Obligement - L'Amiga au maximum

Mardi 26 septembre 2017 - 23:35  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Hit Parade
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Moteurs de recherche
 · Pages de liens
 · Constructeurs matériels
 · Matériel
 · Autres sites de matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Développeurs logiciels
 · Logiciels
 · Développeurs de jeux
 · Jeux
 · Autres sites de jeux
 · Scène démo
 · Divers
 · Informatique générale


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Contact

David Brunet

Courriel

 


Reportage : Amiga Show Benelux
(Article écrit par Sébastien Jeudy - juillet 2001)


Il y a des jours comme celui-ci, qu'on n'aurait jamais du vivre mais qui reste comme l'un de nos meilleurs souvenirs... Malgré des annonces sympa, personne ici n'avait l'air de s'intéresser à ce salon du 23 juin 2001, mais dans un éclair de folie juste avant de se coucher : "Bon, si j'arrive à me lever à 4h du mat' pour me taper les 700 bornes jusqu'à Rotterdam, j'y vais !". Eh bien devinez quoi ?... ;-)

L'arrivée au salon

Le jour et la nuit entre la traversée de la Belgique, mal indiquée et perdue sur le "Ring" de Bruxelles :-/, et enfin l'arrivée à Rotterdam. Direction le nord en contournant la ville par le périphérique et un superbe coup de pocker : prendre une sortie au hasard, au premier feu tomber sur le panneau "Oude Noorden" du quartier recherché, suivre le "Gordelweg" et c'est gagné ! Ne reste plus qu'à demander la rue "Hammerstraat" en question dans un bureau de tabac par exemple, jouer sur le fait que nos amis néerlandais comprennent presque tous l'anglais, tourner en rond pendant encore un quart d'heure dans ce quartier populaire du nord de la ville, aux maisons de briques rouges très british, et on est arrivé : Dansschool Wuyster !

Après une dernière frayeur en faisant le tour du bâtiment, sans voir personne ni d'indication de salon Amiga même dans le petit hall d'entrée, oh grande joie quand la porte est poussée : une salle noire de monde et remplie d'ordinateurs : le Benelux Amiga Show 2001 !

BAS BAS
La salle

Les deux salles

Après s'être acquitté du billet à 15 FF/2,5 euros seulement (demi-tarif pour les étrangers) et avoir été accueilli par une charmante hôtesse parlant le français, on avait d'entrée un aperçu du salon. De nos jours, le monde Amiga me fait quand même délirer. La salle principale du BAS (organisé a priori dans une école de danse) était en fait une salle sombre sans fenêtres, avec des spots de couleurs au plafond, des banquettes en cuir rouge des deux côtés, un bar à l'entrée (pour Petro) et une estrade dans le fond. Vous y ajoutiez des stands avec plein d'Amiga, des panneaux, des affiches, de nombreux visiteurs, et vous aviez le premier salon Amiga, limite "kitsch", dans un... cabaret !

Parmi les stands, il y avait bien évidemment celui d'AmigaScene, le fanzine bimestriel des Pays-Bas à 400 abonnés (sur abonnement ou 6 florins le numéro, 2,75 euros) et organisateur du rassemblement. A côté d'AmigaScene, on pouvait trouver plusieurs autres clubs néerlandais : AGGF (le plus important), CCO, AmigaClub, mais aussi des représentants du célèbre site d'actualité Amiga.org entourés par plusieurs acteurs ou professionnels de la scène locale : Computer City (importateur Amiga), Designburo (professionnel sur Amiga), Coyote Flux et Davy Wentzler (développeurs), Digital Consult (multimédia), etc.

Côté actualité Amiga, le SDK AmigaDE était en démonstration sous PC/Windows avec les classiques animations 3D dans des fenêtres et les Boing Balls qui rebondissent à l'écran. Juste à côté sur le stand de Matay, le constructeur polonais qui monte, on pouvait voir les frères Frieden d'Hyperion faire pour la première fois des présentations de leurs tous nouveaux pilotes 3D : le jeu Shogo sur la dernière carte d'interface PCI Prometheus avec Voodoo3 3000 dans un A4000. On ne les espérait plus ces pilotes 3D pour cartes graphiques PCI et la surprise n'est pas venue d'où on l'attendait.

BAS BAS
Le Prometheus sous les mains expertes de Hans-Jorg Frieden

A l'étage se trouvait la deuxième salle du salon qui relevait, quant à elle, plus d'une mini Amiga-Party. En effet, des particuliers y étaient rassemblés avec leurs machines et toutes sortes de configurations pour s'adonner aux joies de jeux en réseaux. C'était la LAN-Party. Le célèbre musicien de la scène Amiga, Bjorn Lynne, y avait également pris place avec son stand, son synthétiseur et son catalogue de CD audio (prix spécial salon).

Les invités

En rapport au nombre de visiteurs présents (environ 300 personnes), la grande surprise de ce rassemblement à taille réduite, mais humaine, a été sans conteste son défilé de célébrités et d'acteurs du monde Amiga, qui avaient pour une fois tous répondu à l'invitation. Du coup quel rapport qualité/prix ! A côté des frères Frieden présentant leurs derniers travaux en compagnie du constructeur Matay, Ben Hermans d'Hyperion avait également fait le déplacement. Jurgen Haage représentait en personne sa société d'édition logiciel Haage & Partner. L'après-midi fut alors rempli d'une série de conférences vraiment intéressantes du haut de l'estrade.

BAS BAS
Jürgen Haage, Petro Tyschtschenko et Alan Redhouse

Alan Redhouse, président d'Eyetech, était venu parler de l'avancement et des dernières dates de l'AmigaOne (premières productions annoncées pour la fin septembre). Martin Schuler d'Escena, qui s'occupe de la partie sur le matériel PowerPC, en profita pour rappeler quant à lui les caractéristiques techniques de la machine, en présentant directement la nouvelle révision de l'AmigaOne couplée à une carte mère A1200 dans la tour prévue par Eyetech (NDRL : tour déjà en vente en France chez SL-Diffusion sous le nom de "SL-Tower" et que possèdent déjà certains chanceux). Une nouvelle fois, la carte AmigaOne présentée était uniquement un prototype sans composants, non alimenté, avec seulement quelques cartes PCI dans les ports. En d'autres termes, personne ne l'a encore vu tourner à ce jour...

BAS BAS
Martin Schuler et l'AmigaOne PPC 1200

Pour orchestrer le tout, Fleecy Moss, vice-président d'Amiga Inc., avait aussi fait le déplacement d'Angleterre où il vit. Il proposa en fin de journée des démonstrations du SDK d'AmigaDE sous Linux, à quelques petits jeux 2D près et une variété graphique de panels pour lecteur audio, exactement les mêmes que Bill McEwen il y a un an à l'Amiga-Messe de Dusseldorf. Vraiment impressionnants les petits jeux de Fleecy ! :-/. Mais il justifie leur intérèt par leur universalité micro-PDA-téléphone portable voire Game Boy Advance... Dernière précision : la production de l'AmigaOne viserait avant tout la communauté et le marché actuels, du moins dans un premier temps.

BAS
AmigaDE

Enfin, tout ce beau monde réuni sur l'estrade en profita pour répondre à quelques questions de l'assemblée sous l'oeil réveur de notre cher Petro Tyschtschenko, en invité d'honneur pour la présentation du "Musée de l'Amiga" depuis les premiers Commodore et en passant par toute la gamme, mais aussi pour le tirage au sort du concours et la remise des lots à la fin du salon.

BAS
Questions aux VIP

Une virée inoubliable

La taille du salon et le nombre de visiteurs ont vraiment créé une proximité inhabituelle avec tous les acteurs présents, semblable à une invitation V.I.P. Quand on enlève ceux qui n'arrivent pas à se débrouiller en anglais, il reste un contact encore plus facile. Parmi les discussions échangées, il est à noter les deux plus sympathiques de la journée : d'une part avec Jurgen Haage et Petro (agrémentée d'une jolie photo souvenir) autour de la communauté Amiga dans le monde et en France (présentation de nos fanzines, des magazines en kiosque (sic !), du marché français et même de l'Annuaire Amiga Francophone) ; d'autre part avec Fleecy Moss en personne et une autre superbe photo (dédicace d'un Planet, présentation aussi de nos fanzines, chat privé avec l'AFUA début mai...).

Enfin, que demander de plus qu'une longue présentation du prototype de l'AmigaOne dans sa tour directement par Martin Schuler, ou toute la série de photos exclusives ramenées du salon). On en oublie le trajet du retour fait en 12h, ses nombreuses pauses repos ou les nouveaux détours en Belgique, arrggh !

Le Benelux Amiga Show 2001 restera un salon d'une organisation exemplaire et à la hauteur de ses prétentions. Cette superbe journée ensoleillée s'est alors terminée par une promenade sympa au centre-ville de Rotterdam, entre des constructions modernes et des bâtiments historiques. Très anglo-saxon le premier port au monde. :-)


[Retour en haut] / [Retour aux articles]