Obligement - L'Amiga au maximum

Jeudi 17 août 2017 - 23:29  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Hit Parade
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Moteurs de recherche
 · Pages de liens
 · Constructeurs matériels
 · Matériel
 · Autres sites de matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Développeurs logiciels
 · Logiciels
 · Développeurs de jeux
 · Jeux
 · Autres sites de jeux
 · Scène démo
 · Divers
 · Informatique générale


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Contact

David Brunet

Courriel

 


Test d'AmiKit 1.5.0
(Article écrit par Trevor Dickinson et extrait d'Amiga Future - mars 2008)


Note : traduction par Vincent Bouvelle.

AmiKit - probablement le meilleur paquetage haut de gamme pour l'émulation Amiga classique sur Windows & Linux

C'est étrange comme parfois on tombe sans s'y attendre sur une perle rare. C'est un peu de cette façon que j'ai découvert l'émulateur Amiga AmiKit. J'ai toujours été un grand fan de l'émulation Amiga. J'ai acheté la première version d'Amiga Forever en 1997. A cette époque, je travaillais sur un Amiga 4000T équipée d'une CyberStormPPC et tournant sur AmigaOS 3.1. Malheureusement, en raison de problèmes de compatibilité avec mon travail, il fallait que j'utilise également une machine sous Windows 95. Comme la plupart des amateurs d'Amiga, je disposais d'une large collection de logiciels que j'utilisais toujours au quotidien. Amiga Forever m'avait donné une chance de recréer le disque système de mon A4000 sur mon PC tournant sous Windows. A cette époque, l'émulation Amiga sur PC était plutôt lente et pas très pratique, mais comme les performances des systèmes et, si j'ose dire, de Windows se sont améliorées, l'utilisation d'un émulateur Amiga est devenue bien plus viable. J'ai même réussi à transférer le contenu des répertoires et logiciels de mon A4000 sur mon PC portable.

AmiKit 1.5.0

Cependant, avec le temps, j'utilisais bien moins souvent mon Amiga dans mes tâches quotidiennes, y compris pour le graphisme et la PAO, et le travail que j'effectuais exclusivement sur mon vaillant A4000 se faisait alors sur mon PC avec Windows. Bien que je misse à jour mon Amiga 4000, d'abord sous AmigaOS 3.5 puis 3.9, et que je me fusse procuré chaque version d'Amiga Forever, je dois vous avouer que ma configuration Amiga classique s'est figée aux alentours de 2001.

Au début de l'année 2005, je me suis finalement acheté l'un des premiers µA1-C, Amiga nouvelle génération tournant sous AmigaOS 4.0 pre-release 2. Le µA1-C était incroyablement rapide à côté de mon A4000 et bien que j'eusse réussi à projeter mon expérience Amiga au XXIe siècle, il lui manquait beaucoup de fonctionnalités et d'extensions qu'on était en droit d'attendre. Il me manquait tout particulièrement la puissance et la flexibilité de Directory Opus Magellan II, le superbe paquetage de remplacement du Workbench de GPSoftware. Malgré ces défauts, mon µA1-C m'avait redonné mon enthousiasme Amiga et j'ai donc cherché à améliorer l'émulation Amiga sur mon portable. J'ai commencé à essayer divers paquetages d'émulation Amiga classique qui commençaient à émerger à ce moment-là. J'ai téléchargé des versions d'AmigaSYS et d'AIAB, mais en dépit de leur effet tape-à-l'oeil, je trouvais que leur configuration était compliquée et boguée, et j'ai donc décidé de rester sur ma solide mais vieillissante émulation Amiga classique.

Tout cela jusqu'à novembre 2005, quand j'ai découvert AmiKit pour la première fois. J'étais en train de naviguer sur divers sites Amiga quand je suis tombé sur un lien vers AmiKit. Il se prétendait être le nouveau haut de gamme de l'émulation Amiga classique sur Windows, basé sur l'excellent WinUAE. Je l'ai immédiatement téléchargé et installé sur mon PC. L'installation a été très facile et a fonctionné du premier coup. Ce fut une révélation totale, et depuis le temps, je ne suis jamais revenu en arrière. J'ai également été impressionné par l'aspect de ce produit qui, pour être tout à fait honnête, m'a un peu blasé de celui de ma nouvelle configuration sous AmigaOS 4.0. Pour couronner le tout, il a été totalement intégré avec Directory Opus Magellan II v5.82 ! J'ai été tellement impressionné que j'ai tout de suite contacté l'auteur, Jan Zahurancik, pour lui faire un don pour son excellent travail et m'inscrire sur le forum d'AmiKit.

Le produit

AmiKit est une compilation gratuite et légale de plus de 300 des derniers logiciels Amiga gratuits et sharewares, contenant des extensions et greffons sur plus de 25000 fichiers. D'une certaine manière, l'auteur d'AmiKit a réussi à persuader un grand nombre des développeurs des logiciels Amiga du monde entier, de fournir leurs produits gratuitement et à les inclure dans la distribution d'AmiKit. Ces logiciels et utilitaires sont intégrés dans un environnement amélioré au style des plus élégants, transformant complètement le système Amiga en un environnement Workbench frais, moderne et plein de fonctionnalités. L'utilisation de la collection d'icônes de Ken Lester complète merveilleusement l'apparence globale.

Bien que Directory Opus Magellan soit utilisé comme bureau par défaut, AmiKit peut vous proposer Scalos ou le Workbench standard. Le Workbench peut être personnalisé pour s'adapter aux goûts de chacun grâce à l'outil de gestion des thèmes "MorpheuZ", très facile à utiliser, qui contrôle également l'environnement du Workbench et la sélection des polices TrueType.

AmiKit 1.5.0
MorpheuZ

AmiKit contient également la plus grande collection de correctifs non officiels pour AmigaOS 3.9, que vous pouvez installer à la demande. La dernière version de tous les principaux logiciels et utilitaires Amiga est inclue dans cette distribution d'AmiKit. Cela comprend les versions de : IBrowse, AWeb, PerfectPaint, SimpleMail, YAM, WookieChat, MicroGoldEd, Frying Pan, MakeCD, AMPlifier, AmigaAMP, AmiNetRadio, FroggerNG pour n'en citer que quelques-uns. La liste est presque interminable. Certains de ces logiciels sont des sharewares ou des versions démo qui exigent de s'enregistrer ou de payer pour accéder à toutes leurs fonctionnalités, mais la plupart est libre et pleinement utilisable.

AmiKit 1.5
IBrowse

La mise à jour AmiKit 1.5.0

Durant sa courte vie, AmiKit a été régulièrement amélioré et mis jour. La dernière version d'AmiKit est la 1.5.0, et, à mon avis, c'est le paquetage le plus abouti en terme d'émulation Amiga classique pour Windows et Linux. En plus de gérer les icônes PNG à deux états (Dual PNG) et les polices de caractères TrueType lissées, la dernière version gère aussi les nouveaux thèmes 24 bits fournis par le système de thèmes AfAOS qui rend l'émulation plus rapide que jamais.

L'une de caractéristiques les plus exclusives, c'est l'utilitaire de mise à jour en direct fourni par Daniel Westerberg qui, moyennant une connexion Internet, vous permet de maintenir votre installation d'AmiKit constamment à niveau avec les dernières améliorations et mises à jour. La mise à jour en direct assure, en plus, l'intégrité de vos données et fichiers personnels ainsi que les programmes que vous avez installés, et ce, d'une mise à jour à l'autre, sans craindre que vos données ne soient écrasées ou d'avoir à réinstaller l'ensemble.

L'intégration continue de Directory Opus Magellan est un plaisir à l'utilisation. Par exemple, en maintenant le bouton droit de la souris sur un fichier, vous faites apparaître un menu contextuel dont les actions dépendent du type de fichier. Même chose en double-cliquant sur le fichier. Les archives peuvent être décompressées et recompressées dans différents formats et leur contenu peut être inspecté à la recherche du moindre virus ; vous pouvez regarder des images, les éditer dans diverses applications ou les convertir en PNG ; les fichiers ADF et ISO peuvent être montés ; vous pouvez lire des documents, y compris les fichiers MS Word ; vous pouvez jouer des musiques ou des échantillons ; les fichiers système peuvent être copiés vers leur répertoire spécifique (ex : les bibliothèques dans Libs:) ; les fichiers peuvent être copiés ou collés dans le presse-papier ; vous pouvez charger des banques de boutons préconfigurées pour rendre la gestion des fichiers d'AmiKit encore plus puissante. Vous pouvez même travailler avec les icônes de la même façon qu'en mode fichiers. La liste des options n'est pas exhaustive. L'une de mes préférées, c'est la possibilité de double-cliquer sur une zone vide du bureau pour faire apparaître une liste de tous les disques disponibles, vous permettant ainsi de travailler directement sur ses fichiers sans passer son temps à les chercher. C'est quelque chose que j'aurais bien voulu voir sur AmigaOS 4 !

AmiKit 1.5
Le bureau d'AmiKit

Juste au cas où vous seriez blasé de cette flexibilité et de cette puissance, quelques jeux sont déjà installés, comme la version complète de Deluxe Galaga et Deluxe Pacman ainsi qu'une démo du jeu Amijeweled qui est une véritable drogue.

Installer AmiKit sur Windows XP et Vista

Comme avec tous les émulateurs Amiga, vous avez besoin de fournir vos propres copies légales des ROM Amiga, et des fichiers d'AmigaOS. Si vous disposez déjà d'un Amiga classique, vous devriez disposer de ces fichiers et être capable de copier vos propres images des ROM en utilisant les utilitaires disponibles gratuitement sur Aminet. Pour la première installation d'AmiKit, vous aurez besoin d'une copie de cette ROM ainsi que des fichiers d'AmigaOS. Par souci de simplicité, j'utilise toujours l'excellent paquetage Amiga Forever de Cloanto. En plus de vous fournir une copie légale des images de ROM pour tous les modèles Amiga et des fichiers d'AmigaOS avec licence, il contient aussi toute une multitude d'applications tierces et de données relatives à l'histoire de l'Amiga. La dernière version, Amiga Forever 2008, fournit également sa plate-forme de jeu rétro révolutionnaire qui vous permet de jouer à n'importe quel jeu Amiga classique par simple clic de souris.

L'installation d'AmiKit sur un PC sous Windows est véritablement facile et sans mauvaise surprise. Téléchargez le fichier d'installation le plus récent sur le site d'AmiKit et double-cliquez sur ce fichier pour lancer l'installation. Sélectionnez l'endroit où vous voulez installer AmiKit et l'installeur s'occupe du reste. Il inspectera votre système à la recherche d'images ROM et vous demandera d'insérer une copie légale d'AmigaOS à partir d'une des sources suivantes : AmigaOS 3.5, AmigaOS 3.9, Amiga OS XL (Amithlon), Amiga Forever 2005/2006 (ou 2008).

AmiKit 1.5
Installation sous Windows

Les fichiers système propriétaires d'AmigaOS seront copiés sur votre ordinateur et AmiKit continuera ensuite l'installation. Enfin, il vous demandera de choisir le mode d'écran approprié. Faites en sorte que le mode d'écran choisi soit compatible avec votre carte graphique et votre moniteur. Normalement, il n'y a pas de problème, mais les écrans larges peuvent poser des problèmes sur certaines machines. En cas de doute, sélectionner le mode 1024x768 pour démarrer et changez ensuite le mode avec l'utilitaire AmiKit:Prefs/ScreenmodeAmiKit une fois qu'AmiKit est installé et démarré.

Juste avant le chargement du Workbench AmiKit, une fenêtre d'enregistrement à Directory Opus Magellan s'ouvrira. Si vous avez acheté préalablement Magellan, entrez votre nom et votre numéro de série pour enregistrer votre version de Magellan AmiKit. Si vous n'avez pas de version enregistrée, choisissez "Run" pour ignorer le processus d'enregistrement. Il y a aura une petite attente pour les versions non enregistrées, mais vous pouvez passer ce retard en achetant la version électronique d'Opus Magellan 5.82 directement chez GPSoftware pour 65 $ australien, un numéro d'enregistrement vous sera communiqué. Cependant, ce n'est pas obligatoire et vous pouvez tout à fait vivre avec ce petit délai au démarrage.

L'écran d'accueil d'AmiKit avec sa barre de progression est affiché lorsque l'environnement d'émulation Amiga de WinUAE est chargé. Ensuite, c'est tout ! Vous avez accès à un Workbench Amiga survitaminé, avec tous les outils imaginables. Si vous avez le moindre problème lors de l'installation, le site d'AmiKit dispose d'une section "support" très pratique qui comprend un FAQ, une base de connaissance et un excellent forum d'aide. Si vous ne trouvez pas de réponse à votre problème, vous n'avez qu'à poser une question sur le forum pour obtenir une réponse quasi instantanée.

Lors des démarrages suivants d'AmiKit, un joli menu de démarrage apparaîtra, avec notamment des options vous permettant de :
  • Démarrer AmiKit.
  • Configurer WinUAE.
  • Lire la documentation AmiKit.
  • Accéder au site Web d'AmiKit.
  • Et même faire un don si l'envie vous en prend.
AmiKit 1.5.0

Systèmes de test et performances

PC de bureau Gigabyte avec un processeur Intel Core 2 Duo, Windows Vista - Excellentes.
PC Sony Vaio, modèle VGC-V2S, Windows XP Pro - Excellentes.
Notebook Sony Vaio, modèle VGN-TZ17GN, Windows Vista - Acceptables.
Portable Sony Vaio, modèle VGN-B1XP, Windows XP Pro - Excellentes.
Ultra portable JVC Mini Note, Windows XP Home - Très bonnes.

Conclusion

Comme vous pouvez vous en douter, rien n'est parfait. Vous êtes toujours en train d'émuler un Amiga sous Windows, avec toutes les exigences en termes de puissance processeur que cela entraîne. Bien que cela soit bien plus rapide que sur un Amiga classique, les performances sont encore un peu limites sur un portable bas de gamme sous Windows Vista. Ce ne sera pas un problème si ce même portable tourne sous Windows XP. AmiKit tourne bien sur un PC de bureau de milieu de gamme avec Windows XP ou Vista. Le système de "glissement" des écrans Amiga est absent et le passage d'un écran Amiga à l'autre n'est pas très élégant, mais c'est le cas de tous les émulateurs Amiga tournant sous Windows.

Avec tout le travail que l'auteur a fourni pour rassembler tous ces utilitaires et logiciels Amiga 68k, il est difficile d'imaginer comment ce produit pourrait être encore amélioré. Peut-être que l'ajout de grands titres Amiga abandonnés comme Final Writer, Studio Draw ou des démos de versions commerciales de titres comme PageStream en ferait la distribution ultime d'Amiga classique.

Cependant, si vous voulez vivre une émulation Amiga complètement différente et incroyablement rapide sur un PC sous Windows, AmiKit est fait pour vous. Si vous pensez qu'utiliser un émulateur Amiga sous Windows est en quelque sorte déloyal, vous serez ravi d'apprendre que nombre de programmes ont été mis à jour par leurs développeurs spécialement pour AmiKit, généralement suite à des suggestions ou des rapports d'anomalies des utilisateurs d'AmiKit. La bonne nouvelle est que ces mises à jour et améliorations ont été remontées à la communauté Amiga et sont disponibles en téléchargements pour ceux qui n'utilisent pas AmiKit.

Remarque : à l'heure où je vous écris cet article, la version native d'AmiKit pour Linux est presque terminée.

Références

Directory Opus Magellan : www.amiga.org/modules/news/article.php?storyid=7491.
WinUAE : www.winuae.net.
Amiga Forever 2008 : www.amigaforever.com.
Téléchargement d'AmiKit Exclusive : www.amikit.amiga.sk/exclusive-content.htm.

Nom : Amikit 1.5.0.
Développeurs : Jan Zahurancik.
Genre : environnement AmigaOS préconfiguré.
Date : 2008.
Configuration minimale : PC sous Windows ou Linux, 256 Mo de mémoire. ROM 3.1, CD avec un AmigaOS 68k légal.
Licence : freeware.
Prix  gratuit en téléchargement ou 5 euros en version CD.


[Retour en haut] / [Retour aux articles]