Obligement - L'Amiga au maximum

Mercredi 24 mai 2017 - 11:48  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Hit Parade
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Moteurs de recherche
 · Pages de liens
 · Constructeurs matériels
 · Matériel
 · Autres sites de matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Développeurs logiciels
 · Logiciels
 · Développeurs de jeux
 · Jeux
 · Autres sites de jeux
 · Scène démo
 · Divers
 · Informatique générale


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Soutien

N'hésitez pas à soutenir le projet Obligement



Contact

David Brunet

Courriel

 


Comparatif : HAM-E+ contre AVideo 24
(Article écrit par Éric Laffont et extrait d'Amiga News - décembre 1991)


Un nombre grandissant de cartes graphiques font leur apparition sur Amiga. Certaines sont déjà importées en France, d'autres y sont fabriquées, et toutes ont pour but de faire progresser l'Amiga vers un nouveau monde de l'image.

Dans cet article nous allons essayer de faire le point sur deux d'entre elles, bien distribuées et dont les prix sont parmi les plus abordables sur le marché. Chacune des deux présente des avantages et des inconvénients. Après de nombreux essais on peut maintenant faire quelques affirmations qui, nous l'espérons, vous aideront à voir clair dans ce monde multicolore.

LE HAM-E+

Sous ce nom se cache un produit intéressant sur bien des points mais souffrant aussi de quelques défauts dus à son principe même. Avant toute chose, une petite mise au point : non, le HAM-E+ n'affiche pas dans le mode haute résolution (768x580) en 24 bits comme on voudrait bien nous le faire croire. Il est vrai que comme Digi-View 4, par exemple, le HAM-E+ est capable de traiter un fichier 768x580 24 bits et de l'afficher dans son mode maximum (pixel écran) de 384x580 en 18 bits (ce qui est la basse résolution entrelacée de l'Amiga mais en 262 144 couleurs). Le reste est une astuce "d'anticrénelage électronique" ; nous y reviendrons plus tard.

HAM-E

Dans le nom HAM-E+ se trouve bien sûr le fameux "HAM" qui a fait et fait encore les beaux jours de l'Amiga. Nous n'allons pas revenir sur le principe du mode Hold And Modify, sachez seulement que sur le "E", on opère désormais le calcul des couleurs sur 256 registres (ou 512 en entrelacé) affiches sur la première ligne de l'image. Les différents modes d'affichage proposés par le HAM-E (version "+" ou non) sont ceux-ci :
  • 384x570 (basse résolution/entrelacée) en 18 bits.
  • 384x570 en 256 couleurs.
  • 384x570 en 256 niveaux de gris.
(remplacer 570 par 285 pour le non entrelacé)

Ceci sur une palette de 24 bits (16 777 216 couleurs). Le reste n'existe pas au point de vue de l'information affichée.

Un autre point est que comme son ancêtre le HAM, le HAM-E est aussi un Hold And Modify et possède donc lui aussi (hélas) des contraintes de proximité sur certaines teintes. Ceci évidemment se ressent sur la qualité globale de l'image. Ce défaut (d'être en HAM) est en fait un de ses grands avantages par rapport à ses confrères qui affichent des montagnes de couleurs. En effet, le HAM a toujours été peu gourmand en mémoire et son fils le HAM-E, possède lui aussi des sauvegardes rapides et peu coûteuses en place. C'est le grand atout du "E".

Une image "E" prendra au maximum 183 ko contre près de 700 ko pour son homologue en 24 bits IFF. Cependant, la qualité n'est pas la même bien que sur certaines images, le 384x570x18 arrive à fournir une bonne tenue face au 24 bits (pour une résolution identique). Un atout pour tout ce qui sera manipulation des images et par conséquent les animations.

L'autre avantage du HAM-E sera commercial. Le produit étant américain, il est évident que l'adaptation des logiciels standards de l'Amiga sera disponible rapidement, la modification étant uniquement logicielle. Pour la petite histoire signalons que le logiciel Spectracolor (exemple Photon Paint + animation), est maintenant disponible au format HAM-E.

Quelle différence entre le HAM-E et le HAM-E+ ? Comment peut-on transformer 384 pixels en 768 hors de l'Amiga seulement avec le signal RVB ? Les programmeurs de chez Black Belt System y sont parvenus : chaque gros pixel (384 par ligne) va se trouver, par l'intermédiaire d'un dispositif matériel, réduit de moitié. Le balayage horizontal va être doublé et donc les pixels étant toujours de 384, il va falloir remplir les 384 nouveaux (entre chaque original) par des informations. Cette information sera la demi-teinte combinée du pixel de droite plus celle du pixel de gauche. C'est donc un anticrénelage matériel. C'est maintenant une image sur votre écran de 768x570 pixels avec un fichier de 384x570 ; voilà la ruse.

L'inconvénient est que même si vous chargez un ficher que vous avez créé ailleurs en 768x570, il sera transformé par le HAM-E en 384x570. Cette image sortira sur votre prise vidéo en 384x570 et sera traitée par le module "plus" pour faire paraître 768x570 ; mais cette image ne sera plus la même que votre fichier originel. La preuve est simple à réaliser : tracez des lignes verticales blanches espacées de 1 pixel sur fond noir en 768x570. Sauvez l'image et rechargez la en HAM-E plus, vous verrez le résultat. Le HAM-E+ n'affiche pas toute l'information contenue dans un fichier ayant 640 pixels (ou 768 pour le suraffichage) par ligne.

Quoiqu'il en soit ce procédé est ingénieux et dans certains cas même si la qualité d'image n'en est pas franchement améliorée, certaines contraintes de proximité s'en trouvent atténuées. Est-ce que la différence de prix entre le HAM-E+ et le modèle normal vaut le coup ? A vous de décider. Sachez qu'elle est de 1500 FF.

L'implantation du HAM-E aux États-Unis va être la grande force pour sa future logithèque. Son aspect extérieur étant assez imposant (alimentation + boîtier + câbles), il a le bon côté d'être adaptable sur tout Amiga, contrairement à d'autres cartes.

L'AVideo 24

Voici une autre carte vidéo intéressante pour nous de par son prix et ses performances. Tout comme sa petite soeur l'AVideo 12, elle possède aussi la double incrustation possible et toutes les particularités déjà décrites pour la 12. Cette carte 24 bits (16 777 216 couleurs) de conception et fabrication française (Archos) propose, quant à elle, réellement la visualisation de tout fichier au format IFF Amiga quelle que soit sa résolution et ce jusqu'à 768x580 pixels avec la possibilité d'afficher 24 bits par pixel. C'est donc une véritable carte 24 bits sans contraintes de proximité et en haute résolution. Je répète que la résolution est de 768x580 en 24 bits sans contraintes. Du jamais vu sur Amiga à ce prix.

AVideo 24

La qualité des images est époustouflante, surtout pour les personnes amoureuses d'images de synthèses créées avec Imagine, Sculpt, Turbo Silver, Real 3D et Volumm 4D ou plus généralement tout logiciel sachant créer un fichier IFF 24 bits. Tout comme l'AVideo 12, la 24 s'insère à la place de Denise et possède sa propre mémoire vidéo (3 Mo) ce qui libère la mémoire de l'Amiga lors de l'affichage de ces images. Petit inconvénient, elle ne peut se monter sur un A2000 équipé d'une carte de type Hurricane qui se pose sur le 68000 (problème de place). Sur un A3000, sa hauteur rend difficile l'emploi du quatrième port Zorro III. Sur un A500 le problème va résider dans comment sortir le nouveau connecteur RVB livré avec la carte et sans lequel on ne peut visualiser le 24 bits. Ceux-ci sont des problèmes que l'on peut essayer de résoudre si on le veut bien et qui n'entravent en rien le fonctionnement de la carte.

Pour le moment seuls trois logiciels existent pour cette carte (comme pour l'AVideo 12) : AVPaint et Opera par Archos et TVPaint par Tecsoft. Pour le reste, il ne semble pas imaginable qu'avant un certain temps des logiciels connus (genre Spectracolor pour HAM-E) soient adaptés pour AVideo 24 ou 12. Comparez la qualité d'un même fichier image créé par exemple avec Volumm 4D en 768x580 24 bits, sur l'AVideo 24 et le HAM-E+. Si à trois mètres de l'écran, la différence n'est pas flagrante, dès que l'on se rapproche un peu, la faiblesse en résolution du HAM-E+ (384), certaines contraintes et le manque de couleurs dans des dégradés proches, font qu'il n'y a plus de comparaison possible. Cette observation n'a pas pour but de dévaloriser le HAM-E mais on compare ici la qualité d'affichage.

Côté animations, le HAM-E se montrera dominateur. L'AVideo 24 n'est pas tout à fait une carte 24 bits. Effectivement, elle affiche l'image en 24 bits, conservant donc toute la palette initiale, mais ceci se fait en deux affichages de 12 bits. Cette particularité s'entrevoit après le chargement juste dans la fraction de seconde entre les deux affichages 12 bits ; c'est fugitif mais visible. Quoiqu'il en soit, le résultat final est vraiment 24 bits. Cette particularité sera pourtant un problème majeur lors de l'animation, car le ralentissement va se trouver trop important pour pouvoir travailler en 768x580 24 bits animé. Il sera cependant possible de travailler avec une résolution identique au HAM-E, mais l'AVideo 24 restera toujours plus lente que lui, et ce même en 384x570 24 bits animé.

La solution est évidente : il convient de réaliser des animations en 768x580 12 bits et le tour est joué. Les animations seront alors plus fluides mais au détriment de la couleur (4096). Cependant, pour beaucoup d'animations le 12 bits est suffisant même en usage plus professionnel. Mais quel logiciel va créer ces animations 12 bits ? Pour le moment seuls Imagine et Turbo Silver sont capables de générer des animations en 12 (ou 24) bits au format ANIM IFF. On en revient toujours là.

A qui s'adressent ces cartes ?

De par leur prix, au grand public avant tout :
  • 2390 FF pour l'AVideo 12.
  • 3990 FF pour l'AVideo 24.
  • 3250 FF pour le HAM-E.
  • 4750 FF pour le HAM-E+.
Pourtant les capacités graphiques de l'AVideo 24 la rapprochent plus du milieu professionnel. La qualité d'affichage et les spécificités d'incrustation (comme la 12) peuvent lui permettre de réussir. Le manque de logiciels spécifiques est pour l'instant l'obstacle qui la freine.

Le HAM-E, pour sa part, est plus orienté vers les graphistes amoureux de l'Amiga et trouvant que 4096 couleurs pour dessiner, c'est un peu faible. Avec lui, ils auront 262 144 couleurs à choisir sur une palette de 16,8 millions. L'animation en 18 bits (avec contraintes) ou en 256 couleurs sans contrainte sera un de ses points forts dans l'avenir.

Comparer ces deux cartes n'était peut-être pas évident, vu leur différence de conception, mais elles visent le même marché. Le tableau ci-dessous va essayer de résumer tout cela.

Mémoire
Graphisme
Animation
Intégration
dans l'Amiga
Logiciels
futurs
Dessin
Synthèse
(image)
Qualité/prix
Prix
Amiga HAM Amiga *** ****** - ********* ****** *** - -
AVideo 12 1,2 Mo (1) ***** ***** ******* **** *** **** ****** 2390 FF
AVideo 24 3,0 Mo (1) ******** - (3) ******* **** **** ******** ******** 3990 FF
HAM-E/HAM-E+ Amiga (2) ***** ******* **** ****** ****** ****** ****** 3250/4750 FF

Résolution
maxi (6)
Bitspixel et palette
Pixels
Sortie
vidéo
Numériseur
Forme pixel
Taille
fichier (7)
Formats
gérés
Amiga 768x592 4/12 (4) 454 656 RVB Non Carré 70-130 ko IFF 1 à 6 bits, HAM
AVideo 12 768x580 12/12 445 440 RVB Non Carré 300-600 ko IFF 1 à 24 bits
AVideo 24 768x580 24/24 445 440 RVB Non Carré 600-1300 ko IFF 1 à 24 bits
HAM-E/HAM-E+ 384x570 18/24 (5) 454 656 RVB Non Rectangulaire 150-185 ko IFF 1 à 24 bits, HAM-E, GIF

(1) Mémoire comprise avec la carte.
(2) Nécessite 1,5 Mo (5 Mo recommandés pour IP).
(3) Non testé (logiciel non terminé lors du test).
(4) Ne pas oublier le mode HAM et Dynamic HAM (ces modes possèdent des contraintes de proximité pour les couleurs).
(5) Avec contraintes de proximité pour les couleurs.
(6) Information sortie Amiga.
(7) Généralement constatée.


[Retour en haut] / [Retour aux articles]