Obligement - L'Amiga au maximum

Mercredi 23 août 2017 - 19:20  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Hit Parade
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Moteurs de recherche
 · Pages de liens
 · Constructeurs matériels
 · Matériel
 · Autres sites de matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Développeurs logiciels
 · Logiciels
 · Développeurs de jeux
 · Jeux
 · Autres sites de jeux
 · Scène démo
 · Divers
 · Informatique générale


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Contact

David Brunet

Courriel

 


En pratique : Installer et configurer WinUAE et AIAB
(Article écrit par Julien Marcel - juillet 2005)


Inutile de présenter WinUAE, l'émulateur AmigaOS 68k pour Windows. Sa compatibilité et ses performances font de lui un incontournable en la matière. AIAB (Amiga In A Box) est une configuration prédéfinie, écrite par James Maurice Battle, et utilisable dans WinUAE qui permet d'avoir de nombreuses améliorations par rapport au Workbench 3.x de base.

A travers cet article, nous vous apprendrons comment configurer rapidement un système fonctionnel et convivial grâce à Amiga In A Box (AIAB). Puis nous rentrerons un peu plus dans le détail des menus de WinUAE, afin de vous permettre de configurer l'Amiga qui vous convient le mieux.

Configurer un système avec Amiga In A Box

Prérequis :

Vous devez au préalable disposer des éléments suivants :
  • Un PC relativement puissant (500 MHz et 128 Mo sont le strict minimum).
  • WinUAE. La dernière version est téléchargeable sur www.winuae.net.
  • Amiga In A Box (AIAB). La version 10.5 est téléchargeable ici (une version 10.6 est également disponible).
  • La ROM Kickstart 3.1 de l'Amiga.
  • La disquette Workbench 3.1 au format ADF.
Premiers pas :

La première étape consiste à installer WinUAE. Cette étape est facile, et vous n'avez qu'à vous laisser guider par l'installeur très bien fait :



Il vous faut ensuite installer AIAB. Attention, il n'y a pas d'installeur. Pas de panique, cependant, c'est encore plus simple que l'installation de WinUAE : vous n'avez qu'à extraire l'archive dans votre répertoire "Program Files". Ne le décompressez pas dans le répertoire WinUAE, car l'archive d'AIAB contient son propre répertoire WinUAE.

Lancez ensuite WinUAE. Il commencera par tester vos modes graphiques puis ouvrira son menu de configuration principal. Cliquez sur l'onglet "Configurations" puis choisissez "Default (WinUAE v1.x configuration file for AIAB r10.5)" et cliquez sur "Load" :



Dans le menu "ROM", allez charger le Kickstart 3.1 :



De manière facultative, je vous suggère également de donner à votre Amiga au moins 64 Mo de mémoire Fast (onglet "RAM" puis "Z3 Fast") et de vérifier, dans l'onglet "Chipset", que "Fast Copper" et "Immediate Blitter" sont cochés.

N'oubliez pas de retourner à l'onglet "Configurations" et de cliquer sur "Save" pour rendre ces changements permanents.

Vous pouvez maintenant cliquer sur "Start". WinUAE lance l'émulation.

Quelques secondes plus tard, le script d'installation d'AIAB vous demande d'insérer la disquette du Workbench 3.1, ce que vous pouvez faire en pressant la touche F12.

Si vous ne disposez pas de la version ADF (Amiga Disk File) du Workbench 3.1, il suffit par exemple, de télécharger l'outil TSGUI qui permettra de transformer, sous AmigaOS, la dite disquette dans le format souhaité. Plus d'informations sur TSGUI sont disponibles sur obligement.free.fr/articles/tsgui.php.

Il vous est ensuite demandé de choisir le clavier de votre choix, entre anglais et américain :



Pour ce qui est du jeu d'icônes, "Cat_i PNG icons (new)" s'impose, cela permettra d'avoir des icônes 32 bits bien plus jolies que les icônes de base.



Pour le mode d'écran Workbench, 800x600 en 16 bits semble être une bonne base. Vous pouvez choisir plus si vous le souhaitez :



AIAB vous permet également d'activer la gestion de la molette de la souris, ce qui est bien pratique dans certains logiciels :



Pour ce qui est de l'habillage graphique du Workbench, je ne saurai trop vous recommander "AIAB-OS4", qui est une vraie réussite :



AmiStart, introduit avec la nouvelle version d'AIAB est sans doute le meilleur choix de menu de démarrage :



AIAB vous permet également d'accéder aux lecteurs de CD de Windows, ce qui est très pratique :



L'installation est maintenant terminée. Après le redémarrage, vous êtes récompensés de tous ces efforts par un splendide Workbench :



Difficile de croire qu'il s'agit d'un Workbench 3.1, hein ? ;)

Vous pouvez maintenant peaufiner votre Workbench (réglage du fuseau horaire, clavier français, etc.) et explorer les différents logiciels installés par AIAB, notamment SysSpeed. Ce dernier permet de tester les performances de votre ordinateur : sur un Athlon XP 2600+, j'obtiens un Amiga vingt fois plus rapide qu'un Amiga 4000 équipé d'un 68060 (et quarante fois plus rapide pour les calculs en virgule flottante) :



Détail des réglages de WinUAE

Maintenant que nous disposons d'une configuration stable et agréable, nous pouvons nous lancer avec un peu plus de curiosité dans l'exploration des menus les plus mystérieux de WinUAE.

Onglet "Paths" :



Rien de bien difficile ici : vous vous contentez d'indiquer à WinUAE les chemins par défaut vers quelques ressources habituelles : Kickstart, fichiers de configuration, captures d'écran, sauvegardes de mémoire, captures vidéo, etc.

Onglet "Quickstart" :



WinUAE propose depuis quelques versions la possibilité de recourir à des configurations type. Je n'ai pas encore pris l'habitude d'utiliser ce mode, préférant réaliser moi-même mes configurations, mais l'idée est bonne, notamment pour ceux qui n'ont de l'Amiga que de très vagues notions (ce que vous n'aurez normalement plus après la lecture de cet article ! ;)

Onglet "CPU" :



Vous avez le choix du processeur que vous souhaitez émuler. Vous n'avez jamais eu assez de sous dans votre tirelire pour vous payer cette carte 68040 extraordinaire pour votre Amiga 1200 ? Vengez-vous en en installant une gratuitement sous WinUAE ! D'autant qu'elle tournera encore beaucoup plus rapidement !

L'option "more compatible" sert à couper les optimisations processeur de WinUAE : vous obtiendrez un Amiga légèrement plus compatible, mais beaucoup moins rapide.

Pour certains processeurs (68020+), vous pouvez également activer le compilateur "JIT" (Just In Time) de WinUAE : vous obtiendrez alors une augmentation phénoménale de la puissance du processeur émulé. L'activation du JIT peut cependant occasionner des incompatibilités avec certains programmes (notamment les vieux jeux/démos). En fonction de la puissance du processeur de votre PC, il est alors judicieux d'augmenter la quantité de mémoire affectée au cache du JIT. Les autres paramètres ne doivent par contre normalement pas être modifiés.

Enfin, la rubrique "CPU Emulation Speed" doit normalement être paramétrée sur "Fastest possible, but maintain chipset timing". Seule l'émulation des Amiga 1000, 500, 600 et 2000 originaux requiert un paramétrage sur "Match A500 Speed".

Onglet "Chipset" :



Les trois premiers Amiga, Amiga 1000, 500 et 2000, utilisaient la première version du jeu de composants graphiques (chipset) : celui que l'on nomme maintenant OCS (Old ChipSet). Avec les Amiga 500+, 600 et 3000 sont arrivés les jeux de composants ECS (Enhanced ChipSet) qui apportaient quelques améliorations. Enfin, avec les Amiga 1200, 4000 et CD32 est arrivé le jeu de composants AGA (Advanced Graphic Architecture), beaucoup plus performant. En fonction de la machine que vous désirez émuler vous pouvez donc choisir le jeu de composants correspondant.

La rubrique "Misc ChipSet Options" vous permet de demander à WinUAE de ne pas respecter les délais d'attente originaux des jeux de composants, et d'afficher les résultats graphiques dès que le PC les a calculés : vous obtenez ainsi une accélération conséquente des jeux et démos. En revanche, si l'exactitude de l'émulation est votre priorité, vous pourrez cocher "Cycle exact CPU and Blitter", au prix d'une réduction énorme des performances.

La rubrique "Collision Level" vous permet de grappiller encore quelques images/seconde. Sur un Amiga, il existe des fonctions matérielles de détection des collisions entre bobs, sprites et "playfields". WinUAE, lui, doit émuler ces détections de manière logicielle, au moyen de routines très complexes. Vous pouvez donc couper ces détections pour obtenir une émulation plus rapide, surtout sur les PC peu puissants. Bien entendu, il est fortement déconseillé de faire cela si vous désirez émuler la ludothèque de l'Amiga 500 (jeux et démos OCS/ECS), à moins que passer à travers les murs soit votre rêve d'enfance...

Enfin, vous pouvez également jouer sur la qualité de l'émulation sonore pour gagner encore un peu de vitesse d'émulation. Cela dit, sur nos PC modernes, "Emulated, 100% accurate" s'impose.

Onglet "RAM" :



La gamme des ordinateurs Amiga a recouru à divers types de mémoire. Par défaut, un Amiga 500 n'est équipé que de 512 ko de mémoire "Chip". Cette mémoire, la seule accessible par le jeu de composants, était assez lente sur des Amiga non-étendus, car le processeur devait parfois attendre son tour pour pouvoir y accéder.

La mémoire "Fast", par contre, était seule accessible par le processeur et ne présentait pas de ralentissements, d'où son nom.

La mémoire RTG est celle que vous désirez affecter à une carte graphique émulée.

Onglet "Disk Drives" :



Cet onglet vous permet de configurer jusqu'à quatre lecteurs de disquette et d'y insérer des images de disquettes Amiga (format .adf, ou .adz pour des .adf compressés).

Si vous déplacez le curseur jusqu'au bord gauche de l'échelle "Floppy Drive Emulation Speed", vous obtenez un mode "Turbo" qui vous permet d'accéder aux disquettes à la vitesse maximale permise par l'émulation. Ceci est fortement recommandé si, comme c'est mon cas, la durée des chargements de disquette sur un vrai Amiga ne vous rend pas particulièrement nostalgique.

Onglet "Hard Drives" :



Par cet onglet, vous pouvez ajouter des disques durs ou des partitions à l'Amiga émulé. Si WinUAE vous permet de créer et utiliser des fichiers image de disques durs, il vous permet surtout d'utiliser directement des répertoires de Windows, qui seront alors vus par l'Amiga comme des disques durs. Ceci est très pratique pour échanger directement des données entre le PC et l'Amiga émulé. Si, par contre, vous souhaitez réutiliser votre Amiga émulé sur d'autres machines que votre PC, alors créer un disque dur image est une bonne idée.

Onglet "Display" :



Cet onglet est surtout utile pour régler le paramètre "refresh" : si votre PC est lent, vous pouvez ainsi demander à WinUAE de ne rafraîchir l'émulation que toutes les x images, accélérant ainsi l'émulation.

Onglet "Sound" :



Par défaut, cet onglet est très bien configuré pour nos PC modernes, et je vous recommande de ne jamais y toucher. Par contre, depuis quelques versions, WinUAE offre la possibilité très amusante d'émuler le son du lecteur de disquette de l'Amiga 500. Effet nostalgie garanti ! Sortez vos mouchoirs. ;)

Onglet "Output" :



Grâce à ce menu, vous pouvez exporter une session d'émulation sous forme de film AVI. Il vous faut pour cela choisir et configurer les codecs audio et vidéo idoines.

Onglet "Filter" :



Cet onglet, apparu également assez récemment, vous permet d'appliquer plusieurs effets graphiques sur l'image générée par WinUAE, via DirectX. En jouant avec ces divers paramètres, vous pourrez donner à l'émulation le grain original des moniteurs Commodore.

Onglet "Misc" :



Enfin, cet onglet comporte quelques options très importantes. Par exemple, lorsque vous émulez l'Amiga 500, il est fortement conseillé d'activer l'option "On-Screen LEDs", qui vous permettra de suivre l'activité du lecteur de disquette.

L'option UAEscsi.device vous permet d'accéder aux lecteurs de CD de Windows. Et "Use CTRL-F11 to quit" permet de quitter WinUAE en pressant la combinaison de touches CTRL-F11.

Exemples concrets

Voici quelques exemples de configuration de WinUAE pour diverses utilisations.

Émuler un Amiga 500 1 Mo pour une utilisation de jeux et démos OCS/ECS :

RAM - Prenez 512 ko de mémoire Chip et 512 ko de mémoire Fast.
ROM - Choisissez le Kickstart 1.3 rev 34.5.
CPU - 68000, option "Match A500 speed".
Chipset - Choisissez le jeu de composants OCS et l'option "Fast Copper".
Display - 800x600 centré ou 640x480 centré.
Sound - Prenez "100% Accurate".

Émuler un Amiga 1200 de base pour une utilisation de jeux et démos AGA :

RAM - Prenez 2 Mo de mémoire Chip. Si vous voulez regarder des démos récentes, il est également recommandé de ajouter jusqu'à 32 Mo de mémoire Fast.
ROM - Choisissez le Kickstart 3.1 rev 40.68.
CPU - 68020, option "Fastest as possible, but maintain chipset timing". Activrez le JIT pour les démos.
Chipset - Choisissez le jeu de composants AGA et l'option "Fast Copper".
Display - 800x600 centré ou 640x480 centré.
Sound - Prenez "100% Accurate".

Émuler un Amiga 4000 pour une utilisation d'utilitaires et de jeux sur carte graphique :

RAM - Prenez 2 Mo de mémoire Chip, 32 Mo ou plus de mémoire Fast, et 4 Mo de mémoire RTG.
ROM - Choisissez le Kickstart 3.1 rev 40.68.
CPU - 68040, option "Fastest as possible, but maintain chipset timing". Activez le JIT.
Chipset - Choisissez le jeu de composants AGA et l'option "Fast Copper".
Display - 800x600 centré.
Sound - Prenez "100% Accurate".
Hard Drives - Ajoutez deux répertoires (Add Directory) : le premier devrait avoir "DH0" comme Device Name et "Workbench" comme Volume Label, tandis que le second aura pour valeurs respectives "DH1" et "Work". Choisissez les "paths" comme bon vous semble.

Émuler une CD32 :

Vous avez besoin de deux Kickstart : le Kickstart 3.1 (CD32) rev. 40.60 et le CD32 Extended ROM rev 40.60.

RAM - Prenez 2 Mo de mémoire Chip.
ROM - Choisissez le Kickstart 3.1 (CD32) rev 40.60.
Extended ROM File - Choisissez le CD32 Extended ROM rev. 40.60.
Flash RAM File - save.nvr (sera créé automatiquement).
CPU - 68EC020, option "More Compatible" et pas de JIT.
Chipset - Choisissez le jeu de composants AGA et l'option "Fast Copper".
Display - 800x600 centré ou 640x480 centré.
Sound - Prenez "100% Accurate".

Laissez les autres réglages par défaut. Maintenant, si vous démarrez, WinUAE arrivera tout droit à l'écran CD32. Pour jouer, insérez un CD de jeu ou bien un fichier ISO de CD32.

Conclusion

J'espère qu'après ce petit tour d'horizon de WinUAE vous serez à même d'émuler la machine de vos rêves. En tous les cas, n'hésitez pas à me contacter en cas de problème : je mettrai alors à jour cet article. Par ailleurs, Toni Wilen, l'auteur actuel de WinUAE, est toujours heureux de recevoir des réactions des utilisateurs : encouragements, rapports de bogues, suggestions, etc. Il en est sans doute de même pour James M. Battle, l'auteur de AIAB.


[Retour en haut] / [Retour aux articles]