Obligement - L'Amiga au maximum

Dimanche 16 janvier 2022 - 11:34  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

Actualité (récente)
Actualité (archive)
Comparatifs
Dossiers
Entrevues
Matériel (tests)
Matériel (bidouilles)
Points de vue
En pratique
Programmation
Reportages
Quizz
Tests de jeux
Tests de logiciels
Tests de compilations
Trucs et astuces
Articles divers

Articles in english


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liste des jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z,
ALL


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Galeries

Menu des galeries

BD d'Amiga Spécial
Caricatures Dudai
Caricatures Jet d'ail
Diagrammes de Jay Miner
Images insolites
Fin de jeux (de A à E)
Fin de Jeux (de F à O)
Fin de jeux (de P à Z)
Galerie de Mike Dafunk
Logos d'Obligement
Pubs pour matériels
Systèmes d'exploitation
Trombinoscope Alchimie 7
Vidéos


Téléchargement

Documents
Jeux
Logiciels
Magazines
Divers


Liens

Sites de téléchargements
Associations
Pages Personnelles
Matériel
Réparateurs
Revendeurs
Presse et médias
Programmation
Logiciels
Jeux
Scène démo
Divers


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec


A Propos

A propos d'Obligement

A Propos


Contact

David Brunet

Courriel

 


Test de Historyline 1914-1918
(Article écrit par Jérôme Damauder et extrait de Joystick - février 1993)


Ce jeu de guerre, basé sur les évènements de la Première Guerre Mondiale, va vous faire revivre ce terrible conflit, mais aussi vous rafraîchir la mémoire si vous avez quelques lacunes en la matière.

Historyline 1914-1918

Les nombreux accros des jeux de guerre, les stratèges en herbe, les Napoléon en pantoufle, vont pouvoir s'en donner à coeur joie et jouer aux petits soldats de plomb, et du plomb, il va vous en falloir dans la cervelle ! Pour les néophytes qui découvrent ce type de programme, le jeu de guerre ("wargame") est un jeu de stratégie ne laissant que très peu de place au hasard. A la manière d'un jeu d'échecs, vous devez déplacer des pions représentant vos troupes sur un terrain qui fait office d'échiquier. Le gagnant est celui qui parvient, soit à éliminer la totalité des pions adverses, soit à capturer le quartier général de son ennemi.

Chaque pion (soldat, canons...) se meut à des vitesses différentes en fonction du terrain et de sa catégorie. Par exemple, les hommes peuvent rapidement franchir des montagnes alors que les canons devront emprunter une voie en dur. Chaque unité possède des caractéristiques qui lui sont propres et vous devez élaborer une stratégie en fonction de celles-ci. Mais le programme tient compte de tous les aspects réels d'un combat et la tâche n'est pas toujours des plus aisées ! Plus les canons seront placés loin de leurs cibles, moins leurs tirs seront efficaces, cela va de soi. En revanche, vous devez savoir sacrifier des pièces pour progresser plus rapidement ou déconcerter l'adversaire.

Historyline 1914-1918

L'action se déroule en différé avec un décalage. Lorsque le premier joueur déplace ses troupes, vous devez obligatoirement attaquer. Cela peut paraître stupide mais tout l'intérêt du jeu de guerre vient du fait que les participants se trouvent tour à tour en position de force, ou bien de faiblesse (suivant les préférences de chacun). Ainsi, il est plus délicat de prévoir les futurs coups de l'adversaire et les temps d'attente (attendre que l'autre joueur ait terminé ses actions) se voient considérablement diminués.

Historyline 1914-1918 peut, bien évidemment, se jouer à deux ou seul contre l'ordinateur. Cette dernière option, bien moins intéressante, n'en est pas moins dénuée d'intérêt puisqu'une fois n'est pas coutume, l'ordinateur fait preuve de patience et vous laisse facilement gagner les trois premières parties. Il va s'en dire, mais ça va toujours mieux en le disant, que le jeu prend une toute autre dimension lorsque deux humains s'affrontent.

Historyline 1914-1918

Rassurez-vous, les différentes actions ne se résument pas à déplacer "bêtement" des soldats d'un bout à l'autre du terrain ; il est également prévu la "creusée" de tranchées, la réparation des unités blindées, les attaques aériennes, la création de forteresses... bref, tout ce que l'on peut faire en temps de guerre est fidèlement retranscrit dans le jeu. Un premier menu vous invite à paramétrer les diverses options, de la simple sauvegarde jusqu'au niveau de difficulté. La durée du jeu s'étale sur vingt-quatre niveaux représentant la durée de la guerre. Les derniers d'entre eux sont particulièrement redoutables et bon nombre de nouveaux équipements font leur apparition.

Après avoir choisi votre camp (France ou Allemagne), l'écran se partage en deux pour laisser place aux deux fenêtres des deux joueurs. Un bout de carte est représenté dans chacune d'entre elles, avec les deux armées respectives. Chacune dispose alors d'un unique curseur multifonction proposant un maximum de neuf options essentielles. La première sert à obtenir une vue d'ensemble de la carte avec les positions des armées amies et ennemies. Certains bâtiments ou véhicules étant destinés à stocker du matériel, l'icône "boîte" permet d'en avoir l'inventaire ou, dans le cas de bâtiments, d'y effectuer quelques réparations. Le curseur en forme de point d'interrogation livre des informations essentielles sur l'état du conflit, et celui en croix est utile aux déplacements. Les actions de combats sont validées à l'aide du poing, à condition que la cible visée se trouve à votre portée. Les autres icônes permettent de passer au tour suivant, de construire et de réparer.

Historyline 1914-1918

Comme je vous l'expliquais ci-dessus, chaque pion jouit d'un pouvoir de déplacement plus ou moins grand. Si la cavalerie se déplace rapidement (cinq ou six cases aux alentours), elle est assez vulnérable. En revanche, l'artillerie se déplace plus lentement mais résiste mieux aux assauts. Mais attention, chaque décision prise l'est définitivement. En effet, il est impossible de retourner en arrière et mieux vaut tourner sept fois la manette dans sa main avant de faire d'énormes bêtises irréparables.

Chaque tableau représentant une période de l'année, vous devez compter avec les intempéries et le froid qui fragilise les hommes. Lorsque se prépare une phase de combat, celle-ci se déroule sous forme "de film". L'écran des cartes laisse place à une vue du terrain en perspective, où l'on peut apercevoir le déroulement des combats. Il s'agit, en fait, d'une simple attraction destinée à détendre l'atmosphère (hum !).

La progression dans le jeu donne naissance à de nouvelles options, plus intéressantes les unes que les autres. Ainsi, les unités de Sapper servent à creuser des tranchées, les unités de construction à ériger toutes sortes de fortifications... Bien évidemment, chaque bâtiment tombé aux mains de l'ennemi passera obligatoirement du côté adverse. Le jeu tient également compte de l'expérience. Plus vos hommes en possèderont et plus vous serez performant. Pour vous donner une petite idée de ce qui vous attend, sachez que le jeu ne comporte pas moins d'une cinquantaine d'unités différentes. Du simple combattant au plus évolué des sous-marins (eh oui, on se bat même sous l'eau), sans oublier l'aviation, Historyline donnera du fil à retordre aux plus expérimentés d'entre vous.

Historyline 1914-1918

Aucun doute possible, ce nouveau jeu de Blue Byte est l'un des meilleurs jeux de guerre disponibles à l'heure actuelle sur cette machine. Si vous aviez aimé Battle Isle, vous craquerez complètement pour cette merveille !

Nom : Historyline 1914-1918.
Développeurs : Blue Byte.
Éditeur : Blue Byte.
Genre : jeu de stratégie.
Date : 1993.
Configuration minimale : Amiga OCS, 68000, 1 Mo de mémoire.
Licence : commercial.

NOTE : 8,5/10.

Les points forts :

- Contrairement à de nombreux jeux de guerre, Historyline 1914-1918 nous propose enfin des graphismes dignes de ce nom. Le réalisme des décors renforce le plaisir de jouer.
- Les différents scénarios sont d'un grand intérêt, riches en faits historiques.
- La présentation est extrêmement soignée. Plus qu'une simple introduction au jeu, c'est un véritable cours d'histoire qui défile à l'écran.

Les points faibles :

- L'interface n'est pas des plus simples à utiliser. En revanche, elle est fort pratique lorsqu'on en a pris l'habitude.


[Retour en haut] / [Retour aux articles]