mémoire, un deuxième lecteur de disquette et de la passion pour cette bécane.

Hurricane 68020

Je commande donc cette carte sans coprocesseur arithmétique. Le paquet arrive, je cours le chercher au magasin, je rentre tout aussi vite à la maison pour installer cette merveille et jouir de la puissance de l'Amiga.

Opération difficile

Première opération, démonter le nombre faramineux de vis qui enferment la plaque mère. Ensuite, sortir le 68000, opération délicate, surtout si on ne possède pas la pince adéquate. Opération réussie... Je sors de son emballage la carte. Elle donne l'impression d'être montée sur échasses, car des tiges longues de 5 cm sortent dessous pour s'enficher sur le port du 68000. Ces tiges sont fragiles, et pas très rigides.

C'est une opération difficile rendue encore plus périlleuse par le bus du lecteur qui a la fâcheuse tendance à pousser la carte hors de son support et par la proximité du lecteur. La carte vient même de coller contre le lecteur et les tiges doivent être poussées pour pouvoir réussir à l'installer. Bref, maintenant elle est installée.

Instant de suspens pénible pour le coeur... j'allume... ça ne marche pas. Je farfouille dans le manuel (en anglais), je vérifie mon travail, puis idée de génie (pour un non-électronicien), je retire mon extension du port latéral. Je rallume, et ça marche. Je coupe, je remets la mémoire en place, allume... ça ne marche pas. M.... (voir le mot de Cambrone).

Coup de fil au vendeur, questions, réponses, questions, etc. Il faut alimenter la mémoire, premier diagnostic. Heureusement, les cartes Microtron ont deux interfaces possibles, une sans alimentation (celle-là même que je possède) et une avec.

Ça marche !

Retour au magasin où l'on teste ma machine avec une extension alimentée. Ça ne marche pas non plus. Le technicien sort un autre A1000 ; et teste le tout à nouveau... non plus, il charge le Kickstart mais pas le Workbench. Il sort encore une autre machine et essaie encore... ça marche. Aussi bien avec l'interface alimentée qu'avec l'autre non alimentée. Merveilleux. Dans la foulée et lors de la discussion avec le technicien, j'achète un disque dur d'occasion de 20 Mo qui se met à la suite du port latéral par le passe-port de l'extension pour une somme ridicule. Au passage, je tiens à remercier la maison EduSoft, qui pour la somme de 50 FS, m'a fait l'échange de mon A1000 qui marchait très bien sans 68020, contre un qui gère le 68020. Je doute qu'une grande surface puisse agir de même, ce qui me fera toujours acheter mon matériel chez les professionnels de la branche, quitte à payer un poil plus cher, mais à la fin, quand on fait ses comptes, on est gagnant.

Donc heureux comme un pape venant de faire une bulle, je rentre à la maison et rebranche tout mon matos, y compris mon deuxième lecteur que nous n'avions pas testé au magasin. Merde (cette fois je l'écris, c'est vraiment trop pour le système nerveux) la carte ne gère pas le deuxième lecteur. Que faire... Rendre la carte ? Non, comme je viens d'acheter un disque dur, je vais me débarrasser de mon lecteur supplémentaire. Je me retrouve donc avec un Amiga 1000, une carte 68020, une extension mémoire de 2 Mo, un disque dur 20 Mo et des tests à faire pour enfin savoir si tout cela en valait la peine.

Hurricane 68020

Premier test, ProWrite, super. Plus de temps d'attente sur le curseur, la réponse au clavier est immédiate. Professional Page, lui, n'est pratiquement pas accéléré par la carte, dommage. Troisième test, Sculpt, j'avais une image qui avait été calculée en 18 heures, test probant, car la même image a mis environs 5 heures pour être calculée. Il faut que je vous donne quelques précisions : je n'ai pas utilisé la version compilée pour le 68020/68881, car ma carte n'a pas de coprocesseur. De plus, il existe un petit utilitaire qui s'appelle PatchMath020 (sur la disquette fournie avec la carte) qui va chercher les routines de calcul écrites pour le 68000 et les transforment pour le 68020. Gain, environ 15%.

Puis, test avec des jeux. Déception, deux jeux sur cinq ne passent pas, les démos non plus, la raison est en général qu'il faut mettre une routine d'interception de l'instruction MoveSR, qui plante le 68020, et la remplace par une autre adaptée au processeur en place. Donc du travail en perspective, et même avec ça, ce n'est pas évident que ça fonctionne... J'ai ensuite fait tourner des animations créées par VideoScape 3D, alors là, j'en suis resté bouche bée, les images qui étaient saccadées deviennent fluides, sans pour autant accélérer le rythme de l'animation. Je dirais que les saccades ralentissaient les animations par rapport à leur vitesse normale. Encore une occasion de me féliciter de cet achat...

En conclusion

C'est un bon achat, pour tous ceux qui comme moi font du graphisme et du texte. Ce n'est pas recommandé pour les jeux, même si F/A-18 Interceptor devient fascinant. Je n'ai pas réussi à faire tourner Flight Simulator 2.

Un conseil, apportez votre machine au magasin afin de tester les cartes que vous voulez monter sur votre machine, et ceci avec votre configuration complète afin de vous éviter le genre de problèmes que j'ai eu. Je doute que tous les revendeurs Amiga fassent l'échange de votre machine pour vous faire acheter une carte d'extension. Aventures et mésaventures d'un gaga de son Miga, ga ga argh...

Annexe : le point de vue de Laurent Fabre

Sacré vingt dioux ! Une carte 68020 pour l'A1000 ! Quand j'ai vu ça, je n'ai pu m'empêcher de venir y ajouter mon grain de sel. Jetez donc z'un oeil à la superbe image qui accompagne l'article de Patrick... Mignon comme la LUCAS et la Hurricane se ressemblent, non ? Ce qui est d'autant plus frappant dans la ressemblance c'est que la LUCAS (qui est à construire soi-même) nécessite d'être adaptée à chaque Amiga 1000, sous peine de rencontrer les mêmes problèmes qu'avec la carte Hurricane.

Personnellement, je n'arrive toujours pas à l'utiliser conjointement à mon disque dur. Ceci est dû au fait que l'Amiga 1000 avait été pensé pour être une "Killer-Game-Console" et non pas l'ordinateur qu'il est devenu. Ainsi les lecteurs de disquette, clavier, mémoire hallucinante de 512 ko (128 ko prévus à l'origine) et autres ports d'extensions ne sont que des greffes tardives à la machine originelle. Petite remarque en passant, la majorité de ces modifications sont dues à Commodore, merci m'sieur...

Toutes les bizarreries de comportement du 1000 face aux extensions sont les conséquences directes de ces chambardements de dernière minute. Il faut savoir que le bus d'extension du 1000 est constitué en gros des signaux qui ne se trouvaient pas trop loin sur le circuit imprimé. Comme le 68000 était justement dans le coin, le bus d'extension reproduit en fait plutôt fidèlement le bus 68k de Motorola. Les charges électriques supplémentaires qui en découlent font du 1000 une machine assez susceptible vis-à-vis de ses éventuelles extensions. De plus, la synchronisation des circuits de la bécane s'en est retrouvée plutôt dégradé. D'où les bidouilles à base de PAL en 120 ns et autre ligne de masse.

Tout ce boniment pour vous dire, amis du 1000, que chacune de ces chères machines possède son petit caractère propre et qu'il faut y aller zen pour leur adjoindre des périphériques. Pour le cas de la LUCAS, il y a une puce que l'on doit "apparier", pour le cas de la carte Hurricane, le coup des PAL devrait bien aider.

Pour ceux qui seraient dans la détresse, adressez-vous à un organisme de DP français et demandez le disque qui documente la carte LUCAS. Vous y trouverez le schéma d'un "bouchon de bus" à brancher sur votre connecteur d'extension. Ce montage à base de résistance et de condo a déjà redressé bien des situations désespérées.

Nom : Hurricane 68020.
Constructeur : Ronin Research.
Genre : carte accélératrice.
Date : 1987.
Prix : NC.


[Retour en haut] / [Retour aux articles]