Obligement - L'Amiga au maximum

Vendredi 20 octobre 2017 - 01:42  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Hit Parade
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Moteurs de recherche
 · Pages de liens
 · Constructeurs matériels
 · Matériel
 · Autres sites de matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Développeurs logiciels
 · Logiciels
 · Développeurs de jeux
 · Jeux
 · Autres sites de jeux
 · Scène démo
 · Divers
 · Informatique générale


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Contact

David Brunet

Courriel

 


Test d'Aural Illusion 2.0
(Article écrit par Rémi Moréda et extrait d'Amiga News - juin 1996)


Blachford Technology, auteur d'Aural Synthetica, nous offre une nouvelle version de son logiciel de traitement de sons : Aural Illusion v2.0. Pour ceux qui ne connaissent pas les versions précédentes, il s'agit d'un logiciel spécialisé dans le traitement des sons. Pas de gestion de numériseur, donc pas de numérisation ni d'effets en temps réel.

Il faut un système 2.04 (minimum) et 2 Mo de mémoire pour pouvoir utiliser Aural Illusion (de la mémoire Fast est conseillée).

Installation

Pas de paquetage inutile : la disquette contenant le programme est fournie dans une pochette plastique accompagnée d'une feuille expliquant comment installer, démarrer et, de façon sommaire, utiliser Aural Illusion. Sur la disquette en plus du programme (qui s'installe par simple copie), on trouve un guide détaillé du logiciel (67 ko en anglais) au format AmigaGuide et huit échantillons au format SAFF (format 16 bits des auteurs).

Interface

L'écran de travail est composé de trois fenêtres de taille et de position invariable : deux fenêtres de visualisation d'échantillon et le panneau de commande. Ce dernier présente les commandes classiques d'écoute, de zoom, de visualisation de la sélection, plus des boutons permettant la copie et l'accès à trois menus (Effects, Manips, Sunth). Les deux fenêtres échantillons permettent de travailler sur deux échantillons mono différents ou un échantillon stéréo.

Aural Illusion

Mode de travail, formats tolérés

Aural Illusion stocke l'échantillon chargé en mémoire au format 16 bits, même si l'échantillon source est 8 bits, et effectue toutes les modifications en 32 bits, ce qui permet une grande précision de calcul et une meilleure qualité du résultat. Le son perd, grâce à cette conversion, très peu/ou pas de qualité au cours des modifications successives.

Aural Illusion est un logiciel ouvert puisqu'il accepte les formats IFF (8 bits Amiga), AIFF (16 bits Amiga et Mac), AVR (16 bits Atari et Clarity 16), SAFF (format 16 bits des auteurs du logiciel), WAVE (16 et 8 bits PC Windows), VOC (16 et 8 bits PC Sound Blaster) et RAW (8 bits Amiga et PC, 16 bits et 16 LSB). Ces formats sont accessibles en lecture et écriture, grâce à un menu déroulant. Sur la fenêtre de travail, deux boutons permettent de charger directement un son IFF.

Utilisation globale

Comme je l'ai signalé plus haut, deux fenêtres de taille invariable permettent de travailler sur deux échantillons mono ou un stéréo. Les effets sont appliqués à chacune de manière indépendante. Dès le démarrage du logiciel, les fenêtres qui correspondent à deux tampons mémoire prennent une taille maximum, en fonction de la mémoire disponible. Selon sa taille, l'échantillon chargé ne représentera qu'une portion de la fenêtre : sur ma configuration (6 Mo de mémoire), je dispose d'office de deux tampons de 500 ko. Si je charge un échantillon de 600 ko, on pourrait s'attendre à une réduction du deuxième tampon à 400 ko pour permettre le chargement complet de l'échantillon sur le premier. Il n'en est rien, l'échantillon est coupé à 500 ko ! Le logiciel manque d'options de configuration de démarrage du logiciel (taille des tampons, format d'écran...).

La présentation est néanmoins pratique car on voit en permanence les deux échantillons. Dommage que l'on ne puisse pas en charger plus comme sur DSS. Au chargement, Aural Illusion ne tient pas compte de la fréquence de l'échantillon. L'avantage est que la fréquence reste fixe malgré les chargements successifs. L'inconvénient est qu'il faut au départ effectuer un réglage pour écouter l'échantillon à sa véritable fréquence. Les boutons permettant la copie (trois différents) sont particuliers. Par exemple, le bouton "Copy over" : activé une première fois, il copie la sélection (range), et la seconde fois, il colle (paste) au point indiqué. Donc, option copier-coller dans un même bouton. Dangereux, car si on ne sait plus où on en est (copier ou coller) on risque l'accident. On dispose ainsi de tris modes de copie différents.

Aural Illusion présente certains petits défauts. Mais heureusement, il présente de nombreux intérêts faisant oublier certaines anomalies. Le logiciel est annoncé comme un outil de traitement de son, et cette partie s'avère très riche.

Une véritable boîte à outils

Le menu "Effects" donne accès à 30 effets. On retrouve une partie des effets présents dans des logiciels tels que Megalosound : Reverb, Echo, Phaser, Chorus, Delay, Flange, mais dans tous les cas, le paramétrage est ici plus précis, avec des réglages de : decay, delay, deph, passes et sélection du mode add/substract. On trouve d'autres effets moins classiques : bounce (réalise un très court écho), backverb (backwards réverberations), graphic equaliser (filtre multibande totalement paramétrable), resonant (permet de faire résonner l'échantillon autour d'une fréquence spécifique), time stretch (permet de changer la durée de l'échantillon sans changer sa fréquence), etc.

Le menu "Manips" comprend 55 manipulations différentes. Une série permet de modifier un échantillon à partir d'un autre par addition, soustraction, multiplication ou division des deux échantillons. Le mixage peut être réalisé suivant plusieurs mode d'opération AND, OR, XOR ou divers modes plus ou moins originaux tel que Less & Great qui choisit dans chaque échantillon, différentes zones qui seront mixées à des niveaux variables donnant un résultat intéressant. Divers filtres sont disponibles avec choix des fréquences à filtrer (hautes, basses...). Également présent le filtre "capacitance" qui simule l'effet produit par un capaciteur, soit au total, huit modifieurs de fréquence (tune), six effets modulateurs, huit types de filtres, douze fonctions logiques, etc. Je ne peux tous les citer, alors passons au dernier tiroir de la boîte : le menu "Synth".

Le menu "Synth" est un synthétiseur 16 bits qui permet comme avec Aural Synthetica de générer des sons à partir d'ondes de base. L'utilisation bien que moins complète que sur Aural Synthetica permet la création d'une grande variété de sons et de manière plus simple. On peut, de plus, choisir comme onde de base, une onde classique ou l'onde d'un échantillon chargé.

Conclusion

Aural Illusion est un logiciel très complet de traitement du son et permettant en plus la synthèse de son. Il offre la possibilité de travailler sur des échantillons 16 bits sur des machines 8 bits, où l'écoute d'un son 16 bits est parfaite. Le son est limpide sans parasites (comme sur DSS). On peut tout à fait envisager de travailler sur des sons 16 bits sur des Amiga de base. Pour les utilisateurs de cartes 16 bits bien que la numérisation soit impossible, il sera un bon outil de travail et de conversion. AI a par contre certains défauts tels que la rigidité de l'interface et des tampons, l'absence de paramétrage par défaut des différents effets (qui sont tous à 0) et l'impossibilité de sauvegarder ces paramètres. Mais lorsqu'on voit la quantité des traitements possibles et son prix, 20 £, soit environ 200 FF, on peut lui pardonner.

Les plus :

Un logiciel de traitement de son 8 bits/16 bits, complet, à petit prix et qui apporte du nouveau. Le calcul en 32 bits.

Les moins :

La rigidité de l'interface où rien n'est paramétrable. Les tampons que l'on ne peut pas régler. Pas de traitement "direct-to-disk". Très gourmand en mémoire.

Nom : Aural Synthetica.
Développeur : Seasoft Computing.
Genre : synthèse audio.
Date : 1996.
Configuration minimale : Amiga OCS, 68020, AmigaOS 2.04, 2 Mo de mémoire.
Licence : commercial.
Prix : 20 £.


[Retour en haut] / [Retour aux articles]