Obligement - L'Amiga au maximum

Vendredi 22 septembre 2017 - 21:05  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Hit Parade
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Moteurs de recherche
 · Pages de liens
 · Constructeurs matériels
 · Matériel
 · Autres sites de matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Développeurs logiciels
 · Logiciels
 · Développeurs de jeux
 · Jeux
 · Autres sites de jeux
 · Scène démo
 · Divers
 · Informatique générale


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Contact

David Brunet

Courriel

 


Actualité : Les nouvelles machines arrivent
(Article écrit par Gilles Bourdin et extrait d'Amiga News - septembre 1992)


Ces derniers mois ont été riches en rumeurs diverses concernant les caractéristiques techniques des nouveaux Amiga que Commodore s'apprête à sortir cette année encore. Il est fort possible que la gamme soit assez vaste. Nous avons déjà entendu parler de beaucoup de modèles hypothétiques tels que : A800, A1000+, A2200, A3000+, A4000, etc.

Le problème avec ces appellations, c'est qu'elles changent constamment et même quelques semaines avant, le lancement du produit, Commodre peut décider de changer subitement le nom d'un modèle pour des raisons que seuls les responsables du marketing connaissent, et encore... Ainsi, il est possible que A800, A1000+ et A2200 ne fassent en fait qu'un. Même chose pour l'A4000 qui s'appelait il y a encore peu de temps A3000+.

Prototypes de machines

Les informations que nous allons vous communiquer ne sont pas des rumeurs mais bel et bien un avant-goût de ce que vous verrez dans quelques mois, peut être encore courant 1992. Ces caractéristiques sont réelles, elles correspondent aux prototypes actuels se trouvant chez Commodore et quelques développeurs certifiés triés sur le volet. Il faut cependant bien garder à l'esprit qu'il s'agit de prototypes, de versions bêta, dont la forme et le contenu sont encore provisoires et donc sujets à des changements éventuels.

Une chose est sûre, cette ou ces machines existent. Les prototypes sont actuellement en test dans toutes les filiales de Commodore qui sont chacune chargée de vérifier le bon fonctionnement et la compatibilité avec les logiciels existant sur le marché (vaste programme). Nous ne pouvons bien sûr pas citer nos sources, d'une part parce que les personnes en question préfèrent garder l'anonymat et d'autre part parce que ces sources sont éparpillées un peu partout dans le monde et ne proviennent pas forcément toutes de Commodore même. Le but est uniquement informatif et cette colonne n'est pas à considérer comme un communiqué officiel de Commodore.

Dans l'état actuel des choses, il y aura probablement deux nouvelles machines. Leurs noms actuels sont A2200 et A4000. L'Amiga 2200 et un A2000 recarrossé avec un 68020 et l'ECS. Nous n'allons pas nous attarder sur cette machine destinée à remplacer l'Amiga 2000 et qui ne présente pas vraiment du nouveau. D'autre part, il n'est pas encore sûr du tout que Commodore décide de la lancer.

On se demande également chez Commodore, si on ne va pas sortir l'A300, simple console de jeux, sans clavier et avec un port cartouche.

Une base modulable

Le haut de gamme, l'A4000, est en fait la grande nouveauté que Commodore va essayer de commercialiser en 1992. L'idée est une base extrêmement modulable pouvant accepter facilement un processeur central (68020, 68030, 68040, 68060) différent selon les besoins du client. La machine sera, comme de coutume dans le monde PC, modulable et configurable à souhait.

La carte mère de base sera équipée de la nouvelle famille de coprocesseurs graphiques Amiga, dont le nom est "Pandora Chip Set". Le jeu de composants "AA" (prononcer "double A"), faisant partie de Pandora, s'occupe de l'affichage. Il s'agit d'une amélioration de l'actuel "Enhanced Chip Set", permettant d'afficher 256 couleurs (8 bits) simultanément d'une palette de 16 millions dans toutes les résolutions. Le nouveau mode HAM affichera 256 000 couleurs simultanément. Il est désormais possible d'afficher des sprites d'une largeur de 64 pixels, même en haute résolution (64 pixels, sur un écran de 640x512, ce n'est pas du luxe). On va enfin avoir un pointeur de souris en haute résolution !

nouvelles machines 1992
Nouvelle machine Amiga pour 1992

Les coprocesseurs de Pandora, contrairement à l'ECS (16 bits, 7,16 MHz) seront en 32 bits et cadencés à 25 MHz, ce qui apportera un énorme gain de vitesse.

La nouveauté du concept est que la carte mère sera montée sans processeur principal. Il y aura un connecteur qui permettra de placer une petite carte fille contenant le 680x0 choisi pour la configuration. Si vous choisissez par exemple d'acheter la machine équipée d'un 68030, vous saurez que vous pourrez, dès que vous le désirerez, remplacer le 68030 par un 68040 en effectuant un simple échange standard de cartes filles. Fini le marché des cartes accélératrices.

En standard, l'Amiga 4000 sera livré avec un 68040 probablement cadencé à 25 MHz. L'utilisateur pourra facilement remplacer le 68040 par un autre processeur plus puissant. Ce concept est très astucieux, car la sortie d'une machine va donner naissance à une gamme entière. A titre indicatif, l'A4000 devrait être commercialisé en France à un prix de 20 000 FF HT avec le 68040. On peut donc facilement imaginer une gamme allant de 10 000 ou 15 000 FF à 20 000 FF selon la configuration processeur, mémoire vive, mémoire de masse, etc.

Un super DSP - mais pas pour la France ?

D'autre part, côté son, le DSP d'AT&T fera aussi partie de Pandora. Le DSP est un processeur de signaux numériques dont la tâche principale sera la gestion du futur son 16 bits Amiga. Ne pas confondre le DSP de Motorola, présent dans le NeXT et le DSP d'AT&T, utilisé dans le haut de gamme Amiga, ce dernier étant beaucoup plus versatile et performant (il dégage une puissance brute de 12,5 MIPS à lui seul). D'autres capacités du DSP d'AT&T seront la reconnaissance vocale et l'émulation d'un modem V32bis, par exemple. Les possibilités sont en fait illimitées. C'est à ce niveau que risque de se poser un problème en France et dans les pays où les sociétés de télécom sont aussi rapaces que chez nous : le fait que le DSP puisse émuler un modem obligerait Commodore à homologuer son Amiga chez France Télécom.

NB : un modem V32bis (la Rolls des modems) non homologué coûte 2000 FF aux États-Unis et plus de 10 000 FF une fois qu'il a reçu la bénédiction de France Télécom... Remercions donc nos amis car l'Amiga 4000 sera probablement livré sans DSP en France et uniquement pour la raison ci-dessus.

Le jeu de composants AA

Le nouveau jeu de composants AA sera capable d'afficher toutes les résolutions à des fréquences allant jusqu'à 70 Hz. Il faudra s'équiper de bons moniteurs multisynchro, capables de s'ajuster aux fréquences d'affichage de l'Amiga, allant de 50 à 72 Hz. J'en profite pour recommander vivement le NEC 3D qui est un vrai multisynchro, dont les fréquences vont de 15,5 kHz à 38 kHz (horizontal) et de 50 à 90 Hz (vertical). Cependant, Commodore livrera un moniteur capable de synchroniser toutes ces fréquences.

Les résolutions sont celles qui sont déjà sélectionnables dans la version 2.1 d'AmigaOS (version de développement) et gérées avec plus de performances par les nouvelles puces graphiques.
  • PAL : toutes les anciennes résolutions (320/640/1280x256/512).
  • NTSC : toutes les anciennes résolution (320/640/1280x200/400).
  • Euro 36 Hz
    • 640x400 - 73 Hz - 15,69 kHz entrelacé.
    • 640x200 - 73 Hz - 15,69 kHz non entrelacé.
    • 1280x400 - 73 Hz - 15,69 kHz entrelacé.
    • 1280x200 - 73 Hz - 15,69 kHz non entrelacé.
  • Euro72
    • 640x800 - 70 Hz - 31,43 kHz entrelacé.
    • 640x400 - 70 Hz - 31,43 kHz non entrelacé.
  • Multiscan
    • 640x480 - 60 Hz - 31,44 kHz non entrelacé.
    • 640x960 - 60 Hz - 31,44 kHz entrelacé.
  • Super72
    • 400x300 - 72 Hz - 24,62 kHz non entrelacé.
    • 400x600 - 72 Hz - 24,62 kHz entrelacé.
    • 800x600 - 72 Hz - 24,62 kHz entrelacé.
    • 800x300 - 72 Hz - 24,62 kHz non entrelacé.
Toutes ces résolutions pourront être affichées avec jusqu'à 256 couleurs simultanément parmi une palette de 16 millions. Le nouveau désentrelaceur sera capable de désentrelacer toutes les résolutions pour un affichage sans scintillement.

La mémoire

Côté mémoire de masse, les avis sont mitigés : en effet, Commodore, pour des raisons de coûts, a décidé d'abandonner le standard SCSI au profit de l'interface IDE, très populaire dans le monde PC et moins chère que le SCSI. C'est dommage, car le SCSI est un standard maintenant très répandu qui permettait notamment de connecter jusqu'à sept périphériques au même contrôleur (disques durs, scanners, lecteurs optiques, etc.).

NB : l'A600 est le premier à avoir été équipé de cette interface IDE. Le lecteur de disquette passe maintenant au format 1,76 Mo tout en restant compatible avec les anciennes disquettes 880 ko.

La face arrière

Sur la face arrière, on ne se bouscule pas, l'équipement en ports est spartiate : série, parallèle, lecteur externe, audio droite/gauche et vidéo 23 broches. Plus de connecteur SCSI externe, plus de prise VGA standard 15 broches (comme sur l'A3000). Toute la vidéo passe par la classique connexion à 23 broches Amiga, y compris les modes VGA désentrelacés.

Il y aura quatre connecteurs internes. Un sera en ligne avec le connecteur vidéo, les trois autres seront en ligne avec des connecteurs AT. Le système d'exploitation sera AmigaOS 3.0, composé d'un Kickstart capable de gérer la nouvelle palette graphique et d'un Workbench ressemblant à la version 2.1 (non encore distribuée). Les nouveautés intéressantes : gestion des disquettes au format MS-DOS 720 ko et 1,44 Mo, gestionnaire d'imprimante PostScript et francisation.


[Retour en haut] / [Retour aux articles]