Obligement - L'Amiga au maximum

Jeudi 19 octobre 2017 - 18:26  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Hit Parade
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Moteurs de recherche
 · Pages de liens
 · Constructeurs matériels
 · Matériel
 · Autres sites de matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Développeurs logiciels
 · Logiciels
 · Développeurs de jeux
 · Jeux
 · Autres sites de jeux
 · Scène démo
 · Divers
 · Informatique générale


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Contact

David Brunet

Courriel

 


Test de C64 Forever 2012
(Article écrit par David Massot - avril 2012)


Sans aucun doute l'empereur des machines 8 bits, le Commodore 64 (ou C64) aura marqué toute une génération de joueurs, programmeurs en herbe et... usé indirectement un paquet de manettes. ;-)

En effet, cette machine devenue quasiment immortelle reste le micro-ordinateur le plus vendu à ce jour (12,5 à 25 millions d'unités vendues selon les estimations) et disposait de très grandes capacités graphiques et sonores à sa sortie en 1982.

Cette machine sera déclinée en plusieurs versions et révisions comme le C64 (initial), le C64C (aspect "C128") et le C64G.

Nous ne reviendrons pas sur l'histoire et les caractéristiques décrites dans de nombreux sites consacrés à cette machine, ou bien sur Obligement, mais nous nous intéresserons plutôt à C64 Forever, un émulateur Commodore 64 complet édité par la société Cloanto (très active dans le monde Amiga).

Plus qu'un émulateur, C64 Forever est une véritable plate-forme de lancement intuitive et de préservation de ce patrimoine, épaulée par une base de données très fournies en informations (jeux, éditeurs...).

Enfin, C64 Forever gère le format RP9 autoproclamé "MP3 du retrogaming".

Fonctionnalités

C64 Forever est disponible en deux éditions, une version gratuite de 73 Mo limitée en fonctionnalités et une version "Plus" payante. A l'instar d'Amiga Forever qui se base sur le célèbre WinUAE, C64 Forever à pour fondation l'émulateur VICE.

Les fonctionnalités de C64 Forever sont les suivantes :
  • Émulation des systèmes suivants : C64, PET 2001, CBM 3032, CBM 4032, CBM 8032, VIC 20, CBM 610, C16, Plus/4 et C128.
  • 200 jeux et démos pré-installés.
  • Accès rapide au téléchargement d'applications, jeux ou démos (ouvre un lien sur le site de C64 Forever et propose une liste de sites).

    C64 Forever 2012

  • Éditeur de fichiers RP9 permettant de créer et modifier des archives complètes de programmes.
  • Gestionnaire RP9 permettant de convertir les fichiers RP9 en formats d'émulation C64 populaires comme le D64 ou T64.
  • Base de données contenant 5000 descriptions de jeux C64 et d'autres informations (éditeur...).
  • Moteur d'émulation VICE préconfiguré et mis à jour automatiquement.
  • Accès direct au moteur d'émulation VICE si besoin.
  • "Goodies" avec des enregistrements, photos, brevets d'époque...
  • Liens activables avec les réseaux sociaux (Facebook, Twitter, Skype, Windows Live Messenger) : mise à jour du statut, envoi de captures d'écran.
Sont absents de l'édition gratuite, les éditeurs et gestionnaires RP9, le mode plein écran, le lancement de programmes multiple, la personnalisation de l'interface graphique et la sauvegarde d'état.

Installation de C64 Forever Edition Plus

Télécharger l'archive de C64 Forever et la décompresser. L'archive est alors composée d'un fichier d'image disque ISO, d'images PNG pour la jaquette de la boîte et du CD, et d'un exécutable d'installation MSI. Il est alors possible d'installer C64 Forever en double-cliquant sur le fichier MSI ou en gravant un CD à partir de l'image ISO. L'installation démarrera automatiquement en insérant le CD.

L'installation est des plus classiques sous Windows, suivre les instructions demandées et se munir de sa clé de licence.

Le test sera réalisé avec la configuration suivante :
  • PC AMD Phenom II X4 960T.
  • 8 Go de mémoire vive.
  • Radeon HD 6850 X2.
  • Windows 7 Home 64 bits.
Utilisation de C64 Forever Edition Plus

Une fois l'installation effectuée, lancer C64 Forever et son interface apparaît (il y aura une recherche des éventuelles mises à jour au préalable) :

C64 Forever 2012

L'interface, assez similaire à celle d'un lecteur de musique, indique bien qu'un gros travail a été réalisé pour garantir la simplicité et le caractère intuitif de C64 Forever. La documentation, par contre, est plutôt légère et devient vite incomplète dès que l'on veut utiliser certaines fonctionnalités avancées qui ne se devinent pas.

La partie lecteur donne accès directement à la liste des programmes, jeux ou démos ajoutés ou pré-installés. L'accès à cette liste est grandement facilité en tapant dans la liste la première lettre des programmes ou par une zone de recherche comme ci-dessous :

C64 Forever 2012

La zone d'information du programme ci-dessous est fonction des données renseignées (capture d'écran, aide, sites Web...) lors de la création du fichier RP9 associé au programme.

C64 Forever 2012

Enfin, le programme peut alors être lancé en double-cliquant sur son nom dans la liste ou en pressant le bouton "Lecture". Lançons maintenant le système, le célèbre "prompt" (invite de commande) apparaît !

C64 Forever 2012

L'interpréteur de commande est pleinement fonctionnel (bon, nous n'avons pas non plus testé un bon vieux programme pris dans Hebdogiciel ! ;)). On peut alors lancer un jeu "à l'ancienne" en chargeant un fichier D64 avec l'icône représentant une disquette en bas à gauche de la fenêtre d'exécution et en gérant ensuite l'éventuel changement de disquette (ou plutôt le retournement car elles étaient double faces ! Il suffisait d'encocher l'autre côté de la disquette 5,25 pouces :)).

La barre d'outil en bas de la fenêtre :

C64 Forever 2012

...permet de procéder à divers réglages et options (mode turbo, sauvegarde, configuration clavier, configuration des ports manettes émulés (bien plus facile à utiliser qu'avec CCS64 par exemple), gestion des lecteurs de disquette...) qui seront pris en compte immédiatement dans la fenêtre d'émulation (alors que les options du menu nécessiteront une relance du programme). Les icônes à droite de la barre d'outils, permettront de doubler la taille de l'affichage et même de passer en plein écran (le mode "scanline" des options générales est alors recommandé pour un affichage moins pixelisé) ou de réaliser une capture d'écran à sauvegarder ou envoyer sur les réseaux sociaux.

Ici, la capture d'écran réalisée avec C64 Forever du célèbre Lode Runner :

C64 Forever 2012

Les options lancées depuis le menu "Tools" permettent d'accéder à d'autres réglages possibles avec VICE :

C64 Forever 2012

  • Interface : fichiers émulation C64 associés, affichage translucide, activer/désactiver messages informatifs, configuration du mode plein écran...
  • Video : configuration des "scanlines", utilisation d'un éventuel second moniteur...
  • Performances : utilisation du compilateur Just In Time, API Direct Draw/3D...
Le menu "Tools" permet aussi d'accéder au lancement direct de VICE pour accéder à toutes ses options :

C64 Forever 2012

Nous avons vu que C64 Forever permettait de charger les jeux ou programmes de manière classique en insérant virtuellement les disques dans le lecteur de disquette émulé et en entrant les commandes de chargement : LOAD, RUN, mais ce programme prend tout son sens en convertissant les fichiers d'image disque ou cassette en archives RP9 au moyen de l'éditeur. Créer ces archives permet d'intégrer pleinement les programmes dans la liste de lancement et d'ajouter des informations additionnelles (capture du jeux, information éditeur... un peu comme les lanceurs associés à WHDLoad sur Amiga).

Cela facilite grandement l'utilisation des programmes en gérant automatiquement les options au lancement du programme et en prenant en charge toutes les opérations d'insertion et d'éjection disquette quand le programme le permet (ce qui ne semble pas arriver souvent).

Le problème d'utilisation de cette fonctionnalité (gestion des insertions/éjections disquettes) est une illustration flagrante du caractère succinct de la documentation. On découvre la fonctionnalité avec satisfaction, on n'arrive pas à la faire fonctionner, puis on ne trouve pas grand-chose dans la documentation et on finit par se demander si on a bien compris comment cela doit fonctionner ! :-)

Il faut procéder comme suit pour installer un jeu à partir de ses fichiers images D64 :

Remarque : les jeux, même anciens, étant encore sous droits, vous devez normalement posséder encore l'original pour pouvoir le télécharger. Le statut "Abandonware" n'a pas de base légale (voir la définition sur le site Wikipédia).
  • Créer une nouvelle entrée dans la liste de lancement (menu "File -> New") et faire un clic droit en choisissant "Edit" dans le menu contextuel :

    C64 Forever 2012

  • L'éditeur s'ouvre, il faut alors remplir les différents onglets pour créer l'archive RP9 :
    • Renseigner le titre du jeu, l'année d'édition, le producteur dans l'onglet Général.
    • L'onglet Détail permet de rajouter des informations annexes, nombre de joueurs, âge minimum, contenu...
    • L'onglet Extras amène un côté multimédia à l'entrée, documents, fichiers images, son...
    • La configuration permet les réglages du système au démarrage : ordinateur, nombre et type de lecteurs de disquette (1541, 1571...), mémoire, ports d'entrée et fichiers image D64 du jeu.
    • Le dernier onglet sert à envoyer directement des suggestions à Cloanto pour des futures versions de C64 Forever.
Dans notre cas, nous allons placer la barre haut en créant une archive d'un jeu sur plusieurs disquettes, il effectue des sauvegardes automatiques et lectures tout au long de la partie : Wasteland (l'ancêtre de Fallout !).

Le jeu ne reconnaît pas plusieurs lecteurs et impose de réaliser une copie des quatre disquettes avant le premier lancement (car il sauvegarde tout le temps l'état des personnages, les lieux visités... bien pensé pour l'époque !). On démarre donc par une bonne séance de grille pain assez longue que l'on peut accélérer un peu avec le mode "Turbo". Au passage, ce mode permet de choisir quel élément du matériel accélérer : le processeur, le lecteur de disquette ou cassette. Durant cette phase, les opérations de formatage puis copie de disquette se sont bien déroulées.

Bien évidemment, il est plus que recommandé de ne pas sortir de l'émulateur quand le lecteur écrit sur le disque sous peine de destruction de l'image.

Un peu plus tard, notre attente est enfin récompensée !

C64 Forever 2012

Au niveau compatibilité, tout ce que j'ai pu lancer a bien fonctionné. On peut dire que le niveau de compatibilité de VICE (donc de C64 Forever) est comparable avec celui de WinUAE pour Amiga Forever.

Bilan

C64 Forever tient ses promesses : fournir un émulateur C64 simple d'accès, synthétisant les options et commandes les plus courantes de VICE pour ne se concentrer que sur l'essentiel : exécuter des programmes ou jeux et les exploiter rapidement.

Un gros travail a été effectué pour rendre l'interface intuitive, la documentation reste par contre perfectible pour saisir toutes les nuances des fonctionnalités proposées.

Sources
Nom : C64 Forever 2012.
Éditeur : Cloanto.
Genre : émulateur C64.
Date : 2012.
Configuration minimale :
  • Système d'exploitation : Windows XP SP2, Windows Server 2003 SP2, Windows Vista, Windows 7, Windows Server 2008 (R2), Windows 8.
  • Architecture : x86 ou x64.
  • Vitesse du processeur : 750 MHz (1 GHz ou plus recommandé).
  • Mémoire vive : 512 Mo (1 Go ou plus recommandé).
  • Espace disque : 200 Mo.
  • Vidéo : High Color ou True Color.
  • Son : optionnel.
  • DirectX : 9.0 or plus.
  • Connexion Internet requise pour les mises à jour automatiques.
Licence : freeware (pour la version gratuite) ou commercial (pour la version "Plus").
Prix : 14,95 $ pour la version "Plus".

NOTE : 8/10.

Les points forts :

- On oublie rapidement la configuration de l'émulateur.
- Produit tout en un : émulateur, lanceur.
- Interface simple mais possibilité d'utiliser VICE si besoin (satisfera les puristes ou les férus de simplicité ;)).

Les points faibles :

- Documentation plutôt succincte.
- L'affichage en plein écran est plutôt pixellisé sur un large écran plat sans "scan lines".


[Retour en haut] / [Retour aux articles]