Obligement - L'Amiga au maximum

Vendredi 23 juin 2017 - 07:19  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Hit Parade
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Moteurs de recherche
 · Pages de liens
 · Constructeurs matériels
 · Matériel
 · Autres sites de matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Développeurs logiciels
 · Logiciels
 · Développeurs de jeux
 · Jeux
 · Autres sites de jeux
 · Scène démo
 · Divers
 · Informatique générale


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Soutien

N'hésitez pas à soutenir le projet Obligement



Contact

David Brunet

Courriel

 


Actualité : Commodore dévoile l'Amiga 4000 et ses plans pour l'avenir
(Article écrit par Gilles Bourdin et extrait d'Amiga News - octobre 1992)


L'avenir de l'Amiga pour les prochaines années est rose. A Pasadena, Californie, pendant l'expo World of Commodore, des annonces très intéressantes ont été faites pas Commodore. L'Amiga 4000 a été présenté officiellement avec le jeu de puces AGA (anciennement AA).

Les caractéristiques de l'A4000 correspondent à peu de choses près à celles que nous vous avons communiquées le mois dernier. Pas de DSP pour le moment mais il sera possible de faire une mise à niveau grâce à la carte fille de l'A4000.

La configuration mémoire standard est 2 Mo de Chip et 4 Mo de Fast. Bus IDE pour le disque dur et Workbench 3.0 gérant 256 couleurs parmi 16 millions. Bref, rien de nouveau pour nous. Ah si, AmigaVision Pro 3.0 est désormais disponible.

Ce que Commodore a fait pour la première fois depuis longtemps, c'est révéler ses projets pour les années à venir dans la gamme Amiga - et ces projets sont au-delà de tout ce qu'on pouvait imaginer. C'est Lewis Eggebrecht, le patron du développement chez Commodore (un ancien d'IBM) qui a tenu le discours suivant à Pasadena.

Commodore a l'intention dans l'avenir de faire sous-traiter la fabrication de ses composants par d'autres fabricants (HP et VSLI ont été mentionnés) pour des raisons de coûts. Par exemple, la puce qui remplace Denise dans le jeu de composants AGA, provient de trois sources différentes. Les avantages sont nombreux : les nouveaux composants sont fabriqués en CMOS au lieu de NMOS, la conception et les tests pourraient être faits plus rapidement. Les seuls composants que Commodore fabrique encore sont ceux du C64, qui se vend encore à des quantités astronomiques de 700 000 unités par an en Europe.

Les jeux de puces de l'avenir

Les améliorations du jeu de puces de l'Amiga se feront en deux temps : il y aura d'abord "le jeu de puce bas de gamme", composé de deux puces contenant chacune environ 100 000 transistors. A titre de comparaison, rappelons que l'ECS contient environ 60 000 transistors par composant et que l'AGA actuel en compte 80 000.

Ces nouveaux composants seraient capables d'adresser directement de la mémoire dynamique 32 bits et d'avoir une fréquence d'horloge de pixels de 57 MHz. La compatibilité sera maintenue avec les composants ECS et AGA. Commodore accorde beaucoup d'importance à la compatibilité pour le jeu de puces bas de gamme.

Il pourra y avoir des lecteurs de disquette de 4 Mo et le jeu de puces devra gérer les processeurs 32 bits. La mémoire gérée devrait être 8 fois supérieure à ce qui est possible actuellement et des taux de rafraîchissement de 72 Hz seront possibles dans certains modes. Il sera facile d'obtenir deux fois la performance et d'avoir des modes comme 800x600 en 8 bits (256 couleurs) en 72 Hz.

Ce jeu de puces gérera le mode 16 bits True Color, c'est-à-dire 65 536 couleurs simultanément et un port série de type FIFO (First in, first out) apportant une solution à de nombreux problèmes de port série présents actuellement.

Un million de transistors

Dans un deuxième temps, il y aura le jeu de puces "haut de gamme", composé de quatre puces contenant chacune de 500 000 à un million de transistors ! La mémoire utilisée sera de la VRAM de 32 ou 64 bits, augmentant encore la performance. La fréquence d'horloge de pixel sera programmable entre 57 et 114 MHz (la fréquence actuelle de l'AGA est de 28 MHz). La tendance va vers des systèmes à architecture d'horloge asynchrone permettant de faire fonctionner chaque composant indépendamment des autres au maximum de ses capacités.

Le nouveau jeu de puces gérera des modes "chunky", sans perdre sa forme bitplane. Il gérera également les lecteurs de CD avec une ligne série super-rapide permettant l'affichage de vidéo et la lecture du son en temps réel. Il comportera des fonctions de "framegrabbing" (capture d'écran, vitesse de trame non annoncée) et promotion d'écran, un écran de 1000x1000 et 8 canaux audio en 100 kHz 16 bits.

Pour gérer tout ceci, il aura une fonction de "DMA sur demande" et restera pourtant compatible avec l'ECS et AGA.

La performance de ce jeu de puces sera environ 12 à 20 fois celle de l'AGA. Il y aura un Blitter 32 bits 8 fois plus puissant que celui de l'AGA. Le système sera capable d'allouer un Blitter pour chaque bitplan ! Le mode couleur sera en 24 bits True Color. Il y aura des routines améliorées de décompression intégrées gérant des types de données différents comme JPEG ou MPEG. Le genlockage sera également amélioré (pas de précisions). Le système sera entièrement modulable pour pouvoir accepter des mises à niveau ultérieures. Le taux de rafraîchissement par défaut sera de 72 Hz avec la possibilité d'aller jusqu'à 100 Hz. Le connecteur processeur sera en 32 bits et capable d'accepter différents types de processeurs, comme des processeurs RISC par exemple.

Les Amiga à venir

Lewis Eggebrecht a ensuite abordé les capacités des nouveaux modèles. L'AGA sera incorporée à chacun des Amiga qui sera présenté à partir de maintenant. Tous les modèles futurs seront modulables, permettant d'ajouter des processeurs de type RISC (il insiste !). Selon lui, Commodore a réalisé qu'ils ont, ces dernières années, été en retard sur le développement par rapport à la concurrence et que les développements n'étaient pas à la hauteur de ce qui aurait maintenu le niveau de technicité des Amiga au maximum (enfin Commodore se réveille).

C'est désormais fini, Commodore a décidé de dépasser les standards, des processeurs 100 MHz seront inclus dans les modèles dès qu'ils seront disponibles. La gestion DSP arrive, il y aura du SCSI-II 32 bits dès janvier 1993 et il sera incorporé aux cartes mères futures. Le concept CDTV rejoindra la famille Amiga avec de la vidéo en temps réel grâce au MPEG.

Le CDTV lui-même subira d'importantes baisses de prix et sera amélioré. Commodore considère toujours le CDTV comme étant un de ses projets les plus importants.

En ce qui concerne les systèmes d'exploitation. Lewis Eggebrecht a parlé des nouvelles versions de l'OS à venir. Les deux buts essentiels de Commodore sont la compatibilité et la stabilité. RTG (retargetability ou retargetable graphics), permettant d'intégrer en standard au sein du système toute extension graphique afin que celle-ci soit reconnue et gérée par celui-ci, est en développement.

La version 3.0 du système d'exploitation inclut toutes les nouveautés de la version 2.1 avec en plus la gestion AGA (256 couleurs sur la Workbench, etc.) et la gestion multimédia. La future version 3.1 aura des extensions réseau API (le système TCP/IP ne sera pas vendu séparément mais directement intégré au système 3.1). Seront également gérés le partage de fichiers ("file sharing") et le partage d'imprimantes.

Ces annonces ne sont pas des élucubrations. Commodore affirme en être pratiquement arrivé au stade de la conception finale, sans pour autant donner de dates fixes pour la disponibilité. Lewis Eggebrecht et James Dionne ont affirmé que les Amiga actuels (A500, A2000, A3000) ne pourraient pas bénéficier des puces AGA. Les raisons techniques ont été données : les nouveaux composants sont en partie montés directement sur la carte mère (SMD) pour limiter la capacité électrique quand ils sont cadencés à de hautes vitesses. Ils ont également un accès direct en 32 bits à la mémoire. La mémoire utilisée dans les Amiga actuels est donc incompatible avec ces nouveaux composants. James Dionne a cependant avoué qu'"à peu près un million de personnes" lui ont déjà demandé un programme de mise à niveau pour les nouvelles machines et qu'il y en aurait probablement un.


[Retour en haut] / [Retour aux articles]