Obligement - L'Amiga au maximum

Mardi 23 mai 2017 - 18:53  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Hit Parade
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Moteurs de recherche
 · Pages de liens
 · Constructeurs matériels
 · Matériel
 · Autres sites de matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Développeurs logiciels
 · Logiciels
 · Développeurs de jeux
 · Jeux
 · Autres sites de jeux
 · Scène démo
 · Divers
 · Informatique générale


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Soutien

N'hésitez pas à soutenir le projet Obligement



Contact

David Brunet

Courriel

 


En pratique : comment exploiter les Photo CD sur Amiga
(Article écrit par Henry Kling et extrait d'Amiga News - janvier 1994)


L'installation d'un lecteur de CD dans un Amiga a déjà été décrite. Cependant, le sujet vaut la peine d'être repris du fait de l'apparition d'un nouveau support, le Kodak Photo CD, et de programmes conçus pour son utilisation sur Amiga, ainsi que d'un nouveau type de lecteurs de CD dit "double vitesse".

Par ailleurs, l'offre et le choix de CD ne cessent d'augmenter, prouvant ainsi la popularité de ce média. Chaque mois, de nouveaux titres sont proposés, dans des domaines allant de la PAO (Publication Assistée par Ordinateur) à l'encyclopédie. L'Amiga occupe un bon créneau car il permet d'exploiter des images et du texte aux formats Kodak, PC et Macintosh.

Sachant que la capacité d'un CD varie entre 600 et 700 Mo, il est possible de se constituer une bibliothèque à moindre coût que si l'on achète l'équivalent en disquettes. L'exemple de la série des disques de Fred Fish (750 disquettes sur un CD) en est la meilleure illustration.

Le Photo CD

Le slogan du Kodak Photo CD est "Vos photos à la télé". En résumé, il s'agit d'un transfert sur CD de négatifs ou diapositives après numérisation, opération que l'on peut confier au magasin photo habituel de son quartier. Un CD peut en contenir une centaine. Le CD est facturé environ 40 FF, puis 5 FF pour chaque photo ainsi que 20 FF environ par commande car le CD peut être rempli en plusieurs étapes, et lu au fur et à mesure à condition que le lecteur soit multisession. Le disque est livré avec une pochette couleur, sur laquelle les photos sont reproduites sous forme de vignettes numérotées.

Photo CD

Ces formats sont spécifiques Kodak et ils doivent être convertis au standard IFF Amiga à l'aide d'un logiciel. En effet, les ténors du traitement de l'image sur Amiga tels que ADPro ou ImageFX, pour en citer deux, ne reconnaissent pas encore ce format qui est protégé par des droits de la société Kodak, droits que Commodore est en train de négocier pour la console CD32 (NDLR : c'est fait, l'accord a été signé mais avec... Philips).

Trois programmes Amiga sont disponibles sur le marché, et font cette conversion, en images au standard IFF 24 bits 16 millions de couleurs. Il s'agit par ordre alphabétique de AsimCDFS de la société canadienne AsimWare, CDx de la société américaine Xetex, et PhotoWorX de la société allemande Corporate Media. Ces programmes permettent aussi de "monter" et configurer un CD qui sera reconnu comme un périphérique disque standard Amiga, accessible depuis le Workbench, le Shell, etc.

Commodore a prévu la gestion d'un CD au standard ISO, avec la version 3.1 du Workbench, que seuls les développeurs agréés possèdent actuellement. Pas de regrets... Pour les mêmes raisons que la CD32 (droits), le standard Kodak ne sera probablement pas exploitable directement.

On saisit tout de suite l'intérêt du Photo CD pour les infographistes, qui peuvent étoffer une bibliothèque d'images à partir de photos 24x36, que tout un chacun peut réaliser, puis retravailler à l'aide des logiciels précités.

Des sociétés commencent à fournir des CD remplis de photos libres de droits pour la publication. C'est donc une nouvelle possibilité qui est offerte pour un prix moyen à la portée de l'amateur averti et du professionnel, qui utilisent un Amiga pour la PAO.

Images de Photo CD

Chaque photo est stockée sur le CD en cinq résolutions et 16 millions de couleurs :
  • Base, 768x512, 1179 ko.
  • Base/16, 192x128, 73 ko.
  • Base/4, 384x256, 294 ko.
  • BaseX4, 536x1024, 4718 ko.
  • BaseX16, 3072x2048, 18 874 ko.
Le matériel

De nombreux lecteurs de CD peuvent être connectés sur un Amiga. La plupart sont équipés d'une interface SCSI et quelques-uns d'une interface AT/IDE, qui n'est malheureusement pas encore utilisable sur les Amiga nouvelle génération (A1200/A4000), faute de pilote adapté à l'interface IDE sur ces machines.

Le prix des lecteurs de CD mono disque varient de 2000 à 4000 FF environ. Les dimensions de ces lecteurs correspondent en général à celles d'un lecteur de disquettes 5,25", ce qui permet de les installer directement dans un Amiga 2000 ou 4000. Pour l'A3000 ou autres Amiga, ils devront être achetés en version "externe", c'est-à-dire dans un boîtier muni d'une alimentation secteur 220 V et des connecteurs en chaîne SCSI.

Afin de pouvoir utiliser le maximum de CD offerts sur le marché, le lecteur doit pouvoir exploiter les normes ISO 9660, HFS (Macintosh), High Sierra, Photo CD Kodak XA et multisession. La plupart des lecteurs récents sont aussi compatibles CD+G qui permet d'afficher des images en complément du son, et CD+MIDI qui comme son nom l'indique peut piloter un synthétiseur, clavier (musique). Accessoirement, tous ces lecteurs permettent l'écoute d'un CD audio en tâche de fond.

Toutes les grandes marques proposent un modèle, par ordre alphabétique, Chinon, NEC, Sony, Toshiba, TRAC, Texel, etc., sans oublier Commodore qui a construit trois produits : l'A570 pour l'Amiga 500, le CDTV, et maintenant la console CD32. Des modèles compatibles CD32 pour A1200 et A4000 sont également annoncés pour "fin décembre 1993" au prix de 1990 et 2490 FF respectivement.

Le lecteur double vitesse est une nouvelle génération de lecteur de CD qui atteint une vitesse de transfert de 300 ko/seconde, alors que les anciens lecteurs travaillaient à 150 ko/sec. Cette amélioration est obtenue par une vitesse de rotation du disque plus élevée, ainsi que par une mémoire cache incorporée de plus grande capacité. Le taux d'accès (vitesse de recherche de fichier) a aussi été amélioré.

Au risque de surprendre, c'est un Apple CD300i ("i" pour interne) qui a été choisi pour ce test. Son interface est SCSI, il est compatible avec toutes les normes énumérées ci-dessus. Il s'agit en fait d'une mécanique Sony 8003A, la compatibilité Emplant Macintosh est ainsi assurée. Il est livré avec une disquette d'installation pour le Macintosh et une disquette "Quick Time", programme qui, entre autres choses, permet un diaporama des photos CD Kodak. Son prix, environ 3000 FF HT, est l'un des plus avantageux, et enfin, si on est allergique à la "pomme", étant donné qu'il est prévu pour être encastré dans un ordinateur, qu'il n'y a aucun signe distinctif ni logo de marque sur la face avant, il ne va pas déparer le plus beau des Amiga.

Ce lecteur a été connecté sur l'interface SCSI d'une carte Emplant, gérée par le pilote empscsi.device, montée dans un Amiga 4000/40.

Les logiciels

AsimCDFS

AsimCDFS est livré dans une jolie boîte en plastique style cassette vidéo, dans laquelle on trouve un manuel de 62 pages, une disquette d'installation, le CD Fish Market qui contient les disquettes Fish de 151 à 900 inclus.

C'est le seul programme livré avec un manuel en français. Il est facile à installer car il utilise l'Installer standard de Commodore. Il est compatible avec les versions 2.xx et supérieures du Workbench (pas la 1.3). Il peut être installé sur tout Amiga équipé d'une interface SCSI, le CDTV, l'A570 pour A500.

Un port ARexx est prévu pour ses différents modules. Il reconnaît le lecteur CD multidisque de Pioneer qui est équipé d'un chargeur pour six CD. Le logiciel peut être configuré en "automount", c'est-à-dire que dès l'introduction d'un CD, l'icône apparaîtra sur le Workbench, ou au choix monté à la demande par appel à une liste montage ("mountlist") ou encore en cliquant sur l'icône "CD0" dans le tiroir "Dosdrivers" du Workbench.

Dans le cas où l'émulation Macintosh (Emplant) est mise en route, attention : il est nécessaire de désactiver le CD côté Amiga avant d'accéder à celle-ci car il y a un conflit "d'interrupt". Le constructeur d'Emplant connaît le problème et prévoit d'y remédier par un correctif qui permettra d'utiliser le lecteur de CD en multitâche simultanément sur Mac et Amiga. Donc, en cas d'utilisation d'Emplant, il faut installer le logiciel en option "non-automount".

Le choix des Photo CD à convertir s'effectue en deux modes différents, selon la configuration du programme, soit sur la base d'une liste d'images numérotées, ou à l'aide d'un écran où les photos sont affichées sous forme d'une "planche de contact", uniquement en nuances de gris. Les photos sont choisies une à une ou toutes à la fois. Elles sont converties en IFF 24 bits uniquement.

Photo CD Photo CD

Il est nécessaire de disposer d'au moins 2,3 Mo de mémoire libre pour la résolution "base" 768x512. La qualité des conversions est excellente.

Ce logiciel identifie aussi le format Macintosh HFS, ce qui permet l'accès aux CD Mac depuis l'Amiga ; des CD existent en biformat ISO et HFS. Le module DiskChanger permet l'accès aux deux normes sur le même CD !

Enfin, le module AsimTunes gère l'écoute d'un CD audio, le choix des plages musicales, avance rapide, en bref, tout ce que l'on trouve sur un lecteur CD d'une chaîne Hi-Fi, et même de constituer un répertoire de CD audio (auteurs et titres). AsimCDFS est un logiciel polyvalent, souple et facile à configurer et à utiliser.

Photo CD

CDx

CDx de Xetec est livré dans un carton qui contient un manuel de 63 pages en anglais. Une feuille indique les compléments au logiciel qui ne sont pas décrits dans le manuel.

L'installation du programme n'est pas au standard Commodore, elle est effectuée à partir d'une page graphique. Celui-ci ne s'installe que sur la partition qui sert au démarrage de l'Amiga, ce qui peut être source de problème si cette partition est pleine.

Photo CD

Il se configure en choisissant sur cette page graphique le type de lecteur de CD, le type et la marque du contrôleur SCSI, et le nom du pilote. S'il est normal d'indiquer le nom du pilote SCSI, Commodore, par contre, a normalisé un standard pour les contrôleurs SCSI sur Amiga, dont les constructeurs ne devraient pas s'écarter. Le contrôleur SCSI de la carte Emplant (et sans doute beaucoup d'autres), est conforme à cette norme, mais comme il ne figure pas dans la liste proposée par Xetec. Il n'a pas été possible d'installer CDx sur l'A4000, le test a été effectué sur un Amiga 3000.
  • Le choix au démarrage de l'ordinateur, le montage automatique ou non est prévu.
  • CDx émule le CDTV si nécessaire.
  • La communication ARexx est prévue.
  • La lecture des CD Macintosh (format HFS) est assurée.
  • La gestion des Kodak Photo CD est pratiquement inexistante.
Pour ce dernier point, en effet, il n'y a pas de reconnaissance automatique de ce standard, pas de prévisualisation des photos ou d'une liste de celles-ci. L'utilitaire de conversion "PCDtoIFF" ne peut être appelé que par le Shell ou le CLI et il est nécessaire d'indiquer le chemin de la source, le nom et le chemin de destination des fichiers. Rien n'est proposé en standard, ce qui le rend hors de portée du débutant. Une jolie interface couleur est utilisée pour jouer les CD audio. CDx est polyvalent mais très mal adapté au Kodak Photo CD.

PhotoWorX

PhotoWorX, "logiciel professionnel pour le Kodak Photo CD", est livré dans un carton qui contient un manuel en allemand ou en anglais, une disquette d'installation et un Photo CD. Deux versions du programme sont au choix lors de l'installation, l'une standard pour processeur 68000, l'autre optimisée pour processeurs 68020 et au dessus. Cette version a évidemment été installée sur l'A4000 : c'est le plus rapide des trois logiciels testés pour la conversion IFF 24 bits.

Ce logiciel est dévolu au Photo CD dont il exploite au maximum les possibilités. En effet, il peut être configuré pour charger une planche contact des photos en couleurs jusqu'à 256, sur une machine équipée des circuits AGA, qu'il reconnaît automatiquement.

Deux modes sont offerts pour le choix des photos, soit la planche de contact couleurs ou une liste avec prévisualisation de la sélection.

Photo CD

C'est le seul logiciel qui permette une visualisation couleur (jusqu'à 256), plein écran au préalable à la conversion IFF 24 bits.

Deux utilitaires de visualisation 16 millions de couleurs des Photo CD sont incorporés, pour les cartes Retina et Picasso. Les utilitaires de visualisation pour les autres cartes 24 bits du marché sont en préparation.

Il peut effectuer des corrections couleurs (gamma, contraste, etc.), une rotation de 90 degrés dans un sens ou l'autre, adoucir ou au contraire accentuer les couleurs, recadrer les photos, bref, tout ce qu'un photographe peut faire dans son labo lors du tirage des agrandissements. Il n'y a pas de module pour jouer les CD audio.

PhotoWorX est le logiciel le mieux conçu et le plus complet pour le Kodak Photo CD.

Emplant

L'installation du logiciel CD Macintosh sur Emplant ne pose aucun problème, les Photo CD sont automatiquement reconnus, le traitement des photos est sur base de planche contact, et la compatibilité du CD est totale.

Photo CD

Conclusion

Le CD apporte un complément utile voire indispensable pour la PAO à l'Amiga, deux des trois logiciels sont bien adaptés à l'Amiga, le choix de l'utilisateur se fera en fonction soit de la recherche d'un outil polyvalent et documenté en français ou d'une pratique intensive du Photo CD.


[Retour en haut] / [Retour aux articles]