Obligement - L'Amiga au maximum

Dimanche 24 septembre 2017 - 16:11  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Hit Parade
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Moteurs de recherche
 · Pages de liens
 · Constructeurs matériels
 · Matériel
 · Autres sites de matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Développeurs logiciels
 · Logiciels
 · Développeurs de jeux
 · Jeux
 · Autres sites de jeux
 · Scène démo
 · Divers
 · Informatique générale


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Contact

David Brunet

Courriel

 


Test de Black Crypt
(Article écrit par Man-X et extrait de Tilt - mars 1992)


Vous allez, une fois de plus, être prisonnier d'un donjon qui ne vous offre aucune autre alternative que la fuite en avant. Ceux qui ne cessent de jouer et rejouer à Dungeon Master devraient essayer Black Crypt, il ne vous décevra pas. Vingt niveaux de taille impressionnante sont à explorer avant la confrontation finale avec Estoroth. De très longues mais très belles nuits blanches en perspective.

Black Crypt

Le pays d'Astera

Astera est un beau pays où il fait bon vivre. Les aventuriers s'ennuient ferme dans ce monde où il ne se passe rien. Ils commencent à désespérer jusqu'au jour où Estoroth Paingiver, un puissant clerc, est banni du royaume pour actes ayant trait à la magie noire. Un an après, Estoroth revient à la tête d'une armée de démons et autres morts-vivants afin de soumettre Astera.

Les Quatre Guildes d'Astera s'unissent et au prix d'incroyables efforts, et surtout grâce à la bravoure de quatre aventuriers, Estoroth est vaincu. Cette fois, le clerc Noir est envoyé dans une autre dimension dont l'entrée se trouve au coeur d'un énorme donjon. Vingt ans après, les mages d'Astera ressentent d'étranges vibrations. Ils ne tardent pas à comprendre que la porte dimensionnelle de la prison d'Estoroth et ses sbires s'ouvre lentement !

Black Crypt

Quatre champions, issus de chaque guilde, sont désignés pour pénétrer dans le donjon. Ils ont pour mission d'explorer le donjon, tuer tous les monstres qui s'y trouvent, retrouver les quatre armes magiques indispensables pour affronter Estoroth et le vaincre. Voilà pour le scénario de ce jeu de rôle.

Interface classique

Et rien qu'en voyant les photos d'écrans, vous avez sûrement compris qu'il s'agit d'un logiciel dont le système de jeu est quasiment identique à celui de Dungeon Master. Pour les néophytes, les produits à la Dungeon Master sont des jeux où le joueur dirige quatre personnages. L'écran principal affiche la vision subjective d'un des aventuriers que vous désignez, au choix, comme leader du groupe. Les autres panneaux affichent tous les renseignements sur l'état de santé des personnages, leurs attributs, leurs armes, les objets qu'ils portent et les sorts magiques qu'ils peuvent utiliser.

Black Crypt

Pour terminer cette petite description, sachez qu'à la différence des jeux de rôle classiques comme Bard's Tale ou Might And Magic le joueur se déplace dans un univers en 3D et peut agir directement sur son environnement, c'est-à-dire manipuler des objets, ouvrir des portes, se déplacer, etc.

L'aventure commence

Une partie commence par la création des personnages ce qui occasionne quelques énervantes manipulations de disquettes. Vous pouvez modifier les attributs de vos aventuriers, changer leurs visages et leurs noms. Mais vous avez obligatoirement quatre aventuriers, chacun venant d'une des Guildes d'Astera, à savoir un guerrier, un clerc, un magicien et un druide.

Black Crypt

La partie démarre immédiatement après cette phase de création de personnages. On se retrouve dans le donjon, au premier niveau. Premier constat, il y a de la lumière dans le donjon, vous n'aurez donc pas à vous casser la tête pour trouver des torches ou lancer régulièrement des sorts de lumière. Cela dit, il existe des zones d'obscurité dans le donjon. Le sort "light" du clerc vous tirera d'affaire dans ces zones... en principe seulement.

Les déplacements et la manipulation d'objets est absolument identique à celle de Dungeon Master. De même, vos personnages doivent manger, boire et dormir et tout manque dans ce domaine se répercute sur les performances de vos personnages. Donc pas de surprises dans ce compartiment du jeu, à part le fait que vous pouvez faire dormir le ou les personnages de votre choix. Pendant ce temps, le ou les autres montent la garde (l'écran ne se noircit pas).

La manipulation des objets est d'une facilité exemplaire, on peut prendre, déposer ou lancer un objet (ou une arme). Au début, vos personnages ne possèdent que peu d'équipements mais l'exploration du donjon vous donnent les moyens de vous équiper correctement. Divers objets magiques (ou non) traînent çà et là ; à vous de les donner au personnage dont la profession permet d'en tirer le meilleur parti. Méfiez-vous des objets envoûtés ! L'eau n'est pas un gros problème pour l'alimentation de vos personnages. Des sources se trouvent aux endroits stratégiques du donjon. Par contre, la nourriture est un problème jusqu'au moment où votre clerc peut lancer des sorts de niveau 2.

Au sujet des sorts, magiques, sachez que chaque magicien possède un livre de sorts. Un clic sur un livre et vous pouvez y lire les sorts que peut lancer le personnage. Recliquez sur l'un des sorts et ce dernier se transforme en runes. Cela signifie que votre personnage vient de mémoriser le sort et qu'il est disponible. D'ailleurs, un panneau affiche (pour chaque magicien) le nom des sorts disponibles. Il faut un certain temps avant que les runes redeviennent lisibles et vous permettent à nouveau de sélectionner le sort.

Les personnages montent automatiquement de niveau au fur et à mesure qu'ils gagnent de l'expérience. Surprise, ils n'acquièrent pas de nouveaux sorts quand ils montent d'un niveau. En fait, vous devez trouver dans le donjon des livres magiques comportant de nouveaux sorts et ce pour chaque personnage. Par exemple, les sorts de niveau 2 du clerc se trouvent dans un livre nommé Prayers Of Orlin et se trouvent au deuxième niveau du donjon.

A l'instar de Dungeon Master, Black Crypt vous oblige à une longue mais passionnante phase d'exploration. Petit à petit, on comprend que chaque niveau du donjon ne se trouve pas sur un même plan. Il y a des escaliers à monter ou à descendre. En outre, chaque niveau vous propose une mission, laquelle une fois remplie vous donne accès au niveau suivant. Pas de gros pièges dans les premiers niveaux mais une superbe mise en condition avec une série de passages secrets et des moments de peur intense quand on tombe sur l'ogre bicéphale ! Les monstres sont là, bien sûr, tous très beaux et dangereux. Plusieurs d'entre eux utilisent des sorts magiques.

Black Crypt

Personnellement, je déteste les voleurs du deuxième niveau, ils vous dérobent vos armes et disparaissent comme par enchantement. Moments d'angoisse : vous entendez le bruit des pas d'un gros monstre qui s'approche ou encore les cris perçants d'une horrible bête ! Et comme d'habitude les coups peuvent venir de partout ! Le donjon est un immense labyrinthe tortueux et je vous conseille de sauvegarder avant de vous lancer dans un coin dangereux. Je bénis le programmeur qui a intégré dans le jeu une carte automatique salvatrice (il faut lancer le sort wizard sight) !

Bilan

Bref, pour finir, je ne dirai qu'une chose : Black Crypt est un des jeux les plus passionnants du moment. Les graphismes sont excellents, les bruitages sont sans reproches et la jouabilité est exemplaire. Si vous avez adoré Dungeon Master, Eye Of The Beholder et les autres, ne ratez pas celui-là. Il fait partie des meilleurs du genre.

Nom : Black Crypt.
Développeurs : Raven Software.
Éditeur : Electronic Arts.
Genre : jeu de rôle.
Date : 1992.
Configuration minimale : Amiga OCS, 68000, 512 ko de mémoire.
Licence : commercial.

NOTE : 9/10.


[Retour en haut] / [Retour aux articles]