Obligement - L'Amiga au maximum

Dimanche 21 octobre 2018 - 01:45  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles en d'autres langues


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Logiciels
 · Jeux
 · Scène démo
 · Divers


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Contact

David Brunet

Courriel

 


En pratique : AmigaDOS 1.x - Créer une disquette amorçable (1ère partie)
(Article écrit par Dominique Lorre et extrait d'Amiga News Tech - mars 1990)


A quoi sert l'AmigaDOS ? En effet, on peut bien se poser la question puisque, la plupart du temps, on peut se contenter d'utiliser le Workbench et réaliser la plupart des opérations telles que la copie ou la suppression d'un fichier avec l'aide de la souris et des menus.

L'intérêt de l'AmigaDOS

C'est une question que ne se posent pas les possesseurs d'un disque dur. A chaque fois que l'on désire installer de façon correcte un logiciel, une connaissance plus poussée de l'AmigaDOS est nécessaire. Pour moi, c'est même la raison principale qui nous pousse tous à bien le comprendre. Mais c'est bien loin d'être la seule et ceux qui possèdent uniquement un lecteur de disquette le savent. Quand on dispose de plusieurs logiciels, il est souvent avantageux de créer une disquette Workbench pour chacun d'entre eux et une ou plusieurs disquettes de données pour y stocker uniquement les fichiers de travail.

Ceci est valable pour l'ensemble des logiciels, que ce soit un traitement de texte, un logiciel de dessin ou un autre. Il est vrai que beaucoup de logiciels sont fournis avec le Workbench mais cela n'est pas toujours vrai. Et très souvent, on voudrait pouvoir utiliser des utilitaires du domaine public ou encore les nouvelles versions du système. Ces deux raisons sont pratiques, c'est-à-dire que si nous connaissons bien le CLI et le Shell nous pouvons gagner énormément de temps et ne plus avoir à changer de disquette toutes les deux secondes.

Comment reconnaît-on un système bien installé ? Un système bien installé est un système où l'utilisateur est entré une seule fois sous CLI et ne s'en préoccupe plus après ça. C'est une légende, je le reconnais, mais on peut tout de même s'en rapprocher au maximum.

Par l'installation d'un logiciel sur disquette ou bien sur disque dur, l'AmigaDOS peut-il nous aider ? Eh bien oui, il le peut ! Dans tout ce qu'on appelle les opérations de maintenance. Les opérations de maitenance sont la copie, la sauvegarde, la suppression de fichiers et aussi l'obtention d'informations comme la mémoire et la place sur le disque encore disponibles. En fait, cette initiation à l'AmigaDOS ne cherchera jamais à vous expliquer tout ce que l'on peut faire avec l'AmigaDOS mais plutôt à vous fournir des solutions générales à vos problèmes de tous les jours.

Utilisation via le CLI

Commençons donc par le commencement... Comment entrer sous Shell ou CLI ? La question peut paraître un peu bizarre mais il fallait bien choisir un point de départ. Nous partons donc du Workbench. En ouvrant à partir du Workbench la disquette ou la partition qui contient le système de l'Amiga vous devriez trouver une icône intitulée Shell, celle-ci contient le Shell qui représente l'interface officielle la plus évoluée de l'AmigaDOS. Au cas où vous désirez obtenir directement le CLI, vous trouverez son icône dans le tiroir System. En cliquant une de ces deux icônes vous allez pouvoir enfin utiliser les commandes de l'AmigaDOS.

L'AmigaDOS est un système orienté disque, à la différence du système MS-DOS des compatibles PC. Il n'est pas possible de lancer une seule des commandes que nous allons décrire si celle-ci ne se trouve pas sur votre disquette système. C'est pourquoi dans le cas de certaines versions de Workbench fournies par des éditeurs, certaines commandes ne sont pas disponibles.

Création d'une disquette amorçable

Les commandes que nous allons utiliser ce mois-ci sont Format, Cd, Install et Copy. Ce sont les commandes indispensables à la création d'une disquette auto-amorçable (qui démarre toute seule). Car je vais vous montrer comment réaliser votre disquette amorçable. C'est un exercice réputé difficile mais vous verrez qu'il est beaucoup plus simple qu'on ne le croit. Ceci vous permettra de comprendre comment fonctionne réellement l'AmigaDOS et ensuite de pouvoir modifier votre environnement comme vous en avez envie.

De quoi avons-nous besoin ? Il vous faudra au minimum une disquette vierge et une disquette Workbench 1.3 identique à l'original que vous avez sûrement. Et protégez-la bien en écriture ! Vous pouvez utiliser l'original à condition que vous me promettiez de ne jamais enlever sa protection contre l'écriture, on ne sait jamais ce qui peut arriver !

Nous allons démarrer sur la disquette Workbench. Mettez-la dans le lecteur et appuyez sur la fameuse combinaison de touches Ctrl-Amiga-Amiga (la touche Ctrl et les deux jolies touches rouges à côté de la barre d'espace). Tout se passe normalement si la disquette Workbench est bonne et vous vous retrouverez sur le Workbench. Maintenant, il faut ouvrier le CLI ou le Shell, comme je vous l'ai déjà expliqué plus haut et agrandir la fenêtre au maximum puisqu'on ne va pas se servir du Workbench. Vous allez maintenant taper la commande suivante qui va formater la disquette vierge :

Format DRIVE DF0: NAME MonBoot NOICONS

Dès que vous aurez appuyé sur la touche "Entrée", l'AmigaDOS va vous afficher le message suivant :

Insert disk to be initialized in drive DF0: and press RETURN

C'est ici qu'il ne faut surtout pas se tromper ! Retirez la disquette Workbench du lecteur et mettez la disquette vierge à sa place. Et maintenant appuyez sur la touche "Entrée" (alias "Return"). Vous allez ensuite posséder une disquette vierge formatée, qui s'appelle "MonBoot" et qui ne contiendra pas la corbeille que l'on trouve en général, la fameuse "Trashcan".

L'étape suivante consiste à retirer la disquette une fois qu'elle sera formatée, replacez le Workbench. Vous avez sans doute remarqué que deux échanges de disquettes ont été nécessaires, ce qui n'est pas très pratique. Cet article est fait pour que vous n'ayez pas de problèmes avec l'AmigaDOS, alors voyons comment éviter les échanges de disquettes, même avec un seul lecteur.

Il existe au moins deux solutions dont une utilise le disque RAM: et l'autre la commande Resident. Dans notre cas nous utiliserons le disque RAM: car la commande Resident ne réglera pas tous nos problèmes (celle-ci sera expliquée dans un autre article). Le disque RAM: est une partie de la mémoire qui permet de stocker des fichiers de manière temporaire. Le problème qui va se poser est que les commandes dont nous avons besoin se trouvent dans un répertoire de la disquette Workbench appelé "C" alors que nous allons faire des manipulations sur la disquette "MonBoot:". Il faut donc copier ces fichiers en RAM:, se débrouiller pour que le système puisse les retrouver et ensuite faire toutes ses manipulations sur la disquette MonBoot sans plus jamais toucher au Workbench.

Là encore, nous avons plusieurs manières d'y arriver. Comme promis, je vous donnerais directement la meilleure (enfin celle que je crois la meilleure) solution sans les passer toutes en revue, remettez la disquette Workbench et entrez la commande suivante :

Copy C:Cd|Install|Copy TO RAM:c

Voici ce qui va s'afficher à l'écran :

RAM:c created
C:Install..copied
C:copy..copied
C:CD..copied

Cette utilisation de la commande Copy vous permet non seulement de copier tous les fichiers séparés par la barre verticale (|) mais aussi de créer le répertoire RAM:c. Le C: au début de la commande indique l'endroit où trouver ces fichiers, c'est ce que l'on appelle une assignation ou encore unité logique et qui sera également expliquée plus tard.

La commande Format ne nous a pas permis de créer une disquette amorçable. Pour cela, il nous faut utiliser Install. La syntaxe est celle-ci :

RAM:c/Install DRIVE DF0:

Encore une fois, on utilise la commande qui se trouve en RAM:c. Comme je n'ai pas été très clair avec les répertoires, je vais vous fournir une brève explication. Quand vous êtes sous le Workbench, les disquettes sont représentées par des icônes. Lorsque l'on en ouvre une, leur contenu s'affiche dans une fenêtre avec des tiroirs à l'intérieur et des icônes qui représentent des fichiers ou des programmes. Les tiroirs, quand ils sont ouverts, montrent encore d'autres tiroirs ou des programmes. C'est la même chose avec l'AmigaDOS, mis à part qu'il faut taper les commandes au clavier au lieu d'ouvrir des tiroirs. Le principe général pour appeler une commande de l'AmigaDOS est :

«unité»:«chemin»/«Nom_du_programme»

Les crochets "[]" signifient que ce n'est pas obligatoire, les accolades "{}" que l'on peut le répéter zéro ou plusieurs fois, et les signes « et » signifient que vous allez mettre un vrai nom au lieu de taper "unité" au clavier. Vous voyez maintenant que les deux points ":" représentent un séparateur d'unité et le "/" un séparateur de chemin. C'est un peu théorique mais avez de bons exemples dans les commandes que nous avons déjà tapé.

Voyons maintenant ce qu'est le répertoire courant. Lorsque vous ouvrez une fenêtre CLI ou Shell, le répertoire courant s'appelle SYS: (encore une unité logique) et dans notre cas se trouve être la disquette Workbench. Pour que vous puissiez le vérifier, entrez la commande suivante :

RAM:c/Cd

...et l'AmigaDOS vous dira :

Workbench1.3F:

...ou quelque chose d'approchant. Le principal est que vous possédiez maintenant la disquette amorçable minimale, avec laquelle vous pouvez redémarrer le système. Pour l'instant, cette disquette ne contient aucun fichier et ne fait absolument rien mais nous verrons comment la remplir le mois prochain, ce qui vous permettra de découvrir de nouvelles commandes de l'AmigaDOS.


[Retour en haut] / [Retour aux articles] [Article suivant]