Obligement - L'Amiga au maximum

Jeudi 23 novembre 2017 - 12:02  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Hit Parade
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Moteurs de recherche
 · Pages de liens
 · Constructeurs matériels
 · Matériel
 · Autres sites de matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Développeurs logiciels
 · Logiciels
 · Développeurs de jeux
 · Jeux
 · Autres sites de jeux
 · Scène démo
 · Divers
 · Informatique générale


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Contact

David Brunet

Courriel

 


Matériel : Big Tower
(Article écrit par Henry Kling et extrait d'Amiga News - décembre 1994)


L'A4000T n'est pratiquement pas livrable. Beaucoup d'utilisateurs d'A4000 travaillent avec plus de quatre cartes d'extension, ce qui oblige un démontage régulier pour échanger les cartes nécessaires au travail du moment selon l'application qui est utilisée, voire laisser l'ordinateur ouvert en permanence. Quelques cartes chauffent beaucoup, la ventilation de l'A4000 est loin d'être efficace. Et enfin, l'achat de périphériques nus sans boîtier et alimentation 220 V est toujours plus avantageux (lecteur CD, SyQuest, etc.), ce qui aide à amortir l'achat d'un nouveau boîtier.

Ces arguments ont incité plusieurs sociétés aux États-Unis et en Allemagne à fabriquer ou adapter des boîtiers tours existants (à l'origine pour PC compatible) à l'Amiga 4000.

Le boîtier qui a été choisi, intitulé "Big Tower" est fabriqué en Allemagne par la société MicroniK. Ses dimensions sont impressionnantes (H65, P41, L24 cm). Il répond aux problèmes énumérés plus haut.

Big Tower

Caractéristiques

Ce boîtier en tôle d'acier et matière plastique pour la face avant est de la même couleur que celui de l'A4000. Il est livré avec un second carton qui contient la carte fille à sept rangées de connecteurs, une tige prolongatrice pour l'interrupteur de l'alimentation 220 V, un manuel de 10 pages en allemand, un sachet de vis, et une rallonge du câble alimentation qui va sur la carte mère.

La carte fille a sept connecteurs Amiga de type Zorro II/III, contre quatre pour celle d'origine, cinq connecteurs PC AT en ligne et deux connecteurs pour carte vidéo Amiga. Cette platine est très bien réalisée, les connecteurs et autres composants sont soudés selon la technique dite à la "vague", c'est du travail professionnel.

Big Tower Big Tower

Le châssis est équipé de six emplacements pour périphériques 5,25", tous accessibles sur la face avant (caches plastiques amovibles). C'est dans un de ces emplacements que prend place l'adaptateur fourni pour monter le lecteur de disquette d'origine de l'A4000 dont la hauteur est de 1,5". Dessous se trouve un sous-châssis amovible pour quatre périphériques 3,5" dont deux sont accessibles en face avant.

Les photo précédentes montrent le châssis avec la carte mère en place, on voit les deux sous-châssis décrits, on distingue aussi les deux rallonges qui sont branchées, pour la souris et la manette. On se rend compte de la place à disposition, le volume du boîtier est plus du double de l'A4000 original.

Le panneau de contrôle en face avant comprend l'interrupteur secteur, un commutateur "Turbo" avec affichage de la fréquence du processeur qui est programmable. Dans le cas de l'A4000, cela ne sert qu'à la décoration. On distingue aussi l'interrupteur à clé et, nouveauté, un bouton de réinitialisation ("reset hardware") qui est opérationnel. On retrouve évidemment une diode qui signale que le disque dur est en activité et une autre témoin de l'alimentation. Un portillon sur charnières avec une fenêtre en plastique teinté protège la face avant.

Big Tower Big Tower

A l'arrière se trouve un ventilateur puissant, monté sur une plaque en tôle amovible, qui peut être remplacée par une deuxième alimentation complémentaire à celle d'origine, qui, elle, est montée dessous. Encore une fois, les concepteurs ont "vu large". Puis on voit les découpes pour les différentes prises son, série, parallèle, etc., qui correspondent à la carte mère.

Le volume intérieur, indépendamment du ventilateur supplémentaire, garantit un fonctionnement de l'électronique (composants) de l'Amiga à une température plus basse que dans le boîtier d'origine, ce qui va contribuer à améliorer la durée de vie de la machine, surtout si l'on a modifié la vitesse du processeur 68040 comme décrit dans cet article. Il y a de la chaleur à évacuer...

Montage

Le montage commence par le démontage de l'A4000. Après avoir enlevé le capot, démonter le(s) disque(s) dur(s), l'alimentation, les cartes d'extension, le sous-châssis du lecteur de disquette puis celui-ci (après avoir dégrafé le panneau frontal), puis la carte fille à quatre connecteurs et enfin la carte mère. Pour rappel, dès que l'on manipule les circuits imprimés, prendre des précautions pour éviter les décharges d'électricité statique qui peuvent être fatales aux composants.

Dans la tour, commencer par monter la carte mère avec la carte processeur. Il peut s'avérer nécessaire d'enlever le sous-châssis 3,5". Ne pas oublier d'intercaler la plaque isolante en matériau plastique souple récupéré de l'A4000, sous la carte (il y a des composants de surface soudés sous la carte). Utiliser le nouveau jeu de vis fourni qui est de meilleure qualité que la visserie d'origine, monter ensuite les périphériques dans les sous-châssis (lecteur de disquette, disque dur, etc.) et après l'alimentation, dont il faut enlever au préalable les deux vis tête fraisée cruciforme qui se trouvent sur le côté droit, elles seront remplacées par les vis qui immobilisent cette alimentation sur la cornière en bas de la découpe.

Monter la nouvelle carte fille à sept connecteurs avec des vis dont deux à colonne d'espacement (au-dessus du dernier connecteur). Raccorder la rallonge du toron d'alimentation, puis les fils des connecteurs deux broches en respectant la polarité et finir en reconnectant tous les éléments tels qu'ils étaient auparavant. Les câbles plats récupérés sont suffisamment longs.

NB : l'auteur, comme la rédaction, décline toute responsabilité en cas de non-fonctionnement de l'A4000. Ce montage est simple mais relativement long à effectuer, l'erreur est toujours possible.

L'emplacement pour les modules mémoires SIMM est caché par la carte fille. Il est vrai que l'on ne rajoute pas tous les jours de la mémoire sur son Amiga. Contrôler encore une fois le travail puis essayer l'Amiga avant de refermer le boîtier. La tour peut prendre place sous un bureau et l'Amiga est encore moins bruyant qu'avant.

Conclusion

Cet ensemble dégage une impression de qualité, solidité et finition. Tout a été pensé pour améliorer l'A4000 d'origine, les composants sont mieux refroidis, il permet de monter jusqu'à sept cartes d'extension et dix périphériques divers. C'est plus qu'il n'en faut pour l'utilisateur exigeant.

Annexe : le point de vue de Michel Castel

Points négatifs

La visserie, du moins dans le paquetage que j'ai reçu, était de mauvaise qualité. La plupart des vis fixant la carte mère étaient trop longues, donc impossibilité de les visser à fond. J'ai été obligé de les refaire (une demi-journée perdue), heureusement que j'avais tout en stock. Après réflexion, quelques rondelles métalliques auraient résolu ce problème. Mais attention au serrage.

Deuxième remarque : le lecteur de disquette de l'A4000 n'a pas une taille standard, donc impossibilité d'installer deux unités 3,5" dans l'emplacement 3,5". Henri Kling a reçu un paquetage comprenant un support pour ce lecteur permettant de l'installer dans un emplacement 5,25".

Autre détail, si vous voulez installer une carte Warp Engine, les SIMM 32 de type "haute" empêche l'installation du support des 3,5". A ce problème il existe deux solutions : découper la tôle sur une dizaine de centimètres de long et 1,5" de haut. Bien sûr, ceci condamne un emplacement pour un disque dur 3,5". Toutefois, il en reste deux pour les disques durs et deux autres pour les lecteurs de disquette. L'autre solution, vous vous en doutez, est de trouver des mémoires "courtes" (type A4000 d'origine).

Enfin pour terminer, le boîtier d'alimentation de l'A4000 n'est fixé que par deux vis. Et si vous appuyez sur le côté opposé à ces vis (pour mettre par exemple le câble d'alimentation), il bouge. Pour y remédier, j'ai mis une petite cale en bois entre le châssis et l'alimentation.

Voilà terminé pour les critiques, tout de même justifiées vu le prix du boîtier (environ 2600 FF au salon de Cologne). Des économies de bouts de chandelles qui vous complique la vie et vous font perdre beaucoup de temps.

Points positifs

Pour le reste, le bus, l'aspect, rien à dire. Pas besoin de faire de la tôlerie pour l'adaptation. L'ensemble est de bonne facture. Surtout chapeau pour les câbles, tout est prêt. Une fois les cartes fixées, il n'y a plus qu'à brancher. La société MicroniK a même rajouté un bouton "reset". Il faut aussi savoir que, vu la disposition de la face avant, ce boîtier tour s'installe plutôt sur un bureau (position de l'interrupteur, et affichage et lecteur).

Attention

Pour les configurations musclées, genre cinq cartes additionnelles plus deux cartes vidéo, etc., l'alimentation d'origine de l'A4000 ne tiendra pas le coup. J'ai eu des plantages bizarres avec la configuration suivante : Warp Engine avec 16 Mo de mémoire et 68040 à 25 MHz tournant à 40 MHz avec le quartz variable SpeedMaker, un disque dur de 1 Go IBM, un Quantum 100 Mo, un Quantum 140 Mo (émulation Mac), une carte SCSI Oktagon, une carte graphique Picasso, et une carte d'émulation Mac Emplant. A mettre sous réserve, à l'heure où j'écris ces lignes, cette configuration est toute fraîche (deux jours), beaucoup de choses ont été modifiées et ont besoin d'être optimisées, vérifiées et déboguées.

Nom : Big Tower.
Constructeur : MicroniK.
Genre : boîtier.
Date : 1994.
Prix : 2690 FF.


[Retour en haut] / [Retour aux articles]