Obligement - L'Amiga au maximum

Mardi 12 décembre 2017 - 07:33  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Hit Parade
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Moteurs de recherche
 · Pages de liens
 · Constructeurs matériels
 · Matériel
 · Autres sites de matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Développeurs logiciels
 · Logiciels
 · Développeurs de jeux
 · Jeux
 · Autres sites de jeux
 · Scène démo
 · Divers
 · Informatique générale


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Contact

David Brunet

Courriel

 


Test de AmiNetRadio 2
(Article écrit par Mahendra Tallur - octobre 2003)


ANR poursuit son petit bonhomme de chemin et se dirige lentement mais sûrement vers la place du meilleur lecteur audio de l'Amiga...

Résumé des épisodes précédents

Séquence émotion. Rappelez-vous, c'était dans Amiga=Power n°22 et Obligement n°39. Un nouveau lecteur audio totalement inattendu faisait son apparition, oeuvre de Matthias Böcker, connu pour Dynamite et AmiTradeCenter notamment. Orienté radios MP3 SHOUTcast, il satisfaisait dès sa première version les valeurs amigaïstes (grande légereté, rapidité, modularité) tout en proposant une grande partie des fonctionnalités attendues d'un tel logiciel (outil de recherche de radios, système d'extensions, historique, liste de lecture, interface originale personnalisable...). A peine nos braves lecteurs éberlués remis de leur surprise que voilà une nouvelle version corrigeant certains des bêtes défauts empêchant d'éradiquer définitivement Amplifier & co de son disque (tout) dur.

L'annonce de presse Amiga-Genesi-Hyperion-Eyetech(...)-ienne

La première originalité de cette nouvelle version d'AmiNetRadio est sans conteste le communiqué de presse satirique qui a accompagné sa sortie. Assez controversé, il se posait en fait comme une critique des annonces des acteurs habituels du monde Amiga... Et pas exclusivement d'Amiga Inc. ! D'autres clins d'oeil parsèment ANR, comme la fenêtre "A propos" (Cf. capture d'écran) faisant probablement référence au projet fantasque de Bill Buck de faire usage du nom Atari pour certains produits Genesi. Ou encore ce message, "Buy OS4", envahissant l'écran au lancement d'AmiNetRadio, le jour de l'AmiWest (et du NASS II d'ailleurs).

AmiNetRadio 2 A propos
La fenêtre principale Un "A Propos" plutôt original...


Assez langui ! Rentrons dans le vif du sujet et voyons ce que cette nouvelle version a à nous apporter.

Les lacunes comblées

La tare la plus flagrante et gênante d'AmiNetRadio V1 résidait dans... l'impossibilité de parcourir un fichier ; l'utilisateur étant contraint de lire chaque morceau du début. Un défaut pouvant paraître impardonnable, mais qui s'explique très bien dans l'intention initiale du développeur : non pas créer un énième lecteur MP3, mais un lecteur pour les radios MP3. Ouf, cette lacune est comblée dans la V2 !

Deux autres erreurs de jeunesse, dont les principaux concurrents d'AmiNetRadio étaient également dénués, ont été corrigées. A savoir, l'ordre non modifiable des pistes au sein de la liste de lecture (incroyable), ou encore, l'utilisation d'AHI en mode exclusif, empêchant d'utiliser plusieurs applications audio en même temps. Malheureusement, ce mode non exclusif à peine introduit est cassé et ne fonctionne pas (disons qu'il fige la machine)... Vivement la V3 donc !

Les nouveautés

Au registre des nouveautés, notons une idée simple mais diablement efficace : l'éditeur de liste de lecture gère maintenant plusieurs listes simultanément. Un coup d'oeil sur la capture d'écran ci-dessous permet de comprendre instantanément le principe. A gauche de la fenêtre, la liste des programmes, à droite, le contenu de la liste de lecture sélectionnée. Cette solution s'avère une des plus simples et élégantes, même si on la verrait bien complétée par une base de données de toutes les pistes disponibles sur son disque dur ! En attendant, bien structurer sa collection est déjà suffisant.

La liste de lecture
La liste de lecture

Les flux des radios, qui sont bien évidemment des entrées des listes de lecture comme les autres, pouvaient déjà être sauvegardés sur disque. Quelques petites options sont venues se greffer pour rendre la pêche plus agréable. Chaque morceau pourra ainsi être sauvegardé dans un fichier séparé, chaque radio dans un répertoire séparé, et ce automatiquement. Il suffit de laisser AmiNetRadio tourner et de faire le tri après pour rapidement constituer une imposante collection musicale. Le procédé à suivre est on ne peut plus simple : choix du répertoire de sauvegarde (plus judicieusement une partition sans risque Cache: par exemple), clic sur l'icône en forme de disquette, qui se met à clignoter et le tour est joué.

Une kyrielle d'améliorations mineures peuvent aussi être évoquées. Il est ainsi possible de faire usage d'un tube (PIPE:), par exemple, pour interfacer AmiNetRadio avec un lecteur tirant parti d'un DSP. La présentation des préférences a été revue avec tout un tas de petites nouvelles options - proxy, échange des voix, paramétrage des polices, etc. Sous MorphOS uniquement, les touches multimédia - si détectées par MorphOS - ainsi que les habillages à bords arrondis sont gérés. Des commandes ARexx pour contrôler ANR ont été ajoutées. Sans oublier des corrections significatives de bogues.

Les défauts subsistants

Malgré un confortable panel d'améliorations et la qualité, l'originalité d'AmiNetRadio, quelques manques subsistent et entachent l'utilisation donc l'adoption du logiciel.

Au niveau de l'ergonomie, une bête fonction de pause manque cruellement. Encore une fois, ceci s'explique par la vocation première d'ANR : la lecture de radios MP3 ; or mettre une radio en pause n'a pas de sens : on l'arrête tout simplement ! En outre, la stabilité d'AmiNetRadio ne fait pas l'unanimité, et son utilisation exclusive d'AHI limite l'utilisabilité d'ANR et sa cohabitation avec les autres applications. On peut penser par exemple aux événements de divers logiciels de messagerie, ou à la lecture de MP3 en même temps qu'un jeu comme Knights And Merchants qui ne dispose que d'effets sonores.

Au niveau des fonctionnalités, la jeunesse d'AmiNetRadio se traduit par une quasi-absence d'extensions (alias "plugins"). Bon, parlons un peu la France ; vous savez, ces extensions écrites par des développeurs tiers permettant la gestion de nouveaux formats, l'utilisation de filtres ou visualisateurs rigolos, etc. En l'occurrence, pour l'instant, seul le format MP3 est géré, contrairement aux principaux concurrents encore développés, SongPlayer et Kaya, qui gèrent l'Ogg Vorbis. On peut imaginer pour faciliter l'adoption de nouveaux formats la gestion des datatypes de MorphOS qui autorisent la lecture en continu (streaming) - mais ceci introduira une incompatibilité avec AmigaOS. Toujours pas d'effet DSP pour des effets sonores temps réel, assez gadgets certes, quoiqu'un égaliseur pourrait servir pour des équipements de basse fidélité, ou qu'encore, une extension de lecture continue serait le bienvenu pour ne pas gâcher les albums dont les pistes sont liées. Un nouveau visualisateur assez sommaire est apparu - on préférera les portages de Goom ou Gforce, bien plus impressionnants, et gourmands en ressources, sans oublier la possibilité d'utiliser les extensions destinées à AmigaAMP !

Enfin, derniers détails : la non disponibilité d'un éditeur de "ID3 tags" - ces marqueurs renseignant sur l'auteur, le style de musique, l'album, etc. de chaque fichier musical. Le reproche final, qui ne risque quant à lui de ne pas trouver de solution avant un certain temps : pas de version native PowerPC, AmiNetRadio étant écrit en langage E... Il semblerait qu'un langage D assez proche soit lui toujours en développement et disposerait d'un compilateur PowerPC mais ça reste du domaine de la spéculation hasardeuse.

Conclusion

AmiNetRadio est un don du ciel... Une deuxième version - ne vous fiez pas aux numéros de versions contradictoires, il n'y en a eu que deux - d'un programme miraculeux, génial, mais pas encore ultime ! Attention donc à la concurrence que constituent Kaya et SongPlayer, respectivement développés par Mathieu Leroyer et Mathias Parnaudeau/Nicolas Det. Pour le moment, aucun lecteur n'est parfait et ils s'avèrent complémentaires. N'hésitez donc pas à envoyer vos encouragements bien mérités et conseils judicieux aux auteurs de ces différents logiciels gratuits de qualité, qui ne sont pas de bêtes clones de WinAMP.

Rendez-vous sur anr.amigazeux.net pour le télécharger, retrouver le communiqué de presse, obtenir de nouveaux habillages...

Nom : AmiNetRadio 2.
Auteur : Matthias Bocker.
Genre : lecteur audio et radio Shoutcast.
Date : 2003.
Configuration minimale : AmigaOS 3.0, MUI et AHI.
Licence : freeware.
Téléchargement : amigazeux.net/anr/.

NOTE : 7,5/10.


[Retour en haut] / [Retour aux articles]