Obligement - L'Amiga au maximum

Mardi 25 juillet 2017 - 00:48  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Hit Parade
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Moteurs de recherche
 · Pages de liens
 · Constructeurs matériels
 · Matériel
 · Autres sites de matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Développeurs logiciels
 · Logiciels
 · Développeurs de jeux
 · Jeux
 · Autres sites de jeux
 · Scène démo
 · Divers
 · Informatique générale


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Contact

David Brunet

Courriel

 


Actualité : Amiga Inc. annonce l'Amiga de l'an 2000
(Article écrit par Bruce Lepper et extrait d'Amiga News - juin 1998)


L'attente est terminée (à part 18 petits mois !)

Une nouvelle génération d'Amiga au prix de 3000 FF avec des performances graphiques cinq fois plus puissantes que les standards PC actuels, a été promise à l'expo World Of Amiga à Londres par Jeff Schindler, directeur général d'Amiga Inc. Un investissement important a démarré, et une équipe de développement est en cours de création dans la Silicon Valley en Californie.

Deux choses restent mystérieuses : l'identité du processeur, et le "partenaire" qui fournira un noyau pour le nouvel AmigaOS. Le prochain système Amiga sera construit sur un noyau moderne qui permettra le multiprocesseur et la protection mémoire. Cela sera peut-être le noyau système de BeOS, Java, ou Linux, par exemple, mais il va falloir patienter encore quelques semaines (environ 30 jours, d'après Jeff Schindler), avant l'annonce définitive de cette acquisition importante.

Amiga Inc.
Petro T. (Amiga International), Jim Collas (Gateway), Allan Havemose et Jeff Schindler (Amiga Inc.)

Un noyau système "prêt-à-porter"

Une chose est certaine : le noyau ne sera pas celui de l'actuel AmigaOS, car Amiga Inc. a décidé, pour gagner du temps, d'acheter un noyau "prêt-à-porter".

Le coeur du matériel sera un processeur révolutionnaire, la puce 3D est capable de traiter 400 millions de pixels par seconde, comparé aux PC actuels qui font environ 30 millions/s. Schindler n'a pas pu dévoiler le nom de ce processeur et ne veut rien mettre en danger avant que tout soit signé. D'après nos sources, le retard attendu dans la finalisation de ces accords est plutôt une conséquence de délais administratifs, les décisions et accords de principe datant déjà de quelque temps.

Les inconvénients

Ces nouvelles si longtemps attendues par les utilisateurs d'Amiga, sont néanmoins accompagnées de quelques inconvénients.
  • D'abord, les délais. La nouvelle machine ne sera pas disponible avant 18 mois. En ajoutant les délais qui semblent inévitables quand il s'agit de développement informatique, on peut compter deux ans, c'est-à-dire début 2000 !
  • Le développement de l'actuel AmigaOS ne sera pas continué par Amiga Inc., à part peut-être la création de paquetages ponctuels rendant plus facile l'utilisation d'Internet, par exemple. Rien n'a encore été décidé à ce niveau. Le projet d'une version 3.5 d'AmigaOS est définitivement arrêté. Cependant, Amiga Inc. pourrait permettre à d'autres sociétés, en particulier Phase 5 et Haage & Partner, de sortir une nouvelle version du système plus adaptée au processeur PowerPC.
  • Le nouveau système n'est pas compatible avec la famille des machines Amiga actuelles (qui sont renommées Amiga Classic), ni avec les logiciels actuels, sauf par émulation. Au salon de Cologne en novembre, Amiga Inc. proposera une machine de développement, qui s'appellera Amiga Bridge (pont Amiga) et qui sera un PC (!) équipé de la première version (la "4.0") du futur AmigaOS. Pour permettre l'utilisation de logiciels Amiga sur cette machine, AmigaOS 4.0 intégrera un émulateur Amiga, sans doute UAE. Pour ceux qui ont besoin de compatibilité matérielle avec l'Amiga Classic, Amiga Inc. proposera une version de l'Inside Out, un Amiga sur une carte PCI qui est en cours de développement par Mick Tincker d'Access Innovation (anciennement Index Information).
Un Amiga avec matériel dédié

Que les amigaïstes soient rassurés tout de suite : le futur Amiga ne sera pas un PC ! Après une présentation à la presse qui prêtait plutôt à confusion et qui a soulevé plus de questions que de réponses, j'ai pu assister à une conférence développeur confidentielle qui, elle, était très rassurante. J'ai vu la présentation du nouveau système par le Dr Alan Havemose, le danois courtois et convaincant qui tient le projet Amiga G2 entre ses mains.

Cette réunion n'était pas publique, malheureusement. Pourtant, les détails donnés par Dr Havemose sont essentiels pour une bonne compréhension de ce que prépare Amiga Inc., et le besoin de les communiquer aux amigaïstes est urgent. Son explication claire et relativement détaillée, plus que les généralités employées par Jeff Schindler, m'a donné espoir que ce projet se distingue des autres promesses, si nombreuses, que nous avons relatées dans ce journal depuis quelques années (pour un aperçu, voir notre entretien avec Dr Havemose).

Allan Havemose
Allan Havemose

Les deux choses à retenir sont :
  • Le futur Amiga sur lequel Amiga Inc. concentre toutes ses énergies, sera une machine avec un matériel dédié aux performances époustouflantes encore jamais vues dans une machine familiale (et dans très peu de stations graphiques), et sur laquelle Windows pourrait tourner mais ne tournera pas. Elle ne sera ni basée sur la technologie x86, ni sur PowerPC.
  • AmigaOS 5.0 qui équipera cette machine sera directement inspiré des meilleures qualités d'AmigaOS. Il aura la capacité de devenir multiplates-formes et d'être utilisé dans de nombreuses formes, du set-top box aux stations haut de gamme.
Protestation

La majorité des participants à la conférence de presse le vendredi matin, et à la présentation au public le soir, se sont évidemment posé la question : que devient l'Amiga actuel, les cartes PowerUP, les développeurs, les revendeurs, et les journaux dédiés Amiga, pendant l'attente d'un an et demi ? Ces questions ont été posées avec insistance à Jeff Schindler et aussi à son nouveau patron, Jim Collas, qui est l'un des décideurs proches de Ted Waitt, PDG de Gateway, et qui était présent pour l'occasion.

Ces personnes n'ont pas eu l'oreille sourde, et ont pu entendre aussi les points de vue de Wolf Dietrich, dirigeant de Phase 5, Jurgen Haage de Haage & Partner, et Mick Tinker d'Acces, trois personnes spécialement concernées par le développement de l'Amiga sur processeur PowerPC, actuellement la seule solution d'accélération des Amiga existants.

Résultat, le dimanche, Jeff Schindler a annoncé à la presse que Phase 5, Haage et d'autres développeurs, avec l'accord d'Amiga Inc., avaient l'intention de continuer le développement du système de l'Amiga Classic.


[Retour en haut] / [Retour aux articles]