Obligement - L'Amiga au maximum

Mardi 30 mai 2017 - 13:06  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Hit Parade
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Moteurs de recherche
 · Pages de liens
 · Constructeurs matériels
 · Matériel
 · Autres sites de matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Développeurs logiciels
 · Logiciels
 · Développeurs de jeux
 · Jeux
 · Autres sites de jeux
 · Scène démo
 · Divers
 · Informatique générale


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Soutien

N'hésitez pas à soutenir le projet Obligement



Contact

David Brunet

Courriel

 


Test de Buck Rogers: Countdown to Doomsday
(Article écrit par Jacques Harbonn et extrait de Tilt - février 1991)


Un scénario ultra-classique de science-fiction : les gentils tentent d'empêcher les méchants de devenir les maîtres de l'univers. Bien évidemment Buck Rogers, le héros, se met au service de la bonne cause ! Un jeu de rôle varié et tout en finesse...

Buck Rogers: Countdown to Doomsday

Avant-propos

SSI, l'un des grands éditeurs spécialisés dans les jeux de rôle d'heroic-fantasy, nous propose avec Buck Rogers un nouveau sujet : la science-fiction. Le programme fonctionne sur un Amiga doté d'un minimum d'un Mo de mémoire et requiert la création de disquettes de "travail", ce qui nécessite près de vingt minutes. En contrepartie, l'installation sur disque dur s'effectue aisément.

Le scénario

L'histoire se passe au XXVe siècle. Au cours des années antérieures, la Terre a été le siège d'une gigantesque guerre mondiale. Après le conflit, les planètes proches ont été colonisées et les plus grandes multinationales se sont attribuées leur aire d'influence. L'une d'entre elles, la RAM, dirige la Terre d'une main de fer. Fort heureusement NEO, une organisation pour la liberté, qui reçoit l'appui providentiel de Buck Rogers, est parvenue à briser ce joug. Mais la menace de RAM reste encore très présente.

Buck Rogers: Countdown to Doomsday

Création de l'équipe

Vous incarnez un groupe de six aventuriers qui vient de s'engager dans les troupes de NEO. Vous pourrez au choix charger l'équipe déjà constituée qui est forte et équilibrée ou créer vos propres personnages. Cette étape de création est particulièrement riche. Une fois l'espèce et le métier choisis, le programme va tirer vos caractéristiques de base. Libre à vous alors de les accepter ou de retirer. Mais vous allez ensuite ventiler des points supplémentaires pour choisir vos aptitudes dans une vaste série de facultés complémentaires qui couvrent des domaines aussi variés que dextérité, technicité, médecine, intelligence, charisme et enfin sagesse, soit un total de cinquante-cinq talents.

Buck Rogers: Countdown to Doomsday

Vous ne pourrez vous initier qu'à un nombre restreint de capacités au début. Aussi est-il capital d'effectuer les bons choix. Ainsi, vous devrez varier les options pour élargir le champ d'action de votre équipe, mais choisir obligatoirement les soins d'urgence, la faculté de se déplacer en apesanteur (capitale dans les combats) et l'astronavigation (pour être capable d'établir votre route stellaire). A chaque montée de niveau, vous serez doté de points complémentaires pour renforcer vos aptitudes et en acquérir de nouvelles.

Dans l'action

Dès le début de l'aventure, vous vous trouverez plongé en pleine action. Alors que vous vous apprêtez à vous rendre sur le satellite secret de NEO, une attaque éclair de la RAM est sur le point d'anéantir tous les espoirs. Votre première mission consiste à vous rendre au centre de contrôle de la base pour activer manuellement la défense aérienne.

Les lieux sont représentés au choix en 3D ou en mode carte, très pratique pour se repérer. Les bombes continuent de pleuvoir et les patrouilles de RAM tentent de vous bloquer le passage. Les combats qui en découlent reprennent le système des autres jeux de rôle de SSI. Vous vous retrouvez dans un mini jeu de guerre sur un champ de bataille représenté en 3D isométrique. Pour chacun de vos combattants, vous allez établir son déplacement, le type d'arme qu'il va utiliser et l'ennemi visé. Vous pourrez aussi tenter d'intimider vos adversaires ou laisser au programme le soin de gérer tout seul les combats pour aller plus vite.

Buck Rogers: Countdown to Doomsday

Après chaque combat victorieux, les médecins du groupe se chargeront automatiquement de soigner les blessés. Cette initiative intéressante évite de perdre du temps en manipulations répétitives. Vous trouverez souvent sur les morts argent et objets utiles : armes, armures ou instruments variés. Buck Rogers reprend l'esprit du scénario de Champions Of Krynn. Votre commandant vous attribuera différentes petites missions dont le résultat influera sur la situation.

Vous serez amené à voyager de planète en planète en engageant parfois un combat spatial, et à explorer vaisseaux, astéroïdes et planètes. Si les combats occupent une place importante, ils ne résument pas le jeu. Ainsi, il vous faudra acquérir des renseignements dans les tavernes et faire à certains moments des choix capitaux. Laissez-vous alors guider par votre courage, mais la ruse est souvent de mise.

Bilan

La réalisation est correcte, sans être exceptionnelle. Les graphismes sont assez fins et les monstres variés. Quelques bruitages numérisés renforcent l'ambiance des combats. L'ergonomie ne pose pas de problème sans atteindre la perfection d'un Chaos Strikes Back ou d'un Captive.

Tout se joue à la souris par un système de menus, les options étant doublées au clavier pour aller plus vite. Buck Rogers séduira les amateurs de jeux de rôle par la finesse de son scénario et la richesse des personnages, même si le mode de jeu n'a rien de très original.

Nom : Buck Rogers: Countdown to Doomsday.
Éditeur : Strategic Simulations, Inc.
Genre : jeu de rôle.
Date : 1990.
Configuration minimale : Amiga OCS, 68000, 1 Mo de mémoire.
Licence : commercial.

NOTE : 7,5/10.


[Retour en haut] / [Retour aux articles]