Obligement - L'Amiga au maximum

Jeudi 22 février 2024 - 20:55  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

Actualité (récente)
Actualité (archive)
Comparatifs
Dossiers
Entrevues
Matériel (tests)
Matériel (bidouilles)
Points de vue
En pratique
Programmation
Reportages
Quizz
Tests de jeux
Tests de logiciels
Tests de compilations
Trucs et astuces
Articles divers

Articles in english


Réseaux sociaux

Suivez-nous sur X




Liste des jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z,
ALL


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Galeries

Menu des galeries

BD d'Amiga Spécial
Caricatures Dudai
Caricatures Jet d'ail
Diagrammes de Jay Miner
Images insolites
Fin de jeux (de A à E)
Fin de Jeux (de F à O)
Fin de jeux (de P à Z)
Galerie de Mike Dafunk
Logos d'Obligement
Pubs pour matériels
Systèmes d'exploitation
Trombinoscope Alchimie 7
Vidéos


Téléchargement

Documents
Jeux
Logiciels
Magazines
Divers


Liens

Associations
Jeux
Logiciels
Matériel
Magazines et médias
Pages personnelles
Réparateurs
Revendeurs
Scène démo
Sites de téléchargement
Divers


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec


A Propos

A propos d'Obligement

A Propos


Contact

David Brunet

Courriel

 


Test de Human Killing Machine
(Article écrit par Robert Franchi et extrait de Génération 4 - mai 1989)


Après Street Fighter, US Gold (avec son label GO!) fait de nouveau équipe avec l'équipe de développement de Tiertex pour convertir Human Killing Machine sur Amiga et Atari ST.

Human Killing Machine

Présentation

Avec pour seules armes ses pieds et ses poings, HKM (Human Killing Machine) doit imposer sa loi dans tous les pays du monde et contre les adversaires les plus redoutables : Igor et son chien enragé, Maria et Helga, les dames de la nuit (pas du tout câlines !), Miguel le toréador et Brutus le taureau victorieux, Hans le titan et son compagnon ivre, et enfin des terroristes de Beyrouth.

Human Killing Machine

Cette suite de Street Fighter est très technique côté combat : pas moins de 17 mouvements différents, plus la possibilité de donner des coups plus secs quand on presse rapidement le bouton feu, et de diriger HKM pendant qu'il saute.

Et dans la scène de combat, il n'y a pas non plus de défilement, le décor est fixe, mais c'est surtout l'animation des personnages qui retient l'attention.

Human Killing Machine

L'avis de Robert Franchi

Il existe des programmes agréables, et d'autres qui sont du genre plutôt excitant, dans le mauvais sens du terme. Buvez trois tasses de café, faites trois parties contre le garde Kwon à Moscou, et vous êtes bon pour une crise de nerfs. Complètement stressant ce jeu... surtout si on n'adopte pas la bonne tactique.

Certes, au départ, le combat est inégal : vous avez cinq vies et Kwon n'en a que trois ; mais la crosse de son fusil est dix fois plus percutante que vos poings. Alors ? Soyez plus rapide que lui et portez des coups bas à toute vitesse, en restant le plus près possible de lui. Ne lui laissez pas le temps de reprendre son souffle. Si vous êtes touché, faites marche arrière et attendez de retrouver votre énergie maximum pour l'affronter. Mais les autres combats qui vous attendent sont pareils, trop difficiles, avec des adversaires qui n'ont quasiment aucune intelligence artificielle et aucun coup spécial.

Human Killing Machine

Quoiqu'il en soit, HKM est plutôt correct graphiquement, malgré sa palette de 16 couleurs commune à l'Atari ST et à l'Amiga. Même si les personnages bougent assez rapidement, cela est un peu gâché car il n'y a pas assez d'étapes d'animation pour tous leurs mouvements. De plus, le jeu ne propose pas de sons pendant les combats, vous n'aurez droit qu'à une unique musique, moins que passable, durant toute la partie.

Mais le pire est vraiment qu'il se révèle trop difficile, même au premier niveau. Les combats en deviennent peu intéressants. Et alors que l'on pouvait jouer à deux à Street Fighter, Human Killing Machine est un "plaisir" solitaire, qui réduit de fait sa durée de vie.

Nom : Human Killing Machine.
Développeurs : Tiertex.
Éditeur : GO! (US Gold).
Genre : jeu de combat.
Date : 1988.
Configuration minimale : Amiga OCS, 68000, 512 ko de mémoire.
Licence : commercial.
Prix : environ 150 FF.

NOTE : 2/10.

Les points forts :

- 17 mouvements et la possibilité de contrôler HKM dans les airs.
- Quelques jolis graphismes.
- Adversaires variés.

Les points faibles :

- Trop difficile en mode solo.
- Combats peu intéressants.
- Pas de son !
- Trop peu d'étapes d'animation pour les personnages.
- Durée de vie limitée.


[Retour en haut] / [Retour aux articles]