Obligement - L'Amiga au maximum

Jeudi 25 mai 2017 - 14:31  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Hit Parade
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Moteurs de recherche
 · Pages de liens
 · Constructeurs matériels
 · Matériel
 · Autres sites de matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Développeurs logiciels
 · Logiciels
 · Développeurs de jeux
 · Jeux
 · Autres sites de jeux
 · Scène démo
 · Divers
 · Informatique générale


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Soutien

N'hésitez pas à soutenir le projet Obligement



Contact

David Brunet

Courriel

 


Test d'Amiga Forever 2012
(Article écrit par David Massot - octobre 2012)


Nous ne sommes pas en présence d'un énième émulateur Amiga ou d'une simple surcouche de WinUAE ! Amiga Forever est plus une "suite d'émulation" complète qui réconcilie le jeu vidéo rétro et le travail productif. C'est aussi "la" plate-forme de préservation de la culture née avec nos machines favorites qui permet un accès simple, rapide et légal à l'univers Amiga dans ses moindres recoins.

Amiga Forever, comme son petit frère C64 Forever est édité par la société Cloanto. L'article décrivant Amiga Forever 2008 vous donnera plus d'informations sur la société et l'histoire de ses logiciels phares dont Amiga Forever fait partie.

Fonctionnalités de la version 2012

Amiga Forever 2012 est disponible en trois éditions ayant les spécificités suivantes :
  • L'édition "Value" est une version compactée pour Windows uniquement. Elle inclut les versions 1.2 et 1.3 du système d'exploitation Amiga qui permetteront de lancer la majeure partie des jeux et applications.
  • L'édition "Plus" inclut de plus un paquetage complet de toutes les ROM et versions des systèmes d'exploitation (de la 0.7 à la 3.x). Elle comprend aussi un plus large choix de jeux et démos pré-installés ainsi que le contenu multiplate-forme.
  • Enfin, l'édition "Premium", la seule vendue sur un support physique, est l'édition "Plus" accompagnée de contenu vidéo additionnel (environ cinq heures).
En résumé, voici un comparatif des trois versions :


Édition "Value"
Édition "Plus"
Édition "Premium"
Émulation du matériel Amiga
X
X
X
Système 1.3 et fichiers
X
X
X
Système 3.x et fichiers

X
X
Autres ROMs et fichiers

X
X
Démarrage en un clic sous Windows
X
X
X
Mise à jour automatique sous Windows
X
X
X
Multi-plateforme

X
X
Démarrage depuis le DVD

X
X
Fourniture d'Amiga Explorer

X
X
Objets historiques, "goodies"

X
X
Vidéos


X
Jeux inclus
40
+ de 100
+ de 100
Démos incluses
40
+ de 100
+ de 100
Taille de l'archive téléchargée depuis le site
100 Mo
620 Mo
Variable
Paquetage physique
aucun
à graver soi-même
Trois DVD
Taille totale
175 Mo
800 Mo
12 Go
Prix d'achat
9,95 euros
29,95 euros
49,95 euros
Prix de la mise à jour de l'ancienne version
N/A
20,00 euros
40,00 euros

Voici les fonctionnalités techniques offertes par la version 2012 édition "Plus" :
  • Lecteur de systèmes et de programmes permettant un lancement rapide en un clic.
  • Dernières versions testées de WinUAE et WinFellow gérées (et mises à jour automatiques).
  • Systèmes 1.3 à 3.x pré-installés.
  • Gestion du "Just In Time compiler" ou JIT de WinUAE (jeux de puces des Amiga, RTG, SCSI, mémoire Zorro).
  • Gestion du format RP9 incluant l'éditeur RP9 et le gestionnaire RP9 (les autres formats ADF, ADZ, HDF... sont toujours gérés).
  • Intégration aux réseaux sociaux (indique le programme en cours sous Facebook, Twitter, Windows Live Messenger).
  • Un grand nombre de programmes pré-installés : Personal Paint 7.1, gestion TCP/IP, AmigaAMP, Directory Opus 5.5...
  • Compatibilité avec les icônes AmigaOS 3.5, NewIcons ou MagicWB.
  • Compatibilité et extrême facilité d'installation d'AmiKit, d'AROS 68k et AmigaSYS.
  • Gestion complète du système RTG Picasso96 (et plus une version shareware).
  • Sous Windows, les appels graphiques sont directement traduits en appels DirectX performants.
  • Fourniture d'une distribution Linux légère "KX Light" permettant de démarrer directement un système d'exploitation Amiga en cachant le système hôte.
  • Logiciel Amiga Explorer pour faciliter le transfert de fichiers PC->Amiga
Pour les détenteurs de versions précédentes, voici les nouveautés apportées par les versions 2009, 2011 et 2012 (pour plus de détails, se reporter à la page www.amigaforever.com/whatsnew) :

Version 2012
  • Ajout de l'éditeur RP9.
  • Interface du lecteur améliorée pour l'accès au contenu additionnel du fichier RP9 : images, audio...
  • Mise en place de nouveaux contrôles dans la fenêtre d'émulation pour suivre et configurer le statut de chaque port d'entrée.
  • Nouveaux systèmes : AROS et le prototype Walker (AmigaOS 3.2).
  • Nouvelles options : MIDI, plein écran.
  • Le lecteur est maintenant basé sur la version 3.0 de la plate-forme Retroplatform.
  • L'image téléchargée de l'édition "Plus" est maintenant une image DVD.
  • L'édition "Premium" rajoute une entrevue exclusive avec Dave Haynie et RJ Mical.
  • Gestion de Facebook pour la partie sociale.
Version 2011
  • Sauvegardes d'état multiples par jeu.
  • Temps de chargements raccourcis (gain de 10 fois).
  • Nouvelle interface facilitant la gestion des disques, les captures d'écran...
  • Les environnements 1.3 et 3.x ont été améliorés (meilleurs réglages, facilités pour l'impression).
  • Nouvelles configurations pour émuler les systèmes suivants : CDTV, Amiga CD32 avec gestion des images CD (iso, bin, cue) et extension du format RP9 pour ces images.
  • Ajout de la fonctionnalité de mise à jour automatique.
  • Ajout des fonctions sociales : "Now playing" dans Skype, Messenger ou Twitter.
  • Nouvelles ROM systèmes rares ou uniques pour les systèmes Amiga 600 ou 3000.
  • Compatibilité windows 7.
Version 2009
  • Ajout du format RP9.
  • Ajout du gestionnaire RP9.
  • Gestion des systèmes AmiKit et AmigaSYS.
  • Ajout de nouvelles ROM (0.7 par exemple, Amiga 1000, A590).
  • Amélioration de l'aide et de la documentation.
  • Nouvelles images système HDF : AmigaOS 1.3, 2.1 et 3.1, ADF : 1.3 Extras, Install 3.1...
  • Gestion de WHDLoad en fournissant le programme Kickemu.
  • Ajout de la distribution KX Light.
  • Amélioration et correction du lecteur Windows.
Systèmes et configuration requis

Amiga Forever est basé sur WinUAE version 2.4.0.

Un système Windows XP SP2 minimum est requis pour son fonctionnement. Windows Server 2003 SP2/2008/, Windows Server 2008 R2/2012, Windows 7, Windows 8 sont également gérés. Des exécutables sont disponibles pour les architectures 32 et 64 bits.

WinUAE étant devenu depuis assez longtemps performant, il n'y a plus réellement de configuration matérielle minimale avec les machines récentes ou peu anciennes. Pour ceux qui voudraient recycler un vieux PC, un Pentium cadencé à 750 MHz avec au moins 512 Mo de mémoire vive et une carte vidéo gérant DirectX 8.0 minimum devrait faire l'affaire.

Une partie d'Amiga Forever est de plus multiplate-forme (ROM, fichiers des systèmes d'exploitation, images disques...), il pourra donc être utilisé avec toute plate-forme exécutant E-UAE, Fellow ou même FS-UAE (Mac OS X, Linux...). Par contre, il perdra les spécificités de la version Windows comme son interface graphique.

Installation d'Amiga Forever Edition Plus

Télécharger l'archive d'Amiga Forever et la décompresser. L'archive est alors composée d'un fichier d'image disque ISO, d'images PNG pour la jaquette de la boîte et du CD, et d'un exécutable d'installation MSI. Il est alors possible d'installer Amiga Forever en double-cliquant sur le fichier MSI ou en gravant un DVD à partir de l'image ISO. L'installation démarrera automatiquement en insérant le DVD.

L'installation est des plus classiques sous Windows, suivre les instructions demandées et se munir de sa clé de licence.

Le test sera réalisé avec la configuration suivante : PC AMD Phenom II X4 960T, 8 Go de mémoire vive, Radeon HD 6850 X2, Windows 7 Home 64 bits.

Utilisation d'Amiga Forever 2012

Une fois l'installation effectuée, lançons Amiga Forever et son interface apparaît. Le site n'a pas menti :-), les deux émulateurs Amiga et C64 Forever utilisent une plate-forme unifiée car, mise à part le choix de la couleur de l'habillage initial, les interfaces sont absolument identiques. Nous ne nous attarderons donc pas à redécrire l'interface et ses multiples fonctionnalités mais nous nous focaliserons sur l'expérience utilisateur que ce soit pour le jeu ou toute autre activité.

Amiga Forever 2012

Amiga Forever 2012

Pour le jeu (et les programmes aussi), nous pouvons d'ores et déjà indiquer que la compatibilité d'Amiga Forever est excellente étant donné que l'émulateur est basé sur WinUAE 2.4.0 (l'auteur de WinUAE nous indiquant que le taux de compatibilité pour l'Amiga 500 est égal à 99% et que seuls quelques démos et anciens programmes ne sont pas gérés). Comme dans C64 Forever, WinUAE peut être lancé à tout moment et permet donc de configurer un système émulé dans ses moindres détails.

Si nous branchons une manette de jeu, dans notre cas une manette sans fil XBox 360 (se connectant à un receveur), celle-ci est détectée immédiatement sans aucun problème. Il est par contre dommage de ne pouvoir contrôler le lecteur Amiga Forever avec la manette comme il est possible de le faire avec FS-UAE.

Pour lancer un jeu, il est toujours possible de fonctionner "à l'ancienne" en lançant un système puis en insérant ensuite les fichiers ADF correspondants (en cliquant sur la disquette dans la fenêtre d'émulation).

Les systèmes disponibles pour cette application sont nombreux, Amiga 500, 1000, 500 Plus, 3000, 2000, CDTV, 1200, 4000, CD32 et 600. Les fichiers RP9 de ces systèmes sont configurés initialement avec leur disquette Workbench correspondante. Il sera alors possible d'éditer le fichier (clic droit sur le système et "Edit") pour charger un autre disque ou tout simplement se dupliquer un système (clic droit et "Create Copy") faisant apparaître l'invite de commande.

Dans l'ensemble, pour le jeu, les systèmes A500 et A1200 seront les plus utilisés.

Amiga Forever 2012

Il est aussi possible d'ouvrir directement un fichier spécifique comme un fichier ADF par exemple (par le menu File->Open). Dans ce cas, le comportement du lecteur est assez intéressant : il va scruter (en appelant un service Web) la base de programmes en ligne hébergée sur le site Retroplatform de Cloanto et va essayer de reconnaître le programme, dans notre cas le fameux Lemmings. Il est d'ailleurs intéressant de noter qu'il ne se base pas uniquement sur le nom du fichier car il a été capable de reconnaître un fichier renommé.

Amiga Forever 2012

En sélectionnant le titre, Amiga Forever ouvre ensuite l'éditeur RP9 en proposant une configuration. Dans ce cas, la configuration proposée est un Amiga 500 équipé d'un système 1.3 avec l'extension de mémoire classique. Dans de très rares cas, Amiga Forever a proposé une configuration à base d'Amiga 1200 alors que le jeu était au départ prévu pour Amiga 500 avec 512 ko de mémoire vive.

Amiga Forever 2012

Lançons le jeu et intéressons-nous aux affichages disponibles. Pour information, l'écran utilisé pour le test est un écran plat LCD de diagonale 21 pouces.

Les options d'affichage sont accessibles dans le menu "Options", plusieurs paramètres sont disponibles et peuvent être activés durant le lancement du jeu (il faut par contre changer de type d'affichage). Passons rapidement sur l'affichage "1x" qui affiche une fenêtre au format timbre poste sur une telle résolution. L'affichage "2x" crée une fenêtre redimensionnable automatiquement dont la taille est d'environ 1/6 de l'écran.

Les options permettent de jouer sur les paramètres suivants : utiliser les modes natifs pour un affichage en plein écran, utiliser un second moniteur en mode plein écran aussi. Les modes d'agrandissement ("scaling") sont multiples, certains préservent la proportion (ratio) longueur/largeur, d'autres non. Il est enfin possible d'émuler un écran CRT avec l'affichage d'une ligne sur deux ("scanlines").

Pour l'affichage le plus important à mon sens, le plein écran, j'aurais conseillé au début de ce test de cocher l'option "scanlines" sans hésitation, mais finalement, après avoir joué avec toutes les options, je ne peux que conseiller de tester un peu tout car l'affichage plein écran dépendra beaucoup de l'écran utilisé, du jeu et aussi de l'impression subjective du rendu. Pour l'écran utilisé, la conjonction des options "scanlines" et utilisation des modes natifs conduit à une image un peu sale avec des lignes noires plus foncées que d'autres (avis aux astygmates ;-)).

Pour des activités un peu plus productives, Amiga Forever 2012 propose les systèmes suivants :

Un système 1.3 sur une image disque dur mariant les disquettes Workbench et Extras : idéal pour les férus d'AmigaBasic :

Amiga Forever 2012

Un système 3.1 équipé de tous les pilotes vidéo (gère le 1920x1080), de tous les outils d'amélioration de l'affichage (NewIcons, Reqtools...) et de beaucoup de programmes intéressants (TurboText, Directory Opus, Personal Paint...) assurant tout le confort :

Amiga Forever 2012

Deux systèmes AmiKit et AmigaSys utilisant des disques dédiés sous forme de répertoires partagés :

Amiga Forever 2012

Ces systèmes sont très bien configurés et équipés de programmes stables et utiles. Au passage, ils sont aussi préalablement configurés pour faciliter une installation rapide de WHDLoad (outils d'installation des jeux et démos Amiga). Après avoir traîné longtemps dans de nombreux forums pour installer et configurer un système à partir de zéro, il faut avouer que ces systèmes sont bien pratiques et vous feront presque oublier vos Amiga physiques ! (ils avaient d'ailleurs bien servi lors du test d'AmiDevCPP). Pour les développeurs, le gros avantage d'Amiga Forever est de disposer rapidement de n'importe quel système pour vérifier la compatibilité d'exécution du programme créé.

Pour les trois derniers systèmes, il est inutile d'indiquer que le mode plein écran prend tout son sens, étant donné que les pilotes adéquats sont installés (avec une émulation mémoire hors norme !) pour assurer un rendu impeccable et compatible avec une utilisation "professionnelle".

Signalons que pour ces modes, le principe de capture de la souris est très pratique et l'on retrouve le pointeur de Windows dès que l'on sort de la fenêtre d'émulation.

De plus, tous ces fichiers (trouvés dans le répertoire "Shared" de l'installation), sont dans la partie multiplate-forme d'Amiga Forever et ont été utilisés avec succès dans E-UAE et FS-UAE sous Mac OS X.

Notons quand même que durant le test de ces modes productifs, Windows Seven a planté deux fois avec écran bleu lors de l'ouverture de deux systèmes différents (c'est peut-être de ma faute, j'avais installé le service pack 1 de Windows Seven juste avant ;-)).

Conclusion

Nous sommes actuellement en présence de l'outil le plus complet pour l'émulation Amiga. Cloanto a évité la facilité de sortir une simple surcouche de WinUAE qui permettrait aussi de réaliser toutes les actions de ce test. La conjonction de la simplicité d'utilisation et du choix très judicieux d'outils stables et utiles font d'Amiga Forever 2012 un incontournable de l'émulation Amiga. Elle justifie son achat pour ceux qui veulent aller à l'essentiel sans passer du temps sur les réglages précis de WinUAE.

Il est dommage que la totalité des fonctionnalités ne soient accessibles qu'au travers de la version Windows. D'après le site, une version Mac OS X semble en préparation. Cet état fait que FS-UAE est en train de devenir petit à petit, à mon sens, par son interface très réussie et ses mises à jour régulières, un concurrent open source très sérieux d'Amiga Forever.

Sources
Nom : Amiga Forever 2012.
Développeurs : Cloanto.
Genre : suite pour l'émulation Amiga.
Date : 2012.
Configuration minimale : PC sous Windows XP SP2, processeur à 750 MHz, 512 Mo de mémoire, 200 Mo d'espace disque, DirectX 8.0, carte graphique High Color.
Licence : commercial.
Prix : 9,95 euros (version "Value"), 29,95 euros (version "Plus") et 49,95 euros (version "Premium").

NOTE : 9/10.

Les points forts :

- Une interface utilisateur soignée pour des lancements de jeux rapides.
- De nombreux systèmes émulés, disponibles et pleinement fonctionnels en un clic.
- Il nous ferait presque ranger nos Amiga classiques au placard ! ;-)

Les points faibles :

- Aide un peu succincte quand on cherche quelque chose de précis mais l'interface possède de nombreuses info-bulles.
- Multiplate-forme mais seule la version Windows propose l'expérience la plus complète.



[Retour en haut] / [Retour aux articles]