Obligement - L'Amiga au maximum

Lundi 21 août 2017 - 10:33  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Hit Parade
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Moteurs de recherche
 · Pages de liens
 · Constructeurs matériels
 · Matériel
 · Autres sites de matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Développeurs logiciels
 · Logiciels
 · Développeurs de jeux
 · Jeux
 · Autres sites de jeux
 · Scène démo
 · Divers
 · Informatique générale


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Contact

David Brunet

Courriel

 


Test d'AmigaVision Pro 2.04
(Article écrit par Philippe Ducalet et extrait d'Amiga News - novembre 1993)


Développé en 1990 par la société IMSSAT en collaboration avec Commodore, le système auteur multimédia AmigaVision avait déjà de quoi séduire un large public dans sa première édition. Le logiciel revient aujourd'hui dans une nouvelle version "Professional" présentant des améliorations majeures et des possibilités accrues qui lui permettent de prétendre au qualificatif de "professionnel".

Présentation

AmigaVision est un puissant logiciel de création d'applications multimédias interactives. Son environnement graphique orienté objet permet de créer facilement des applications professionnelles sans utilisation d'un langage de programmation. Ses nombreuses fonctions multimédias permettent d'intégrer textes, graphiques, sons, animations, séquences vidéo analogiques et numériques, en provenance de différents médias : disque dur, CD Vidéo, CD Audio, CD-ROM.

Un jeu de 39 icônes réparties en six ensembles (voir figure 1) fournit un environnement de conception, complet, simple d'utilisation et puissant, complété par une base de données intégrée au format DBase III.

AmigaVision 2.04
Figure 1

La conception d'une application s'effectue en plaçant avec la souris les objets et les événements représentés par les icônes sur un axe vertical, constituant l'organigramme de l'application. Chaque icône ouvre une boîte de dialogue permettant de paramétrer l'objet dans ses moindres détails, qu'il s'agisse de ressources ou d'événements logiques.

D'un point de vue syntaxique, AmigaVision s'apparente au BASIC. AmigaVision Pro 2.04 contient un choix important de modes d'interaction entre l'utilisateur et l'application (souris, manette, clavier, défilement automatique). En plus des objets et de leurs paramètres respectifs, 70 fonctions dont 12 fonctions logiques permettent de structurer le dialogue entre l'utilisateur et l'application.

Nouveautés

Généralités

Il est dorénavant possible de remplacer le pointeur courant par une brosse de son choix de 16 pixels de large maximum. Comme le montre la figure 2, de nombreuses options permettent de paramétrer le cadre général de l'application : écran PAL/NTCS, modes d'interaction (autohilite, avec ou sans pointeur), volet de transition par défaut, double tampon mémoire, fermeture du Workbench, lecteur des Prefs CDTV si l'application l'utilise....

AmigaVision 2.04
Figure 2

Pour les transitions, 34 volets d'apparitions sont maintenant présents, séparés en modes bitmap et screen (figure 3).

AmigaVision 2.04
Figure 3

Les préférences utilisateur

Ces dernières se sont également enrichies (figure 4). Les utilisateurs souhaitaient plus de possibilités : c'est chose faite puisque nous pouvons maintenant disposer de petites icônes, d'une ouverture automatique des fenêtres de dialogue, de la visualisation des textes de mémos, etc.

AmigaVision 2.04
Figure 4

Vous noterez le vide caractéristique de la fenêtre "language"... En septembre 1990, je sous-titrais, naïf, mon article sur AmigaVision de la sorte : "sera bientôt disponible en français". Trois ans plus tard, moins naïf, j'ajouterai à ce propos : ce logiciel sera peut-être un jour traduit en français ! Nuance... Une version localisée serait à l'étude.

L'éditeur d'objet

C'est sans doute la modification la plus visible (figure 5). Auparavant, seul un menu présentait les différentes options. Une barre d'icônes lui fait maintenant place avec quelques nouveautés :
  • Gestion des AnimBrushes avec l'objet "Brosse" (présentes dès le début dans CanDo, et à juste titre très attendues).
  • Gestion des déplacements d'objets : tout objet peut se déplacer sur un chemin créé à partir de segments de droite. La vitesse de son déplacement et son caractère (boucle, ping-pong) sont paramétrables. Imaginez une brosse animée représentant un marcheur : vous pouvez maintenant lui faire gravir un sommet, faire le tour du quartier, etc.
AmigaVision 2.04
Figure 5

L'éditeur d'expression

A mon sens le plus profond remaniement est visible ici (figure 6). Dans cette nouvelle version il devient possible de définir une fonction qui modifiera les propriétés des objets dans le cours de l'application. A cette fin l'éditeur dispose d'attributs paramétrables. Ceci est valable pour les objets conventionnels, mais aussi pour une nouvelle catégorie d'objets : les Super-Objects. Ces derniers ne sont pas le propre de votre application, ils appartiennent au moteur d'application qu'est AmigaVision Pro et sont visibles dans la fenêtre "AVsystem" de la figure 6.

AmigaVision 2.04
Figure 6

Avec la possibilité de modifier les propriétés des objets dans le cours même du script, AmigaVision Pro ouvre la porte à des productions interactives complexes.

En avant la musique

Côté son, le logiciel était à l'origine assez rudimentaire. Certes, il gérait les IFF 8SVX et SMUS, mais la norme MIDI était réduite à sa plus simple expression ! Sans pour autant devenir exemplaire, le logiciel a nettement progressé aussi dans ce secteur :
  • Gestion des fichiers MIDIFile, avec possibilité de permutation des canaux MIDI.
  • Lors de l'exécution d'un fichier SMUS, il est possible de remplacer un instrument par un autre ou même par un canal MIDI.
  • Lors de l'exécution d'un fichier 8SVX, il est possible de jouer le fichier directement depuis le disque dur en spécifiant la taille du tampon mémoire. Cette commodité est également valable avec les fichiers ANIM dont on peut également modifier la vitesse d'exécution.
Formats

Les nouveaux formats et média sont reconnus, en plus des formats habituels. Retenons la gestion des AnimBrushes, et aussi du CDXL et des fichiers MIDIFile. Une bonne surprise est la gestion des CD Audio si vous avez un lecteur connecté (CDTV, CD) par le biais de l'objet "Disc" qui peut traiter tout autant vidéodisque et CD Audio.

Le CDTV est parfaitement implémenté, AmigaVision Pro se devant d'être un outil de production pour ce support. Tout est prévu à cet effet : prise en compte des limitations mémoire, lecture des Prefs CDTV, mode de désignation spécifique, bref superbe prise en compte d'un support qui est appelé à disparaître...

AGA ?

La version qui m'a très aimablement été prêtée par Pascal Varenne, de l'assistance technique chez Commodore France, est identifiée sous le numéro de version 2.04 et date de 1992. La localisation du Workbench, puis la CD32, ayant retenu toutes les préoccupations de développement, on ne s'étonnera pas de trouver une prise en compte à minima du nouveau jeu de composants. Il est possible de visualiser images et animations à ce format, avec quelques limitations dans leurs paramétrages : pas de cyclage, et seules les 32 premières couleurs apparaissent dans la fonction d'ajustement des couleurs de l'éditeur d'objets. De même, il est conseillé de basculer le mode Promotion Off et de tester les volets de transitions.

Un "runtime" est livré avec le programme, accompagné des bibliothèque indispensables. Ceci permet de transmettre et commercialiser des applications en toute sécurité.

Conclusion

Le logiciel est devenu très puissant et a pris en compte les réclamations des utilisateurs. Le manuel principal, tout en anglais bien sûr, est complet et agréable à lire. Un autre manuel commente quelques exemples fournis sur disquettes, mais dont l'intérêt m'a paru inégal.

Est-il devenu la référence en matière de développement multimédia sur Amiga ? Il serait souhaitable de le confronter aux dernières versions de CanDo et de Scala, en tenant compte de la philosophie de chaque programme.

Personnellement, je trouve que toute pédagogique et intuitive qu'elle soit, l'interface demeure lourde. Par ailleurs, je comprends mal qu'il n'ait pas été traduit en français, l'ensemble des fichiers étant externe. Il perd ainsi une partie de son intérêt, à savoir, être le langage BASIC de tout Amiga, à la portée de tous.

Le logiciel est édité par Commodore et commercialisé au prix de 1990 FF HT soit 2360 FF TTC.

Nom : AmigaVision Pro 2.04.
Éditeur : Commodore/IMSATT Corp.
Genre : système auteur.
Date : 1992.
Configuration minimale : Amiga OCS, 68000, 1 Mo de mémoire.
Licence : commercial.
Prix : 2360 FF.


[Retour en haut] / [Retour aux articles]