Obligement - L'Amiga au maximum

Mercredi 28 juin 2017 - 17:48  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Hit Parade
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Moteurs de recherche
 · Pages de liens
 · Constructeurs matériels
 · Matériel
 · Autres sites de matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Développeurs logiciels
 · Logiciels
 · Développeurs de jeux
 · Jeux
 · Autres sites de jeux
 · Scène démo
 · Divers
 · Informatique générale


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Soutien

N'hésitez pas à soutenir le projet Obligement



Contact

David Brunet

Courriel

 


Test de Double Dragon 3: The Rosetta Stone
(Article écrit par Dogue de Mauve et extrait de Tilt - décembre 1991)


"Jamais deux sans trois". La loi des séries a encore frappé. Après les très médiocres Double Dragon 1 et 2, voici le troisième épisode qui, lui aussi, est loin d'être un incontournable. Cependant, étant donné les améliorations dont le jeu a profité et du nombre toujours croissant des aficionados de la trilogie, il nous a paru important de braquer nos projecteurs sur Double Dragon 3.

Double Dragon 3: The Rosetta Stone

Scénario en mode bis repetita ?

Avez-vous déjà songé à quel point peut être dur le rôle de "fiancée du héros" ? Passer son temps à se faire enlever par des individus peu recommandables pour offrir au dit héros, Jimmy "le Dragon" (ici épaulé par son frère Billy "le Dragon aussi y'a pas de raison") l'occasion de montrer sa bravoure... Cela ne doit pas être drôle tous les jours. Pour la véritable héroïne de Double Dragon 3, je réclame une ovation : hip, hip, hip, hourra !

Double Dragon 3: The Rosetta Stone

Ceci dit, le scénario de cette séquelle, s'il n'est pas simplifié ultérieurement, paraît un peu plus travaillé que les précédents. Les deux frères sont victimes d'un chantage : la fiancée leur sera rendue s'ils retrouvent les pierres de Rosette, reliques magiques d'une époque oubliée. Guidés par un petit vieux au dos courbé qui en sait bien plus qu'il n'en dit, ils vont voyager à travers le monde à la recherche des pierres.

Malheureusement, une horde de malfrats et de monstres divers va se placer entre eux et la victoire. Il vous faudra faire preuve de dextérité pour les mener jusqu'au dernier niveau du jeu...

Pif paf ouille

Double Dragon est un beat'em all des plus classiques. Vous affrontez vos multiples adversaires à grands coups de poing ou de pied... à moins que vous ne vous offriez une arme ou une attaque spéciale dans l'une des boutiques prévues à cet effet. Au début du jeu, le joueur dispose d'une somme de 20 pièces de monnaie qu'il devra utiliser avec parcimonie s'il veut mener la partie à son terme sans mourir prématurément. Une autre idée nouvelle consiste dans la possibilité (lorsque l'on joue seul) d'utiliser de nouveaux personnages (géant blond, karatéka teigneux...) aux attaques parfois plus dévastatrices que celles du héros lui-même. Sinon, le jeu à deux qui a fait la renommée de Double Dragon est toujours disponible. A la fin de chaque niveau, des "big boss" vous attendent et ils vous donneront du fil à retordre (en particulier le ninja qui se démultiplie pour mieux vous attaquer).

Double Dragon 3: The Rosetta Stone

La réalisation

La réalisation est de bonne qualité, comme c'est généralement la règle chez Storm. Le défilement horizontal plein écran est rapide et fluide (il oscille entre 50 et 25 images/seconde, selon le nombre de sprites à l'écran) et il en est évidemment de même de l'animation des personnages. A noter que les sprites sont "en 3D", c'est-à-dire qu'ils se déplacent en profondeur et que l'on peut les voir aussi bien de face que de dos. Un bon point.

Malgré la taille conséquente du jeu (cinq longs niveaux), les phases de chargement sont réduites au minimum et particulièrement rapides. Malheureusement, tout n'est pas rose. Les graphismes, tout d'abord, s'ils sont indiscutablement meilleurs que ceux des précédents volets, restent assez moyens et parfois confus.

Double Dragon 3: The Rosetta Stone

Du fait de la pseudo-3D des sprites, l'animation de certains coups est peu convaincante (surtout lorsqu'on utilise des nunchakus). Dans l'ensemble, le jeu manque de finesse et de précision et on ne distingue pas toujours très bien ce qui se passe. De plus, il n'est pas très facile de choisir ses coups. Face aux beat'em all sur consoles, et ce malgré les qualités de l'Amiga, Double Dragon 3 fait vraiment pale figure. Bien qu'étant amateur de ce genre de jeu, j'avoue avoir été déçu, tout comme j'avais été déçu par ses deux prédécesseurs. C'est pourquoi je ne le conseillerai qu'aux fans de la série qui apprécieront sûrement toutes les améliorations.

D'autres avis

Je m'en doutais. On a beau avoir du talent, il est difficile de faire un bon jeu à partir d'un mauvais. Même les artistes de chez Storm, qui sont pourtant doués, n'y sont pas arrivés. Cette version de Double Dragon 3 est moche, sans intérêt et pas très jouable. Il faut bien le dire, la machine elle-même est en défaut. L'Amiga ne peut pas vraiment rivaliser avec la Super Famicom (Final Fight) ou la Mega Drive (Streets Of Rage). Ceci dit, je ne pense pas que Double Dragon 3 soit ce que l'on peut produire de mieux comme beat'em all sur micro. Alors, je l'oublie vite fait et j'attends le suivant [Pierre Truchin].

J'ai testé le jeu en même temps que Dogue de Mauve (qui, je le signale au passage, est un piètre combattant malgré les heures de musculation qu'il effectue chaque jour) et j'ai également été déçu. Non pas que j'attendais quelque chose de fabuleux, les deux épisodes précédents étant déjà assez mauvais, mais j'espérais tout de même que Random Access nous ferait une conversion "améliorée" de l'arcade, comme c'était le cas pour Rod-Land. Malheureusement, il n'en est rien... Si les graphismes sont assez moyens, c'est surtout la jouabilité qui m'a déçu. Rien à voir avec les jeux sur consoles, qui devraient pourtant constituer la référence en matière d'adaptation d'arcade. Les coups sont imprécis et les mouvements manquent de fluidité, ce qui s'explique par le nombre de sprites présents simultanément en mémoire (le jeu doit tourner sur un Amiga 512 ko). Mais bon, le résultat est là : Double Dragon 3 est un jeu décevant. A réserver aux fans uniquement [Morgan Camuset].

Nom : Double Dragon 3: The Rosetta Stone.
Éditeur : Storm.
Genre : jeu de combat.
Date : 1991.
Configuration minimale : Amiga OCS, 68000, 512 ko de mémoire.
Licence : commercial.

NOTE : 6/10.


[Retour en haut] / [Retour aux articles]